10/05/2015

19 avril,ce jour-là, n'oubliez pas.

19 avril,ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1283. 

- Un enfant chrétien est trouvé mort près de Mayence, sur le Rhin (Allemagne) pendant les fêtes de Pâques. Un parent appelle la foule à se rassembler, accusant les juifs d'avoir tué l'enfant. La foule marche sur Mayence, où elle attaque et pille les maisons juives. 10 juifs sont tués.

1343.

- La communauté de Wachenheim (Allemagne) est victime d'une accusation de meurtre. Tous les juifs de la région sont brûlés sur le bûcher.

1506. 

- Émeutes antijuives à Lisbonne. Une foule de 10 000 Portugais, renforcée par des marins allemands, hollandais et français venus du port, pénètre dans le quartier des juifs convertis au catholicisme, où elle massacre hommes, femmes et enfants. Des bûchers sont édifiés dans plusieurs quartiers de la ville pour y brûler les morts et même les vivants. Le massacre se poursuit jusqu'au 23 avril. Environ 3 000 Juifs sont tués.

1919.

- A Vilna, des polonais se livrent à un pogrome qui dure quatre jours. Ils pillent les maisons juives, incendiant le quartier et tuent plusieurs centaines de juifs. Des centaines d'autres sont arrêtés et torturés.

- 11 juifs sont tués lors du deuxième pogrome auquel se livre l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura à Romanov (province de Volhynie).

1942.

- 1 500 juifs de Ciechocinek (Varsovie) sont déportés au camp d'extermination de Chelmno.

19/04/1943 au 16/05/1943

- Révolte du ghetto de Varsovie. Armés de 17 pistolets et de quelques centaines de grenades, les insurgés ouvrent le feu, contraignant les Allemands à la retraite. Le lendemain, le ghetto est bombardé avec des mortiers. Les Allemands tuent tous les malades de l’hôpital de Czyste. La révolte continue jour après jour, avec de moins en moins d’armes. Les insurgés, abandonnés de tous, sont dirigés par Mordéhaï Anielewicz, de l’Hashomer Hatsaïr. Il avait défini la lutte des insurgés comme un combat « non pas pour la vie, mais pour le prix de la vie ». Les Allemands avancent patiemment, passant chaque rue du ghetto par les flammes. Arrivés à bout de forces et de munitions, quand le combat semble sans issue, des insurgés essaient de s’enfuir en utilisant les égouts. Le 3 mai, 21 femmes qui tentaient de s’échapper sont reprises et exécutées. Le 7 mai, Pawel Burskin emmène un groupe de combattants dans le secteur aryen de la ville. Ils sont repris et tués. Le 8 mai, les Allemands ont vidé presque tout le ghetto et la résistance se concentre au quartier général des insurgés, au 18 de la rue Mila. 120 combattants sont bombardés et gazés dans le bunker, parmi eux Mordéhaï Anielewicz et Berl Broyde, les dirigeants de la révolte. En tout 7 000 Juifs sont morts en combattant, 600 ont été tués dans les bunkers, 30 000 ont été déportés. Jusqu’au 12 mai, des petits groupes essayeront de s’échapper du ghetto. Des 400 000 Juifs que comptait le Ghetto de Varsovie à ses débuts, seuls 500 environ ont survécu à la guerre.

1943.

- Un vingtième transport quitte le camp de regroupement de Malines (Mechelen, Belgique) avec 1631 juifs, dont 262 enfants, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 150 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp en 1945.

1944.

- Les juifs de Nagykanizsa (Hongrie), au nombre d'environ 2 700, sont regroupés dans un ghetto.
Les juifs habitaient la ville depuis le début du XVIIIe siècle. La communauté était connue pour ses activités religieuses, culturelles et économiques florissantes.

1945.

- 15 juifs déportés de Hongrie sont fusillés et brûlés à Scheibbs (Autriche).

Les commentaires sont fermés.