05/07/2014

5 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

5 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.



1919.

- 24 juifs sont massacrés et 150 blessés lors d'un pogrom auquel se livrent à Dunkov (Russie) des unités commandées par Sokolov, liées à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.

1938

- Après l’annexion de l’Autriche par Hitler s’ouvre la conférence d’Evian sur les réfugiés juifs. 32 pays étaient présents. Seuls la république Dominicaine et le Costa Rica se sont dits prêts à accueillir des Juifs, moyennant finances. Les autres pays ont définitivement fermé leurs portes devant les Juifs, au moment où ils en avaient le plus besoin

1941

- Exécution d'otages juifs et de « communistes en Serbie

- 3 000 juifs sont fusillés durant cinq jours, exécutée systématiquement par la police lituanienne à Kaunas (Lituanie).

- 1 000 juifs sont assassinés par des « Escouades de la mort » fascistes pendant deux jours à Edinita (Bessarabie, U.R.S.S.).

- 11 juifs sont tués par la population locale après l'évacuation par l'Armée rouge de Stryj (Ukraine).

- 15 juifs sont assassinés par des Ukrainiens à Rudki (Pologne), dont les synagogues sont incendiées.

- 70 juifs sont arrêtés et assassinés par la police auxiliaire ukrainienne à Tarnopol (Ukraine). 20 autres juifs sont lynchés par des soldats et par des civils ukrainiens dans les rues.

- Les nazis occupent le village de Liga (Biélorussie) avec ses 15 000 juifs. Ils arrêtent les intellectuels et les rabbins, environ 200 personnes, et les conduisent à Stonievicze où ils sont assassinés.

- 3 juifs sont fusillés par la police serbe à Belgrade (Yougoslavie).

- 20 juifs sont tués quand les troupes allemandes occupent Skalat (Ukraine) où vivent 4 800 juifs. 200 juifs parviennent à fuir avec l'armée soviétique qui bat en retraite.

- Les Ukrainiens se livrent à un pogrom contre les juifs quand les troupes allemandes occupent Buczacz (Ukraine), où vivent 10 000 juifs. Des juifs ont habité cette ville depuis le XVIe siècle. Elle comptait de nombreux intellectuels et donna naissance à beaucoup d'hommes célèbres, dont le prix Nobel israélien de littérature (1966) S. J. Agnon.

- Les troupes allemandes et roumaines occupent Czernovitz (Ukraine). Ou ils  commencent à tuer les intellectuels juifs.

- Les troupes allemandes occupent David­Gorodik (Biélorussie) où vivent 5 000 juifs. A la demande de la population locale, les nazis ordonnent à tous les juifs de plus de quatorze ans de se rassembler près de l'église. Ils sont conduits hors de la ville, où ils doivent creuser des fosses avant d'y être assassinés par les SS. Un ghetto est créé pour les femmes.

- 150 juifs sont exécutés par les nazis et la police ukrainienne nouvellement formée dans la cour de la prison de Vladimir-Volynskiy (Ukraine) après des arrestations massives.

- Dès l'entrée des troupes allemandes à Sarny , les SS commencent à tuer les juifs. Au début de la guerre, les autorités soviétiques installées à Sarny avaient démantelé toutes les institutions juives.

1942.

- Les troupes roumaines, alliées des Allemands, entrent dans Wiznitz (Bukovine) et arrêtent les habitants juifs. Elles en tuent 21.

1943.

- Itzhak Wittenberg, chef de l'organisation clandestine juive dans le ghetto de Vilna (Lituanie), est arrêté. Des combattants clandestins parviennent à le libérer en attaquant les nazis. Ceux-ci demandent alors que Wittenberg leur soit livré, sous peine de voir le ghetto détruit. Wittenberg se rend afin de sauver le ghetto. II sera assassiné par la Gestapo.

1944.

- 3 557 juifs internés dans le ghetto de Papa (Hongrie) sont déportés en deux transports au camp d'extermination d'Auschwitz. 300 seulement survivront.

- Le même jour, 1 286 juifs de Sopron (Öden­burg), 650 de Csorna, 50 de Szill et 500 du ghetto de Mohacs (Hongrie) sont déportés par les SS au camp d'extermination d'Auschwitz.

Les commentaires sont fermés.