29/06/2014

29 juin, ce jour-là, n'oubliez pas.

29 juin, ce jour-là, n'oubliez pas.
 


1298

- 35 hommes, femmes et enfants sont massacrés à Ochsenfurt (Allemagne) 



1494.

- Un incendie ayant éclaté à Cracovie, la foule en profite pour piller les maisons juives et massacrer leurs habitants. Par la suite, un décret ordonne à tous les juifs de quitter la ville et de s'établir dans un quartier spécial de la banlieue de Cracovie, Kazimierz.

1654.

- Lors d'un autodafé tenu à Cuenca (Espagne), 57 habitants sont accusés d'être des « judaïsants », c'est-à-dire des descendants de juifs contraints au baptême quelques siècles auparavant et qui pratiquent toujours en secret  la religion juive. 10 d'entre eux sont brûlés sur le bûcher après avoir été garrottés, les autres sont condamnés à la prison ou aux galères.

1891.

- Adolf Wolff Buschoff, un boucher juif de Xanten (Allemagne), est accusé de meurtre rituel, c'est-à-dire d'avoir tué un enfant chrétien afin d'utiliser son sang dans un but rituel. Il est arrêté à deux reprises à la suite d'une campagne menée par la presse et plusieurs députés antisémites au Parlement, avant d'être reconnu innocent.

1919

- 11 juifs sont massacrés et de nombreuses femmes juives violées quand des révoltés commandés par des alliés de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom dans la ville d’Itchnia.

1941

- Le lendemain de l'entrée des troupes allemandes à Brazlav (Ukraine), on chasse les 2 500 habitants juifs dans les marais voisins. La population non juive est incitée à piller les appartements des juifs en leur absence, jusqu'à ce qu'il n'y reste plus rien. Les juifs physiquement incapables de sortir des marais sont fusillés par les nazis.
 
- 300 juifs sont fusillés quand les troupes allemandes occupent Rovno (Ukraine).

- 5 000 juifs, censés être réquisitionnés pour travailler, sont fusillés par les SS après l'occupation de Brest-Litovsk ( Biélorussie), au début du conflit germano-soviétique.

- Des milliers de juifs sont fusillés à Jassy (Moldavie) après avoir été rassemblés la nuit précédente au siège de la police par des patrouilles allemandes et roumaines, aidées par des habitants de la ville.

- Les troupes allemandes occupent Radzivillov (Ukraine) où vivent 3 000 juifs et laissent les mains libres aux Ukrainiens durant trois jours. De nombreux juifs sont tués et leurs biens pillés


- 
Les 65 juifs d’Unter-Stanestié (Roumanie) sont répartis en groupes par les habitants ukrainiens et conduits dans divers centres de torture où ils sont mis à mort.

- Le lendemain de la seconde occupation de Bialystok, la première ayant eu lieu en septembre 1939 après l’invasion de la Pologne, les soldats allemands mettent le feu à la synagogue locale, tuant plus de 1 000 juifs qu’ils y ont enfermés. Ce jour reste connu comme le « Vendredi rouge ».

- Un camp de concentration pour 1 500 juifs est établi à Kaunas (Lituanie) dans le « fort n° 7 », surveillé par des fascistes lituaniens qui se livrent aux exécutions. Le camp est divisé en deux parties, l’une pour les femmes et les enfants, l’autre destinée aux hommes. En outre, 1 869 juifs sont regroupés dans la prison centrale de Kaunas.

- Allemands et Roumains massacrent environ 12 000 Juifs à Jassy, en Bessarabie.

- Un nouveau pogrom a lieu dans la ville de Iasi, la capitale de Moldavie, 8 000 Juifs sont tués en deux jours le 29 et le 30 juin.

- Massacre des Juifs de Jassy, en Bessarabie, par les Allemands et les Roumains.

1942

- 

983 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Theresienstadt.



- 1 038 juifs sont déportés du camp de regroupement de Beaune-la-Rolande (France, ) au camp d’extermination d’Auschwitz.

- 30 juifs sont fusillés par les SS quand ils entrent dans Krynki (province de Bialystok). Trois jours plus tard, la synagogue est incendiée. 

- 5 000 juifs sont déportés en trois transports de Czernovitz (Bukovine) au ghetto de Moghilev en Transnistrie (R.S.S. d’Ukraine). La majorité d’entre eux meurt en cours de route.

- Les derniers 2 000 juifs du ghetto d'Olkusz ( Cracovie) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 20 juifs chargés de nettoyer le ghetto sont fusillés quand leur travail est terminé.

- Le ghetto de Slonim ( Biélorussie), où 15 000 juifs des environs ont été obligés de s'installer, est incendié par les SS et leurs auxiliaires. De nombreux juifs meurent dans les flammes, beaucoup d'autres sont pris et tués hors de la ville.

- La résistance juive permet à des centaines de juifs de fuir dans les forêts, où beaucoup d'entre eux rejoignent des unités de partisans.

1943.

- 2 397 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp d'extermination de Sobibor (Pologne).

1944.

- 1 800 juifs originaires de l'île de Corfou (Grèce) arrivent au camp d'extermination d'Auschwitz. 200 hommes sont envoyés au travail forcé et les 1 600 restants sont gazés.

- 6 000 juifs du camp de concentration de Maly Trostinets, près de Minsk (Biélorussie), sont fusillés par les SS dans des granges qui se trouvent près du camp.

- 8 juifs de Vienne (Autriche) arrivent au camp d'extermination d'Auschwitz. 6 hommes restent détenus dans le camp, les autres sont gazés.

- 20 000 jeunes femmes juives originaires de Hongrie sont déportées d'Auschwitz au camp de concentration du Stutthof, près de Dantzig (Gdansk).

Les commentaires sont fermés.