01/09/2014

1 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas

1 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1592



- Les juifs sont cruellement persécutés quand l'archevêque Salikowski ordonne la construction d'une église à Lwow (Pologne). 



1739 



- Au cours d'un autodafé tenu à Lisbonne (Portugal), 47 personnes descendant de juifs convertis de force plusieurs siècles auparavant sont accusées de " judaïser ", donc de pratiquer toujours la religion juive. 4 hommes et 8 femmes sont brûlés vifs pour n'avoir pas voulu adérer à la rreligion catholique, et les 35 autres accusés sont condamnés à l'emprisonnement à perpétuité. 



1903

- 

50 juifs sont massacrés, de nombreux autres blessés et beaucoup de maisons juives détruites quand un pogrom éclate à Homel (Ukraine). des ouvriers y participent, soutenus par les soldats de la garnison locale.

1938

- L’Italie interdit l’installation sur son territoire de Juifs et ordonne l’expulsion des Juifs arrivés après 1918. D’autres lois anti-juives vont suivre.



1939



- L'Allemagne envahit la Pologne. Le Sicherheitsdienst (service secret) se met à l'œuvre. Les nazis occupent Wolbrom (province de Cracovie), où vivent 3 000 juifs. Ceux-ci doivent marcher durant trois jours jusqu'à Zawierce, en étant battus et torturés sur la route. 

Au début de la guerre, des notables juifs de Prague sont pris en otages et déportés au camp de concentration de Buchenwald (Allemagne).


- L'invasion de la Pologne place des millions de juifs sous la menace directe des nazis. Pour que les victimes ne puissent pas échapper à leurs bourreaux, Berlin instaure le port de l'étoile jaune dans toutes les régions envahies. En Pologne, les juifs sont parqués dans des ghettos sans nourriture, sans médicaments, sans hygiène. Partout les mesures sont appliquées par les nazis et leurs collaborateurs avec une brutalité inhumaine. Les victimes juives se compteront bientôt par centaines de milliers. Dans toutes les régions occupées sont adoptées des lois anti-juives. 
Sous la direction d'Himmler, Chef suprême des SS et de la police, a été crée l'Office central de la sécurité du Reich (RSHA), dirigé par Heydrich. La RSHA comprend entre autres la Gestapo qui inclut un service spécial anti-juif, le IVB4, dirigé par Eichmann, qui sera la maître d'oeuvre de la "solution finale" de la question juive.

- Couvre-feu permanent pour les juifs qui ne peuvent sortir après 21 heures en été en 20 heures en hiver


1941

- Port obligatoire de l’étoile jaune en Allemagne: les juifs ne peuvent
déménager sans autorisation de la police.

- Tout le quartier Juif de Vilna fut encerclé  et plusieurs milliers d’habitants furent tirés de leurs appartements et directement conduits à Ponary…Pendant des jours, nous entendîmes les rafales des mitrailleuses venant de cette direction. Avant la rafale, en général il y avait un coup de feu.

- 
A Kamenetz-Podolski, les Allemands massacrent les Juifs expulsés par les Hongrois.

- Les nazis déportent 5 000 juifs du ghetto de Wloszczowa (Pologne) au camp d'extermination de Treblinka,où tous sont tués immédiatement.



- Un convoi de 1 000 hommes, femmes et enfants juifs quitte le ghetto de Theresienstadt pour Rassika (Estonie). Dès son arrivée, 120 hommes et 75 femmes sont envoyés au camp de concentration de Jagala, où les hommes périront. Les 75 femmes seront envoyées dans une usine de munitions près de Hambourg, où 45 d'entre elles survivront. Les 805 juifs restants du convoi sont déportés à Kalevi-Liva, où ils sont fusillés par des SS et enterrés dans des fosses communes.

- Jakov Kaplan, membre du Conseil juif de Wlodzmierz (Vladimir-Volynsikiy, R.S.S. d'Ukraine) se suicide avec sa femme et son fils quand les nazis lui demandent de dresser une liste de 7 000 juifs à déporter.

- Dans le ghetto de Vladimir-Volynskiy : 18 000 juifs sont assassinés en deux semaines. 4 000 seulement restent internés dans le ghetto. 



- Le Dr Henryk Landsberg, président du Conseil juif de Lwow (Ukraine) et 11 membres du Conseil sont pendus en représailles du meurtre d'un SS. En outre, 175 juifs sont fusillés. 



- En deux jours, les SS et la police ukrainienne assassinent 3 500 juifs d'Uscilug (Ukraine). 



- Un septième convoi de 1 000 juifs, dont 344 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne). 15 déportés seulement survivront lors de la libération du camp en 1945.

- 11 000 Juifs sont assassinés en Hongrie par des Einsatzkommandos.

1942

- A cette date, les autorités de Vichy ont livré aux allemands plus de 5000 juifs de la zone libre et en ont arrêté 7.100 qu'ils ont internés. 18.000 juifs ont été déportés de la zone occupée et 9.000 de la zone libre.

- 800 juifs de Mikolasov (Ukraine), plusieurs centaines de juifs de Zbarazh et 3 000 juifs de Stryj (district de Lvov) sont déportés au camp d'extermination de Belzec. Les juifs de Zbarazh sont assassinés dès leur arrivée.

- Les SS assassinent 1 700 juifs de Poryck (Ukraine).

1943

- Pendant quatre jours, 8 000 juifs du ghetto de Vilna (Lituanie) sont déportés dans un camp de travail forcé. Environ 200 résistants parviennent à fuir dans les bois, où ils rejoignent les partisans.

1944

- 120 juifs italiens, internés dans le camp de concentration de Risiera di San Sabba, près de Trieste, le seul de ce genre en Italie sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.




Les commentaires sont fermés.