14/04/2015

28 mars, ce jour-là, n'oubliez pas 



28 mars, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1871.

- Un pogrome éclate à Odessa (Ukraine). Il dure quatre jours.

1900. 

- A Konitz (Allemagne), après la découverte du cadavre d'un jeune homme, plusieurs juifs sont accusés d'avoir commis un meurtre rituel. Des émeutes antijuives éclatent, la synagogue de la ville est attaquée. Finalement, un des accusés, Moritz Lewy, est condamné à quatre ans de prison. Il sera gracié ensuite par l'empereur Guillaume II.
La population juive de Konitz décroît, ruinée par l'agitation antisémite.

1919

- Un juif est tué au cours d’un pogrome auquel se livrent les soldats de Zaporojski à Tchernigov (Ukraine).

1933

- Goebbels organise le boycott des magasins tenus par des Juifs à Berlin. Le boycott sera rendu obligatoire pour les membres du parti en 1935.

1942

- 1 500 juifs de Drohobycz (Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec (Pologne), où ils périssent tous.

- Le premier train de victimes françaises part ainsi pour Auschwitz le 28 mars 1942,

1944.

- Un transport quitte le camp de Risiera di San Sabba, (unique camp de concentration allemand en Italie), à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 25 juifs malades et âgés d'une maison de retraite de Trieste font partie des déportés.

- 600 juifs de Borislav (Ukraine) sont transportés au camp de Plaszow, près de Cracovie, d'où ils sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

Les commentaires sont fermés.