01/07/2014

1 Juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

1 Juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.



1096.

- Les juifs réfugiés dans le château de Mehr (Allemagne) sont livrés aux participants à la première croisade, qui les massacrent, à l'exception de quelques enfants baptisés de force.

1919.

- 20 juifs sont tués, de nombreux autres blessés et beaucoup de femmes juives violées quand des unités commandées par Zeleny, un allié de l'Armée nationale ukrainienne, se livrent durant cinq jours à un pogrom à Rchichtchev

- Plus de 170 juifs sont égorgés lors d'un pogrom à Tulczyn (Ukraine).

1940.

- 3 500 juifs de Zychlin (Pologne) et des environs sont internés dans un ghetto situé sur un terrain marécageux hors de la ville. Un Conseil juif appointé par les nazis doit fournir chaque jour des travailleurs, qui sont souvent arrêtés pour disparaître à jamais.

- Les troupes du 16e régiment d'infanterie roumaine, entrent en Bukovine (Ukraine). A Sakarestie, 36 juifs sont torturés et fusillés. Les morts et les blessés sont enterrés pêle-mêle dans un fossé sous un cadavre de cheval.

1941

- Des officiels britanniques conseillent de ne pas tout dévoiler sur le sort fait aux Juifs

- 8 000 juifs sont emprisonnés lors de l'entrée des troupes allemandes à Vilna (Lituanie).

- Avant que les troupes soviétiques n'évacuent Lwow (Ukraine), 2 000 détenus (Polonais, juifs, Ukrainiens) ont été fusillés. Quand les nazis entrent à Lwow, ils accordent trois jours aux Ukrainiens pour s'en prendre à la population juive. Les Ukrainiens et les Polonais pénètrent dans les prisons, y découvrent les victimes et rendent les juifs responsables de la tuerie.

- 2 000 juifs sont tués lors du massacre, qui dure trois jours. Les nazis photographient les crimes qui se commettent sous leurs yeux.

- Après l'évacuation de Czernovitz (Bukovine), où vivent 50 000 juifs, par les troupes soviétiques, des bandes pénètrent par effraction dans les maisons juives pour en chasser les habitants. Czernovitz était un centre juif important qui donna naissance à de nombreuses personnalités.

- Les troupes allemandes occupent Riga (Lettonie) où vivent 40 000 juifs. Un détachement spécial, aidé par des fascistes lettons, assassine 400 juifs et en arrête de nombreux autres.
La communauté de Riga remonte au XVI e siècle. La ville est célèbre dans l'histoire juive pour ses nombreuses réalisations culturelles.

- Les troupes allemandes occupent Turka (Ukraine), peuplé de 6 000 juifs.

- Plusieurs centaines de juifs sont tués à Sambor (Ukraine) où vivent 8 000 juifs, par les troupes d'occupation allemandes et les fascistes ukrainiens. Au début de la Seconde Guerre mondiale, la ville se retrouva sous la domination des autorités soviétiques, qui déportèrent de nombreux juifs vers le centre de l'U.R.S.S.

1942

- Anne frank, sa famille et quatre autres amis Juifs, se réfugient dans une cachette, au 263n prinsengraacht, où travaillait son père.

1942.

- 400 juifs du ghetto d'Opoczno ( Pologne), qui contient 3 000 internés, sont déportés au camp de travail forcé de Skarzysko-Kamienna.

1943.

- Avec les dernières déportations des juifs de Brno (Tchécoslovaquie), un total de 11 000 juifs a été déporté de cette ville vers des camps de concentration et d'extermination.

- La Gestapo fusille un juif à Mochy (Pologne).

1944

- Expériences d'inoculation de la tuberculose dans le camp de Neuengamme.

1944.

- J'usqu'au 10 juillet, les juifs déclarés valides par les médecins SS Mengele et Lukas sont transférés du camp d'extermination d'Auschwitz II-Birkenau à des camps de concentration et à des fabriques de munitions situés en territoire allemand. En outre, 4 000 juifs adultes et 80 adolescents de quatorze à seize ans sont employés à déblayer les zones bombardées. Très peu survivront.

- Les juifs de Bonyhàd (Hongrie) sont déportés à Pecs, un centre de transit, où ils attendent l'étape suivante ou la déportation finale.

- Durant 3 jours, 6 000 juifs de Kaposvar (Hongrie) et des environs sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. Très peu survivront.

- Un transport de 10 juifs quitte le camp de concentration de Teresienstadt/Therezin (Tchécoslovaquie) pour celui de Bergen-Belsen (Allemagne).

Les commentaires sont fermés.