31/01/2010

Yad Vashem inaugure un nouveau centre de recherche

Yad Vashem inaugure un nouveau centre de recherche
 
Par Sarah Smadja pour Guysen International News


Le 10-12-2008

Yad%20Vashem%20Holocaust%20Memeorial%20Day%20173%20148_0



 Yad Vashem, le mémorial de la Shoah de Jérusalem, inaugure cette semaine un nouveau centre de recherche sur les conséquences de la Shoah en se basant sur les expériences post-guerre des survivants. L’objectif est de préserver au mieux la mémoire de la Shoah à une époque où se répandent des idées révisionnistes et où le nombre de survivants diminue.

 
« Jusqu’à présent, la priorité de Yad Vashem était de se concentrer sur la Shoah en lui-même, mais aujourd’hui préserver la mémoire de la Shoah est d’une importance cruciale » explique le Dr. Ze’ev Mankowitz, directeur du centre.

Promouvoir la recherche et les activités éducatives relatives aux expériences post guerre des survivants, se concentrer sur des sujets tels que le choc de la libération pour les survivants, la Shoah vue par les jeunes d’aujourd’hui, ou encore la Shoah dépeinte dans la littérature moderne et les films, feront notamment partie des priorités de ce nouveau département de Yad Vashem.

Des questions essentielles concernant la vie des rescapés de la Shoah seront traitées.
Comment s’est passé leur retour à la vie ? Comment ont-ils été reçus par leurs concitoyens ? Comment est-ce que les nouveaux pays d’accueil les ont traités et considérés ?

Des questions essentielles pour une compréhension plus profonde des effets à long terme de la Shoah, explique le survivant Eli Zborowski, directeur de la société américaine pour Yad Vashem et donateur du nouveau centre.

Dans un premier temps, le centre - qui fonctionnera avec un personnel de 6 personnes, mais qui travaillera avec des chercheurs du monde entier - se concentrera principalement sur les conséquences de la Shoah pour les juifs du monde entier dans le premier quart de siècle après la Shoah, principalement entre les années 1944 et 1961.

Le travail du centre inclura des débats et réflexions notamment autour des thèmes : ‘ fallait-il accepter ou non l’argent de l’Allemagne les premiers jours de la création de l’Etat d’Israël’, ‘les procès des criminels de guerre nazis comme le procès Eichmann en 1961’, ‘la lutte pour la réappropriation des biens spoliés’, et ‘l’entretien de la mémoire des victimes de la Shoah’.

« Notre priorité est de donner aux survivants un microphone, et l’occasion de faire ainsi entendre leurs voix » explique le Dr Mankowitz. 

Par Sarah Smadja:  Guysen International News

00:52 Écrit par dorcas dans Mémorial | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : shoah, jerusalem, survivants |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.