15/10/2014

15 octobre : ce jour-là, n'oubliez pas.

15 octobre : Ce jour-là, n’oubliez pas

1941

- Tous les Juifs de Roslavly ( Smolensk) sont fusillés par les nazis.

- La troisième loi sur les restrictions aux déplacements interdit aux Juifs du gouvernement général de Pologne de quitter la résidence qui leur a été assignée.

- Un convoi de 1005 Juifs quitte Vienne (Autriche)) à destination de Lodz (Pologne).

- Le 15 octobre, près de 5 000 Juifs déportés de Berlin, Munich, Francfort, Vienne ou Breslau sont déportés en Lituanie et fusillés par les Einsatzgruppen dès leur descente du train

1942

-Lors de la liquidation du Ghetto de Brest-Litovsk (R.S.S. de Biélorussie), de nombreux Juifs sont fusillés. La majorité est internés et déporté par les S.S. au camp d’extermination de Treblinka.

-Ce jour sont déportés à Treblinka, 3.000 Juifs de Ciechanoviec, 1.000 Juifs de Sienna (district de Kielce, Pologne) et 1.000 Juifs d’un convoi provenant du camp de concentration de Theresienstadt. tous les déportés de ce convoi sont gazés à leur arrivée.

- A la Haye, les nazis mettent hors la loi les Juifs du pays.

- Au cours d’une action, les S.S. assassinent 1.500 Juifs d’Anapol (district de Lublin).

- Les S.S. assassinent 2.300 Juifs d’Antopol (district de Polésie)

- 2.600 Juifs sont tués par les S.S. lors de leur d’une action à à Bereza Kartuska (Polésie)

1943

- Le camp de Risiera di San Sabba est crée à Trieste : plusieurs milliers de juifs et de résistants italiens y trouveront la mort.

- Rome : 1.000 victimes Juives sont expédiées à Auschwitz. L’église protestante allemande condamne l’assassinat des Juifs.

1944

- Le chef de l’Etat hongrois, Horthy, démissionne et l’extrême droite prend le pouvoir. La violence antisémite se déchaine dans la capitale, Budapest et en province. des bandes fasciste de croix fléchées égorgent 160 ouvriers Juifs à Puszt.

14/10/2014

14 octobre : Ce jour-là, n'oubliez pas :

14 octobre :Ce jour-là, n’oubliez pas

1941

- Début de la déportation des Juifs allemands et autrichiens à Lodz, Kovno, Minsk et riga.

- L'ordre a été donné de déporter les Juifs du Reich vers les ghettos d'Europe orientale.

1943

- 500 détenus se révoltent à Sobibor. 300 s’enfuient après avoir tué neuf S.S. Une trentaine survivra. Le camp est fermé et détruit.


13/10/2014

13 octobre : ce jour -là, n'oubliez pas

13 octobre : ce jour-là, n'oubliez pas.

1726

- Un autodafé se tient à Lisbonne : y figure un prêtre accusé de «Judaïser», c’est à dire de pratiquer secrètement la religion Juive. il est brûlé vif sur le bûcher.

1939

- Le haut commandement de l’armée allemande ordonne que les Juifs de Lodz (Pologne) fournissent chaque jour 600 travailleurs.

1941

- Les Juifs de Storozynetz (Bucovine, R.S.S. d’Ukraine) déportés en transnitrie sont envoyé ) pied vers Markulesti. Ils y arrivent totalement épuisés, victimes de la faim et des balles des gardes allemands et roumains.

- Les S.S assassinent 350 Juifs à Verba (Volhynie).

- 7.000 Juifs tués à la mitrailleuse à Dnepropetrovsk.

1942

- 1.900 Juifs d’Ivaniska (district de Kielce, Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Treblinka.

- Les S.S assassinent 1.800 Juifs à Mizocz (Volhynie, R.S.S. d’Ukraine)

12/10/2014

12 octobre : Ce jour là, n'oubliez pas

12 octobre : Ce jour là, n'oubliez pas

1285

- Les juifs de Munich (capital de la Bavière) sont accusés de meurtre rituel. Le vendredi soir, quand ils se trouvent tous ensemble à la synagogue, la foule attaque l’édifice.
Les Juifs refusent le baptême et la populace incendie la synagogue dont tous les occupants périssent dans les flammes.

1939

- Selon une décision de Hitler, les nazis ordonnent qua dans tous les territoires polonais occupés par les Allemands, des conseils Juifs soient crées, destinés à servir de courroie de transmission entre les autorités et les Juifs.

- La Wehrmacht fusille un Juif à Chrzanov (district de Cracovie).

- Les juifs d’Autriche sont déportés en Pologne.

- A l’instigation d’Eichmann, première déportations de Juifs de Vienne et de Prague à Nisko (Pologne)

1941

- A Stanislavov (R.S.S. d’Ukraine) les troupes allemandes rassemblent 10.000 Juifs environ dans le cimetière Juif de la ville à l’occasion des grandes fêtes religieuses.
Après avoir dû creuser leurs propre tombes, ils sont fusillés par le S.S.

- Le meurtre en masse des Juifs de Dnieporpetrovsk (R.S.S. d’Ukraine) par les S.S dure deux jours.

- Le président du conseil Juif de la ville de Chortkov (R.S.S. d’Ukraine), Shmuel Kruh, esty fusillé pour avoir désobéi aux ordres donnés par les nazis.

- Plus de 10.000 Juifs sont exécutés dans un cimetière de Stanislawow, en Galicie.

1944

- Départ d’un important convoi de déportés Juifs du camp de concentration de Risiera di San Sabba (Italie du nord) crée par les forces d’occupation nazis. sa destination est inconnue, mais il a sans doute été dirigé vers un camp d’extermination à l'Est.

- Un transport quitte le camp de concentration de Theresienstadt avec 1.500 Juifs déportés au camp d’extermination d’Auschwitz

11/10/2014

11 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas

11 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas

1941 



- Un train de juifs déportés de Suczava passe par la gare de Czernovitz (Ukraine). Il est stoppé par les nazis et les gardes roumains afin de décharger les cadavres des juifs morts au cours du voyage dans des wagons glacés et bourrés de monde. Le train reprend alors sa route vers le ghetto de Czernovitz.

- 

Les nazis fusillent 400 juifs à Belgrade.

- 

Les juifs de Czernovitz sont parqués dans un ghetto, leurs biens confisqués. Par la suite, les internés seront déportés en Transnistrie. 



1942 



- 11 000 juifs du ghetto et des villages environnants d'Ostroviec (Pologne) sont rassemblés et déportés au camp d'extermination de Treblinka, où ils périssent tous.


- 

Environ 4 200 juifs de Lubartov (du côté de  Lublin) sont déportés aux camps d'extermination de Sobibor, Belzec et Maïdanek, où tous périssent. Parmi eux se trouvent 1 000 juifs qui, un an auparavant, avaient été déportés de Slovaquie à Lubartov. Cette dernière ville est déclarée " purifiée de ses juifs ".

- 3 000 juifs de Bicheva (province de Lublin) sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

1944

- 

Les SS fusillent 208 jeunes juifs d'Ujvidek (Yougoslavie), qui travaillent sur la voie ferrée. 12 juifs survivent.

- 

20 malades mentaux juifs de Venise sont internés dans le camp de concentration tristement célèbre de Risiera di San Sabba, près de Trieste, le seul camp nazi en territoire italien. Le soir du même jour, 5 ou 6 d'entre eux ont déjà été tués par les SS gardant le camp.

10/10/2014

10 octobre : ce jour-là, n’oubliez pas

10 octobre : ce jour-là, n’oubliez pas

1290 



- Après l'expulsion des juifs d'Angleterre, un bateau transportant des juifs pauvres de Londres descend la Tamise jusqu'à la côte. A l'embouchure du fleuve, le capitaine jette l'ancre et ordonne aux juifs de quitter son navire pour s'installer sur un banc de sable. Avec la marée montante, le bateau lève l'ancre et les juifs sont noyés. Par la suite, les coupables seront jugés et pendus. 



1941



- Environ 400 vieillards juifs sont fusillés par les SS dans le port militaire de Riga (Lettonie).

- 

Les juifs de l'ancienne Tchécoslovaquie sont obligés par les nazis de quitter leurs foyers pour s'installer dans des ghettos. Des ghettos existent désormais dans 14 villes tchécoslovaques désignées à cet effet. 



- Les SS fusillent 2 000 juifs sur la route entre Bogdanovka et Darnica (Ukraine).

- le ghetto de Theresienstadt est établi en Tchécoslovaquie.


1942

- 2 convois quittent le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d'extermination d'Auschwitz. 1679 déportés, dont 487 enfants, arriveront à Auschwitz mais 54 seulement survivront jusqu'à la libération du camp en 1945.

- 

4 000 juifs de Bursztyn (province de Stanislavov, Galicie) sont déportés au camp d'extermination de Belzec Pologne).

1944

- Arrivée du dernier transport de Theresienstadt à Birkenau avec 2 038 Juifs. 1 589 sont gazés.

09/10/2014

9 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas

9 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas



1920

- Un pogrom éclate à Vilna. Il dure trois jours. L'armée polonaise, qui occupe la ville après le départ de l'Armée rouge, commence à massacrer les juifs. 80 sont fusillés, d'autres enterrés vivants ou noyés. 

 

- 800 personnes, des juifs pour la plupart, dont des femmes et des enfants, sont fusillées par les SS à Dobrcz (Pologne). 



1941 



- Début de la déportation des juifs de Bucovine (Ukraine) : les juifs habitant les villes de Radautz, Suczava, Gurahumora, Kimpolung et Dorna Vatra, 40 000 au total, sont successivement déportés vers les camps de concentration de Transnistrie. Beaucoup d'entre eux meurent en route. Ceux qui sont trop faibles pour marcher assez vite sont fusillés sans pitié.

- Le même jour, tous les juifs de Burduyeni (Roumanie) sont déportés en Transistrie.

- En deux jours, les SS et la police ukrainienne assassinent 900 juifs à Mylanov (Ukraine). 



Ce jour-là et les précédents, les nazis ont arrêté 75 juifs à Rotterdam. Ceux-ci sont envoyés au camp de regroupement de Westerbork et de là déportés vers des camps allemands. 



- 1 703 juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 

14 000 juifs environ sont déportés du ghetto de Radomsko (province de Lodz, Pologne) au camp d'extermination de Treblinka, où ils sont assassinés.

- Le même jour commence la liquidation du ghetto de Przedborz (Pologne), au cours de laquelle 4 500 juifs sont déportés à Treblinka.

- Les pensionnaires d'un asile d'enfants à Jeissk (Crimée) sont exécutés dans un camion à gaz. 


1943

- 

La capitulation de l'Italie, en septembre 1943, et le partage du pays entre un Sud occupé par les forces alliées et un Nord occupé par les troupes de l'Allemagne nazie font des juifs de la partie septentrionale des victimes, à leur tour, de la " solution finale ".

En ce jour, les nazis font une rafle de juifs à Trieste. L'unique camp de concentration créé en Italie se trouve près de la ville. Après la rafle, 600 juifs y sont internés. Par la suite, ils seront déportés vers les camps d'extermination de l'Est, notamment à Auschwitz.



1944

- Un transport quitte le camp de concentration de Theresienstadt avec 1 600 juifs déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

08/10/2014

8 octobre : ce jour-là, n’oubliez pas

 8 octobre : ce jour-là, n’oubliez pas

 




1941 



- Les SS assassinent à Poligon 100 juifs de Koltynian (Lituanie).



- Début de la liquidation systématique des 16 000 juifs de Vitebsk (Biélorussie). Ce jour-là, les SS tuent 3 000 juifs du ghetto de la ville.

- Auschwitz II (Birkenau), ouvert le 8 octobre 1941 — À la fois camp de concentration et centre de mise à mort immédiate où périrent plus d'un million de personnes, juives dans leur immense majorité ainsi que des Tziganes.



1942

- La plupart, soit plus de 2 000 personnes, du du ghetto de Skarzysko Kamienna (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.

- Le même jour, plus de 1 000 juifs sont déportés du camp de concentration de Theresienstadt à Treblinka, où ils sont gazés dès leur arrivée.



- 88 juifs de Kamionka (Lublin) sont assassinés par les SS.



- En deux jours, les SS et la police lituanienne assassinent 1 100 juifs à Hajduczok (du côté de Vilan).

- 

900 juifs de Demidavka sont conduits par les SS dans une forêt voisine et fusillés. Demidavka se trouve près de Kiev (Ukraine).



1943

- La veille du jour de Kippour, le ghetto de Liepaja (Lettonie) est liquidé. 816 juifs sont tués sur place, les autres sont déportés vers divers camps de concentration. 



1944 



- A l'aube, 200 juifs conduits dans une marche à la mort de Crvenka à Sambor (Yougoslavie) sont assassinés par les nazis près de cette dernière ville.

07/10/2014

7 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas

7 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas

 

1939

- 

Pendant deux jours, 48 juifs de Swiecie (Pologne) sont fusillés par les nazis.
 
- Himmler est nommé chef du commissariat du Reich pour le « Renforcement de la Nation Allemande ». Il décrète la déportation vers l'est des juifs du Wartheland,  
Hans Frank, lors une assemblée nazie en Pologne : « Mes chers camarades... Je ne pourrais pas détruire tous les poux et tous les Juifs en une seule année. Mais avec le temps, si vous m'aidez, ce but sera atteint ! ».

1940

- En France de Vichy, abrogation du décret Crémieux de 1870 qui avait donné la citoyenneté française aux Juifs d'Algérie. Les Allemands ordonnent à tous les Juifs de la zone occupée de se faire immédiatement enregistrer auprès des autorités.

1941

- 7 000 juifs du ghetto de Borissov (Biélorussie) sont fusillés dans un ravin près de l'aéroport durant deux jours. 



1942 



- Les SS assassinent 700 juifs à Lisoviki (du côté de Lublin). 



- 1 600 juifs du ghetto de Koniecpol (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.

- Le même jour, 2 000 juifs de Lagov (Pologne) et des environs sont déportés, eux aussi, à Treblinka, où ils sont tués dès leur arrivée. 


1943

- Un convoi quitte le camp de regroupement de Drancy (France) avec 1 000 juifs, hommes et femmes, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 33 juifs seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

- Le même jour, un convoi de 21 juifs quitte Vienne (Autriche) en direction du camp d'extermination d'Auschwitz. 



- 1 260 enfants juifs du camp de concentration de Theresienstadt arrivent au camp d'extermination d'Auschwitz. Ils sont gazés le même jour. Ces enfants venaient de Bialystok (Pologne) d'où ils avaient été déportés à Theresienstadt le 23 août.



- Le général Jürgen Stroop, responsable de la destruction du ghetto de Varsovie, arrive à Athènes, où tous les juifs doivent se faire recenser et se présenter à la synagogue ; ce recensement représente une première étape vers les déportations de mars 1944. De nombreux juifs se cachent, avec l'aide de l'Eglise orthodoxe grecque, conformément aux instructions de l'archevêque Damaskinos.  La ville compte 3 000 juifs, mais 3 000 réfugiés de Thessalonique s'ajoutent à ce chiffre.

- Du ghetto de Bialystok : les enfants survivants seront expédiés à Auschwitz - Birkenau pour y être gazés le 7 octobre en compagnie des 53 adultes qui s’étaient offerts de les accompagner…



1944 



- Environ 2 000 juifs hongrois ayant survécu au travail forcé dans les mines de Bor (Yougoslavie), qu'ils avaient quittées le 19 septembre, doivent s'arrêter à Cservenka (Hongrie), où les SS préparent des exécutions massives afin de libérer les routes pour les forces de l'Axe qui battent en retraite. 1 000 juifs environ sont fusillés le 7 et l e8 octobre, tandis que les autres reprennent leur marche et sont déportés dans les camps de concentration de Buchenwald et de Flossenbürg (Allemagne), où une poignée seulement survivra.

- 

Au cours d'un soulèvement, le détachement spécial juif du camp d'extermination d'Auschwitz incendie les fours crématoires, tue des SS, coupe les barbelés entourant le camp et prend la fuite. Mais beaucoup de ses membres ont été tués dans le combat contre les SS. On compte très peu de survivants.

06/10/2014

6 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas

6 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas


1936

- Les certificats de maladie signés par des médecins juifs ne sont désormais plus valables pour les fonctionnaires allemands.

1938 



- Ce jour-là, en Slovaquie, des décrets antijuifs entrent en vigueur et des mesures sont prises contre la population juive. 



1941 



- Début de la déportation des juifs de Prague au camp de concentration de Theresienstadt. Elle prend plusieurs mois. 



1942 



- 1 200 juifs du ghetto de Biala Podlaska (Pologne), où les juifs des environs ont été regroupés, sont déportés au camp d’extermination de Treblinka, où ils sont assassinés à leur arrivée.

- Le même jour sont déportés à Treblinka : 3 000 juifs de Wolomin (du côté de Varsovie), 4 000 juifs de Miedzyrzec Podlaski (du côté Lublin), 800 juifs de Zarki et 8 000 autres de Chmielnik (du côté de Kielce), arrêtés par une unité spéciale composée de policiers allemands et d’auxiliaires ukrainiens. 



- 500 juifs sont assassinés par les SS  à Warkovicze (Volhynie). Environ 800 autres fuient dans les bois. 



- A Dubno (Ukraine), 5 000 juifs sont fusillés en deux jours par les SS.

1943

- 400 rabbins orthodoxes se pressent devant la Maison Blanche, afin de présenter à Roosevelt une pétition demandant la mise en place d’une agence de sauvetage. Roosevelt refuse de les accueillir.

1944 



- Les SS fusillent 529 juifs qui travaillaient embrigadés dans les mines de cuivre de Bor (Yougoslavie).

- 

Un transport quitte le camp de concentration de Theresienstadt avec 1 550 juifs déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

05/10/2014

5 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas

5 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas



1938



- Désormais, les passeports des juifs ressortissants du Reich allemand, qui comprend l’Autriche et les Sudètes, sont marqués d’un J. L’idée vient du chef de la police suisse, le Dr. Rothmund, et signifie qu’il leur sera encore plus difficile d’émigrer.

- 

La veille du soir de Kippour, les juifs du IVe arrondissement de Vienne (Autriche) doivent remettre les clefs de leur appartement. On les conduits à l’Ostbahnhof (gare de l’Est), d’où on les expédie sans passeport vers la Tchécoslovaquie ou vers le Danube où on les embarque sur des bateaux.

- Obligation de faire apposer un tampon "Juif" sur les les papiers ( Allemagne)



1941



- 500 juifs de Przemyslany (Ukraine) sont conduits dans les bois pour y être assassinés.



- A Swierzan Novy (du côté de Novogrudok), les SS assassinent 500 juifs.



- 1 300 juifs originaires d’Otynia (Ukraine) sont fusillés par les SS dans le village de Povolotch (district d’Ivano-Frankovsk).


- Les juifs des ghettos de Berditchev (Ukraine) sont assassinés. La communauté juive de la ville remonte au XVIe siècle. Lors de l’invasion nazie, elle compte 30 000 âmes.

- Les Allemands instituent la peine de mort pour toute sortie du ghetto de Varsovie sans laissez-passer.

1942



- 2 012 juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.



- Fin de l’Action qui débuta le 23 septembre dans le ghetto de Czestochowa (Pologne) : 2 000 juifs ont été fusillés sur place et 25 000 autres déportés par les SS au camp d’extermination de Treblinka. Un nombre réduit de juifs survit dans le « petit ghetto ».


- Le même jour, un convoi quitte le camp de concentration de Theresienstadt avec plus de 1 000 juifs déportés à Treblinka. Tous sont gazés dès leur arrivée.



- 500 juifs du ghetto de Chortkov (Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec.



- En ce jour, 1 000 juifs sont déportés de Tluste (Ukraine) à Belzec. 150 juifs ont été tués à Tluste même.



- A Radzivillov, près de Volyn (Ukraine). Plusieurs centaines de juifs sont tués par les SS, d’autres se suicident. Environ 500 juifs se réfugient dans les bois, où ils sont pris par des paysans ukrainiens qui les livrent aux nazis.



- Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 544 juifs à destination de Minsk (Biélorussie).



- Ce jour et le suivant, les SS fusillent les 5 000 juifs du district de Dubno (Ukraine). 



1943



- Un transport quitte le camp de concentration de Theresienstadt avec 53 juifs déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

- 1 260 enfants transportés de Bialystok, et 53 docteurs de Theresienstadt à Birkenau.

04/10/2014

4 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas

4 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas

 

1933

- Hitler met fin à la liberté de la presse et menace les journalistes de prison. Les rédacteurs en chef juifs sont exclus des rédactions des journaux, car désormais pour être rédacteur en chef, « il faut être politiquement et racialement insoupçonnable ».
 
1940 



- A Vichy, loi autorisant l’internement des étrangers « de race juive » sur simple décision préfectorale : Les préfets de la zone occupés de la France ont pouvoir d'interner les juifs étrangers ou apatrides. Ils seront internés dans des camps de transfert : Gurs, Rivesaltes, Vernet, Noé, Pithiviers, Beaune - la - Rolande, Drancy...

- A La Haye, les nazis décrètent que tous les fonctionnaires juifs sont suspendus.

1941



- Dans le ghetto de Kovno (Lituanie), 3 000 juifs sont sélectionnés et conduits au « fort n° 9 », où ils sont assassinés.

- Début des déportations des juifs du ghetto de Kichinev (Bessarabie) vers les camps de Transnistrie. Le 4 octobre, 6 000 personnes environ sont déportées. Les jours suivants, on déporte quotidiennement entre 700 et 1 000 juifs.

- 

Environ 2 000 juifs, internés dans le ghetto de Zagare (Lituanie), sont assassinés. Durant deux jours. Des jeunes gens se défendent farouchement, les armes à la main.


1942

- 2 000 juifs sont assassinés à Zaklikov (du côté de Lublin).

- Début de la déportation de 2 000 juifs de Radoszyn (Pologne)au camp d'extermination de Treblinka.

- Déportation de 7 000 juifs du ghetto de Tomaszov Rawski (du côté de Lodz) au camp d'extermination de Treblinka.

- 

2 300 juifs sont déportés de Lubycza Krolevska (Ukraine) au camp d’extermination de Belzec (Pologne).



- En ce jour marque le « commencement de la fin » pour les juifs de Wolomin (province de Varsovie).Jusqu’au 6 octobre, 600 juifs sont fusillés par les nazis dans la ville. Les 2 400 juifs restants sont déportés au camp d’extermination de Treblinka, où ils sont assassinés dès leur arrivée.


- Le même jour, 1 000 juifs sont déportés du village de Ludvisin au camp d'extermination de Treblinka.Ils y sont assassinés à leur arrivée.

1944

- Un transport de 1 500 juifs quitte le camp de concentration de Theresienstadt à destination du camp d'extermination d'Auschwitz.
 

03/10/2014

3 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas.



3 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas.



 

1648 



- Début du siège de Lwow (Pologne) par les cosaques de Bogdan Chmielnicki, qui se prolonge jusqu’au 26 octobre. 6 000 juifs mourront de faim et de maladie.

- 

Après l’occupation de Brody (Ukraine), les cosaques de Chmielnicki massacrent la population juive de la ville. En deux semaines, 6 000 juifs sont égorgés sauvagement. 



1940 



- Les nazis ordonnent que les cafés de La Haye portent l’inscription : Interdit aux juifs.

- 
La défaite des armées françaises face aux allemands en mai-juin 1940 entraîne l'accession au pouvoir du maréchal Pétain. Le nombre des juifs en France est estimé à 330 000. Pétain s'aligne spontanément sur l'Ordre Nouveau en Europe et le gouvernement de Pierre Laval adopte un statut des juifs qui les définit et les élimine de la fonction publique et des fonctions électives.


1941 



- A Krementchoug (Ukraine), les SS tuent tous les vieillards juifs.

- 

Les juifs de Secureni (Bessarabie) qui ont survécu aux pogroms de juillet et à la marche de la mort ont été entassés dans un camp de concentration liquidé ce jour-là : ces juifs sont déportés en Transnistrie. 

- Six des sept synagogues de Paris sont dynamitées par les Allemands.

1942 



- 13 000 hommes, femmes et enfants juifs arrivent au camp de regroupement de Westerbork, victimes de rafles massives exécutées par les nazis. Le camp est bondé au point que des milliers de gens doivent dormir par terre, sans matelas ni couvertures. La nourriture et les facilités hygiéniques font cruellement défaut.

- Le déménagement de 310 000 juifs de Varsovie dans le ghetto de cette ville est terminé.

- 

Le représentant polonais au Vatican, l’ambassadeur Papée, fournit des détails précis sur l’utilisation des gaz au cardinal secrétaire d’Etat.

- 

3 000 juifs du ghetto de Wislica (Pologne) sont déportés par les nazis au camp d’extermination de Treblinka, ce qui met fin à la vie juive dans cette ville.

- Le même jour, 600 juifs sont déportés de Rembertov (Varsovie) à Treblinka.

- 4 500 juifs du ghetto de Kolomya (Ukraine) sont déportés par les SS au camp d'extermination de Belzec (Pologne).

1944

- Dans la ville de Zwolle (Pays-Bas), 3 juifs qui avaient réussi à se cacher jusqu'à ce jour sont découverts par les nazis et assassinés.

02/10/2014

2 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas.



2 octobre, ce jour-là, n’oubliez pas.



 

1919

- 

Durant deux jours, des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrom dans la ville de Dymar (Podolie). 4 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés, plusieurs femmes et jeunes filles juives sont violées.



1939

- Les juifs de Pultusk (Varsovie) sont chassés vers l'autre berge de la rivière Narew, où se trouvent les troupes soviétiques. Au cours de cette marche jusqu'à la frontière, de nombreux juifs sont assassinés. Beaucoup de survivants s'installent à Bialystok. En mai et juin 1940, une partie de ces juifs sera déportée en Sibérie.

- 

Les Allemands ordonnent aux juifs de Rozvadov (Pologne) de quitter la ville dans les vingt-quatre heures. Ils sont expulsés au-delà de la rivière San vers la zone soviétique, d'où ils se dispersent dans tout le pays, parfois même jusqu'en Sibérie.



1940

- 

3 000 juifs se trouvent encore dans le ghetto de Wloclawek (Pologne), après que la plus grande partie de ses habitants juifs a été déportée à Varsovie. Les internés succombent au manque de nourriture et d'hygiène. Les bâtiments de la communauté sont détruits et les enfants reçoivent leurs leçons dans le cimetière.

- 

Création du ghetto de Varsovie. Tous les juifs de la ville y sont entassés, parfois à 13 personnes par chambre, tandis que des milliers d'autres restent sans abri dans les rues. La famine fait rage, car les rations quotidiennes ne prévoient que 184 calories. Le ghetto est gardé de l'extérieur par les polices allemande et polonaise, à l'intérieur par une police juive responsable de l'ordre. Tenter de quitter le ghetto est puni de mort. 



1941

- La Gestapo organise un attentat contre plusieurs synagogues de Paris.

- Le général Böhme, commandant militaire de Serbie ordonne à la 342è division et au 449è bataillon de transmission d'exterminer les 2.100 Juifs et tziganes des camps de Belgrade et de Sabac. 


- Massacre de 2.236 Juifs à Zagare en Lituanie.

- Hitler donne à Himmler les pleins pouvoirs pour faire disparaître les Juifs de Salonique et ordonne à Keitel d’avertir ses subordonnés à Salonique du fait que Himmler y est chargé de missions spéciales que l’on ne doit pas gêner.

1942

- Luboml Ukraine) est déclaré " purifié de ses juifs ". Les derniers 10 000 juifs qui s'y trouvaient regroupés sont assassinés. 

L

- Les nazis fusillent les 11 derniers patients juifs de l'asile psychiatrique de Kovin (Serbie, Yougoslavie).

- 

Les internés du ghetto de Sobienie Jeziory (Pologne), 4 000 juifs de la ville et e ses environs, sont déportés au camp d'extermination de Treblinka, où ils sont assassinés par les SS dès leur arrivée.

- 

Durand deux jours, 4 000 juifs du ghetto de Radzymin (Varsovie) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka, où ils sont assassinés. 

- 

Les SS assassinent 11 000 juifs du ghetto de Bielsk Podlaski (Pologne).


- 3 000 juifs de Belzyce (province de Lublin) sont déportés au camp d'extermination de Maïdanek. Le ghetto de Belzyce devient un camp de concentration.

- 1 014 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 250 juifs de Bialoczev (Pologne) sont envoyés à Opoczno, d'où ils seront déportés vers un camp d'extermination.

01/10/2014

1er octobre : ce jour-là, n’oubliez pas.

1er octobre : ce jour-là, n’oubliez pas.

 




1939

- 

A Wloclawek (Pologne), toutes les synagogues de la communauté, qui compte 13 000 membres, sont brûlées. Plusieurs centaines de juifs sont arrêtés et déportés avec l'aide des habitants d'origine allemande.



1941 



- A Ponary, plus de 2 000 juifs venus du ghetto de Vilna (Lituanie) sont fusillés.

- Un ghetto est créé à Siedlce (Pologne), où les juifs doivent verser une " contribution " très élevée. 



- Le jour de Kippour, les 5 000 juifs de Sarny (Ukraine) sont recensés et doivent porter l'étoile jaune. 



- Première mesure prise contre les 3 250 juifs vivant à Utrecht : 3 professeurs de l'université perdent leur chaire.

- 

A Jasenovac, au sud-est de Zagreb, un nouveau camp de concentration est créé, dans lequel périront 20 000 juifs.

- Les Juifs allemands reçoivent l’interdiction de quitter le territoire du Reich.

1942

- 

En trois jours, les juifs de Luboml (Ukraine) et de sa région, au nombre de 10 000, sont rassemblés et massacrés par milliers par les SS dans la ville et dans les forêts avoisinantes.

- 

Les SS assassinent 700 juifs à Legionovo (Varsovie). 



- 1 000 jeunes juifs du ghetto de Chmielnik (Pologne) sont déportés au camp de travail forcé de Skarzysko-Kamienne. 500 autres juifs sont envoyés au camp de travail forcé de Hasag, à Czestochowa, où ils périssent tous.

- A Drohobycz (Ukraine), un ghetto est créé pour les juifs de la ville et des villages environnants.

- 

Les 2 000 juifs de Busko Zdroj (Pologne) et des environs, concentrés dans le ghetto de la ville, sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.

- Le même jour, 1 000 juifs de Radzyn et 2 200 juifs de Bialobrzeg (Pologne) sont déportés à Treblinka.



1943 



- La date de la déportation des 6 500 juifs du Danemark a été fixée à Rosh ha Shana, mais les nazis ne parviennent à arrêter que 500 juifs. Grâce à la résistance danoise, 6 000 juifs ont été envoyés sur des bateaux de pêche au-delà des détroits du Belt, d'où ils pourront trouver asile en Suède.


1944 


- Un transport quitte le camp de concentration de Theresienstadt avec 1 500 juifs déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Fin Au crématorium III, les allemands brûlent les évidences de leur crime. Des milliers de Juifs sont évacués en dehors du camp dans des marches forcées ou des milliers mourront de faim et de froid.

30/09/2014

30 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

30 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

1337



- Une force armée recrutée par les magistrats de Deggendorf (Bavière), et commandée par le chevalier Hartmann, massacre des juifs sans défense, accusés de profanation d'hostie, et brûle leur cadavres. Leurs maisons sont saccagées et les biens pillés partagés entre leurs assassins.



1939



- Plusieurs juifs sont tués quand les troupes allemandes occupent Novy Dvor Mazoviecki (Varsovie).

1941

- 

Les SS assassinent 300 juifs à Troki (Lituanie). 



- 1 000 juifs de Tallin (Estonie) sont massacrés quand les Allemands occupent la ville.



- Fin des préparatifs pour la création d'un ghetto à Riga (Lettonie) : en comptant les juifs de la campagne qui ont survécu aux massacres organisés par les Einsatzgruppen (commandos spéciaux d'extermination), le nombre des internés atteint 30 000 personnes.


1942

- 

Les juifs se défendent farouchement contre les nazis à Korzec (Ukraine) où 2 000 juifs environ sont assassinés par les SS et la police ukrainienne.



- Les nazis assassinent 400 juifs du village de Koziany, près de Minsk (Biélorussie). 



- 900 juifs de Magierov (du côté de Lvov) sont déportés à Rava Ruska.



- 2 100 juifs de Rozdol (Ukraine) et 1 000 juifs de Zydaczow (Stanislavov) sont déportés vers la ville de Stryj.



- Les nazis déportent 1 000 juifs de Tarnopol (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec.



- Un convoi quitte le camp de regroupement de Drancy (France) avec 210 juifs déportés au camp d'extermination d'Auschwitz, où tous sont assassinés. 



- Le jour de la fête de Souccoth, le ghetto de Zelechov (province de Varsovie) est liquidé : les internés sont déportés au camp d'extermination de Treblinka. Plusieurs centaines de juifs parviennent à s'enfuir et combattent dans des unités de partisans avec des Polonais et des Russes. Beaucoup tombent dans les combats et très peu survivent.

- Le même jour, 4 000 juifs du ghetto de Paraysov et de ses environs, 2 150 juifs de Laskaczev (du côté de Lublin) et 2 500 juifs de Mordy (du côté de Lublin) sont déportés, eux aussi, à Treblinka.

- A Auschwitz, ouverture du camp de Buna-Monowitz (Auschwitz III).

- Le même jour, 4 000 juifs du ghetto de Parysov et de ses environs, 2 150 juifs de Laskaczev (district de Lublin) et 2 500 juifs de Mordy (district de Lublin) sont déportés, eux aussi, à Treblinka.

1943

- Durant six semaines les SS ont assassinés 46 000 Juifs de Czortkov (Ukraine).

29/09/2014

29 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas. 



29 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas. 



 

 
1891 



- Plusieurs juifs sont massacrés au cours d’un pogrome la veille de Kippour, à Starodub (Ukraine).

1933

- Une loi interdit aux Juifs d'être propriétaires de terres.

1939

- 

Les Allemands occupent Varsovie où vivent 393 950 juifs, le tiers de la population totale. 
Les juifs ont vécu à Varsovie depuis la fin du XIVe siècle. Leur histoire fut mouvementée, la ville ayant appartenu à la Pologne, à la Prusse, à la Russie et finalement à nouveau à la Pologne.

- 

Au nombre de 5 000, tous les juifs de Wyszkow (Varsovie) sont rassemblés quelques jours après l’occupation allemande et chassés de l’autre côté de la frontière germano-soviétique : on les envoie vers l’est, où ils doivent survivre par leurs propres moyens.

1941 



- Tous les juifs de Kiev (Ukraine) et des environs doivent se faire recenser auprès des autorités après que l’armée allemande a occupé la ville le 27 septembre. Ceux qui se sont rassemblés près du cimetière juif, sur l’ordre des nazis, sont conduits dans le ravin de Babi Yar. Là, selon les rapports officiels des SS, 33 771 juifs sont fauchés à la mitrailleuse ce jour-là et le lendemain.

- Les 29 et 30 Septembre 1941, à Babi-Yar, près de Kiev, 33771 Juifs sont exécutés. A l'automne, 600 000 Juifs Soviétiques ont été assassinés.

1942



- Les nazis assassinent 150 juifs du village de Kobylniki, près de Minsk (U.R.S.S.).



- Un transport de 2 000 juifs quitte le camp de concentration de Theresienstadt pour celui de Maly-Trostinets (R.S.S. de Biélorussie).



- A la suite d’une rafle, les 2 000 juifs restant à Amsterdam, dont les responsables du Conseil juif, sont arrêtés par les nazis et internés au camp de regroupement de Westerbork. Le Conseil juif se trouve ainsi dissous. 


- A la suite d'un soulèvement à Serniki (Ukraine), 850 juifs sont tués par les nazis. 150 juifs se réfugient dans les bois, où 10 seulement survivront.

- 16.000 Juifs de Pinsk sont exterminés par les Allemands.

1943 



- A Kiev (Ukraine), 325 juifs et prisonniers de guerre soviétiques doivent déterrer et brûler les cadavres des victimes du massacre de Babi Yar en septembre 1941 afin d’éliminer toute trace des fosses communes où les juifs sont enterrés. Bien qu’enchaînés, ils se révoltent : 311 d’entre eux sont tués le lendemain par les nazis. 



- 680 juifs éminents, protégés par le commissaire du Reich en personne, doivent quitter le château de Barneveld (province de Gueldre, Pays-Bas) : des SS les conduisent au camp de regroupement de Westerbork.

1943

- u camp de Szebnie, en Pologne, 1 000 prisonniers sont conduits dans les bois, déshabillés et abattus.

1944

- Un transport quitte le camp de concentration de Theresienstadt avec 1 500 juifs déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

28/09/2014

28 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.



28 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.



 

1939 



- Les nazis ordonnent à 10 000 juifs de se rassembler sur un terrain de sport à Jaroslav (Pologne) d’où ils sont chassés au-delà de la rivière San dans la région sous contrôle soviétique. Les juifs doivent abandonner tous leurs biens. En mai 1940, la plupart d’entre eux seront déportés en Sibérie, où plusieurs centaines survivront.

1941

- Début de la construction de Birkenau.



1942 



- 610  juifs du camp de regroupement de Westerbork et 904 juifs, hommes et femmes, du camp de regroupement de Drancy (France) sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz. 733 seront gazés à leurs arrivées, 18 hommes seulement du convoi venu de Drancy survivront jusqu’à la libération du camp, en 1945.

- Dans le ghetto de Kossov (Ukraine), les nazis font courir le bruit que les juifs cachés ne seront pas punis s’ils se rendent mais qu’ils seront autorisés à rester dans le ghetto. Tous les juifs qui suivent ces indications sont assassinés.

1943

- 2 000 Juifs de Hollande sont déportés.
 

1944 



- Un transport quitte le camp de concentration de Theresienstadt avec 2 499 juifs déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

27/09/2014

27 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

27 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1938

- Les juifs sont exclus des professions juridiques. ( Allemagne)

1939 



- Après l’incorporation d’Aleksandrov Lodzki (Pologne centrale) au IIIe Reich, tous les juifs de la ville sont déportés à Glovno dans le Gouvernement général (partie de la Pologne non incorporée dans le IIIe Reich). Le cimetière juif est nivelé.

- La Pologne à peine conquise, les premières exactions contre les Juifs commencent.

1940
- Première ordonnance allemande anti-juive en France occupée : les Juifs doivent se faire recenser.

1942 



- 30 juifs, hommes et femmes sont conduits dans un champ de mines à Galibicy (U.R.S.S.). 8 personnes sont aussitôt déchiquetées et les autres mutilées et blessées. Quelques heures plus tard, les survivants sont conduits à nouveau dans le champ de mines, où ils périssent tous.



- 600 juifs de Parcevo (Pologne) sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

- 

3 000 juifs de Kock (di côté de Lublin) sont conduits au camp de regroupement de Lukov. 



- En trois jours, 5 000 juifs sont déportés de Zvolen (Pologne) au camp d’extermination de Treblinka. 



- 13 000 juifs du ghetto de Kozienice (Pologne) et des environs, 2 500 juifs de Parysov (diucôté de Lublin) et 1 000 juifs du village de Kolbiel sont déportés au camp d’extermination de Treblinka. 



1943 



- Après la chute de Mussolini, l’île grecque de Corfou est occupée par les Allemands, qui promulguent des décrets antijuifs.

1944 



- Un transport de 20 juifs quitte le camp de concentration de Theresienstadt pour celui de Bergen-Belsen (Allemagne).

26/09/2014

26 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

26 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1941 



- 3 000 juifs d'Orcha (Biélorussie) sont fusillés dans le cimetière juif de la localité. 



- 3 000 juifs du ghetto de Kaunas (Lituanie) sont désignés pour être assassinés dans le " fort n° 9 ".

- 

Les juifs de Svieciany (Lituanie) sont conduits par les SS d'un commando d'extermination dans la forêt voisine de Polygon, où environ 8 000 personnes sont tuées. Mais les juifs se défendent les armes à la main et plusieurs centaines d'entre eux parviennent à fuir dans les bois.



1942 



- Deux convois, avec un total de 4 004 juifs, quittent le camp de concentration de Theresienstadt à destination de Minsk et de Maly-Trostinets (Biélorussie), où les déportés sont fusillés.

- 

La Gestapo fusille une douzaine de juifs du camp de travail forcé d'Otoczna (Pologne). 



- Début de la deuxième déportation des juifs de la ville de Biala Podlaska (du côté de Lublin) : 4 000 juifs sont transférés dans le ghetto de Miedzyrzec puis au camp d'extermination de Treblinka.

- 2 000 juifs du ghetto de Siedlce (Pologne) sont déportés à Treblinka le même jour.



- 1 500 juifs du village de Skala Podlaska (Galicie orientale) et 2 100 juifs de Jezierzany (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- Les SS assassinent 250 juifs " bons pour le travail " dans le camp d'extermination de Belzec.

25/09/2014

25 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

25 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1941 



- A l'entrée de la première brigade de cavalerie SS en Polésie (U.R.S.S.), son commandant, Fegelein, ordonne : " Tous les partisans doivent être fusillés. Tous les juifs doivent être considérés comme des partisans et fusillés aussi. Les femmes et les enfants juifs doivent être refoulés vers les marais. "



- Les SS assassinent 1 000 juifs dans le village d'Olkieniki (Biélorussie).



1942



- 4 000 juifs de Kaluszyn (du côté de Varsovie) et 700 juifs de Stanislavov (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.



- 928 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork partent pour le camp d'extermination d'Auschwitz

- Un convoi avec 1 004 juifs, hommes et femmes, de diverses nationalités du camp de regroupement de Drancy (France) partent pour le camp d'extermination d'Auschwitz. 878 seront directement gazés, 15 déportés seulement du convoi survivront jusqu'à la libération de camp en 1945.



- Quarante-huit heures après Yom Kippour, le jour du Grand Pardon, tous les juifs d'Ivanovo (Biélorussie) sont assassinés. 



1944 



- Les  juifs des camps de concentration de la région de Riga (Lettonie), tels Kaiserwald et Salaspils, sont déportés par mer au camp de concentration du Stutthof, près de Dantzig (Gdansk). Les internés non valides ont été fusillés dans les camps ou dans les forêts voisines.

- Yom Kippour à Birkenau. 2 000 garçons se voient promettre une ration supplémentaire de pain. En réalité, 1 000 seront sélectionnés par Mengele pour aller dans les chambres à Gaz.

24/09/2014

24 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

24 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1752 



- 12  descendants de juifs contraints au baptême plusieurs siècles auparavant, sont accusés, lors d'un autodafé tenu à Lisbonne, de judaïser. 3 d'entre eux sont brûlés sur le bûche pour n'avoir pas voulu se repentir, les autre sont condamnés à des peines d'emprisonnement. 



1941

- 

Le lendemain du Nouvel An juif, les internés du ghetto de Vilkaviskis (Lituanie) sont conduits hors de leur ghetto pour être assassinés par les SS.

- Rafles de juifs et déportation dans les camps Serbes de Belgrade et de Sabac.



1942 



- En deux jours, 1 200 juifs sont déportés de Sterdyn (du côté de Lublin) au camp d'extermination de Treblinka.

- 

Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 1 287 juifs à destination du camp de concentration de Theresienstadt.

- A cette date, 20.000 Juifs hollandais ont été déportés à Auschwitz depuis le début de l'opération.

- 261 Tchèques sont gazés à Mauthausen.


1943 



- L'officier SS Herbert Kappler inflige aux juifs de Rome (Italie) une amende de 50 kilos d'or, à livrer dans les trente-six heures. Il prend 200 juifs en otages et menace de les tuer si ses exigences ne sont pas satisfaites.

23/09/2014

23 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

23 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1648



- Les cosaques commandées occupent la ville de Pilavietz (Ukraine), dont ils massacrent les habitants juifs. 



1938

- La synagogue d'eger (Tchécoslovaquie) est incendiée. A Marienbad (Sudètes) aussi, la synagogue est incendiée par les nazis (les Allemands occuperont la région en octobre).

1939 



- 20 juifs sont tués et la synagogue incendiée par les nazis le jour de Kippour à Sokolov (Varsovie), où vivent 4 000 juifs. 




- Le jour de Kippour, les nazis arrêtent le rabbin Mendel Morgenstern de Wegrov (province de Varsovie), où vivent 6 000 juifs, et le torturent à mort. 


- En Allemagne Les postes de radio sont confisqués aux Juifs.

1940

- Himmler ordonne de retirer les dents en or à tous les prisonniers des camps de concentration. 


- Première ordonnance allemande anti-juive en France occupée : les Juifs doivent se faire recenser.

1941

- Exécution de 2.278 juifs à Minsk

1942



- 1 800 juifs sont brûlés dans leurs maisons par les SS à Motel (Biélorussie).



- Un train quitte le camp de regroupement de Drancy (France) avec 1 000 juifs, à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 475 déportés sont gazés immédiatement. 30 seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.



- Dure douze jours, dans le ghetto de Czestochowa, à 205 kilomètres au sud-est de Varsovie. Les nazis déportent 40 000 juifs de ce ghetto au camp d'extermination de Treblinka. 


- Le même jour, 5 000 juifs du ghetto de Kosov Lacki (Pologne) et 10 juifs de Szydloviec (Pologne) sont déportés à Treblinka.



- 16 000 juifs de Lodz (Pologne) sont déportés pendant sept jours au camp d'ex termination de Chelmno (Kulmhof), où ils sont assassinés. 


- Un convoi quitte le camp de concentration de Theresienstadt avec 1 980 juifs déportés à destination de Minsk-Trostinets ( Biélo­russie), où ils sont fusillés.

- Tous les juifs de plus de cinquante ans et de moins de quatorze ans, 64 personnes au total, sont fusillés lors de la première liquidation entreprise dans le camp de concentration de Brazlav (Ukraine) par les Allemands et les gardes roumains du camp.



- Les SS assassinent 210 juifs à Ostronek (du côté de Lublin).

- 2 100 juifs de Janov Podlaski (du côté de Lublin), et 1 200 juifs de Konstantinov (Ukraine) sont déportés au camp de regroupement de Biala Podlaska.

- 3 500 juifs de Tuczyn (Ukraine) sont conduits hors de la ville pour être assassinés.

1943

- La Gestapo ordonne à tous les internés du ghetto de la ville de Tuczyn, près de Rovno (Ukraine) de se rassembler à l'entrée du ghetto. Les juifs, qui savent ce qui les attend, incendient leurs maisons et résistent farouchement. Beaucoup sont tués, mais 2 000 juifs réussissent à fuir dans les bois. Presque tous sont repris par des paysans ukrainiens qui les livrent aux Allemands. 15 juifs de Tuczyn seulement survivront à la guerre.

- Himmler incite les SS à des efforts plus vigoureux, demandant qu'on ne se contente pas de détruire les Juifs, mais aussi leurs femmes et leurs enfants afin qu'ils n'en reste pas un.

- Du 23au 25 : Liquidation du Ghetto de Vilna. Sur 10 000 Juifs, 1 600 sont sélectionnés pour les camps de travail d’Estonie, 5 000 sont envoyés à Majdanek dans les chambres à gaz. Les vieillards et les malades sont exécutés. Les 2 000 restant sont placés dans des camps de travail locaux.



1944

- 

Nouvelles déportations de juifs de Slovaquie après le soulèvement de Banska Bystrica (Tchécoslovaquie), organisé par la résistance tchèque avec l'aide de parachutistes américains. 


22/09/2014

22 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

22 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1287 



- 6 juifs du village de Lahstein (Allemagne) sont massacrés à la suite de l'accusation de meurtre rituel portée contre les juifs d'Oberwesel. 



1928 



- A Messena (Etat de New York, Etats-Unis), un enfant de quatre ans disparaît l'avant-veille de Kippour. Le Ku Klux Klan affirme que les juifs ont kidnappé l'enfant.Le quartier juif est encerclé par des curieux qui regardent à l'intérieur des maisons juives à la recherche de l'enfant. Le soir de Kippour, les portes de la synagogue sont bloquées. Une émeute éclate, mais l'enfant est retrouvé sain et sauf le lendemain. 



1939 



- En application de l'accord germano-soviétique, les Allemands remettent Brest-Litovsk (Pologne) aux autorités soviétiques. 30 000 juifs y vivent à l'époque, la communauté remontant au XIVe siècle. Les autorités soviétiques arrêtent et déportent immédiatement en Sibérie les notables de la communauté et liquident les institutions juives. 

-

- Les 3 000 juifs de Lancut (Pologne) sont conduits hors de la ville vers la rivière San, la frontière soviétique, et obligés de traverser la rivière à la nage. De nombreux juifs périssent noyés, beaucoup d'autres sont tués par les nazis. 
 



1941



- Les SS assassinent 1 200 juifs à Wiloczan (Lituanie). 



- Le jour de Rosh ha-Shana, le Nouvel An juif, le ghetto de Pruzana (Biélorussie) doit être agrandi par suite de l'arrivée de 2 000 juifs des environs et de 2 000 juifs de Bialystok.

- Le jour de Rosh ha Shana, Mgr Josef Tiso, président de la République slovaque, créée par les Allemands en 1938 après l'occupation de la Tchécoslovaquie et tout à leur dévotion, ordonne aux juifs de porter l'étoile jaune.



- Le jour du Nouvel An juif, 28 000 juifs de Vinnitza (Ukraine) et de ses environs, enfermés dans le ghetto de la ville, sont assassinés par les nazis. Parmi eux se trouvent 2 500 juifs de Litin . 


1942



- Un autre convoi de 1 000 juifs, en majorité des vieillards de Tchécoslovaquie, quitte le ghetto de Theresienstadt en direction de l'est. On pense que ces juifs ont été déportés à Minsk pour y être assassinés, mais on ne connaît aucun survivant.



- Les SS et la police ukrainienne assassinent 2 000 juifs à Aleksandia (Volhynie).



- 225 juifs sont brûlés dans leurs maisons par les SS à Syrokomia (du côté de Lublin).



- 1 800 juifs sur les 7 000 internés dans le ghetto d'Opatov (province de Kielce, Pologne) sont sélectionnés et déportés dans les camps de la région de Lublin.

- 2 500 juifs de Jadovo (du côté de Varsovie), 2 800 juifs de Sokolov Podlasi (du côté de arsovie) et 7 500 juifs de Wegrov (du côté de Varsovie), où restent 100 juifs, sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.


- A Sokolov Podlaski, 500 juifs réussissent à se cacher mais sont découverts par les nazis et fusillés. 700 juifs parviennent à se réfugier dans les bois, mais, pour la plupart, ils sont tués eux aussi par les nazis. Seul un petit nombre de juifs de cette ville parvient à se joindre aux partisans.

21/09/2014

21 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

21 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1287 



- 6 juifs sont tués à Kirn, (Allemagne), sans doute à la suite d'une accusation de meurtre rituel portée contre les juifs de la ville d'Oberwesel. Par la suite, des juifs sont tués dans plusieurs localités de la région d'Oberwesel.



1348

- Les juifs de Zurich sont accusés d'avoir empoisonné des puits et d'avoir tué un enfant chrétien afin d'utiliser son sang pour la cérémonie de la Pâque. Quelques juifs sont chassés de la ville mais presque tous les membres de la communauté sont brûlés sur le bûcher. Selon une loi promulguée le même jour, les juifs ne pourront jamais revenir à Zurich. 



1939 



- En Pologne, les nazis ordonnent la dissolution de toutes les communautés de moins de 500 membres : les juifs doivent s'installer dans les ghettos des villes et dans la région s'étendant entre Lublin et Nisko.

- Heydrich ordonne l'établissement de "ghettos" et "Judenräte" dans les territoires occupés en Pologne.

- 
Heydrich signe un document, il évoque un "but final" sans le préciser. Il impose :

- L'évacuation des juifs des territoires qui vont être rattachés au Reich et leur concentration dans des villes possédant une communication ferroviaire.

 L'établissement d'un "Conseil des Juifs" (Judenrat) dans chaque agglomération.

Des centaines de ghettos sont ainsi établis entre 1940 et 1941.

- Ordonnance du Ministère de l'intérieur allemand obligeant le recensement, pour le 15 octobre, par les établissements hospitaliers de tous les malades infirmes incurables, dans le but de « l'octroi de la mort miséricordieuse » aux incurables.

1941 



- Les SS et des volontaires lituaniens assassinent 3 500 juifs à Aishishak (du côté de Vilna).

1942 



- En ce jour de Kippour, 1 200 juifs de Suchedniov (Pologne), 1 200 juifs de Sendziszov (du côté de Cracovie) et 6 000 juifs de Wegrow (du côté de Varsovie),durant trois jours, sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.

- Le jour de la fête juive de Kippour, 1 000 juifs du ghetto de Rohatyn (Ukraine) et 1 000 juifs du ghetto de Podhaitzy (Ukraine), où 3 500 juifs sont internés, sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- Le jour de Kippour, 600 juifs de la ville de Kamionka-Strumilova (Ukraine) doivent sortir de la ville pour être assassinés à Zabuze, sur la rivière Bug.

- Le jour de Kippour, un train avec 2 000 hommes et femmes, dont près de 1 000 juifs étrangers, quitte le camp de regroupement de Pithiviers (France), dont 791 seront assassinés dans les chambres à gazes à Auschwitz, 23 seront encore vivant à la libération.

- Le même jour, un convoi avec 713 juifs quitte l

- 

Les SS rassemblent une centaine de juifs et les fusillent à Rakov (Biélorussie) le jour de Kippour.

- 

Les SS assassinent 700 juifs à Chodel (du côté de Lublin) le jour de Kippour.



- Du 21 septembre, jour de Kippour, au 29 septembre, 5 convois avec 10 000 juifs au total quittent le ghetto de Theresienstadt, sans doute à destination de Minsk-Trostinets (Biélorussie). Aucun déporté n'a survécu.

- Après 2 mois d'activité, du camp de Treblinka, plus de 245.000 juifs du ghetto ainsi que de 112.000 juifs en provenance d'autres endroits dans le district de Varsovie y avaient été assassinés.Plus de 337.000 juifs du district de Radom, 35.000 du district de Lublin et 107.000 du district de Bialystok y furent exterminés dans les mois qui suivirent. Des milliers de juifs en provenance d'autres pays y furent également exterminés: 7.000 de Slovaquie, 8.000 venant du camp de concentration de Theresienstadt, 4.000 juifs de Grèce, et 7.000 juifs de Macédoine ainsi que plus de 2.000 tziganes.

1943 



- Les SS assassinent les 400 juifs restés à Kobylnik (Lituanie). 



- 979 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

1944 



- 2 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Theresienstadt.

20/09/2014

20 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas. 



20 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas. 



 



1939 



- Reinhard Heydrich, chef du Bureau central de la sécurité du Reich, à Berlin, envoie à tous les services de la Gestapo un ordre utilisant le nom de code de " traitement spécial ", qui signifie en réalité la liquidation physique des personnes. L'ordre concerne principalement les juifs.

- 

33 juifs sont arrêtés et assassinés à Sieradz (Pologne) par les troupes de la Wehrmacht lors de leur progression.

- 

Les nazis assassinent 1 juif dans le village de Grodzisk (Pologne).

1940

- En Belgique, Création au fort de Breendonck d’un camp d’internement et de transit.

1942

- 

3 000 juifs de Szczekociny (Pologne) sont déportés au camp de travail forcé de Radomsk. 



- Les 3 000 juifs de Zaleszczyki (Ukraine) doivent se préparer à leur déportation au ghetto de Tluste. Une partie d'entre eux est envoyée à Tluste, une autre au camp d'extermination de Belzec, où 350 juifs de Bialykamien  ont été déportés le même jour. Plusieurs juifs de Zaleszczyki parviennent à se réfugier dans les bois.



1943

- Un vingt et unième convoi avec 1 433 juifs, dont 89 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d'extermination d'Auschwitz. 51 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

- Au camp de Szebnie, en Pologne, 1 000 prisonniers sont conduits dans les bois, déshabillés et abattus.

19/09/2014

19 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

19 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1939 



- La Wehrmacht assassine 100 juifs du village de Lukov, à l'est de Varsovie.

- Circulaire allemande adressée « à tous les commandants  des groupes opérationnels de la Police de sécurité par le chef du service de la sécurité, Heydrich.Premièrement, la « concentration des Juifs dans les grandes villes ». Il ordonne également le recensement des Juifs et la mise en place du conseils juifs.



1941 



- 500 juifs de Lipniszek (Biélorussie) sont déportés à Ivje, où ils sont soumis au travail forcé. 



- Tous les juifs de la ville de Jitomir (Ukraine) qui n'ont pu fuir à temps sont assassinés par les nazis. Leur nombre exact n'est pas connu mais atteint environ 15 000 victimes. 



1942

- 

Début de la première déportation des 5 000 juifs de Parczew (Lublin) au camp d'extermination de Treblinka. Plusieurs centaines de juifs parviennent à fuir dans les bois, où ils forment une unité de partisans commandée par Alexander Sakotnicki, officier juif de l'armée polonaise. Environ 150 partisans juifs survivront à la guerre.

- 

Un convoi de 1 000 juifs du camp de concentration de Theresienstadt est envoyé à Minsk-Trostinets (Biélorussie), où les déportés sont fusillés à leur arrivée. 



- Environ 3 000 juifs du ghetto de Brody (Ukraine) sont arrêtés et déportés au camp d'extermination voisin de Belzec, où tous sont tués. Des groupes de résistants juifs poursuivent leurs actions sans trêve.

1944 



- Un deuxième groupe de 2 500 travailleurs juifs de Hongrie quitte les mines de cuivre de Bor, à 200 kilomètres au sud-est de Belgrade. Au cours de la marche, plusieurs centaines d'hommes épuisés sont fusillés. Après une exécution massive le 7 octobre, les survivants de ce groupe sont déportés dans les camps de concentration allemands de Buchenwald et de Flossenbürg, où presque tous périssent.

- Quelques jours avant la libération du camp de Klooga, en Estonie, par l’armée soviétique les Allemands et leurs collaborateurs estoniens assassinèrent plus de 2.000 juifs issus pour la plupart du ghetto de Vilna. Les assassins cherchèrent à faire disparaître les traces de leurs crimes, mais n’eurent pas le temps d’achever la combustion de la plupart des corps.

18/09/2014

18 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas. 



18 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas. 



 

1349 



- Le duc Albrecht d'Autriche accorde sa protection à 330 juifs des villes de Diessenhofen, Winterthur et de localités plus petites de ses territoires, aujourd'hui en Suisse, et leur permet de se réfugier dans sa forteresse de Kyburg. Mais il cède à la pression de ces villes quelques semaines plus tard et les juifs sont brûlés sur le bûcher.



- La communauté juive de Wetzlar (Allemagne) est anéantie après avoir été accusée d'empoisonner les puits. 



1939

- Conformément à l'accord avec les nazis sur le partage de la Pologne, les troupes soviétiques occupent Dubno (Ukraine). 
Des juifs s'y étaient installés dès 1532. En 1648, les cosaques de Bogdan Chmielnicki massacrèrent la population juive de Dubno. Au cours des siècles qui suivirent, la communauté fleurit à nouveau. Mais après l'arrivée des autorités soviétiques le 18 septembre, les institutions juives sont dissoutes et les notables de la communauté déportés en Sibérie. Tous les biens des juifs sont confisqués.

1941

- 

1 900 juifs du ghetto de Krupki (Biélorussie) sont conduits dans les tourbières qui se trouvent près de la ville pour y être fusillés.

- Himmler annonce à ses officiers la décision de Hitler de déporter tous les Juifs des territoires sous contrôle Allemand « vers l'Est ». Cette date marque la volonté claire d’Hitler de recourir à la mise à mort directe ou différée des Juifs.

- ghetto de Bialystok :Entre le 18 et le 21, 4.500 Juifs âgés, malades, non qualifiés et sans emploi sont transférés dans le ghetto de Pruzhany, à 100 kilomètres au sud de Bialystok. La plupart sera massacrée lors de la liquidation de ce ghetto en janvier 1943.

1942 



- Le ghetto de Piaski, dans la banlieue de Kovel (Ukraine) est liquidé. Kovel est déclaré " libéré de ses juifs ". 



- 1 004 juifs du camp de regroupement de Westerbork et 1 000 juifs du camp de regroupement de Drancy (France) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 859 des juifs de Drancy sont gazés dès leur arrivée. 21 hommes seulement de ce convoi survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.



- Les SS assassinent 1 200 juifs de Biten (Biélorussie) durant deux jours.

- Les juifs ne peuvent plus acheter ni viande ni oeufs ni lait.

1943 



- 2 000 juifs, dont des juifs soviétiques prisonniers de guerre, sont déportés du ghetto de Minsk (Biélorussie) au camp d'extermination de Sobibor, où ils sont assassinés.

17/09/2014

17 septembre, ce jour-là n'oubliez pas. 



 

17 septembre, ce jour-là n'oubliez pas. 



 

1394

- Le jour de Kippour, le roi de France Charles VI ordonne l'expulsion des juifs de tous ses territoires. 



1920 



- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne, commandées par Dhmara, se livrent à un pogrom dans la ville de Vinograd (du côté de Kiev). Le nombre des victimes n'est pas connu. 



1939 



- Les Allemands occupent Zychlin (Pologne), dont les 3 500 habitants juifs constituent la moitié de la population.



- Les Allemands occupent Tarnobrzeg (Pologne), où ils suscitent aussitôt des pogroms contre les 3 800 juifs de la ville.

1941 



- Les troupes allemandes ont occupé Lomza après le déclenchement de la guerre germano-soviétique. Deux mois plus tard, ils enferment les 11 000 juifs de la ville dans un ghetto. Puis les troupes allemandes déclenchent une Action sur une grande échelle, tuant 3 000 juifs. 



- Début de la déportation générale des juifs d'Allemagne.

1942

- 

Le ghetto de Kalusz (Ukraine) est liquidé : les juifs sont tués ou déportés. Un petit nombre parvient à fuir à Stanislavov mais par la suite ils y sont arrêtés et tués. 



- Ls juifs de Sokal (Ukraine) ont été déportés dans un centre de travail forcé où ils souffrent des restrictions alors que leurs vies sont constamment en danger. 2 000 juifs sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 

Un premier transport d'une série de quatre quitte Mährisch-Ostrau (Tchécoslovaquie) avec 200 juifs. 8 000 juifs au total seront déportés de Mährisch-Ostrau et de sa région. 



1943

- Lejzor Stolicki, chef de la police du ghetto, qui a toujours aidé les partisans juifs dans les bois, est tué au cours de la dernière Action déclenchée contre le ghetto de Lida (Biélorussie). Les juifs restés dans le ghetto sont assassinés. 300 juifs qui se joignent aux partisans soviétiques luttant contre les Allemands survivront à l'occupation nazie. 


1944

- 

Les 3 600 juifs contraints au travail forcé dans les mines de cuivre de Bor, à 200 kilomètres au sud-est de Belgrade, sont conduits à Mohacs, escortés par 100 gardes hongrois. Quelques-uns seulement sont sauvés par des partisans yougoslaves. La plus grande partie est déportée dans les camps de concentration allemands de Flossenbürg, Sachsenhausen et Oranienburg. Très peu survivront.

- A l’approche des soviétiques, les allemands ordonnent l’évacuation du camp de Bor, peuplé surtout de Juifs hongrois. Sur 5 000 Juifs participant à cette marche de la mort, seuls 9 survivront.

16/09/2014

16 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

16 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1938

- Les propriétaires Allemands sont autorisés à résilier les baux de location consentis à des médecins juifs. 



1939 



- Les nazis assassinent 6 juifs à Jarczev (Pologne). 



- Le jour de l'entrée des Allemands, 16 juifs sont arrêtés à Wloclavak (Pologne). Conduits à la prison de la ville, ils sont assassinés et enterrés dans une fosse commune dans le cimetière juif. 



- Deux jours après l'entrée des Allemands à Przemysl (Pologne), 500 juifs y sont fusillés. Deux jours plus tard, les Allemands remettent la ville aux autorités soviétiques.



1942 



- 6000 juifs du ghetto de Jedrzejow (province de Kielce, Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka. 200 juifs seulement restent encore dans le ghetto.

- Création d'un camp de travail forcé pour les juifs à Pustkov (Pologne).

- Les SS et des auxiliaires ukrainiens déportent 1 400 juifs du ghetto de Radziechov (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec (Pologne).

- Un train avec 1 003 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d'extermination d'Auschwitz, où 856 déportés sont aussitôt envoyés dans les chambres à gaz. 33 hommes et 1 femme seulement survivront jusqu'en 1945. 



- Un onzième convoi avec 1 742 juifs, dont 523 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 30 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

- La liquidation du ghetto de Lodz a fait 55 000 morts.

1943

- En deux jours, 24 juifs sont déportés de Merano (Italie) au camp d'extermination d'Auschwitz. 


- Dans la ville de Sarmas, un groupe d'antisémites locaux, dirigés par un certain Varga et sa femme, préparent la liquidation de la communauté : les 126 habitants juifs sont conduits sur une colline voisine où tous sont massacrés par un commando de gendarmerie, dirigé par un capitaine hongrois.