17/08/2014

17 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

17 août, ce jour-là, n'oubliez pas.


1298

- Lors des persécutions de Rindfleisch, du nom du chevalier de Roettingen (Allemagne) qui déclencha une série de massacres, ses partisans atteignent le village de Kleingarlach près de Heilbronn. La communauté juive, d'environ 140 membres, dont une famille originaire de France, est massacrée.

1349 



- La communauté juive de Rothenburg oder der Tauber (Allemagne) est massacrée lors des persécutions consécutives à l'épidémie de peste noire.



1915

- Un juif d'origine allemande nommé Léo Max Frank, ingénieur habitant Atlanta (Georgie, États-Unis), est accusé du meurtre d'une jeune fille âgée de treize ans, Mary Phagans. Il est arrêté en dépit du manque de preuves. Avec l'ouverture de son procès, l'attitude antisémite de la population et du jury devient manifeste. La presse se livre à une campagne antisémite, et, dans ce contexte, les jurés déclarent Léo Max Frank coupable et le condamnent à mort. Mais le gouverneur de Georgie, Slanton, commue sa peine en prison à vie.
Une foule rendue enragée arrache Léo Max Frank à sa prison et le lynche en psalmodiant des slogans antisémites.
D'autres juifs sont agressés et beaucoup s'enfuiront de Georgie. En mars 1986, Léo Max Frank est réhabilité à titre posthume.

1917

- L'entrée des Russes à Kalusz (Galicie orientale) donne lieu à des atrocités inimaginables envers les juifs, les Polonais et les Ruthéniens. Des fillettes sont déshabillées, violées et écartelées. Des mitrailleuses sont installées dans les rues, qui tirent sur tout ce qui bouge.

1919

- 9 juifs sont massacrés quand des unités de l'Armée nationale ukrainienne, sous le haut commandement de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom à Janov (Podolie).

- Lors d'un pogrome auquel se livrent à Brazlav (Podolie) des unités commandées par Tiutiunnik, un allié de l'Armée nationale ukrainienne, 7 juifs sont égorgés, 100 blessés et presque toutes les femmes et jeunes filles juives violées.

- 1 juif est massacré et 3 jeunes filles juives sont violées quand des unités commandées par Volynetz, un allié de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom à Tribulev (les environ de Kiev). 


- 3 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés à coups de fouet lors d'un pogrom auquel se livrent des unités de l'Armée nationale ukrainienne qui occupent Zemekhov (Podolie) pendant douze jours.

- Loi antijuives en Allemagne : obligation pour les Juifs d'ajouter sur leurs papiers le prénom d'Israël pour les hommes et de Sarah pour les femmes.

1941 



- 18 000 juifs étrangers qui s'étaient réfugiés en Hongrie sont arrêtés et remis, à la frontière polonaise, aux mains des SS, qui les conduisent à Kamenetz-Podolsk (Ukraine). Puis, avec les 5 600 juifs restés dans cette ville et ses environs, ils sont envoyés devant une rangée de cratères de bombes à une quinzaine de kilomètres de Kamenetz-Podolsk, où ils sont fusillés par les SS et des Ukrainiens.

- 80 juifs sont fusillés dans le village de Kurovichtcha, près de Smolewicze (Biélorussie).

1942 



- 8 000 juifs de la région de Wieliczka (du côté de Cracovie) sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 500 juifs sont conduits au camp de travail forcé de Stalowa-Wola et 200 autres au camp de concentration de Plaszow. Wieliczka se trouve ainsi " libéré de ses juifs ".



- Un convoi de 965 juifs quitte Vienne (Autriche) pour le camp de concentration de Theresienstadt. 



- Les SS assassinent 1 800 juifs à Bereznica (Biélorussie).



- Le ghetto de Sarny (Ukraine) est surpeuplé, avec ses 14 000 Juifs, originaires de la ville et des environs. Les nazis entreprennent de le liquider : des milliers de juifs quittent le ghetto pour être fusillés.

- Un convoi part de Drancy avec 1.000 Juifs dont 878 seront directement gazés à leurs arrivée au camps d’extermination d’Auschwitz, 3 déportés seront encore vivant à la mibération.

- 997 juifs, en majorité d'origine polonaise, sont déportés de Paris au camp d'extermination d'Auschwitz pour y être gazés. 21 enfants de moins de quatre ans figurent parmi les déportés.

- 700 juifs de Stary Sacz (Du côté de Cracovie) sont arrêtés par la police municipale et déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 600 juifs de Biecz (Du côté de Cracovie) sont eux aussi déportés au camp d'extermination de Belzec.

- Pendant deux jours, 2 400 juifs sont tués par les SS après avoir quitté Drohobycz (Ukraine) pour le camp d'extermination de Belzec.

- 506 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Lors de la liquidation du « grand ghetto » de Radom (Pologne) qui s'étend sur onze jours, 16 000 juifs sont déportés au camp d'extermination de Treblinka. 4 000 juifs restent dans une partie du ghetto transformée en camp de travail forcé.

- Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 1 003 juifs à destination de Minsk (Biélorussie).

- Les SS fusillent 1 700 juifs à Lomazy (Pologne), durantde deux jours.

1944

- Le dernier convoi quitte Drancy, le camp de regroupement installé par les Allemands en France, avec 51 juifs à destination du camp de concentration de Buchenwald. 35 hommes et 4 femmes survivront en 1945, lors de la libération du camp par l'armée américaine.

- Le dernier convoi de juifs, demi-juifs et juifs ayant fait un mariage mixte quitte le camp de regroupement de Drancy pour le camp d'extermination d'Auschwitz.

- Au départ de Compiègne, 1250 hommes part pour le camp de la mort de Buchenwald. C’était le dernier train de déportés .

Les commentaires sont fermés.