16/08/2014

16 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

16 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1919 



- 105 juifs sont cruellement égorgés, 20 grièvement blessés et 10 femmes juives violées au cours d’un pogrom sur une grande échelle auquel se livre à Lipovetz (Podolie) la 8ème division ukrainienne. 



- 166 juifs sont massacrés et 10 femmes juives violées lors d’un pogrom auquel se livrent durant trois jours à Pechtchanka (Podolie) les soldats du 1er régiment de la « division bleue », une unité de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.

- oi antijuives dans le département de l’Aisne. Les juifs devront remettre leurs poste de T.S.F (radio) à la police française de Soissons.

 

1942 



- 2 000 juifs sont assassinés à Pohost (Ukraine) par les nazis, assistés de volontaires ukrainiens.

1943


- Tous les juifs du ghetto de Sosnoviec, près de Katowice (Pologne), sont déportés, à l’exception d’un millier de personnes, au camp d’extermination d’Auschwitz.



- Révolte des internés juifs au camp de travail forcé de Krychov (Pologne), cruellement réprimée par les SS. 



- Sur une grande échelle à Bialystok sous la direction personnelle du chef des SS et de la police de Lublin. 
Un mouvement de résistance prend corps dès que l’Action projetée est connue de la population juive. Il parvient à faire sortir de nombreux juifs de la ville et les combattants cachés dans les bois attaquent les Allemands à plusieurs reprises. 
Les résistants juifs s’installent dans des points fortifiés et se battent contre les nazis jusqu’au dernier. Les nazis déportent alors 40 000 hommes et femmes aux camps d’extermination de Treblinka et de Maïdanek. 
Les combattants juifs cachés dans la forêt poursuivent la lutte contre les nazis. Presque tous y perdent la vie. Seulement 950 juifs de Bialystok survivront à l’occupation nazie, soit comme partisans ou réfugiés dans les bois, soit cachés par des amis polonais sous une fausse identité, soit comme rescapés d’un camp de concentration.

De ce jour au 18 août, reprise des déportations au ghetto de Bialystok. Les familles sont séparées sur l’ordre d’Himmler. De nombreux Juifs sont exécutés au cours du processus de sélection. Le lendemain, 1 200 enfants sont sélectionnés pour être déportés à Theresienstadt. Un mois plus tard, ceux qui étaient encore vivants ont été envoyés à Birkenau. 53 adultes se sont portés volontaires pour se joindre à eux. Plus de 48 000 Juifs ont été déportés du ghetto de Bialystok.

- Dans le Ghetto de Bialystok, les juifs se révoltent en vain contre la déportation.

1944

- Un convoi de seize juifs quitte Vienne (Autriche) pour le camp de concentration de Theresienstadt.

- Au cœur de la forêt de Compiègne, des déportés de Royallieu sont chargés dans les wagons à bestiaux. Le 17 août 1944 au matin, le convoi s’ébranle pour Buchenwald. Ce sera le dernier train de déportés en partance de Compiègne à franchir la frontière allemande. 
Huit mois plus tard, à la Libération du camp de Buchenwald, Sur les 1250 déportés que comptaient ce convoi, moins de 300 sont encore en vie.  


Les commentaires sont fermés.