28/10/2014

28 octobre : ce jour-là, n’oubliez pas.

28 octobre : ce jour-là, n’oubliez pas.

1938

- 

15 000 juifs d'origine polonaise sont expulsés d'Allemagne : les vieillards et les malades, incapables de supporter cette pénible évacuation, succombent.

- Dirigée par Heydrich, la Gestapo arrête 17.000 Juifs et les refoule, par camions ou wagons à bestiaux,  entre l'Allemagne et la Pologne. Il s’agit de juifs « apatrides » et de certains Juifs allemands.

- 17.000 juifs polonais vivant en Allemagne sont expulsés. La Pologne refuse de les admettre et 8.000 d'entre eux sont bloqués dans le village frontière de Zbaszyn.

1939

- Himmler propose de faire porter aux Juifs l’étoile jaune afin de les distinguer des autres membres de la population.
Établissement du premier ghetto, à Piotrkow en Pologne.

- Les troupes allemandes occupent Piotrkov Trybunalski (province de Lodz, Pologne), dont la communauté atteint 16 000 âmes. De nombreux juifs sont tués quand les nazis les rassemblent, avec ceux des environs. La communauté remonte au milieu du XVIe siècle. Plusieurs organisations juives s'y sont distinguées, notamment dans les domaines culturels et sportifs. 

A Wloclawek (Leslau, Pologne), un insigne distinctif devient obligatoire pour les juifs.

1941

- Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 998 juifs, déportés vers Lodz (Pologne).

- 2 000 juifs sont assassinés par des commandos d'extermination nazis à Lacovice (R.S.S. de Biélorussie).

- Les SS fusillent 1 600 juifs dans le village de Pestchannoye (district de Krementchoug, R.S.S. d'Ukraine).

- es SS assassinent 2 000 juifs à Lida (R.S.S. de Biélorussie).

- Au ghetto de Kovno marque un tournat dramatique. Les allemands encerclèrent le ghetto et pérèrent une sélection brutale, Plus de 9.000 habitant furent conduits à la forteresse ( l’un des fort de la vielle) et abattus

- 9.400 Juifs sont massacrés à Kaunas.

1942

- 

Pendant deux jours , 3 500 juifs de Kamionka-Strumilova (district de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec et assassinés. Les 3 000 juifs restants sont tués par les SS et la police ukrainienne dans les environs de la ville.

Les commentaires sont fermés.