15/01/2015

15 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

15 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

1755.

- Le dernier homme à être brûlé comme judaïsant à Lisbonne est Jeronimo José Ramos, un marchand de Bragance. S'étant évadé avant l'autodafé du 24 septembre 1752, il est repris pour se voir finalement condamné à mort, faute de s'être repenti.

1919.

- Des troupes commandées par Kozyr­Zyrko, allié de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livrent à un pogrome contre les juifs d'Ovrutch (Volhynie). 32 personnes sont massacrées.

1920.

- Dans la ville de Gogolevo, l'Armée nationale ukrainienne, commandée par Romachko, se livre à un pogrome contre la population juive. 42 personnes sont tuées, 6 grièvement blessées.

1921.

- Le village de Dumanovka (Kiev) est le théâtre d'un pogrome exécuté sous les ordres de Strukovtzy, commandant d'une unité alliée à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. 4 juifs sont massacrés.

1937.

- Suppression des allocations familiales

1942.

- 1 000 juifs sont déportés du camp de concentration de Theresienstadt au ghetto de Riga (Lettonie). Dès leur arrivée, 924 d'entre eux sont conduits dans une forêt voisine, où ils sont fusillés.

1943

- Les allemands vident le camp de détention de Zaslaw et envoient ses prisonniers à Belzec pour y être gazés. Sans eau ni nourriture, le train stationne 3 jours durant. Tous ses passagers sont morts, excepté Emil Manaster, qui a sauté du train.

- 27 juifs vivant à Bilgoraj (Pologne) sont pris et fusillés par les SS. Dans les forêts qui entourent la ville, un groupe de jeunes résistants juifs lutte sans répit contre les occupants allemands. Ils parviennent néanmoins à survivre jusqu'à la fin de la guerre.

- Les SS et la police ukrainienne massacrent 2 500 juifs du ghetto de Jaryczov Novy (Pologne).

- Deux transports quittent le camp de regroupement de Malines (Belgique) avec 632 juifs, dont 287 enfants, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne). 11 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp en 1945.

1944.

- Un vingt-troisième transport quitte le camp de regroupement de Malines avec 625 juifs, dont 62 enfants, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz, en même temps que 351 gitans, dont 12 seulement survivront jusqu'à la libération du camp en 1945.

1945

- Au camp de travail de Brodnica, les femmes juives trop malades ou faibles pour être transportées, sont tuées.

- Une épidémie de Typhus sévie à Auschwitz. On dénombrera 20 000 morts

Les commentaires sont fermés.