22/07/2014

22 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

22 juillet, ce jour-là, n'oubliez pas.

1298.

- Les deux familles juives vivant à Sindelfingen (Allemagne) et totalisant 11 personnes sont anéanties par le chevalier Rindfleisch et ses fanatiques lors de la vague de persécutions qui porte son nom.

1306.

- Le roi Philippe le Bel décrète l'expulsion de tous les juifs de France, à l'exception de ceux qui accepteraient le baptême. Comme les juifs ne peuvent emporter qu'une quantité minime de nourriture et d'objets de valeur, beaucoup meurent sur les routes. D'autres sont tués par des paysans qui les soupçonnent de transporter de l'or et des bijoux.

1648.

- 10 000 juifs habitant Polonnoye (Ukraine) ou réfugiés des environs, qui s'étaient abrités dans le château fort, sont égorgés par les cosaques de Bogdan Chmielnicki. Plusieurs centaines d'entre eux sont forcés d'accepter le baptême.

1919.

- Un juif est tué et les biens juifs sont pillés quand le 3e régiment de Haidamak, une unité de l'Armée nationale ukrainienne, se livre à un pogrom contre les habitants juifs de Solobkovtzy (Podolie)

1934.

- Interdiction aux étudiants en droit Juifs de se présenter aux examens

1939.

- A Prague, où vivent 56 000 juifs, les Allemands ouvrent un Bureau central pour l'émigration juive dirigé par Adolf Eichmann. Selon des documents officiels, les juifs sont installés à Prague depuis 1091, et ils y ont connu tous les remous de son histoire. Des rabbins célèbres, des érudits, des écrivains, des musiciens, des philosophes y sont nés.

1941.

- 80 juifs sont arrêtés puis fusillés par les SS dans le cimetière juif de Dubno (Ukraine).

- En France de Vichy  : réquisition des biens meubles et immeubles appartenant aux Juifs.

1942

- Ghetto de Varsovie : Lorsque le 22 juillet 1942, les Allemands annoncent une opération de « transfert des populations vers l'Est», c'est-à-dire la déportation vers les camps de la mort, le président du "Conseil Juif" du ghetto, Adam Tcherniakov, se suicida (23 juillet) pour ne pas avoir à livrer les enfants aux nazis.

- Au ghetto de Varsovie, en ce jour, un cordon de S.S., de Lettons, d’Ukrainiens, de l’Lituaniens au service des allemands entoure le ghetto. A l’intérieur des murs, c’est la panique. Devant les affiches du judenrat des groupes s’agglutinent, éclatent et se reforment à nouveau. On peut y lire que «par ordre des autorités allemandes, les Juifs de Varsovie seront transférés vers l’Est». Seuls, ceux qui travaillent dans les usines allemandes pourront rester; ainsi que les fonctionnaires du Judenrat, les policiers Juifs et leurs familles.

- Avec 996 déportés départ d’un convoi de Drancy pour le camp d’extermination d’Auschwitz, 5 survivants à la libération.

- Début de la liquidation du ghetto de Kovel (Ukraine) où 8 000 juifs sont tués. Les juifs sont entassés dans la grande synagogue déjà en ruine, puis conduits hors de la ville par petits groupes pour être massacrés. Un couple parvient à fuir, mais il est assassiné par une bande ukrainienne dans la forêt voisine. Quelques juifs réussissent à atteindre le territoire soviétique, où ils se joignent à des groupes de partisans pour lutter en commun contre les nazis et leurs collaborateurs. 40 juifs de Kovel survivront à la guerre.

- 1 200 juifs de Baranów (Pologne) sont déportés par les SS au ghetto de Debica.

- 260 juifs sont déportés à Düsseldorf (Allemagne) au camp de concentration de Theresienstadt.

- Un transport quitte Vienne (Autriche) avec 1 005 juifs à destination du camp de concentration de Theresienstadt.

- 996 hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d'extermination d'Auschwitz. Seulement 5 juifs de ce convoi survivront.

- Début de la déportation des juifs du ghetto de Varsovie au camp d'extermination de Treblinka. En juillet, 66 000 juifs sont déportés à Treblinka et tués par les SS.

- 6 000 juifs sont assassinés par les SS à Kleck (Biélorussie).

1944.

- Les troupes soviétiques libèrent le camp de concentration et d'extermination de Maïdanek (Pologne), où seul un petit nombre de juifs survit.

- Avant l'arrivée de l'armée soviétique, les nazis évacuent Lwow (Ukraine). Quelques juifs qui tentent de fuir sont fusillés. Les autres internés sont évacués à pied et certains tués sur les routes. 33 survivants sont transférés au camp de Placzow.

- Les Russes approchant de Lublin, les SS évacuent 1 200 juifs du camp de travail en les conduisant à pied jusqu'à Kielce, où 180 d'entre eux sont tués. Les autres sont envoyés au camp d'extermination d'Auschwitz.

Les commentaires sont fermés.