02/04/2015

25 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

25 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1350.

- Dans la ville d'Eger (Bohême), la foule, excitée par le sermon d'un franciscain, se rue au pillage. Toute la communauté juive est massacrée, à l'exception de Meïr, architecte de la synagogue locale, de sa mère et de sa femme.

1919.

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrome dans la ville de Romanov (Volhynie). 8 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés.

- Les troupes de l'Armée nationale ukrainienne occupent la ville de Tetiev (Ukraine). 2 000 juifs se réfugient dans la synagogue. Les soldats y mettent le feu. Le bâtiment est entièrement détruit. De nombreux autres juifs sont tués par des soldats armés de sabres. Au total, 4 000 des 6 000 juifs de Tetiev périssent.

1941

- Himmler déclare vouloir constituer à Auschwitz une centrale d'armement où travailleraient 100.000 déportés; mais, en même temps, devrait coexister un appareil d'anéantissement, qui permettra l’extermination de 2.500.000 juifs.

1942

- En septembre 1941, le premier ghetto de Galicie avait été créé à Tarnopol (Ukraine). 12 500 juifs s’y trouvaient internés. En ce jour le massacre commence : 1 000 juifs sont fusillés par un commando allemand dans une forêt voisine.

- Les SS arrêtent 105 juifs dans le ghetto de Glebokie (Biélorussie) et les fusillent. Les jeunes juifs du ghetto cherchent alors à rejoindre les partisans soviétiques qui opèrent dans les bois.

- 

Un transport de plusieurs centaines de juifs originaires de Bratislava (Slovaquie) quitte le camp de travail de Sered à destination du camp d’extermination d’Auschwitz.

- Départ du camp de Drancy avec 1008 déportés pour le camp de Sobibor, 970 seront gazés à leurs arrivée, on ne connaît que 5 hommes survivant à la libération.

1943.

- Un deuxième transport de 2 500 juifs de Skopje (Yougoslavie) part pour le camp d'extermination de Treblinka (Pologne).

- Liquidation du ghetto de Zolkiev (Ukraine), où 2 000 juifs sont assassinés. 100 jeunes hommes et 70 femmes juives sont déportés au camp de travail forcé à Janovska, à Lwow (Ukraine).

- 1 008 hommes et femmes quittent le camp de regroupement de Drancy à destination du camp d'extermination de Sobibor (Pologne). 970 d'entre eux sont gazés dès leur arrivée. 5 juifs seulement vivent encore à la libération

1944

- En ce jour, de nombreux juifs d’Athènes sont arrêtés et déportés par les SS au camp d’extermination d’Auschwitz.

Les commentaires sont fermés.