06/09/2014

6 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

6 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1705 



- Un autodafé se tient à Lisbonne, au cours duquel 60 personnes sont accusées de judaïser, c'est-à-dire de descendre de juifs baptisés de force des siècles auparavant et de pratiquer toujours la religion juive en secret. L'un des accusés est brûlé vif, les autres sont condamnés à la pénitence et à la prison à vie.

1935

- Il est interdit en Allemagne de vendre des journaux et des revues destinés aux Juifs.



1939 



-Début des massacres massifs de Juifs par les Einsatzgruppen (unités mobiles de tueries)

- Les nazis occupent Gorlice (Pologne), où vivent 5 000 juifs. ils prennent des otages juifs qu'ils gardent longtemps. 
 



Intauration pour les Juifs d'un couvre-feu à 20 heures.

 1941 



- Les juifs ne peuvent plus quitter les 2 ghettos de Vilna (Lituanie), où un second Conseil juif se trouve constitué. 



1942

- Les nazis entreprennent de liquider le ghetto de Wolbrom (du côté de Cracovie). Tous les juifs sont conduits à la gare. Là, les Allemands prennent 2 000 vieillards et malades qui sont envoyés dans la forêt voisine, où ils sont fusillés et enterrés dans des fosses communes. Les 2 000 juifs restants sont déportés au camp d'extermination de Belzec.



- Les nazis déportent 1 000 juifs du ghetto de Bialoa Podlaska (Pologne) au camp d'extermination de Treblinka, où ils sont tués quelques heures après leur arrivée.

- Au ghetto de Varsovie, une rafle monstre, presque cent mille personnes dans un quadrilatère de rues voisines de l’Umschlagplatz. Entassés dans les cours, les escaliers, les étages des immeubles vidés, les gens attendent trois, quatre, cinq jours et autant de nuit sans nourriture, sans eau, la poussière, les excréments. Assistés des S.S., les directeurs des établissements allemandes procèdent à la sélection finale.



1943 



- Les 6 et 8 septembre, au total 5 007 juifs du ghetto de Theresienstadt sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne). Ils sont tous installés dans la partie en construction du camp de Birkenau, dit " camp familial ". Les 8 et 9 mars 1944, les 3 792 déportés encore vivants seront gazés.

Les commentaires sont fermés.