17/09/2014

17 septembre, ce jour-là n'oubliez pas. 



 

17 septembre, ce jour-là n'oubliez pas. 



 

1394

- Le jour de Kippour, le roi de France Charles VI ordonne l'expulsion des juifs de tous ses territoires. 



1920 



- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne, commandées par Dhmara, se livrent à un pogrom dans la ville de Vinograd (du côté de Kiev). Le nombre des victimes n'est pas connu. 



1939 



- Les Allemands occupent Zychlin (Pologne), dont les 3 500 habitants juifs constituent la moitié de la population.



- Les Allemands occupent Tarnobrzeg (Pologne), où ils suscitent aussitôt des pogroms contre les 3 800 juifs de la ville.

1941 



- Les troupes allemandes ont occupé Lomza après le déclenchement de la guerre germano-soviétique. Deux mois plus tard, ils enferment les 11 000 juifs de la ville dans un ghetto. Puis les troupes allemandes déclenchent une Action sur une grande échelle, tuant 3 000 juifs. 



- Début de la déportation générale des juifs d'Allemagne.

1942

- 

Le ghetto de Kalusz (Ukraine) est liquidé : les juifs sont tués ou déportés. Un petit nombre parvient à fuir à Stanislavov mais par la suite ils y sont arrêtés et tués. 



- Ls juifs de Sokal (Ukraine) ont été déportés dans un centre de travail forcé où ils souffrent des restrictions alors que leurs vies sont constamment en danger. 2 000 juifs sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 

Un premier transport d'une série de quatre quitte Mährisch-Ostrau (Tchécoslovaquie) avec 200 juifs. 8 000 juifs au total seront déportés de Mährisch-Ostrau et de sa région. 



1943

- Lejzor Stolicki, chef de la police du ghetto, qui a toujours aidé les partisans juifs dans les bois, est tué au cours de la dernière Action déclenchée contre le ghetto de Lida (Biélorussie). Les juifs restés dans le ghetto sont assassinés. 300 juifs qui se joignent aux partisans soviétiques luttant contre les Allemands survivront à l'occupation nazie. 


1944

- 

Les 3 600 juifs contraints au travail forcé dans les mines de cuivre de Bor, à 200 kilomètres au sud-est de Belgrade, sont conduits à Mohacs, escortés par 100 gardes hongrois. Quelques-uns seulement sont sauvés par des partisans yougoslaves. La plus grande partie est déportée dans les camps de concentration allemands de Flossenbürg, Sachsenhausen et Oranienburg. Très peu survivront.

- A l’approche des soviétiques, les allemands ordonnent l’évacuation du camp de Bor, peuplé surtout de Juifs hongrois. Sur 5 000 Juifs participant à cette marche de la mort, seuls 9 survivront.

Les commentaires sont fermés.