15/08/2014

15 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

15 août, ce jour-là, n'oubliez pas.




1940 



- Adolf Eichmann présente à son supérieur Reinhard Heydrich, à Berlin, un plan de déportation de tous les juifs à Madagascar, île que les nazis veulent recevoir dans le cadre d’un traité de paix avec la France.

1941

- Au ghetto de Kovno les portes du ghetto se refermèrent sur 20.000 juifs internés sur ordre des allemands dans le quartier pauvre de Slobodka.

- Création du ghetto de Kaunas par l'EG A, dans le quartier de Viliampole. Il accueillera des juifs du Reich.

- 
Ouverture du camp de Drancy.


1942

- 

Les SS assassinent 1 500 juifs à Torysk (Ukraine).



- Les SS assassinent 2 350 juifs de Mir (Biélorussie). Certains résistent et 150 d’entre eux parviennent à fuir.



- 3 500 juifs sont tués par les SS après avoir été déportés du ghetto de Gostynin (Pologne) au camp d’extermination de Chelmno. 



- 1 000 juifs, dont 700 enfants, sont déportés du camp de Tenje, près d’Osijek (Esseg, Hongrie) au camp d’extermination d’Auschwitz.



- Les nazis liquident le ghetto de Lask (Pologne) : 3 500 juifs sont conduits dans une église près de la ville où ils passent plusieurs jours dans des conditions inhumaines. 800 ouvriers qualifiés sont emmenés ensuite au ghetto de Lodz et les 2 700 juifs restants sont déportés au camp d’extermination de Chelmno. 



- Un troisième convoi de 1 000 juifs, dont 172 enfants de moins de seize ans, quitte le camp de regroupement de Malines pour le camp d’extermination d’Auschwitz. 3 déportés seulement de ce convoi survivront lors de la libération du camp, en 1945.

- Himmler visite les premiers camps de la mort ; le Führer ordonne d'« accélérer toute l'action ». 
Arrestations en zone non occupée, de 4.000 Juifs qui sont livrés aux Allemands par les autorités de Vichy. 


- Déportation des Juifs d'Anvers.

1943

- 1 000 Juifs sont emprisonnés au camp de l’île anglo-normande d’Aurigny. Des centaines mourront de faim et de mauvais traitements.

- Le ghetto de Bialystok : Dans la nuit de 15 au 16 août 1943, la police allemande, les unités de SS et les auxiliaires ukrainiens encerclent le ghetto. Barasz est convoqué par la Gestapo et informé que les habitants du ghetto vont être déplacés à Lublin. Le ghetto se réveille pour découvrir l'annonce par le Judenrat de la déportation placardée sur les murs.

Les commentaires sont fermés.