11/07/2014

11 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

11 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1919.

- 8 juifs sont tués, 50 grièvement blessés ou mutilés et les biens juifs sont pillés au cours d'un pogrom de quatre jours à Janov (province de Podolie), auquel se livrent des unités commandées par Chepel.

- 8 juifs sont tués dans la colonie agricole de Gorchtchik (province de Volhynie) lors d'un pogrom dû à des unités commandées par Sokolovski, lui aussi lié à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.

- 148 juifs sont massacrés et 126 blessés quand des unités commandées par les atamans Kazakov et Sokolov se livrent à un pogrom dans la ville de Novo-Priluki (Kiev).

- 1941. — Les juifs de Balti (Ukraine) sont rassemblés dans la cour de la banque Moldava, d'où les troupes roumaines les chassent dans la forêt de Rautel. Beaucoup d'entre eux y meurent de faim et de maladie.

- Plusieurs juifs sont fusillés par les SS qui arrivent à Bialystok.

- Plusieurs dizaines de juifs sont fusillés dès que les SS entrent à Grodno (Biélorussie).

- Les nazis ordonnent aux juifs de Kaunas ( Lituanie) encore en vie de s'installer à Slobodka, dans le ghetto qui y est édifié. Un mouvement clandestin juif se développe alors, qui parvient à faire passer ses 800 membres dans les forêts d'Augustova.

- 1 050 juifs sont liquidés dans un camp de détenus civils à Minsk (Biélorussie). Tous les hommes de Minsk y sont conduits, pour être relâchés par la suite, à l'exception des juifs. Ces derniers sont exécutés quotidiennement.

1942.

- Au cours d'une rafle à Athènes, l'armée allemande arrête tous les juifs âgés de plus de quinze ans et les utilise pour le travail forcé dans des conditions telles que beaucoup d'entre eux succombent.

- Les occupants allemands envoient 9 000 juifs de Thessalonique (Grèce) au camp de travail forcé de Leptokaria.

1944.

- La Hongrie, à l'exception de sa capitale, ne compte plus aucun juif. Le SS-Standartenführer (chef d'unité SS) Veesenmayer déclare : « 437 402 juifs hongrois ont été déportés à Auschwitz. »

- 6 000 juifs, enfants, vieillards et malades, restés au camp d'Auschwitz II-Birkenau après une sélection générale, sont envoyés dans les chambres à gaz par les SS. Parmi eux se trouvent les déportés, enfants et adultes, provenant du camp de concentration de Theresienstadt, arrivés en plusieurs convois en décembre 1943 et en mai 1944.

Les commentaires sont fermés.