20/08/2014

20 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

20 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1941 


- A Paris, le 11ème arrondissement est mis en état de siège après accord entre la préfecture de police et l'armée allemande, personne ne peut y entrer ou en sortir librement. Les stations de métro sont fermées. Les hommes doivent présenter une pièce d'identité et tous ceux qui avaient obéi à l'ordre de recensement des juifs sont arrêtés chez eux ou dans les rues par les policiers français. 
Aucune différence n'est faite entre citoyens français et étrangers. 


- Pour la première fois des citoyens français juifs sont arrêtés et incarcérés au camp de Drancy ouvert le même jour. Ce camp de transit est gardé par des gendarmes français ; La plupart seront déportés par les deux premiers convois de mars et juin 1942. 
Du jour de son ouverture le 20 août 1941 jusqu'à sa libération le 18 août 1944, plus de 70.000 Juifs, dont 11.000 enfants (le plus jeune ayant 15 jours), ont transité par Drancy avant d'être déportés à Auschwitz. 
Seuls 2.500 d'entre eux ont survécu.



- La Gestapo assassine 350 juifs de Koretz (Ukraine).



- Après l'entrée des nazis à Minsk (Biélorussie), où vivent 60000 juifs, un ghetto est créé autour des petites maisons en bois.

- Après la déportation des 3 000 juifs du Banat à Tasmajdan, près de Belgrade, les nazis déclarent le Banat yougoslave, situé entre la rivière Tisa (Theiss), à l'ouest, et la frontière roumaine, à l'est, « purifié de ses juifs ».

- Deuxième arrestation massive de Juifs en zone occupée, à Paris. Les 4.232 hommes arrêtés par la police française sont internés au camp de Drancy, sous administration française.

- Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 997 juifs à destination du camp de concentration de Theresienstadt.

- Début de la déportation des juifs de Radzin (province de Lublin) au camp d'extermination de Treblinka.

- 8000 juifs de Falenica sont déportés en trois jours au camp d'exterminatin de Treblinka (Pologne).

- 2000 juifs de Rembertov (Varsovie) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka. Tous sont tués par les SS. 


- Durant quatre jours, 21 000 juifs sont déportés du ghetto de Kielce (Pologne) au camp d'extermination de Treblinka. Le ghetto se trouve ainsi pratiquement liquidé. Les 2000 juifs restants sont regroupés dans un camp de travail forcé.

- 
Un nouveau convoi de 1 000 juifs, hommes et femmes, quitte le ghetto de Theresienstadt en direction de l'est. Sa destination reste encore inconnue, car on ne signale aucun survivant. on pense que les déportés furent assassinés dans la région de Minsk (Biélorussie) par les SS. 


1943 


- 100 juifs sont assassinés par les SS à Koziany (Biélorussie). 


- Le ghetto de Gleboki (Biélorussie) devait être liquidé, mais des groupes juifs, constitués pour combattre les nazis, y existaient déjà. Afin de briser la résistance et de rendre toute fuite impossible, les nazis incendient le ghetto. En deux jours, 3500 juifs sont tués par les SS et la police lituanienne. Quelques jeunes gens parviennent cependant à fuir et à se réfugier chez les partisans du groupe Kaganovitch. 60 juifs environ sur 6000 survivront à l'occupation.

19/08/2014

19 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

19 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1287



- 2 jeunes juifs, Eleazar et Moshe Ha-Levi, sont massacrés à Braubach-sur-le-Rhin (Allemagne) après avoir été accusés à tort du meurtre rituel d’un enfant chrétien dans la ville voisine d’Oberwesel. 



1338 



- La communauté de Wolfsberg (Autriche) est accusée de profanation d’hostie : plus de 70 juifs, hommes, femmes et enfants sont massacrés.



1919 



- 1 juif est massacré et 5 blessés lors d’un pogrome de trois jours auquel se livrent à Jivatov (Kiev) des unités commandées par des alliés de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.



1941

- 

1 500 juifs de la ville de Zambrow (province de Bialystok) sont assassinés par les nazis dans la région de Szumovo. 



1942

- 

Au cours de la campagne d’extermination massive des juifs d’Otvock (région de Varsovie), 7000 personnes sont déportées au camp d’extermination de Treblinka.

- Les juifs d’Otvock se défendent farouchement : 2000 d’entre eux sont fusillés sur place par les SS. 700 autres parviennent à fuir dans les bois. 



- Un convoi de 1 000 juifs quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d’extermination d’Auschwitz, où 817 hommes et femmes sont aussitôt gazés. 5 déportés seulement survivront jusqu’à la libération du camp par l’armée soviétique, en 1945.

- 

2 400 juifs du ghetto de Grodek (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec. Environ 50 juifs sont fusillés et les blessés sont enterrés vivants par les SS.

- Durant trois jours, 17 000 juifs de la ville et de la région de Lutsk (Ukraine), internés dans le ghetto, sont conduits sur les collines de Polanka pour y être fusillés par les SS.

1943

- 

En quatre jours, le ghetto de Bialystok est liquidé. 



1944

- Un dernier convoi comportant surtout des juifs grecs, et aussi des juifs étrangers, quitte le camp de regroupement de Haidari (camp d’internement de la police situé dans le quartier Haidari) à Athènes pour le camp d’extermination d’Auschwitz.

- Départ du dernier convoi de déportés juifs du camp de Drancy.


18/08/2014

18 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

18 août, ce jour-là, n'oubliez pas.




1917

- 

Le quartier juif de Thessalonique (Grèce) brûle : des milliers de familles juives sont sinistrées et doivent vivre sous la tente. 



1919 



- 40 juifs sont massacrés et de nombreuses femmes violées lors d’un pogrom auquel se livrent, à Trisolie près de Kiev, des révoltés conduits par les alliés de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.



1941



- Pendant deux jours, 5000 juifs du ghetto de Dünaburg (Lettonie) sont fusillés à Zolotaya Gorka, près de la ville.



- La police ukrainienne fait sortir 2000 juifs du ghetto de Kolomiya, sur la rivière Prout (Ukraine) afin de les fusiller dans une forêt voisine. Le commandement hongrois empêche leur exécution.  Elle a fait preuve d’une grande vitalité. Elle souffrit lors des massacres perpétrés par les cosaques de Chmielnicki.



- 3 000 juifs du ghetto de Kovno (Lituanie) sont désignés pour être envoyés au « fort n°9 », où ils sont massacrés. 



1942

- Les SS assassinent 1 200 juifs à Kurzanhradek (Polésie).

- Les SS assassinent 3 000 juifs à Luniniec (Polésie).



- Les nazis créent un ghetto à Srodula, dans la banlieue de Sosnoviec (province de Katowice, Pologne). 



- Un quatrième convoi de 999 juifs, dont 287 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d’extermination d’Auschwitz, où tous seront assassinés.


- 1 500 juifs de Przystak (Pologne) et 1 100 juifs du village de Garbatka (Pologne) sont déportés par les nazis au camp d'extermination de Belzec. 200 juifs ont été assassinés sur place par les SS.

- 1 300 juifs sont déportés du camp de Tenje, près de la ville d'Osijek (Hongrie) au camp d'extermination de Jasenovac, où ils sont tués. 10 juifs seulement survivront dans le camp d'extermination.

1943 



- La police tue une juive à Poreba (Pologne).

- 

Le dernier convoi de juifs du camp de regroupement Hirsch (camp d’internement de la police), dans le quartier de Hirsch à Thessalonique (Macédoine, Grèce), arrive au camp d’extermination d’Auschwitz.

- Au Ghetto de Bialystok, a déportation commence en ce jour et se poursuit durant 3 jours : 7.600 juifs sont transportés à Treblinka pour y être immédiatement gazés, des milliers d’autres sont envoyés à Majdanek, où ont lieu des sélections : les « sursitaires » sont envoyés à Poniatowa, Blizyn et Auschwitz.

- A Babi Yar, les allemands utilisent des prisonniers Juifs pour déterrer les corps des 33 000 victimes tuées par balle et enterrées vivantes en 1941. Devant l’horreur de la tâche, les prisonniers tentent de s’échapper. 311 seront tués, seulement une dizaine s’échappera.

1944 



- Adolf Eichmann fait arrêter 3 délégués du Conseil juif de Budapest.

- Le dernier convoi part de Clermont Ferrand pour les camps de concentration ou d’extermination

17/08/2014

17 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

17 août, ce jour-là, n'oubliez pas.


1298

- Lors des persécutions de Rindfleisch, du nom du chevalier de Roettingen (Allemagne) qui déclencha une série de massacres, ses partisans atteignent le village de Kleingarlach près de Heilbronn. La communauté juive, d'environ 140 membres, dont une famille originaire de France, est massacrée.

1349 



- La communauté juive de Rothenburg oder der Tauber (Allemagne) est massacrée lors des persécutions consécutives à l'épidémie de peste noire.



1915

- Un juif d'origine allemande nommé Léo Max Frank, ingénieur habitant Atlanta (Georgie, États-Unis), est accusé du meurtre d'une jeune fille âgée de treize ans, Mary Phagans. Il est arrêté en dépit du manque de preuves. Avec l'ouverture de son procès, l'attitude antisémite de la population et du jury devient manifeste. La presse se livre à une campagne antisémite, et, dans ce contexte, les jurés déclarent Léo Max Frank coupable et le condamnent à mort. Mais le gouverneur de Georgie, Slanton, commue sa peine en prison à vie.
Une foule rendue enragée arrache Léo Max Frank à sa prison et le lynche en psalmodiant des slogans antisémites.
D'autres juifs sont agressés et beaucoup s'enfuiront de Georgie. En mars 1986, Léo Max Frank est réhabilité à titre posthume.

1917

- L'entrée des Russes à Kalusz (Galicie orientale) donne lieu à des atrocités inimaginables envers les juifs, les Polonais et les Ruthéniens. Des fillettes sont déshabillées, violées et écartelées. Des mitrailleuses sont installées dans les rues, qui tirent sur tout ce qui bouge.

1919

- 9 juifs sont massacrés quand des unités de l'Armée nationale ukrainienne, sous le haut commandement de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom à Janov (Podolie).

- Lors d'un pogrome auquel se livrent à Brazlav (Podolie) des unités commandées par Tiutiunnik, un allié de l'Armée nationale ukrainienne, 7 juifs sont égorgés, 100 blessés et presque toutes les femmes et jeunes filles juives violées.

- 1 juif est massacré et 3 jeunes filles juives sont violées quand des unités commandées par Volynetz, un allié de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom à Tribulev (les environ de Kiev). 


- 3 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés à coups de fouet lors d'un pogrom auquel se livrent des unités de l'Armée nationale ukrainienne qui occupent Zemekhov (Podolie) pendant douze jours.

- Loi antijuives en Allemagne : obligation pour les Juifs d'ajouter sur leurs papiers le prénom d'Israël pour les hommes et de Sarah pour les femmes.

1941 



- 18 000 juifs étrangers qui s'étaient réfugiés en Hongrie sont arrêtés et remis, à la frontière polonaise, aux mains des SS, qui les conduisent à Kamenetz-Podolsk (Ukraine). Puis, avec les 5 600 juifs restés dans cette ville et ses environs, ils sont envoyés devant une rangée de cratères de bombes à une quinzaine de kilomètres de Kamenetz-Podolsk, où ils sont fusillés par les SS et des Ukrainiens.

- 80 juifs sont fusillés dans le village de Kurovichtcha, près de Smolewicze (Biélorussie).

1942 



- 8 000 juifs de la région de Wieliczka (du côté de Cracovie) sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 500 juifs sont conduits au camp de travail forcé de Stalowa-Wola et 200 autres au camp de concentration de Plaszow. Wieliczka se trouve ainsi " libéré de ses juifs ".



- Un convoi de 965 juifs quitte Vienne (Autriche) pour le camp de concentration de Theresienstadt. 



- Les SS assassinent 1 800 juifs à Bereznica (Biélorussie).



- Le ghetto de Sarny (Ukraine) est surpeuplé, avec ses 14 000 Juifs, originaires de la ville et des environs. Les nazis entreprennent de le liquider : des milliers de juifs quittent le ghetto pour être fusillés.

- Un convoi part de Drancy avec 1.000 Juifs dont 878 seront directement gazés à leurs arrivée au camps d’extermination d’Auschwitz, 3 déportés seront encore vivant à la mibération.

- 997 juifs, en majorité d'origine polonaise, sont déportés de Paris au camp d'extermination d'Auschwitz pour y être gazés. 21 enfants de moins de quatre ans figurent parmi les déportés.

- 700 juifs de Stary Sacz (Du côté de Cracovie) sont arrêtés par la police municipale et déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 600 juifs de Biecz (Du côté de Cracovie) sont eux aussi déportés au camp d'extermination de Belzec.

- Pendant deux jours, 2 400 juifs sont tués par les SS après avoir quitté Drohobycz (Ukraine) pour le camp d'extermination de Belzec.

- 506 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Lors de la liquidation du « grand ghetto » de Radom (Pologne) qui s'étend sur onze jours, 16 000 juifs sont déportés au camp d'extermination de Treblinka. 4 000 juifs restent dans une partie du ghetto transformée en camp de travail forcé.

- Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 1 003 juifs à destination de Minsk (Biélorussie).

- Les SS fusillent 1 700 juifs à Lomazy (Pologne), durantde deux jours.

1944

- Le dernier convoi quitte Drancy, le camp de regroupement installé par les Allemands en France, avec 51 juifs à destination du camp de concentration de Buchenwald. 35 hommes et 4 femmes survivront en 1945, lors de la libération du camp par l'armée américaine.

- Le dernier convoi de juifs, demi-juifs et juifs ayant fait un mariage mixte quitte le camp de regroupement de Drancy pour le camp d'extermination d'Auschwitz.

- Au départ de Compiègne, 1250 hommes part pour le camp de la mort de Buchenwald. C’était le dernier train de déportés .

16/08/2014

16 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

16 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1919 



- 105 juifs sont cruellement égorgés, 20 grièvement blessés et 10 femmes juives violées au cours d’un pogrom sur une grande échelle auquel se livre à Lipovetz (Podolie) la 8ème division ukrainienne. 



- 166 juifs sont massacrés et 10 femmes juives violées lors d’un pogrom auquel se livrent durant trois jours à Pechtchanka (Podolie) les soldats du 1er régiment de la « division bleue », une unité de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.

- oi antijuives dans le département de l’Aisne. Les juifs devront remettre leurs poste de T.S.F (radio) à la police française de Soissons.

 

1942 



- 2 000 juifs sont assassinés à Pohost (Ukraine) par les nazis, assistés de volontaires ukrainiens.

1943


- Tous les juifs du ghetto de Sosnoviec, près de Katowice (Pologne), sont déportés, à l’exception d’un millier de personnes, au camp d’extermination d’Auschwitz.



- Révolte des internés juifs au camp de travail forcé de Krychov (Pologne), cruellement réprimée par les SS. 



- Sur une grande échelle à Bialystok sous la direction personnelle du chef des SS et de la police de Lublin. 
Un mouvement de résistance prend corps dès que l’Action projetée est connue de la population juive. Il parvient à faire sortir de nombreux juifs de la ville et les combattants cachés dans les bois attaquent les Allemands à plusieurs reprises. 
Les résistants juifs s’installent dans des points fortifiés et se battent contre les nazis jusqu’au dernier. Les nazis déportent alors 40 000 hommes et femmes aux camps d’extermination de Treblinka et de Maïdanek. 
Les combattants juifs cachés dans la forêt poursuivent la lutte contre les nazis. Presque tous y perdent la vie. Seulement 950 juifs de Bialystok survivront à l’occupation nazie, soit comme partisans ou réfugiés dans les bois, soit cachés par des amis polonais sous une fausse identité, soit comme rescapés d’un camp de concentration.

De ce jour au 18 août, reprise des déportations au ghetto de Bialystok. Les familles sont séparées sur l’ordre d’Himmler. De nombreux Juifs sont exécutés au cours du processus de sélection. Le lendemain, 1 200 enfants sont sélectionnés pour être déportés à Theresienstadt. Un mois plus tard, ceux qui étaient encore vivants ont été envoyés à Birkenau. 53 adultes se sont portés volontaires pour se joindre à eux. Plus de 48 000 Juifs ont été déportés du ghetto de Bialystok.

- Dans le Ghetto de Bialystok, les juifs se révoltent en vain contre la déportation.

1944

- Un convoi de seize juifs quitte Vienne (Autriche) pour le camp de concentration de Theresienstadt.

- Au cœur de la forêt de Compiègne, des déportés de Royallieu sont chargés dans les wagons à bestiaux. Le 17 août 1944 au matin, le convoi s’ébranle pour Buchenwald. Ce sera le dernier train de déportés en partance de Compiègne à franchir la frontière allemande. 
Huit mois plus tard, à la Libération du camp de Buchenwald, Sur les 1250 déportés que comptaient ce convoi, moins de 300 sont encore en vie.  


15/08/2014

15 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

15 août, ce jour-là, n'oubliez pas.




1940 



- Adolf Eichmann présente à son supérieur Reinhard Heydrich, à Berlin, un plan de déportation de tous les juifs à Madagascar, île que les nazis veulent recevoir dans le cadre d’un traité de paix avec la France.

1941

- Au ghetto de Kovno les portes du ghetto se refermèrent sur 20.000 juifs internés sur ordre des allemands dans le quartier pauvre de Slobodka.

- Création du ghetto de Kaunas par l'EG A, dans le quartier de Viliampole. Il accueillera des juifs du Reich.

- 
Ouverture du camp de Drancy.


1942

- 

Les SS assassinent 1 500 juifs à Torysk (Ukraine).



- Les SS assassinent 2 350 juifs de Mir (Biélorussie). Certains résistent et 150 d’entre eux parviennent à fuir.



- 3 500 juifs sont tués par les SS après avoir été déportés du ghetto de Gostynin (Pologne) au camp d’extermination de Chelmno. 



- 1 000 juifs, dont 700 enfants, sont déportés du camp de Tenje, près d’Osijek (Esseg, Hongrie) au camp d’extermination d’Auschwitz.



- Les nazis liquident le ghetto de Lask (Pologne) : 3 500 juifs sont conduits dans une église près de la ville où ils passent plusieurs jours dans des conditions inhumaines. 800 ouvriers qualifiés sont emmenés ensuite au ghetto de Lodz et les 2 700 juifs restants sont déportés au camp d’extermination de Chelmno. 



- Un troisième convoi de 1 000 juifs, dont 172 enfants de moins de seize ans, quitte le camp de regroupement de Malines pour le camp d’extermination d’Auschwitz. 3 déportés seulement de ce convoi survivront lors de la libération du camp, en 1945.

- Himmler visite les premiers camps de la mort ; le Führer ordonne d'« accélérer toute l'action ». 
Arrestations en zone non occupée, de 4.000 Juifs qui sont livrés aux Allemands par les autorités de Vichy. 


- Déportation des Juifs d'Anvers.

1943

- 1 000 Juifs sont emprisonnés au camp de l’île anglo-normande d’Aurigny. Des centaines mourront de faim et de mauvais traitements.

- Le ghetto de Bialystok : Dans la nuit de 15 au 16 août 1943, la police allemande, les unités de SS et les auxiliaires ukrainiens encerclent le ghetto. Barasz est convoqué par la Gestapo et informé que les habitants du ghetto vont être déplacés à Lublin. Le ghetto se réveille pour découvrir l'annonce par le Judenrat de la déportation placardée sur les murs.

14/08/2014

14 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

14 août, ce jour-là, n'oubliez pas.




1919 



- 140 juifs sont égorgés à Belaya Tserkov’ (province de Kiev) lors d’un pogrom auquel se livrent des unités de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.



1941

- 

A la suite d’une rafle nocturne, plusieurs milliers de juifs du ghetto de Minsk (Biélorussie) sont tués alors qu’on leur avait promis qu’ils seraient conduits dans un camp de travail.

- 

Les 3 000 habitants juifs de Lisko (Pologne) sont déportés par les nazis à Zaslav, où ils sont tués en même temps que les juifs de cette ville.

- 

Les derniers juifs du Banat (Yougoslavie) sont arrêtés, puis ces 2 500 hommes, femmes et enfants sont conduits à Belgrade. Les hommes de plus de quatorze ans sont internés à la prison de Topovske Supe.

- A Auschwitz I, les SS achèvent par une piqûre de phénol le père Maximilien Kolbe, qui avait pris la place d'un père de famille condamné à mourir de faim, après 14 jours dans le « bunker de la mort ».




1942 



- Les SS tuent 7 juifs à l’aide d’acide cyanhydrique dans la gare de Chanska (Ukraine).

- 

405 juifs sont tués par les SS après avoir été déportés du village de Sadok (Pologne) au camp d’extermination de Chelmno. 


- 1 400 juifs sont tués par les SS après avoir été déportés du ghetto de Sieradz au camp d’extermination de Chelmno.

- 

Les SS assassinent 1 000 juifs dans le village de Lenino (Ukraine). 



- Un convoi de 991 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d’extermination d’Auschwitz, où 875 d’entre eux sont immédiatement gazés. Un seul juif survira de tout le convoi.

- Le ghetto de Gorlice (Pologne), qui existait depuis le déclenchement de la guerre germano soviétique (juin 1941), est encerclé par des unités allemandes et ukrainiennes : 700 vieillards et malades sont recensés et fusillés.

- 505 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Au cours de la deuxième vague de déportations massives, 70 000 juifs sont déportés du ghetto de Varsovie au camp d'extermination de Treblinka, où ils sont assassinés par les SS.

- Les enfants des camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande, laissés seuls depuis la déportation de leur mère le 31 juillet, sont transférés à Drancy.

- Arrestation de 7 000 Juifs apatrides en France.




1943 



- Les SS fusillent 360 juifs à Borszczov (Ukraine).

13/08/2014

13 août, ce jou-là, n'oubliez pas.

13 août, ce jou-là, n'oubliez pas.


1941

- 4ème ordonnance allemande imposant la confiscation des postes de radio appartenant aux Juifs.

1942 



- Les SS assassinent 2 000 juifs à Lanovitz (U.R.S.S.).



- Pour la première fois, la police suisse livre des réfugiés juifs qui ont pénétré dans le pays.



- Les derniers juifs de la communauté de Rymanov (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Belzec pour y être tués par les SS. 



- 2 000 juifs environ sont déportés du ghetto de Grodek-Jagiellonski (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec. 



- Après une rafle nocturne dans le ghetto de Gorlice (Pologne), 700 juifs sont assassinés par les SS et la police ukrainienne qui les ont conduits au village de Garbic. Quelques-uns parviennent à fuir dans les bois.

- De cette date jusqu'au 20 août, de très nombreux Juifs croates sont déportés à Auschwitz par les collaborateurs

12/08/2014

12 août, ce jour-là, n'oubliez pas

12 août, ce jour-là, n'oubliez pas


1391 



- 78 juifs sont massacrés au cours d'émeutes antijuives qui éclatent à Burgos (Espagne). 



1940 



- 300 juifs de Szczebrzeszyn, près de Lublin, sont arrêtés par les nazis et enfermés dans un camp de travail forcé. 




1941 



- Les nazis créent un ghetto dans la ville de Lomza (Pologne du Nord-Est). Au début de la guerre, 11 000 juifs vivaient à Lomza.

Les nazis raflent les Juifs étrangers du XIè arrondissement de Paris. 





1942 



- Les SS assassinent 27 juifs à Praszka (Pologne).



- Les SS assassinent 800 juifs à Korczyn (Pologne).



- Un convoi de 1 007 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d'extermination d'Auschwitz. 705 déportés sont envoyés dans les chambres à gaz dès leur arrivée. 10 seulement survivront jusqu'à la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945. 



- Les SS assassinent 250 juifs à Polanka, près de Novogrudok (Biélorussie). 



- 50 juifs de Dabrowa-Gornicza (Pologne) sont gazés dès leur arrivée au camp d'extermination d'Auschwitz. 



- Les SS assassinent 450 juifs à Jodlova (Pologne). 



- 2 500 juifs d'Oliki (U.R.S.S.) sont assassinés en trois jours par les SS et la police ukrainienne.



- Durant  six jours, 8 000 juifs sont déportés de Sosnoviec (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 120 juifs de Sarajevo (capitale de la Bosnie-Herzégovine, Yougoslavie centrale), qui avaient été considérés comme utiles, sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 4 seulement, sur les 9 000 juifs de la ville déportés dans des camps de concentration, survivront.

- 1 250 juifs déportés par les SS de Bobrka (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec sont tués en quelques heures. 200 sont fusillés immédiatement.

11/08/2014

11 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

11 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1941

- 100 juifs de Chortkov (Ukraine) sont conduits dans les bois de Czarny Las pour y être tués.

- Premier gazage à Hartheim de détenus venus de Mauthausen.



1942



- 3 500 juifs sont assassinés par les SS à Zelov (Pologne) jusqu’au 30 septembre.



- La Gestapo et la police fusillent 14 juifs à Lututov (Pologne). 



- Début de la déportation des juifs du ghetto de Jaslo (Pologne) au camp d’extermination de Belzec. Au début de la

- 

Un deuxième convoi de 999 juifs quitte le camp de regroupement de Malines. Parmi les déportés figurent 147 enfants de moins de seize ans. 3 personnes de ce transport, seulement, seront encore en vie lors de la libération de leur camp, en 1945. 



1944 



- Un convoi organisé par Klaus Barbie, chef de la Gestapo de Lyon, quitte la ville avec 650 déportés à destination d’Auschwitz. Parmi eux, 308 sont juifs, dont 128 seront gazés dès leur arrivée. Les autres déportés sont des résistants. Il n’y aura que 48 survivants –32 hommes et 16 femmes- lors de la libération du camp par l’armée soviétique, en 1945.



1945 



- Plusieurs juifs sont tués, en ce début d’après-guerre, lors d’un pogrom déclenché à Cracovie contre les rares survivants du génocide national-socialiste allemand. Le pogrom est l’œuvre de Polonais appartenant à des organisations réactionnaires.

10/08/2014

10 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

10 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1391

- Les juifs de Gérone (Espagne) sont massacrés par des maraudeurs castillans, aidés par la population locale.

1919

- Lors d'un pogrom à Zmerinka (Podolie), 25 juifs sont massacrés par l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura et des rebelles qui lui sont alliés.

- 8 juifs sont tués et 50 autres pendus sur l'ordre direct du colonel Kovemko, quand les unités de l'Armée nationale ukrainienne sous son commandement se livrent à un pogrom à Vinnitza (Podolie).

1942

- 1 006 juifs, hommes et femmes, internés au camp de Drancy sont entassés dans des wagons et déportés au camp d'extermination d'Auschwitz, où 766 d'entre eux sont immédiatement gazés. Un seul homme de ce convoi survivra jusqu'à la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945.

- Un autre convoi de 559 internés, comprenant 92 juifs convertis au catholicisme, dont la philosophe allemande Edith Stein, qui vivait dans un couvent néerlandais, sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Durant deux semaines, plusieurs centaines de juifs sont assassinés par les SS dans le ghetto de Krzemieniec (Ukraine). Ils sont conduits près de la gare où ils sont fusillés devant des tranchées fraîchement creusées qui deviennent leurs tombeaux. Ensuite, le ghetto est incendié afin d'en faire sortir les derniers juifs qui s'y cachent et de les tuer à leur tour.

- 40 000 habitants du quartier juif de Lwow (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec et tués par les SS au cours d'une Action impitoyable qui s'étend sur deux semaines, pour se terminer le 23 août. Les juifs incapables de travailler sont déportés et les ouvriers arrachés à leur travail quand le nombre des victimes ne suffit pas à remplir les convois.

- 2 400 juifs sont tués par les SS lors d'un massacre au cours duquel les juifs se défendent à Kamien Koszyrski (Ukraine). La résistance juive parvient à aider plusieurs centaines d'entre eux à fuir dans les bois.

- Les nazis déportent 1 000 juifs du ghetto de Zolkievka (Pologne) au camp d'extermination de Sobibor, où ils périssent.

- Déportation de 40 000 juifs de Lodz (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz ; elle durera deux semaines.

1943

- 2 000 juifs de Wadovice (Cracovie) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.1944. — Un juif est fusillé par la police dans le village de Jedlina (district de Pszcyne, Pologne).

1944

- Un juif est fusillé par la police dans le village de Jedlina (Pologne).

09/08/2014

9 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

9 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1919

- 15 juifs sont tués, de nombreux autres grièvement blessés et beaucoup de femmes juives violées quand des bandes de révoltés, conduites par un allié de l'Armée nationale ukrainienne, se livrant à un pogrom à Talno (Kiev).

1940

- La Roumanie expulse les juifs originaires des provinces perdues.

1942

- Les nazis déportent 1 000 juifs du ghetto de Tarnogrod (Pologne) et 500 juifs de Bilgoraj (Pologne) au camp d'extermination de Belzec, où ils sont assassinés par les SS.

- Les nazis déportent 1 300 juifs de Karelic (Biélorussie) au camp de Novogrudok.

- Les SS tuent 500 juifs à Radun (Biélorussie).

- 200 jeunes juifs fuient le ghetto de Mir, près de Grodno (Biélorussie) pour rejoindre les bois, où ils luttent contre les nazis en tant que partisans.

1943 

- En deux jours, les SS assassinent 8 000 juifs à Krzemieniec (Ukraine). Un certain nombre de juifs se réfugient dans les forêts avoisinantes.

1944

- Le gouvernement polonais en exil à Londres et Léon Kubowitzki, secrétaire général du Congrès juif mondial, demandent à Mc Cloy, secrétaire adjoint américain à la Défense et qui sera, après la guerre, haut-commissaire en Allemagne, de bombarder les voies ferrées aboutissant à Auschwitz, mais rien n'a été fait.

08/08/2014

8 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

8 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1655

- Les cosaques et les troupes moscovites occupent la ville de Vilna (Lituanie) et massacrent les habitants juifs qui n'ont pas fui, ainsi que de nombreux chrétiens. Le quartier juif est incendié mais le feu se propage et détruit l'ensemble de la ville.

1938

- Etablissement du premier camp de concentration en terre d’Autriche, Mauthausen. On estime qu’environ 335 000 personnes sont mortes à Mauthausen.

1940

- a persécution prend une dimension raciste : les Juifs convertis au christianisme sont considérés comme juifs au même titre que les personnes de religion juive.

1941

- 330 juifs sont tués dans la cour de la prison de Chortkov (Ukraine).

- La gendarmerie roumaine réquisitionne 500 juifs et 25 juives dans le ghetto de Kichinev (Bessarabie) pour les soumettre au travail forcé.

- Les nazis exigent 6 kilos d'or et 12 kilos d'argent des juifs de Kobryn (Ukraine) et commencent à préparer la création d'un ghetto.

- Les SS fusillent environ 2 000 juifs dans la prison de Dünaburg ( Lettonie).

- 112 jeunes juifs de Korzec (Ukraine) sont arrêtés puis assassinés par les SS près de la ville.

1942

- Après le recensement des intellectuels juifs de Krzemieniec (Ukraine), tous sont fusillés par la Gestapo et la police ukrainienne.

- Plusieurs centaines de juifs de Szczebrzeszyn (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Belzec et tués par les SS.

- 1 000 femmes et enfants juifs sont amenés du ghetto de Rzeszow (Pologne) au camp de Falkinia, où les SS les assassinent.

07/08/2014

7 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

7 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1391

- Les 200 juifs de Barcelone (Espagne) réfugiés dans le Nouveau Château du quartier juif sont massacrés lors du siège du château par les pêcheurs et les ouvriers du port.

1941

- 2 500 juifs d'Utena (Lituanie) sont arrêtés par les nazis et assassinés près de la ville.

- 1 200 juifs sont arrêtés, dont 1 000 seront fusillés, dans le ghetto de Slobodka près de Kaunas (Lituanie).

- 5 000 à 6 000 juifs du ghetto de Dünaburg (Lettonie) sont fusillés par les SS dans le village voisin de Pogulyanka.

- 551 juifs du ghetto de Kichinev (Moldavie) sont fusillés. L'armée allemande et ses alliés roumains ont occupé Kichinev en juillet 1941.

- Pétain demande la bénédiction du Pape sur les mesures anti-Juives prises par Vichy. Le Pape Pie XII la lui accorde en citant Thomas d’Aquin, selon lequel « les Juifs sont condamnés à l’esclavage perpétuel ». Ce faisant, les mesures antijuives sont justifiées.

1942

- Un convoi de déportés part de Pithiviers (france) pour le camp d’exterminations d’Auschwitz avec 1069 personnes dont 794 seront directement gazés, 8 personne survivra à ce convoi à la libération.

- Les SS assassinent 1 500 juifs à Lubcz (Biélorussie).

- Les SS assassinent 6 000 juifs à Novogrudok (Biélorussie). Les rares survivants sont envoyés à Peresieka travailler dans le bâtiment.

- 1 069 juifs sont déportés du camp de regroupement de Pithiviers (France) au camp d'extermination d'Auschwitz.794 sont gazés dès leur arrivée. 8 seulement survivront lors de la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945.

- 987 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

1943

- Le dernier transport de juifs quitte le camp de regroupement du quartier de Hirsch.
Ce camp est le camp de détention de la police de Thessalonique (Macédoine, Grèce). Les derniers 1 200 juifs de la ville sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- A Hambourg, dans le « train de l’euthanasie », plus de 500 malades mentaux sont déportés vers la mort.

1944

- 07/08/1944 au 30/08/1944
Les 67 000 Juifs restants du ghetto de Lodz sont envoyés à Birkenau. 600 seulement survivront.

- Destruction d’un des derniers bunkers du ghetto de Varsovie, avec 150 Juifs combattants  dedans.

06/08/2014

6 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

6 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1264

- 5 juifs sont massacrés à Arnstadt (Allemagne). Leurs noms figurent sur la liste des martyrs de la ville

1919

- 15 juifs sont massacrés lors d'un pogrome auquel se livrent à Kornon (province de Kiev) des unités commandées par Mordalevitch.

1941

- Les SS fusillent des milliers de juifs à Pinsk (Biélorussie).

- Des commandos d'extermination assassinent 200 juifs à Orheiu (Ukraine).

1942

- Les SS assassinent tous les habitants juifs du village de Zdzieciol, près de Grodno (U.R.S.S.), au nombre de 4 500.

- 2 000 juifs de Drohobycz (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec et assassinés par les SS durant deux jours.

- Entre le 6 août et le 15 septembre, 3 456 internés des camps et 913 travailleurs  sont également déportés à Drancy puis Auschwitz

1943

- Plusieurs dizaines de juifs en armes sont interceptés par les SS à Tarnopol (Ukraine). Beaucoup meurent en combattant, les autres se réfugient dans les bois, où ils rejoignent les partisans.

- 1 000 juifs du ghetto de Vilna (Lituanie) sont déportés au camp de concentration de Klooga (Estonie). Au cours de la déportation, les résistants juifs se défendent.

1944

- Début de la déportation massive des juifs de Lodz (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz : elle se prolonge jusqu'à la fin du mois, quand 70 000 juifs auront été transportés dans ce camp.

- Évacuation du camp de concentration de Kaiserwald, près de Riga (Lettonie) : 27 000 juifs sont déportés des camps situés à l'est de la Vistule à destination de l'Allemagne.

05/08/2014

5 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

5 août, ce jour-là, n'oubliez pas.


1243

- Dans la ville de Kitzingen (Bavière, Allemagne), plusieurs juifs et juives sont jugés et torturés. Ils sont exécutés et leurs cadavres rompus sur la roue, où ils restent exposés quatorze jours avant de pouvoir être enterrés.

1391

- De nombreux juifs sont massacrés, dont des membres éminents de la communauté, et presque toutes les synagogues incendiées et détruites quand des émeutes antijuives éclatent à Tolède.

- 250 juifs sont égorgés le premier jour d'émeutes semblables à Barcelone. La majeure partie de la communauté trouve refuge dans le château du gouverneur, mais quand la foule l'attaque, certains juifs se suicident et les autres meurent en se défendant.

1904

- A Partchev, (Pologne), la police blesse 20 juifs alors que ceux-ci tentent de cacher une juive qui avait été kidnappée et baptisée contre son gré.

1934

- 24 juifs sont tués, 60 blessés, 4 maisons détruites et 300 magasins pillés lors d'un pogrom à Constantine (Algérie). La police se décide alors à protéger les juifs.

1942

- Durant deux jours, 1500 juifs de Stavy Sambor (province de Galicie) sont déportés du camp d'extermination de Belzec, où ils sont assassinés par les SS.

- 1 014 juifs, hommes et femmes, sont entassés dans des wagons et déportés du camp de regroupement de Beaune-la-Rolande (France, zone occupée) au camp d'extermination d'Auschwitz, où 704 d'entre eux sont aussitôt gazés. 5 hommes et 1 femme survivront jusqu'à la libération du camp en 1945.

- Liquidation du « petit ghetto » de Radom (Pologne) : en deux semaines, 30 000 juifs sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.

- Des prisonniers politiques et 3 521 autres juifs internés dans le camp de Sarvar (Hongrie) sont déportés dans des wagons de marchandises au camp d'extermination d'Auschwitz, escortés par un capitaine SS et 40 hommes.

1942

- À Varsovie, le Dr Janusz Korczak,  part volontairement avec les enfants de son orphelinat et meurt avec eux dans les chambres à gaz de Treblinka .

04/08/2014

4 août, ce jour-là, n’oubliez pas.

4 août, ce jour-là, n’oubliez pas.


1904

- 22 juifs sont blessés, 1 adulte et 1 enfant de deux ans massacrés, des boutiques juives sont saccagées à Ostrowiec  au cours d'une émeute antisémite déclenchée par les ouvriers de l'usine locale.

1919

- 200 juifs sont égorgés lors d'un pogrom auquel se livrent à Golovanevsk (Podolie) des unités liées à l'Armée nationale ukrainienne et commandées par Sokolovski.

1941

- 3 000 juifs de la ville d'Ostrog (Ukraine) sont arrêtés et fusillés dans la forêt voisine.

- Un mois après l'occupation par les Allemands de Pinsk (Biélorussie), où résident 20 000 juifs, 8 000 d'entre eux sont conduits devant des fosses creusées à l'avance et assassinés. Certaines victimes, qui vivent encore, parviennent à se dégager des piles de cadavres et à fuir.

1942

- 1 000 hommes, femmes et enfants juifs quittent le ghetto de Theresienstadt en direction de l'est. Peu après la gare de Minsk, leur train s'arrête, les wagons sont ouverts par des SS en armes et 40 déportés doivent descendre les bagages. 960 juifs montent dans des camions qui attendent, où ils sont asphyxiés par les gaz d'échappement. Leurs cadavres sont enterrés dans des fosses communes creusées dans les bois. 25 déportés sur 40 sont fusillés après avoir déchargé les bagages et 16 juifs sont envoyés au camp de travail de Maly Trostinets. 2 seulement survivront.

- 750 juifs de Pruchnik (Ukraine) sont assassinés par les SS et la police ukrainienne dans la forêt voisine.

- Un premier convoi de 998 juifs, dont 140 enfants de moins de seize ans, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d'extermination d'Auschwitz. Seuls 7 déportés de ce convoi survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

- Les SS assassinent 2 750 juifs de Lancut (Pologne) dans la forêt de Falkinia.

- 4 000 juifs sont rassemblés et déportés au camp d'extermination de Belzec lors de la première Action dans le ghetto de Sambor (Ukraine).

1943

- Déportation des juifs de Sosnovitz­Bendzin (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz.

1944

- Après avoir déblayé les ruines de Varsovie, 3 000 juifs venus au camp d'Auschwitz sont envoyés à une marche vers la mort, de Zychlin au camp de concentration de Dachau (Allemagne). Près d'un millier périssent en route.

- Anne Frank, jeune fille juive de quinze ans, est arrêtée avec ses parents et sa sœur. Ils se cachaient dans un grenier sur le Prinsengracht, à Amsterdam.
Le 2 septembre, ils sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. En décembre, Anne Frank est transférée au camp de concentration de Bergen-Belsen, où elle meurt en mars 1945.
Son journal est devenu le symbole de la tragédie des millions d'enfants victimes de la terreur nazie.

03/08/2014

3 aout, ce jour-là, n'oubliez pas.

3 aout, ce jour-là, n'oubliez pas.

1492

- Selon l'édit d'expulsion signé le 31 mars par les souverains espagnols Isabelle et Ferdinand, tous les juifs doivent avoir quitté l'Espagne à cette date. Tout juif non baptisé qui s'y trouve encore après est passible de mort.

1648

- Les hordes cosaques de Bogdan Chmielnicki égorgent 200 juifs à Alik (Ukraine).

1941

- Les Ukrainiens fusillent 45 juifs dans le village d'Otynia (Ukraine).

- A Motol, une division SS encercle la ville et fait sortir toute la population juive sur la place du marché, soit 3000 personnes. Là, ils la divisent en 2 groupes : les hommes d’un côté, les femmes, enfants et personnes âgées de l’autre.
Les hommes sont emmenés à Ossovnitsa, à 2 km à l’est de Motol, où ils sont conduits par groupes aux fosses préalablement creusées : elles mesurent chacune 25m de long, 3m de large, 2 m de profondeur. 1400 hommes sont ainsi fusillés.
De leur côté, les 1600 femmes, enfants et personnes âgées restants sont conduits le même jour au lieu dit de Gaï, sur la route de Kalila, au sud de Motol, où des fosses ont été préalablement creusées. Ces 1600 femmes, enfants et vieillards y sont fusillés.

1942

- Durant quatre jours, 12 500 juifs sont déportés du ghetto de Przemysl (Pologne) au camp d'extermination de Belzec, où ils sont assassinés par les SS.

- Un convoi de 1 034 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Pithiviers (France) pour le camp d'extermination d'Auschwitz, où 482 déportés sont aussitôt envoyés dans les chambres à gaz. 7 seulement survivront lors de la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945.

- 1 013 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Pendant trois jours, les juifs de Dolina (Galicie) sont déportés au camp d'extermination de Belzec, où ils sont assassinés par les SS.

1943

- Des résistants juifs de Bedzin (Silésie) s'opposent à la déportation à Auschwitz les armes à la main. Beaucoup d'entre eux sont tués, d'autres parviennent à se réfugier dans les bois. Sur les 25 000 juifs de Bedzin, 150 seulement survivront.

- 4 000 juifs de Dabrowa-Gornicza (Pologne) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

1944

- 1 000 juifs du camp de Strazdu Mujzha, près de Jugla (Lettonie) sont fusillés par les SS dans la forêt voisine. Ils avaient été transférés du ghetto de Riga.

- Liquidation du camp de travail forcé d'Ostrowiec, près de Kielce (Pologne) : 2 000 internés sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. Seuls quelques jeunes gens, en contact dès l'année précédente avec la résistance juive du ghetto de Varsovie, parviennent à survivre en rejoignant les partisans.

- 5 000 juifs du ghetto de Riga (Lettonie) sont déportés par mer au camp de concentration du Stutthof (Pologne).

- Au camp de Strassenhof, 2 400 Juifs sont assassinés dans un crématorium improvisé.

02/08/2014

2 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

2 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1391

- 300 juifs sont massacrés à Palma de Majorque quand la foule prend d'assaut le quartier juif et les maisons chrétiennes où de nombreux juifs ont trouvé refuge. 800 juifs parviennent néanmoins à se réfugier dans le château de Palma et à fuir par mer vers l'Afrique du Nord.

1818

- Une émeute antijuive éclate à Würz­burg (Allemagne) : de nombreux juifs sont tués et blessés. Des étudiants xénophobes y participent aux cris de Hep ! Hep !  tandis que des commerçants chrétiens pillent les boutiques juives et s'en prennent à leurs propriétaires. L'armée intervient et protège les juifs, mais, par la suite, les 400 habitants juifs sont

1819

- Débutent les Émeutes  Wurtzbourg en Bavière. Ces émeutes antijuives se propagent en Allemagne durant l’été 1819, pendant lequel la foule pille les maisons et les magasins des Juifs.

1919

- 11 juifs sont égorgés et 2 femmes juives violées à plusieurs reprises quand des unités commandées par Zeleny, un allié de Simon Petlioura et de son Armée nationale ukrainienne, se livrent durant deux jours à un pogrom à Justingrad-Sokolovka Kiev).

- 4 juifs sont massacrés au cours d'un pogrom à Jachkov (Kiev), déclenché par des soldats commandés par Zelenovtzy, lui aussi allié de l'Armée nationale ukrainienne.

1938

- Destruction de la synagogue de Nuremberg.

1940

Le camp de concentration de Gross­Rosen, près de Breslau (Wroclaw, Silésie) est créé.

1941

La Hongrie décrète l'expulsion des juifs apatrides en Ukraine subcarpatique - (Ruthénie).

- Les juifs de Bratzlav (Biélorussie), déjà spoliés de tous leurs biens par les nazis, doivent payer une amende de 100 000 roubles. Afin d'appuyer leurs exigences, les nazis prennent de nombreux juifs en otages.

- Les SS assassinent 600 juifs à Targovica (Volhynie, R.S.S. d'Ukraine).

1942

- Les SS et la police ukrainienne se livrent contre les 2 500 juifs de Lavoczna (Ukraine).

- Les nazis arrêtent 245 juifs convertis au catholicisme et les envoient au camp de regroupement de Westerbork en réponse à un message de l'épiscopat, indigné par la déportation des juifs néerlandais, lu dans les églises catholiques et protestantes.

1943

- Les juifs se révoltent dans le camp d'extermination de Treblinka (Pologne), où une douzaine de SS sont tués. Plusieurs centaines de prisonniers parviennent à fuir, mais quelques-uns seulement survivront.

- 367 juifs de nationalité espagnole sont déportés, une partie d'entre eux est envoyée au camp d'extermination d'Auschwitz, une autre au camp de concentration de Bergen-Belsen, d'où ils pourront gagner l'Espagne six mois plus tard, à la suite d'une intervention des autorités de ce pays.

1944

Un transport quitte Vérone (Italie) avec 222 juifs, à destination du camp d'extermination d'Auschwitz.

Un convois part depuis le  camp de transit de l’Italie, Fossoli di Capri, avec des Juifs pour BergenBelsen.
Le camp de Fossoli di Capri avait été crée par les italiens et placé en mars 1944 sous le commandement des allemands

Liquidation du camp des Tziganes à Auschwitz-Birkenau. 2.897 sont gazés, les autres répartis dans des camps « durs ».


01/08/2014

1er août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1er août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1298

- La communauté de Meiningen (Allemagne) est exterminée lors des persécutions de Rindfleisch, du nom de leur responsable, un chevalier allemand. Parmi les victimes se trouvent le scribe Isaak ben Samuel, sa femme Goldlin et leurs 5 enfants.

- A Nuremberg, après s'être réfugiés dans le château, au cours des mêmes persécutions, les juifs de la ville sont égorgés.

1819

- En réaction à l’amélioration du statut des Juifs, une immense réaction populaire antisémite voit le jour en Allemagne. Elle commence à Wurburg et Francfort et se répand dans toute l’Allemagne. Le principal dommage causé aux Juifs est sous la forme d'agressions verbales. Dans toute l’Allemagne, les Juifs sont interpellés aux cris de Hep Hep et battus, les quartiers Juifs sont pillés.

1941

- En cet année est créé le ghetto de Bialystok dans deux petits secteurs de la ville séparés par le fleuve Biala. Il est entouré d’une barrière en bois et d’une clôture de barbelés. Comme pour les autres ghettos, l'espace est insuffisant deux ou trois familles s’entassent souvent dans une seule pièce.

- 411 personnes sont arrêtées par les nazis à Kichinev (Bessarabie) et fusillées hors de la ville. 39 victimes, seulement blessées, sont ramenées dans le ghetto.

- Après l'entrée des Allemands, le 23 juin, 6 000 juifs sont entassés dans le ghetto de Siemiatycze, près de Bialystok. Parmi eux se trouvent 2 000 juifs qui avaient fui la Pologne occidentale et des juifs originaires de petites villes

- Les derniers juifs de Khotin (Bessarabie) sont fusillés dans le village de Barnova, à l'est de la ville, après que les soldats roumains leur ont fait creuser leur propre fosse commune.

- 682 juifs sont assassinés et les maisons juives pillées lors de la liquidation systématique de la population juive de Czernovitz (Ukraine) par les SS et leurs alliés roumains.

1942

- 1 800 juifs sont déportés de Vasilishak (Vilna) à Szczuczyn.

- Les SS déportent tous les juifs de quatorze à trente-cinq ans de Rymanov (Pologne) au camp de travail forcé de Plaszow, où beaucoup d'entre eux sont tués.

- Environ 1 000 juifs de Cracovie et de Lancut (province de Rzeszow) sont déportés au camp de transit de Falkinia. Les vieillards et les enfants sont fusillés par les SS en traversant la forêt de Nechzioli. Les autres déportés poursuivent leur route vers le camp de Falkinia.

- 5 000 juifs de Bedzin (Pologne) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

1943

- Début de la liquidation du ghetto de Kamionka, une banlieue de Bedzin (Pologne), le jour anniversaire de la deuxième déportation des juifs de cette ville. Cela prend deux semaines par suite de la résistance des juifs.

- 600 juifs sont fusillés par la Gestapo lors de la déportation des internés du ghetto de Srodula à Sosnoviec (Pologne).

1944

- 6 juifs et le bienfaiteur qui les a abrités, Pardo-Roques, sont assassinés par les nazis à Pise (Italie).

- Plusieurs centaines de juifs, venus à pied du camp de travail de Lublin jusqu'à Kielce (Pologne), sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 200 d'entre eux sont gazés par les SS dès leur arrivée.

- Un convois part depuis le  camp de transit de l’Italie, Fossoli di Capri, qui se trouve près de Modène avec des Juifs pour Auschwitz.
Le camp de Fossoli di Capri avait été crée par les italiens et placé en mars 1944 sous le commandement des allemands

 

31/07/2014

31 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

31 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.


1905

- Un pogrom de deux jours éclate à Kertch (Russie) : les maisons et les magasins juifs sont pillés et un membre de l'autodéfense juive est tué par balles.

1919

- 500 juifs sont égorgés, 36 grièvement blessés et mutilés, de nombreuses femmes et jeunes filles juives violées quand des unités commandées par Liachovitch, lié à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom de deux jours à Tulczyn (Podolie).

1938

- En Allemagne, un décret permettant au ministère de la justice d'annuler les testaments juifs contraires « au sain jugement du peuple

1941

- Le haut chef SS Reinhard Heydrich se fait signer par Hermann Göring, n° 2 du régime, un ordre officiel secret qui lui confie la recherche et la mise en œuvre d'une « solution finale au problème juif »

- Massacre à Kichinev de 12.000 Juifs par les SS.

- Göring confie à Heydrich l'évacuation de tous les juifs d'Europe.

1942

- 1 007 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork et 1 049 hommes et femmes du camp de regroupement de Pithiviers (France) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz, 14 survivront à la libération.

- 1 000 juifs arrivant à Minsk (Biélorussie) du camp de concentration de Theresienstadt sont déviés sur Baranovitch, où ils sont entassés dans des wagons puis gazés.

- 1.000 juifs sont transférés du camp de Thierenstadt à Baranowice, où ils sont mis à mort dans des camions à gaz.

- La police française prend la décision de déporter d'abord les mères juives des camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande.

1943

- Un convoi part du camp de transit de Drancy  pour le camp d’extermination d’Auschwitz avec 1 000 déportés, 727 seront gazés. 28 hommes et 18 femmes survivront à ce massacre.

- 1 000 juifs, hommes et femmes, sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d'extermination d'Auschwitz, où 727 d'entre eux sont aussitôt gazés.

- 1 563 juifs, dont 20 enfants, sont déportés du camp de regroupement de Malines (Belgique) au camp d'extermination d'Auschwitz. Seuls 40 déportés de ce vingt et unième transport survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

1944

- 178 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 300 orphelins juifs sont déportés de Drancy au camp d'extermination d'Auschwitz, où ils sont gazés.

- 20 juifs, appartenant à un groupe qui effectue une marche de la mort de Varsovie à Zychlin, meurent d'épuisement à Lowicz (Pologne).

- 1 300 juifs sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d'extermination d'Auschwitz, où 726 d'entre eux sont immédiatement gazés. 209 hommes et 141 femmes survivront jusqu'à la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945.

- 213 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp de concentration de Theresienstadt.

- Un vingt-sixième transport avec 563 juifs, dont 47 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 186 juifs survivront jusqu'à la libération du camp, quelques mois plus tard.

- Un train quitte Paris avec à son bord 300 enfants déportés.

- Le dernier train « Convoi N°75 » quitte Drancy-Le-Bourget pour Auschwitz. Les convois ont déporté 75.721 juifs au moins,  de France, dont 23.000 ressortissants français et 47.000 étrangers. Moins de 2.500 sont revenus.

30/07/2014

30 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

30 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1905

- Plusieurs juifs sont tués et de nombreux autres blessés quand une bombe explose dans le quartier juif, pauvre, de Bialystok (Russie). Des patrouilles militaires tirent alors systématiquement sur les maisons juives avant d'y perquisitionner, tuant tous les juifs qu'ils trouvent. 40 juifs sont tués et beaucoup d'autres grièvement blessés.

1941

- 1 200 juifs de Czernovitz (Ukraine) sont arrêtés avec l'aide de la police roumaine, et 682 hommes sont fusillés.

- 350 juifs sont tués dans le ghetto de Vileyka (Biélorussie).

- 1 000 juifs du ghetto de Dünaburg (Lettonie) sont fusillés près de la gare par les SS.

1942

- Des juifs sont fusillés dans le camp d'internement de la police à Nis (Serbie, Yougoslavie), situé sur la colline voisine de Bubanj.

- Les SS déportent 2 000 juifs du ghetto de Raya Ruska (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec (Pologne).

- 100 jeunes filles juives du ghetto de Javorov sont déportées au camp de travail forcé de Janovska (Ukraine).

- 25 000 juifs de Minsk (Biélorussie) sont massacrés durant trois jours, une entreprise sur une grande échelle par les SS et des unités de collaborateurs biélorusses.

1943

- Les derniers 500 juifs de Sasov (Ukraine), qui avaient été internés dans un camp de travail forcé, sont fusillés par les SS dans une forêt voisine. Plusieurs dizaines de prisonniers se défendent jusqu'au bout.

1944

- 166 juifs sont déportés de Toulouse au camp d'extermination d'Auschwitz.

29/07/2014

29 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

29 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

1919

- 200 juifs sont massacrés et de nombreux autres mutilés lors d'un pogrom auquel se livrent, à Uman (Kiev), des troupes commandées par Sokol, Nikolsk et Stesiura, liés à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.

1941

- Les SS fusillent 400 juifs à Jitomir (Ukraine).

- 122 juifs de Belgrade sont fusillés par les nazis. Ainsi débute, pour les juifs de Yougoslavie, la « solution finale ».

1942

- 2 600 juifs de Dobromil (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 1 001 juifs, hommes et femmes, sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d'extermination d'Auschwitz, où 216 d'entre eux sont gazés dès leur arrivée. 5 hommes vivront encore quand l'armée soviétique libérera le camp, en 1945.

- 3 000 juifs allemands quittent le ghetto de Minsk (Biélorussie) : les SS les fusillent dans des fossés creusés hors de la ville.

28/07/2014

28 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

28 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

1298

- 55 juifs sont massacrés à Mosbach, près de Heidelberg (Allemagne), lors des persécutions de Rindfleisch.

1648

- 3 000 juifs, dont le grand talmudiste Rabbi Asher, président du tribunal rabbinique de Polonnoye, sont égorgés à Konstantinov (Ukraine) par les hordes cosaques de Bogdan Khmielnicki.

1670

- Conformément à un décret de l'empereur Léopold 1er, l'expulsion des juifs de Basse-Autriche débute le 28 juillet. Les juifs sont installés dans cette partie de l'Autriche depuis l'année 1391.

- Après l'expulsion des 4 000 juifs de Vienne (Autriche), l'une de leurs synagogues devient l'église Saint-Léopold, qui existe encore aujourd'hui. Il ne reste plus aucun juif dans la ville, où le pape est invité pour célébrer l'événement.

1937

- Le camp de concentration de Buchenwald (Allemagne) reçoit ses premiers détenus.

1941

- 150 juifs de Smolewicze (Biélorussie) sont fusillés dans le village de Kurovichtcha, à 2 kilomètres à l'est de Smolewicze.

- Tous les juifs de Brichany (Moldavie) sont transférés, au-delà du Dniestr, au camp de Mogilev, où les vieillards sont sélectionnés pour être tués, les jeunes gens devant creuser leur fosse commune.

- 900 juifs de Vilkaviskis (Lituanie), où vivent 3 500 juifs, sont assassinés. Un ghetto reçoit la population juive restante.

- Exécution d'otages juifs et de « communistes en Serbie

- Le Dr Schumann sélectionne à Auschwitz 575 détenus qui seront gazés à Sonnenstein.

1942

- 10 000 juifs internés dans le ghetto de Minsk (Biélorussie) sont assassinés par les SS. 3 500 d'entre eux venaient d'Allemagne, d'Autriche et de Tchécoslovaquie.

- 1 000 juifs du ghetto de Theresienstadt sont envoyés vers l'est. Aucun n'a survécu. On pense que tous les déportés ont été assassinés par les SS dans la région de Minsk.

- 2 000 juifs de Dynov (district de Lvov) sont liquidés par les SS.

1943

- 3 000 juifs cachés dans la ville et les environs de Skalat (Ukraine) sont arrêtés et fusillés par les SS, qui ont effectué des rafles dans les forêts pour les découvrir.

- 1 800 juifs sont déportés de Thessalonique (Grèce) au camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne).

27/07/2014

27 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

27 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

1298

- 35 juifs de Berching (Bavière),sont massacrés lors des persécutions de Rindfleisch, du nom de leur responsable, un chevalier allemand.

- Après avoir été torturés, plus de 130 hommes, femmes et enfants juifs sont égorgés ou brûlés à Bamberg (Allemagne) par le chevalier Rindfleisch et ses hordes. Parmi les victimes se trouvent aussi des juifs venus de France.

1941

- Le 1er régiment de cavalerie SS rapporte l'exécution de 6 504 juifs cachés dans les marais du Pripet (Ukraine). Les rafles et les exécutions ont duré quatre jours.

- Un pogrom est déclenché par les nazis et les Ukrainiens contre les 2 300 juifs de Glinyany (Ukraine).  Ils ont connu des massacres en 1624, 1638, 1657 et ceux des cosaques de Bogdan Chmielnicki en 1648-1649.
Après le pogrome, les juifs doivent payer une amende d'un million de zlotys pour connaître quelque répit. Des centaines d'entre eux, qui n'ont pas les moyens de payer, sont déportés au camp de Kurwice.

- En 2 jours, 18 000 Juifs qui ont été évacués vers Kamenets-Podolski sont éxécutés par des mercenaires ukrainiens et par des hongrois.

1942

- Les SS assassinent 1 800 juifs à Dereczyn (Biélorussie).

- 900 juifs d'Ignatovka (U.R.S.S.) sont assassinés par les SS et la police ukrainienne durant deux jours.

- 2 000 juifs du ghetto de Rava Ruska (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec, où ils sont tués.

- 5 680 juifs du ghetto d'Olyka (Ukraine) sont assassinés par les SS, pendant deux jours.

- Un convoi quitte le camp de regroupement de Drancy avec 724 femmes juives et 248 hommes à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 12 d'entre eux survivront jusqu'à la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945.

- 10 juifs sont déportés de Boppard (Allemagne) au camp de concentration de Theresienstadt.

- 1 010 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Départ de Drancy avec 1 000 déportés pour le camp d’Auschwitz ou 12 personnes survivront.

1943

- En fouillant les ruines du ghetto de Varsovie pour récupérer des objets laissés par les Juifs, les allemands découvrent quelques Juifs cachés : 16 sont exécutés.

1944

- 450 juifs du camp de Strazdu Mujzha, près de Jugla (Lettonie), venus du ghetto de Riga, sont assassinés.

26/07/2014

26 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

26 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1298.

- 19 juifs de Krautheim (Allemagne), dont le rabbin Eliakim ben Eleazar, sont massacrés par le chevalier Rindfleisch et ses partisans.

1648.

- 600 juifs d'Ostrog (Ukraine) sont massacrés par les hordes cosaques de Bogdan Chmielnicki.

1941.

- Après son occupation par les Hongrois, les troupes allemandes entrent dans Stanislavov (Ukraine), où vivent 30 000 juifs et dont le nom avait été changé en Ivano­Frankovsk.

1942. 

- 500 juifs sont assassinés par les SS à Dzieciol (Biélorussie) entre le 24 juillet et le 8 août.

- 250 juifs de Horodec (Pologne) sont assassinés par les SS à Brianska Gora (Biélorussie).

- Un transport quitte Vienne (Autriche) avec 988 juifs à destination du camp de concentration de Theresienstadt.

- Le même jour, 5 juifs sont déportés de Bacharach (Allemagne) au camp de concentration de Theresienstadt.

- 1 700 juifs sont assassinés par les nazis à Drohiczyn (Ukraine).

1943.

-  000 juifs de Dabrowa-Gornicza (Pologne) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

1944.

- Les derniers 300 juifs encore détenus dans le camp de travail forcé de Radom (Pologne) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz, où quelques-uns seulement survivent.

25/07/2014

25 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

25 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

1100.

- Les troupes de la première croisade prennent Haïfa (Palestine), peuplé surtout de juifs. La majorité de ceux-ci est massacrée en dépit d'une résistance opiniâtre. Quelques-uns parviennent à gagner Saint-Jean-d'Acre ou Césarée.

1644.

- Lors d'un autodafé tenu à Valladolid (Espagne), Don Lope de Vera, un aristocrate espagnol converti au judaïsme, est brûlé vif.

1648.

- Plus de 2 000 familles juives de Bar (Ukraine) sont massacrés après que la communauté a été capturée par les hordes cosaques de Bogdan Chmielnicki.

1670.

- Sur l'ordre de l'empereur d'Autriche Léopold 1er, 4 000 juifs sont expulsés de Vienne. La grande synagogue est détruite et une église dédiée à sainte Marguerite est construite à la place.

1935

- La loi Allemandes exclut définitivement les Allemands «non aryens» des forces armées.

1938

- Allemagne : Tous les médecins Juifs se voient retirer leur habilitation à exercer. Seuls quelques uns ont encore ce droit, mais uniquement pour leurs coreligionnaires.

1941.

- Durant les trois jours qui suivent l'anniversaire de la mort de Simon Petlioura, le leader ukrainien responsable de massacres de milliers de juifs,  2 500 juifs sont assassinés à Lwow (Ukraine) en représailles contre l'acquittement de Schwarzbart.

- Duranttrois jours 600 juifs sont fusillés par les nazis dans le port militaire de Liepaja (Lettonie), près de la tour d'eau.

- Les nazis ordonnent à 700 juifs d'Ozmiana (Pologne) de se rassembler sur la place principale, d'où ils sont conduits à Bartel et assassinés.

1942.

- 1 200 juifs sont assassinés par les SS à Kossov (Ukraine).

- 200 juifs sont déportés de Kempten (Allemagne) au camp de concentration de Theresienstadt.

- 1 135 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 2 000 juifs du ghetto de Kobryn (Ukraine) sont assassinés.

- 840 juifs sont tués par les SS à Byten (Ukraine).

1944.

- Évacuation vers l'ouest de juifs du ghetto de Kovno (Lituanie).

24/07/2014

24 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

24 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

1298.

- La communauté de Würzburg (Allemagne) est anéantie lors des persécutions de Rindfleisch, du nom du chevalier qui les a déclenchées.

- Le même jour, plus de 130 juifs de Tauberbis­chofsheim (Allemagne) sont brûlés à Gamburg, victimes eux aussi des mêmes persécutions.

1919.

- 83 juifs sont égorgés, 30 autres grièvement blessés ou mutilés et un très grand nombre de femmes violées quand les révoltés rassemblés dans l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrom dans la ville de Ladygine (Russie).

1941.

- 27 juifs de Vitebsk (Biélorussie), qui ne se sont pas présentés au travail, sont fusillés par les SS dans les rues de la ville, à titre d'exemple. Par la suite, on assiste à des exécutions massives de juifs.

- 3 000 habitants juifs de Liepaja (Lettonie), des hommes pour la plupart, sont conduits au phare de Schkeden et assassinés.

1942.

- Adam Czerniakov, président du Conseil juif de Varsovie, se suicide après avoir refusé de collaborer avec les nazis à la déportation des juifs vers les camps d'extermination.

- Durant une semaine, 11 000 juifs de Zdunska Vola (Pologne) sont assassinés ou déportés par les SS au ghetto de Lodz ou au camp d'extermination de Chelmno.

- 1 000 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Les SS assassinent 3 000 juifs dans le ghetto du village de Dereczyn (Biélorussie).

- 1 000 juifs de Vienne (Autriche) arrivent à Minsk (Biélorussie) pour être fusillés par les SS, dans les fosses près de la ville.

- Un train quitte le camp de regroupement de Drancy avec 1 000 déportés juifs de diverses nationalités destinés au camp d'extermination d'Auschwitz. 4 hommes seulement survivront.

1943.

- Le camp de travail forcé de Nova Vilejka (Pologne) est liquidé et les juifs survivants sont déportés à Vilna, où les résistants juifs passent à l'attaque. Un certain nombre de combattants parviennent à fuir dans les forêts avoisinantes.

1944

- Le camp de concentration de Lublin (Pologne) est libéré par les Russes.

- 1 500 internés du camp de regroupement de Sarvar (Hongrie) sont déportés par les nazis au camp d'extermination d'Auschwitz contre la volonté du régent Horthy, alors chef de l'État hongrois.

- Les 1 700 membres de la communauté juive de l'île de Rhodes (Grèce) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz où 161 d'entre eux seulement survivront.

 

23/07/2014

23 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

23 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

1919.

- 2 juifs sont massacrés quand des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrom à Verkhova-Bibikovo (Podolie).

- 32 juifs sont massacrés, 50 autres grièvement blessés ou mutilés à coups de sabre et 30 femmes juives violées à Novo-Konstantinov (Russie) lors d'un pogrom déclenché par des unités commandées par Volynetz, un allié de l'Armée nationale ukrainienne.

1938

- Une carte d’identité spécial est attribuée aux Juifs de nationalité allemande et le 27 août ceux-ci doivent ajouter à leurs prénom celui de Sara ou Israël tandis que le 5 octobre les passeports doivent être marqués d’un grand «J» rouge.

1942.

- Début de l'utilisation massive des gaz au camp d'extermination de Treblinka (Pologne) en même temps que les premières évacuations du ghetto de Varsovie, avec l'arrivée du premier transport de juifs, tués quelques heures plus tard,

1944

- les Allemands déportent la communauté juive de Rhodes, près de mille sept cents hommes et femmes, enfants et vieillards.
A bord de trois rafiots, ils quittent leur île chérie et le lendemain les quelques cent Juifs de l’île sœur de Kos y sont aussi embarqués.

Un juif est déporté de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Theresienstadt.

22/07/2014

22 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

22 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

1298.

- Les deux familles juives vivant à Sindelfingen (Allemagne) et totalisant 11 personnes sont anéanties par le chevalier Rindfleisch et ses fanatiques lors de la vague de persécutions qui porte son nom.

1306.

- Le roi Philippe le Bel décrète l'expulsion de tous les juifs de France, à l'exception de ceux qui accepteraient le baptême. Comme les juifs ne peuvent emporter qu'une quantité minime de nourriture et d'objets de valeur, beaucoup meurent sur les routes. D'autres sont tués par des paysans qui les soupçonnent de transporter de l'or et des bijoux.

1648.

- 10 000 juifs habitant Polonnoye (Ukraine) ou réfugiés des environs, qui s'étaient abrités dans le château fort, sont égorgés par les cosaques de Bogdan Chmielnicki. Plusieurs centaines d'entre eux sont forcés d'accepter le baptême.

1919.

- Un juif est tué et les biens juifs sont pillés quand le 3e régiment de Haidamak, une unité de l'Armée nationale ukrainienne, se livre à un pogrom contre les habitants juifs de Solobkovtzy (Podolie).

1939.

- A Prague, où vivent 56 000 juifs, les Allemands ouvrent un Bureau central pour l'émigration juive dirigé par Adolf Eichmann. Selon des documents officiels, les juifs sont installés à Prague depuis 1091, et ils y ont connu tous les remous de son histoire. Des rabbins célèbres, des érudits, des écrivains, des musiciens, des philosophes y sont nés.

1941.

- 80 juifs sont arrêtés puis fusillés par les SS dans le cimetière juif de Dubno (Ukraine).

- En France de Vichy  : réquisition des biens meubles et immeubles appartenant aux Juifs.

1942

- Ghetto de Varsovie : Lorsque le 22 juillet 1942, les Allemands annoncent une opération de « transfert des populations vers l'Est», c'est-à-dire la déportation vers les camps de la mort, le président du "Conseil Juif" du ghetto, Adam Tcherniakov, se suicida (23 juillet) pour ne pas avoir à livrer les enfants aux nazis.

- Au ghetto de Varsovie, en ce jour, un cordon de S.S., de Lettons, d’Ukrainiens, de l’Lituaniens au service des allemands entoure le ghetto. A l’intérieur des murs, c’est la panique. Devant les affiches du judenrat des groupes s’agglutinent, éclatent et se reforment à nouveau. On peut y lire que «par ordre des autorités allemandes, les Juifs de Varsovie seront transférés vers l’Est». Seuls, ceux qui travaillent dans les usines allemandes pourront rester; ainsi que les fonctionnaires du Judenrat, les policiers Juifs et leurs familles.

- Avec 996 déportés départ d’un convoi de Drancy pour le camp d’extermination d’Auschwitz, 5 survivants à la libération.

- Début de la liquidation du ghetto de Kovel (Ukraine) où 8 000 juifs sont tués. Les juifs sont entassés dans la grande synagogue déjà en ruine, puis conduits hors de la ville par petits groupes pour être massacrés. Un couple parvient à fuir, mais il est assassiné par une bande ukrainienne dans la forêt voisine. Quelques juifs réussissent à atteindre le territoire soviétique, où ils se joignent à des groupes de partisans pour lutter en commun contre les nazis et leurs collaborateurs. 40 juifs de Kovel survivront à la guerre.

- 1 200 juifs de Baranów (Pologne) sont déportés par les SS au ghetto de Debica.

- 260 juifs sont déportés à Düsseldorf (Allemagne) au camp de concentration de Theresienstadt.

- Un transport quitte Vienne (Autriche) avec 1 005 juifs à destination du camp de concentration de Theresienstadt.

- 996 hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d'extermination d'Auschwitz. Seulement 5 juifs de ce convoi survivront.

- Début de la déportation des juifs du ghetto de Varsovie au camp d'extermination de Treblinka. En juillet, 66 000 juifs sont déportés à Treblinka et tués par les SS.

- 6 000 juifs sont assassinés par les SS à Kleck (Biélorussie).

1944.

- Les troupes soviétiques libèrent le camp de concentration et d'extermination de Maïdanek (Pologne), où seul un petit nombre de juifs survit.

- Avant l'arrivée de l'armée soviétique, les nazis évacuent Lwow (Ukraine). Quelques juifs qui tentent de fuir sont fusillés. Les autres internés sont évacués à pied et certains tués sur les routes. 33 survivants sont transférés au camp de Placzow.

- Les Russes approchant de Lublin, les SS évacuent 1 200 juifs du camp de travail en les conduisant à pied jusqu'à Kielce, où 180 d'entre eux sont tués. Les autres sont envoyés au camp d'extermination d'Auschwitz.