04/09/2014

4 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

4 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.




1553

- 

Lors de la grande fête juive de Rosh ha Shana (le Nouvel An), le Talmud et tous les livres juifs sont confisqués et brûlés par l'Inquisition en Italie.



1883

- 

Au cours d'un pogrom qui éclate à Novomoskovsk (Russie), pratiquement toutes les maisons juives sont pillées et détruites. 



1939 



- Les Allemands occupent la ville de Sasnowiec (Pologne). Lors de l'entrée des Allemands, 13 juifs sont assassinés par les nazis.

- 

Dans l'histoire du martyre juif, ce jour devient le " lundi sanglant ". Le premier jour de l'occupation par les Allemands de la ville de Czestochowa, à 205 kilomètres au sud-ouest de Varsovie, ils déclenchent un pogrom au cours duquel plusieurs centaines de juifs périssent.

1941

- 

1 000 juifs de Zambrow, près de Bialystok, sont assassinés par les nazis dans la région de Rutki-Kosaki.

1942

- 

Un convoi de 1 013 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 959 déportés sont envoyés dans les chambres à gaz dès leur arrivée. 28 seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945. 



- 100 vieillards juifs sont exécutés et 2 000 internés du ghetto de Sambor (Ukraine) sont déportés par les SS au camp d'extermination de Belzec (Pologne).

- 

2 000 juifs de Skole, 2 000 juifs de Chodorov, 3 000 juifs de Lesko (Ukraine), 1 000 juifs de Rozdol (Pologne) et 500 juifs de Mikolojov (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec.Les juifs de Chodorov, Rozdol et Mikolojov sont assassinés dès leur arrivée. 



1944 



- 2 087 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp de concentration de Theresienstadt.


03/09/2014

3 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

3 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas.




1189



- Lors du couronnement du roi Richard Ier Cœur de Lion d'Angleterre, qui a lieu à Londres, les notables juifs venus offrir leurs vœux et faire acte d'allégeance sont maltraités et empêchés d'entrer dans le palais. La foule excitée attaque le quartier juif, en incendie les maisons et massacre une trentaine de ses habitants. 



1919 



- 4 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés lors d'un pogrom déclenché à Tzibulev, près de Kiev, par des unités commandées par un allié de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. 



1939 



- 3 juifs sont assassinés par les nazis à Rekszowice (Pologne).



- 80 juifs sont fusillés par la Wehrmarcht (l'armée régulière allemande) durant deux jours à Zloczev (Pologne).



- Les nazis assassinent 4 juifs à Lelow (Pologne).



- 150 juifs sont assassinés par la Wehrmacht à Czestochowa, près de Varsovie).

1941

- 

Début de l'internement des juifs de Sarajevo (Bosnie-Herzégovine, Yougoslavie). 3 000 juifs environ sont conduits au camps de Jasenovac, Loborgrad et Djakovo, où ils sont assassinés en même temps que les juifs des villages voisins.

- Première Action sur une grande échelle contre les juifs de Dzialoszyce (province de Cracovie) : 1000 juifs sont tués sur place. 2 convois avec 8 000 déportés partent pour le camp d'extermination de Belzec. 1 000 autres juifs sont envoyés au camp de concentration de Plaszow, près de Cracovie. La résistance juive commence à s'organiser à Dzialoszyce.



- 500 juifs de Brzozdovce (Ukraine), 4 000 juifs de Dzialoszyn (Pologne) et 2 000 juifs de Blechov (Ukraine) sont déportés par les SS et les policiers ukrainiens au camp d'extermination de Belzec (Pologne). 



- Les SS assassinent 1 400 juifs à Lachva (Biélorussie).

- 300 officiers russes sont massacrés à leur arrivée à Buchenwald. A Sachsenhausen ils sont systématiquement exécutés d’une balle dans la nuque.

  - En Roumanie, un groupe de résistance Juif tue le commandant de la ville de Dubossary, ville dans laquelle il y a un ghetto, et où le commandant a brûlé vifs 600 juifs dans la synagogue.

1942


- Opposition armée à la liquidation du ghetto de Lachwa (Biélorussie).




1943 



Un convoi de 3 000 juifs quitte le ghetto de Bochnia (Pologne) pour le camp d'extermination d'Auschwitz, où les déportés sont tués dès leur arrivée.

- Rafles des Juifs de Bruxelles et d'Anvers. Le total des déportations pour l'ensemble de la Belgique est d'environ 25.000 juifs. Il y aura environ 1.500 rescapés.

1944 



- 1 019 juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

02/09/2014

2 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas. 



2 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas. 



 

1939

- 

Les nazis occupent Zaviercie (Pologne), où vivent 7 000 juifs. Tous les hommes de dix-sept à cinquante ans doivent se rassembler sur la place du Marché, où ils sont torturés durant neuf jours. 



- Les nazis créent le camp de concentration du Stutthof près de Dantzig (Gdansk). Plusieurs centaines de notables juifs y sont internés peu après. La plupart périssent rapidement. 



1941 



- 1 500 juifs de Zaremby Kasztelanskie (Pologne) sont assassinés par les SS près de la ville. 



1942 



- Un convoi, le vingt-septième, dans lequel sont entassés 1 000 juifs, hommes et femmes, quitte la France pour le camp d'extermination d'Auschwitz. Les déportés avaient été internés au camp de Drancy (France) en attendant leur départ vers l'Europe de l'Est. 877 d'entre eux sont gazés dès leur arrivée. 30 hommes seulement survivront en 1945. 



- 700 juifs sont tués par les nazis lors d'une révolte dans le ghetto de la ville de Lachva (Biélorussie). La résistance juive manifeste sont activité en permettant à 120 juifs de fuir dans les bois.

- 

La Gestapo et la police locale pendent 20 juifs à Strzegowo (Pologne). 



- Après la liquidation du ghetto de Lublin, créé en mars 1941 par les nazis, ceux-ci tuent 2 000 des 4 000 juifs restants. La population du ghetto, qui s 'élevait à 34 000 âmes, s'est trouvée réduite par les déportations vers les camps de concentration et d'extermination.

- Un ghetto fut établi en avril 42 à Lachwa, en Pologne et en ce jour du 2 septembre, les juifs découvraient des fosses creusées tout autour du ghetto. Au crépuscule le ghetto fut cerné, mais les résistants prit les murs d’assauts et la population se battit dans les rues. Sur les 1000 juifs 600 qui se sont échappé put atteindre les maisons, les autres furent conduits aux fosses et fusillés.


1943

- Un convoi dans lequel s'entassent 1 000 juifs, hommes et femmes, internés au camp de regroupement de Drancy (France), part pour le camp d'extermination d'Auschwitz. 622 déportés sont gazés immédiatement. 13 hommes et 3 femmes seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945. 



- 3 500 juifs du ghetto de Przemysl (province de Rzeszow) et 2 000 juifs du ghetto de Tarnov (province de Cracovie) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 
3 000 juifs de Tarnov sont envoyés au camp de concentration de Plaszov-Cracovie. 



- 20 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Theresienstadt.






01/09/2014

1 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas

1 septembre, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1592



- Les juifs sont cruellement persécutés quand l'archevêque Salikowski ordonne la construction d'une église à Lwow (Pologne). 



1739 



- Au cours d'un autodafé tenu à Lisbonne (Portugal), 47 personnes descendant de juifs convertis de force plusieurs siècles auparavant sont accusées de " judaïser ", donc de pratiquer toujours la religion juive. 4 hommes et 8 femmes sont brûlés vifs pour n'avoir pas voulu adérer à la rreligion catholique, et les 35 autres accusés sont condamnés à l'emprisonnement à perpétuité. 



1903

- 

50 juifs sont massacrés, de nombreux autres blessés et beaucoup de maisons juives détruites quand un pogrom éclate à Homel (Ukraine). des ouvriers y participent, soutenus par les soldats de la garnison locale.

1938

- L’Italie interdit l’installation sur son territoire de Juifs et ordonne l’expulsion des Juifs arrivés après 1918. D’autres lois anti-juives vont suivre.



1939



- L'Allemagne envahit la Pologne. Le Sicherheitsdienst (service secret) se met à l'œuvre. Les nazis occupent Wolbrom (province de Cracovie), où vivent 3 000 juifs. Ceux-ci doivent marcher durant trois jours jusqu'à Zawierce, en étant battus et torturés sur la route. 

Au début de la guerre, des notables juifs de Prague sont pris en otages et déportés au camp de concentration de Buchenwald (Allemagne).


- L'invasion de la Pologne place des millions de juifs sous la menace directe des nazis. Pour que les victimes ne puissent pas échapper à leurs bourreaux, Berlin instaure le port de l'étoile jaune dans toutes les régions envahies. En Pologne, les juifs sont parqués dans des ghettos sans nourriture, sans médicaments, sans hygiène. Partout les mesures sont appliquées par les nazis et leurs collaborateurs avec une brutalité inhumaine. Les victimes juives se compteront bientôt par centaines de milliers. Dans toutes les régions occupées sont adoptées des lois anti-juives. 
Sous la direction d'Himmler, Chef suprême des SS et de la police, a été crée l'Office central de la sécurité du Reich (RSHA), dirigé par Heydrich. La RSHA comprend entre autres la Gestapo qui inclut un service spécial anti-juif, le IVB4, dirigé par Eichmann, qui sera la maître d'oeuvre de la "solution finale" de la question juive.

- Couvre-feu permanent pour les juifs qui ne peuvent sortir après 21 heures en été en 20 heures en hiver


1941

- Port obligatoire de l’étoile jaune en Allemagne: les juifs ne peuvent
déménager sans autorisation de la police.

- Tout le quartier Juif de Vilna fut encerclé  et plusieurs milliers d’habitants furent tirés de leurs appartements et directement conduits à Ponary…Pendant des jours, nous entendîmes les rafales des mitrailleuses venant de cette direction. Avant la rafale, en général il y avait un coup de feu.

- 
A Kamenetz-Podolski, les Allemands massacrent les Juifs expulsés par les Hongrois.

- Les nazis déportent 5 000 juifs du ghetto de Wloszczowa (Pologne) au camp d'extermination de Treblinka,où tous sont tués immédiatement.



- Un convoi de 1 000 hommes, femmes et enfants juifs quitte le ghetto de Theresienstadt pour Rassika (Estonie). Dès son arrivée, 120 hommes et 75 femmes sont envoyés au camp de concentration de Jagala, où les hommes périront. Les 75 femmes seront envoyées dans une usine de munitions près de Hambourg, où 45 d'entre elles survivront. Les 805 juifs restants du convoi sont déportés à Kalevi-Liva, où ils sont fusillés par des SS et enterrés dans des fosses communes.

- Jakov Kaplan, membre du Conseil juif de Wlodzmierz (Vladimir-Volynsikiy, R.S.S. d'Ukraine) se suicide avec sa femme et son fils quand les nazis lui demandent de dresser une liste de 7 000 juifs à déporter.

- Dans le ghetto de Vladimir-Volynskiy : 18 000 juifs sont assassinés en deux semaines. 4 000 seulement restent internés dans le ghetto. 



- Le Dr Henryk Landsberg, président du Conseil juif de Lwow (Ukraine) et 11 membres du Conseil sont pendus en représailles du meurtre d'un SS. En outre, 175 juifs sont fusillés. 



- En deux jours, les SS et la police ukrainienne assassinent 3 500 juifs d'Uscilug (Ukraine). 



- Un septième convoi de 1 000 juifs, dont 344 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne). 15 déportés seulement survivront lors de la libération du camp en 1945.

- 11 000 Juifs sont assassinés en Hongrie par des Einsatzkommandos.

1942

- A cette date, les autorités de Vichy ont livré aux allemands plus de 5000 juifs de la zone libre et en ont arrêté 7.100 qu'ils ont internés. 18.000 juifs ont été déportés de la zone occupée et 9.000 de la zone libre.

- 800 juifs de Mikolasov (Ukraine), plusieurs centaines de juifs de Zbarazh et 3 000 juifs de Stryj (district de Lvov) sont déportés au camp d'extermination de Belzec. Les juifs de Zbarazh sont assassinés dès leur arrivée.

- Les SS assassinent 1 700 juifs de Poryck (Ukraine).

1943

- Pendant quatre jours, 8 000 juifs du ghetto de Vilna (Lituanie) sont déportés dans un camp de travail forcé. Environ 200 résistants parviennent à fuir dans les bois, où ils rejoignent les partisans.

1944

- 120 juifs italiens, internés dans le camp de concentration de Risiera di San Sabba, près de Trieste, le seul de ce genre en Italie sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.




31/08/2014

31 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

31 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1938

- 

Des émeutes antijuives éclatent quand les juifs refusent d'obéir au préfet romain Flaccus, qui leur ordonne de placer la statue de l'empereur Caligula dans la synagogue d'Alexandrie (Egypte). 400 maisons juives sont pillées et entièrement détruites. Les juifs doivent se concentrer dans un seul quartier, où ils se trouvent en surnombre et souffrent de la faim. Ceux qui s'en éloignent en quête de nourriture sont torturés à mort. 38 notables juifs sont battus de verges en public, et plusieurs en meurent.

1919

- 

Quand les troupes de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura reprennent Kiev aux bolcheviks, 35 membres de l'autodéfense juive récemment constituée sont convoqués par le commandant. Désarmés, on les conduit hors de la ville pour les assassiner.



1941

- 

3 000 juifs sont conduits hors du ghetto de Minsk (Biélorussie) pour être assassinés. 



1942 



560 juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Plusieurs centaines de juifs sont déportés de Zbarazh (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec.



- A Skalat (Ukraine), 500 juifs sont entassés dans des wagons et emmenés à Tarnopol. De là, il sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 

Un transport de 967 juifs quitte Vienne (Autriche) pour Minsk (Biélorussie). 



- Un train transportant 1 000 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy pour le camp d'extermination d'Auschwitz, où 961 déportés sont immédiatement gazés. 18 seulement survivront jusqu'à la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945.



1943

- 

1 004 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

1944

- Eichmann ordonne la déportation de 8 975 Juifs slovaques à Birkenau.

30/08/2014

30 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

30 août, ce jour-là, n'oubliez pas.


1941

- De 40 à 50 enfants de l'école maternelle de Jitomir (Ukraine) sont fusillés par les SS. 



- 600 juifs du ghetto de Vitebsk (Biélorussie) sont fusillés dans la fosse Ilovsky, un ravin, près de la ville. Les enfants sont enterrés vivants.

- Les 8 941 derniers juifs du district de Balti (U.R.S.S.) sont enfermés dans 3 camps avant d'être déportés en Transnistrie. 



1942

- 400 juifs sont déportés de Kielsztyglov (Pologne) au camp d'extermination de Chelmno.

- 

Fin d'une Action de sept jours contre les juifs de Szumsk (Ukraine), où les SS ont fait 4 500 victimes.

- 

Les 2 500 habitants juifs de Kock (province de Lublin) sont déportés à Parczew, où ils seront assassinés par les SS en même temps que les juifs de cette ville

- 

Aidés par la police ukrainienne, les nazis assassinent 1 000 juifs à Wisniewicze (U.R.S.S.).



- Les SS assassinent 700 juifs à Wisznievo (Biélorussie).



1944 



- Début de la déportation des internés du ghetto de Lodz (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz.

29/08/2014

29 août, ce jour-là, n'oubliez pas. 



29 août, ce jour-là, n'oubliez pas. 



 

1919

- 

60 juifs sont massacrés à Vassilkovo (du côté de Kiev) lors d'un pogrome auquel se livrent des alliés de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. 



1941 



- 3 016 juifs de la ville de Czernovitz (U.R.S.S.) et de ses environs sont assassinés par les troupes allemandes.

1942

- 

Les SS assassinent 1 800 juifs à Zoludek (Biélorussie). 



- Les nazis yougoslaves annoncent à Berlin que la question juive a trouvé sa " solution finale " en Serbie : sur 23 000 juifs, 20 000 ont été tués. 



- Les SS assassinent 400 juifs à Byten (Ukraine). 



- 100 juifs de Sasov et 472 juifs d'Olseko (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec, où tous sont tués par les SS.



- Sur une grande échelle, qui s'étend sur trois jours, contre les juifs de Tarnopol (Ukraine). 4 000 juifs sont arrêtés et déportés au camp d'extermination de Belzec. 



- Un sixième transport comprenant 1 000 juifs, dont 179 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d'extermination d'Auschwitz. 34 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

- Gazage de 746 étudiants du bloc « maladies contagieuses » de l'hôpital d'Auschwitz

28/08/2014

28 août, ce jour-là, n'oubliez pas. 



28 août, ce jour-là, n'oubliez pas. 



 

1919 



- 25 femmes juives sont violées et de nombreux juifs blessés à coups de sabre et de fouet lors d’un pogrom de trois jours, auquel se livrent des troupes ukrainiennes à Jabocritch (Podolie).



- 24 juifs sont tués à Vassilivtchin (du côté de Kiev) lors d’un pogrom auquel se livrent des unités de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.

-Dans la ville de Guermanovka (du côté de Kiev), 114 juifs sont massacrés et de nombreuses femmes juives violées lors d’un pogrom déclenché par des unités de l’Armée nationale ukrainienne.

1936

- Arrestations massives dans le Reich de Témoins de Jéhovah.

1942 



- Pendant deux jours, 2 500 juifs du ghetto de Novy Targ (Pologne) et de 1 200 juifs arrêtés à Mikuliuce (province de Tarnopol) sont déportés par les SS au camp d’extermination de Belzec, où ils sont assassinés.

- 

Les SS assassinent 1 600 juifs à Rafalowka (Ukraine).

- 

600 juifs de Sobkov (Pologne) sont déportés par les nazis au centre de regroupement de Jedrzejov. 



608 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d’extermination d’Auschwitz. 



- Les SS et la police ukrainienne assassinent 1 800 juifs à Wlodzimierz (Ukraine).

- 

2 800 juifs sont tués par les nazis à Dabrowica (Volhynie, R.S.S. d’Ukraine) au cours d’exécutions massives. Les juifs résistent et plus de 1 000 fuient dans les bois.

- 

2 000 juifs du ghetto de Czoertkov (Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec. 500 enfants, malades et vieillards sont fusillés sur place. 



- La ville de Sarny (Ukraine) est « libérée de ses juifs » quand le ghetto est définitivement liquidé. Le cimetière juif est saccagé, les pierres tombales servant à paver les rues. Un petit groupe de juifs parvient à se réfugier dans les bois, où il lutte contre les groupes nationalistes ukrainiens de Bandera, qui collaborent avec les Allemands contre l’U.R.S.S. 
Après la guerre, 20 de ces partisans juifs reviendront à Sarny.

- 

1 000 juifs, hommes et femmes, sont déportés du camp de regroupement de Drancy (France) au camp d’extermination d’Auschwitz, où 929 d’entre eux sont aussitôt gazés. 8 hommes seulement survivront lors de la libération du camp par l’armée soviétique, en 1945. 



- Des milliers de juifs des camps de Narva, Tallin et Klooga (Estonie) sont déportés par mer au camp de concentration du Stutthof. Des centaines d’entre eux meurent en cours de route.

- 2 000 juifs du ghetto de Skawina (Pologne) et 2 700 juifs du ghetto de Zloczov (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec, où tous sont immédiatement assassinés par les SS.

27/08/2014

27 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

27 août, ce jour-là, n'oubliez pas.


1349

- La communauté juive de Rothenburg oder der Tauber (Allemagne) est anéantie lors des persécutions consécutives à l'épidémie de peste noire.

1919

- 1 juif est massacré et 3 jeunes filles juives sont violées quand des unités commandées par Volynetz, un allié de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom à Tribulev (du côté de Kiev).

- 3 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés à coups de fouet lors d'un pogrom auquel se livrent des unités de l'Armée nationale ukrainienne qui occupent Zemekhov (Podolie) pendant douze jours.

1938


- Sur la carte d’identité spécial des Juifs, il doit être écrit Sara ou Israël

1940

- Loi française annulant le décret-loi Marchandeau (du 21/04/1939) qui interdisait et sanctionnait la propagande antisémite.

1941

- 18 000 juifs étrangers qui s'étaient réfugiés en Hongrie sont arrêtés et remis, à la
frontière polonaise, aux mains des SS, qui les conduisent à Kamenetz-Podolsk (Ukraine). Puis, avec les 5 600 juifs restés dans cette ville et ses environs, ils sont envoyés devant une rangée de cratères de bombes à une quinzaine de kilomètres de Kamenetz-Podolsk, où ils sont fusillés par les SS et des Ukrainiens.

1942

- 8 000 juifs de la région de Wieliczka (Cracovie) sont déportés au camp d'extermination de Belzec. 500 juifs sont conduits au camp de travail forcé de Stalowa-Wola et 200 autres au camp de concentration de Plaszow. Wieliczka se trouve ainsi « libéré de ses juifs ».

- Un convoi de 965 juifs quitte Vienne (Autriche) pour le camp de concentration de Theresienstadt.

- Les SS assassinent 1 800 juifs à Bereznica (Biélorussie).

- Le ghetto de Sarny (Ukraine) est surpeuplé, avec ses 14 000 internés, originaires de la ville et des environs. Les nazis entreprennent de le liquider : des milliers de juifs quittent le ghetto pour être fusillés.

26/08/2014

26 août, ce jour-là, n'oubliez pas.



26 août, ce jour-là, n'oubliez pas.



 

1725 



- Un autodafé a lieu à Llarena (Espagne) dans lequel figurent notamment Samuel Rodriguez de Bayonne et de nombreux membres de sa famille. Ils sont accusés d'être des descendant de juifs qui ont été contraints au baptême et de pratiquer toujours la religion juive. La plupart d'entre eux sont exécutés, les autres condamnés à la prison. 



1941

- 

8 000 juifs de la région de Zarasai (Lituanie) sont conduits dans une forêt près de Dusetai, où ils sont assassinés.
 
- A Berlin, une nouvelle action d’expulsion d’environ 5.000 logements juifs vient d’être engagée. Tout est fait, malgré la guerre, pour que les logements des Juifs soient remis en état le plus rapidement possible afin qu’ils puissent être occupés par les locataires des quartiers en démolition (pour la construction du Grand Berlin) ». 


1942 



- 4 000 juifs de la région de Wloszczowa (Pologne) sont enfermés dans le ghetto de la ville puis déportés par les nazis au camp d'extermination de Treblinka. 



- En deux jours, 7 000 juifs sont arrêtés dans la France de Vichy.



- 1 002 juifs, hommes et femmes, sont déportés du camp de regroupement de Drancy (France) au camp d'extermination d'Auschwitz, où 937 d'entre eux sont immédiatement gazés. Seuls 23 hommes de ce convoi survivront jusqu'à la libération du camp par l'armée soviétique en 1945. 



- Les SS assassinent 800 juifs à Rokitno (Biélorussie). 



- En trois jours, les SS et la police ukrainienne tuent 6 000 juifs à Kostopol (Galicie). 



- A la suite de deux séries de rafles, les 26 et 28 août, les nazis envoient 11 000 hommes, femmes et enfants juifs de zone occupée au camp de regroupement de Drancy (France), où ils attendent leur déportation vers les camps d' extermination en Pologne.

- Première grande rafle de Juifs en zone libre : 6.122 personnes sont arrêtées et transférées à Drancy.

- 
En zone libre, où il n'y a pas d'allemands, la police de Vichy mène une rafle de juifs, considérés comme apatrides. 10 000 d'entre eux, dont 500 enfants sont livrés aux nazis en zone occupée et déportés à leur tour.

1943 



- 400 juifs sont déportés de Krimilew (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz.



- Le ghetto de Zaviercie (Pologne méridionale) est liquidé : les internés sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 100 juifs sont fusillés pour avoir opposé une résistance passive. 500 juifs restent enfermés dans un camp de travail. 



1944

- 

Révolte antinazie à Banska Bystrica et Novaky (Tchécoslovaquie) : de nombreux juifs prennent part aux combats. 



1952 



- Staline avait ordonné des arrestations massives d'artistes juifs et la fermeture de toutes les institutions yiddish. 26 des intellectuels arrêtés, membres du Comité antifasciste juif, qui jouent un rôle important dans la vie culturelle juive, se voient accusés de " nationalisme juif " et de coopération avec l'espionnage occidental, et ils sont exécutés secrètement ce 26 août

25/08/2014

25 août, ce jour-là, n'oubliez pas. 



25 août, ce jour-là, n'oubliez pas. 



1941 



- Du 20 au 25 août :  4230 juifs sont internés à Drancy dont beaucoup venaient de se battre pour la France : Français mobilisés et étrangers engagés volontaires La plupart seront déportés par les trois premiers convois de 1942



- A la suite d'une rafle nocturne, plusieurs milliers de juifs du ghetto de Minsk (Biélorussie) sont conduits hors de la ville et assassinés.



- 5 000 juifs sont assassinés en deux mois et demi, quand les nazis commencent à interner les juifs de Belgrade.



- 350 juifs de Buczacz (Ukraine) sont conduits dans les collines à 1,5 kilomètre de la ville pour y être assassinés par les SS. Après ce massacre, un ghetto est créé à Buczacz.



- 1 400 juifs de Tykocin sont conduits devant des fosses creusées à l'avance pour y être tués par les SS et la police polonaise. 200 juifs seulement parviennent à se réfugier dans le ghetto de Bialystok. Par la suite, ils seront tués avec les autres internés du ghetto.

1942 



- 1 000 juifs sont déportés du camp de concentration de Theresienstadt (Tchécoslovaquie) à Minsk Trostinets, où ils sont aussitôt fusillés par les SS.



- 1 000 juifs de Jedlinsk (Pologne) sont conduits à Pionka pour y être assassinés par les SS. 



- En trois jours, les SS et la police ukrainienne assassinent 3 000 juifs à Maczev (Ukraine).



- En deux jours, les SS et la police ukrainienne assassinent 1 200 juifs à Lidvipol (Volhynie).



- Les SS assassinent 1 000 juifs à Ossovo (Ukraine).



- Un nouveau convoi de 1 000 hommes et femmes quitte le ghetto de Theresienstadt pour Minsk (Biélorussie), où ces juifs sont enfermés dan des camions et asphyxiés par les gaz d'échappement. Leurs cadavres sont enterrés à la hâte dans des fosses communes creusées dans les bois environnants. 22 hommes vigoureux sont envoyés au camp de travail forcé de Maly Trostinets, où 20 d'entre eux sont tués par les SS. 2 hommes seulement parviennent à fuir et à rejoindre les partisans. L'un d'eux sera tué au combat. L'unique survivant a fait connaître l'histoire de ce convoi. 



- Début de la déportation massive des juifs de Miedzyrzec Podlask (Lublin). Au début de la guerre, 12 000 juifs y vivaient. En décembre 1939, les nazis font venir dans la ville 2 000 juifs des environs et 1 000 autres de Slovaquie. Le nombre de juifs atteint ainsi le total de 15 000 âmes, dont le tiers est déporté au camp d'extermination de Treblinka par le premier convoi.



- 2 000 juifs sont déportés du ghetto de Bochnia (Pologne) au camp d'extermination de Belzec, où ils sont assassinés par les SS. 



- Un cinquième convoi, avec 995 juifs dont 232 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d'extermination d'Auschwitz. 26 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

1943 



- Les 3 200 juifs restants de Bolechov (Ukraine) sont déportés au camp de Stanislavov.



- Les SS et la police ukrainienne assassinent 2 300 juifs à Ratne (Ukraine). 



- En deux jours, les SS assassinent 3 200 juifs à Berezna (Ukraine).

- Au camp de Janowska, les allemands sélectionnent 24 filles juives, abusent d’elles pendant la nuit et les envoient à la mort le lendemain.

1944 



- Les derniers juifs du camp de Kielce (Pologne) sont déportés aux camps d'extermination d'Auschwitz et de Buchenwald. 
Kielce est déclaré officiellement " purifié de ses juifs ".

- Les nazis font partir un dernier convoi du camp de Compiègne-Royallieu. Le 26 août, il est définitivement stoppé par l’action de la résistance et des cheminots, qui le détournent sur la voie de Péronne/Montdidier, en direction des troupes anglaises stationnées dans le secteur de Roye (Somme). Les gardiens allemands fuient. Des soldats britanniques, aidés par les habitants du voisinage, forcent les portes des wagons et libèrent les survivants.


24/08/2014

24 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

24 août, ce jour-là, n'oubliez pas.


1941



- Hitler ordonne la suspension de l’ “ opération T4 ”. 70 273 handicapés ont été assassinés. L'extermination se poursuit mais à une échelle réduite, par injection de produit toxiques.

1942

- 16 juifs, dont 2 femmes et un enfant, sont tués par la Gestapo de Warta (Pologne) lors de leur déportation.

- Les SS assassinent 300 juifs à Czartorysk (Ukraine).

- 1 000 juifs sont déportés par les nazis du ghetto de Warta (Pologne) au camp d’extermination de Chelmno, où ils sont assassinés.

- Fin de la déportation la plus importante des 40 000 habitants du quartier juif de Lwow (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec, où tous les déportés sont assassinés par les SS.




- 1 500 juifs du ghetto de Chorostkov (Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec et assassinés par les SS.


- Les SS fusillent plusieurs centaines de juifs dans le ghetto de Mir (Biélorussie).

- 2 000 juifs du ghetto de Mordy (Pologne) sont assassinés par les nazis.

- Début de la liquidation du ghetto de Zdunska Vola (Pologne). 550 juifs sont tués aussitôt par les SS, environ 7 000 sont déportés au camp d'extermination de Chelmno et 1 000 hommes sont envoyés au ghetto de Lodz.

- Les 10 000 juifs restant à Novy Sacz (Cracovie) sont déportés, durant quatre jours, au camp d’extermination de Belzec.



 



1943 



- 1 001  juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d’extermination d’Auschwitz.


- 56 hommes et 30 femmes, sont transférés d'Auschwitz à Struthof-Natzweiler pour y être gazés afin de constituer une « collection de squelettes » pour le professeur Hirth à Strasbourg.





23/08/2014

23 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

23 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1349 


- Les persécutions consécutives à l'épidémie de peste noire atteignent Cologne (Allemagne), où la foule attaque la population juive. Bien que les juifs se défendent, la majorité de la communauté périt dans un incendie. Parmi les morts se trouve le rabbin Israel Thann.

1648

- La population juive de Koric (Ukraine) est massacrée par les hordes cosaques de Bogdan Chmielnicki.

1919 



- 14 juifs sont massacrés, 35 blessés et de nombreuses femmes juives brutalement violées à Jivatov (Kiev), au cours d’un pogrom auquel se livrent des unités commandées par Sokolov et d’autres détachements de l’Armée nationale ukrainienne.

- 5 juifs sont massacrés et 2 jeunes filles juives violées quand des unités de l'Armée nationale ukrainienne, sous le haut commandement de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom dans le village de Chibene (région de Kiev).

- Un pogrom est déclenché sur une grande échelle à Pogrebitche (Kiev) par des allié de l'Armée nationale ukrainienne. Le nombre de juifs tués se situe entre 300 et 400. 100 juifs sont blessés et de nombreuses femmes juives violées.

- 200 juifs sont égorgés, plusieurs jeunes femmes juives mutilées et violées, quand des révoltés commandés par les atamans Zeleny et Sokolov, alliés de l'Armée nationale ukrainienne, se livrent à un pogrom sur une grande échelle à Tetiev (région de Kiev).

1920 



- 10 juifs sont tués par des soldats hongrois à Czelldömölk (Hongrie).

1929



- 67 habitants juifs d’Hébron sont massacrés par les Arabes à l’instigation du mufti de Jérusalem Amin el-Husseini. 



1940

- 1 000 jeunes juifs entre dix-huit et vingt-cinq ans sont rassemblés par les nazis à Czestochowa (Pologne) et déportés au camp de travail forcé de Ciechanov (province de Lublin). Aucun d'eux ne survivra.

1941 



- 1 500 juifs de Smolewicze (Biélorussie) sont fusillés sur le mont Gorodichtche. 



1942 


- Les internés du ghetto de Krzemieniec (Ukraine) sont fusillés, à l’exception de 1 500 jeunes juifs vigoureux, déportés au camp de travail forcé de Bialokrynica. Seuls 14 juifs de Krzemieniec survivront aux persécutions de la guerre.



- Les SS assassinent 2 000 juifs du ghetto de Janov (U.R.S.S.).



- 1 000 juifs, hommes et femmes, sont déportés du camp de regroupement de Drancy (France) au camp d’extermination d’Auschwitz, où 908 d’entre eux sont gazés dès leur arrivée. 3 hommes seulement survivront jusqu’à la libération du camp par l’armée soviétique, en 1945.



- Un nouveau convoi, avec cette fois 519 déportés juifs, quitte le camp de regroupement de Westerbork pour le camp d’extermination d’Auschwitz.

- Encore 1 001 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d’extermination d’Auschwitz.



- 150 juifs sont fusillés par les SS et la Schupo (police de protection) lors de la liquidation du ghetto de Zdunska Vola (Pologne).

1943 



- Dans le ghetto de Bialystok, plus de 1.260 enfants âgés de 6 à 15 ans sont envoyés à Terezin (Theresienstadt). Beaucoup vont y mourir et les survivants seront expédiés à Auschwitz - Birkenau quelques semaines plus tard pour y être gazés le 7 octobre en compagnie des 53 adultes qui s’étaient offerts de les accompagner…

1944 



- Le camp de travail forcé de Mielec (Galicie) est liquidé : 1 000 juifs sont fusillés par les SS. Les 2 000 juifs restants sont envoyés à Wieliczka.

- Libération du camp de concentration de Drancy, près de Paris. 1 500 internés sont libérés. Plus de 61 000 juifs ont été déportés de Drancy vers les camps d'extermination à l'Est.

- Suppression du ghetto de Lodz. 


- Le camp de Fossoli est évacué.

- Un nouveau camp est construit à Bolzano. Un convoi en partira à l'automne pour Auschwitz. Au total, 7.500 juifs (Sur 50.000) furent déportés d'Italie. Moins de 800 revinrent.

22/08/2014

22 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

22 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1349

- Le plus grand nombre de victime est enregistré à Magenza (Mayence), où plus de 600 Juifs périssent. Dans cette ville, pour la première fois, les Juifs se défendent et tuent plus de 200 émeutiers, mais devant le nombre de leurs oppresseurs et la lutte inégale, ils se barricadent chez eux et face au choix de mourir de faim ou d'être baptisés, mettent le feu à leurs maisons et périssent dans les flammes. Deux jours plus tard, c'est le tour des Juifs de Cologne.

1614 



- Le quartier juif de Francfort-sur-le-Main (Allemagne) est attaqué par la populace conduite par le boulanger Vincent Fettmilch. Les désordres durent trois jours. De nombreux juifs sont tués ou blessés, les synagogues profanées. Par la suite, les juifs sont expulsés de Francfort. 



1648

- 

Les 40 000 habitants juifs de Narol (Pologne) sont faits prisonniers par les hordes cosaques de Bogdan Chmielnicki, qui se livrent à un horrible massacre. Parmi les victimes se trouvent des réfugiés des villages environnants, qui avaient cherché refuge contre les atrocités des cosaques. 



1941 



- 760 patients, dont 60 enfants, soignés à l'hôpital de Dünaburg (Lettonie), sont fusillés par les nazis près de la ville, à Aglona. Parmi les victimes, on compte de nombreux juifs. 



- 900 juifs de Budno (Ukraine) sont arrêtés par les nazis, conduits dans le cimetière juif et fusillés. Les nazis créent alors un Conseil juif chargé d'exécuter tous les ordres de la Gestapo.



- Les nazis entrent à Stolin (Biélorussie) et mettent fin à l'administration locale. Ils imposent aux juifs un tribut d'un million de roubles et prennent des otages afin d'en garantir le paiement. Désormais, des juifs sont tués quotidiennement dans la rue, soit par des policiers ukrainiens soit par des SS.

- Obligation est faite à toutes les salles de cinéma en Hollande de projeter le film antisémite « le Juif éternel ».

1942 



- 1 500 juifs de Sarnaki (Lublin) sont déportés par les SS, au camp d'extermination de Treblinka.


- 10 000 juifs sont déportés du ghetto de Siedlce (Pologne orientale) au camp d'extermination de Treblinka pour y être tués par les SS. Un certain nombre de juifs parviennent à se cacher.



- Près de 12 000 juifs de Zdunska Vola (Pologne) sont arrêtés par les SS durant trois jours, puis déportés au camp d'extermination de Treblinka.



- Tous les 6 900 juifs de Losice (province de Lublin) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka et tués par les SS.




- Tous les juifs habitant la campagne autour de la ville de Wielun (Pologne) sont entassés par les nazis dans l'église Saint-Augustin de Wielun, où ils restent plusieurs jours sans nourriture et sans eau. Les malades, les infirmes et les vieillards sont assassinés par les SS à l'intérieur de l'église. Les 10 000 juifs restants sont déportés au camp d'extermination de Chelmno.

1944 



- 2 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp d'extermination d'Auschwitz.

21/08/2014

21 août, ce jour-là, n'oubliez pas.



21 août, ce jour-là, n'oubliez pas.



 

1321 



- Accusés d'avoir empoisonné les puits afin de provoquer une épidémie, tous les membres de la communauté juive de la ville de Chinon, dans le centre de la France, soit 160 âmes, sont brûlés sur un bûcher édifié sur une île hors de la ville. Des siècles plus tard, l'endroit portait encore le nom d' " île des juifs ".



1941 



- Les 2 500 juifs de Czyzev (Varsovie) sont conduits hors du ghetto pour être assassinés.



1942 



- Pendant deux jours, 320 juifs sont assassinés par les nazis à Krasnodar (Ukraine). 



- 1 008 juifs sont déportés dans des wagons à bestiaux du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz. 



- 4 000 juifs du ghetto de Truka (Ukraine) et 800 juifs du village de Goray (Pologne) sont déportés par les SS au camp d'extermination de Belzec. 



- Un convoi dans lequel s'entassent 1 000 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d'extermination d'Auschwitz, où 892 déportés sont aussitôt gazés. 7 hommes seulement survivront aux atrocités du camp jusqu'à sa libération par l'armée soviétique, en 1945. 



- Au cours de la liquidation du ghetto de Wieruszow (district de Wielun, Pologne), 80 juifs sont fusillés par la police. 



- A Minsk-Mazoviecki (Pologne), où vivent 6000 juifs, 1000 d'entre eux sont fusillés par les SS et environ 4000 déportés au camp d'extermination de Treblinka, où ils sont tués. 


1944

- Arrêt du transfert des juifs vers Auschwitz.

20/08/2014

20 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

20 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1941 


- A Paris, le 11ème arrondissement est mis en état de siège après accord entre la préfecture de police et l'armée allemande, personne ne peut y entrer ou en sortir librement. Les stations de métro sont fermées. Les hommes doivent présenter une pièce d'identité et tous ceux qui avaient obéi à l'ordre de recensement des juifs sont arrêtés chez eux ou dans les rues par les policiers français. 
Aucune différence n'est faite entre citoyens français et étrangers. 


- Pour la première fois des citoyens français juifs sont arrêtés et incarcérés au camp de Drancy ouvert le même jour. Ce camp de transit est gardé par des gendarmes français ; La plupart seront déportés par les deux premiers convois de mars et juin 1942. 
Du jour de son ouverture le 20 août 1941 jusqu'à sa libération le 18 août 1944, plus de 70.000 Juifs, dont 11.000 enfants (le plus jeune ayant 15 jours), ont transité par Drancy avant d'être déportés à Auschwitz. 
Seuls 2.500 d'entre eux ont survécu.



- La Gestapo assassine 350 juifs de Koretz (Ukraine).



- Après l'entrée des nazis à Minsk (Biélorussie), où vivent 60000 juifs, un ghetto est créé autour des petites maisons en bois.

- Après la déportation des 3 000 juifs du Banat à Tasmajdan, près de Belgrade, les nazis déclarent le Banat yougoslave, situé entre la rivière Tisa (Theiss), à l'ouest, et la frontière roumaine, à l'est, « purifié de ses juifs ».

- Deuxième arrestation massive de Juifs en zone occupée, à Paris. Les 4.232 hommes arrêtés par la police française sont internés au camp de Drancy, sous administration française.

- Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 997 juifs à destination du camp de concentration de Theresienstadt.

- Début de la déportation des juifs de Radzin (province de Lublin) au camp d'extermination de Treblinka.

- 8000 juifs de Falenica sont déportés en trois jours au camp d'exterminatin de Treblinka (Pologne).

- 2000 juifs de Rembertov (Varsovie) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka. Tous sont tués par les SS. 


- Durant quatre jours, 21 000 juifs sont déportés du ghetto de Kielce (Pologne) au camp d'extermination de Treblinka. Le ghetto se trouve ainsi pratiquement liquidé. Les 2000 juifs restants sont regroupés dans un camp de travail forcé.

- 
Un nouveau convoi de 1 000 juifs, hommes et femmes, quitte le ghetto de Theresienstadt en direction de l'est. Sa destination reste encore inconnue, car on ne signale aucun survivant. on pense que les déportés furent assassinés dans la région de Minsk (Biélorussie) par les SS. 


1943 


- 100 juifs sont assassinés par les SS à Koziany (Biélorussie). 


- Le ghetto de Gleboki (Biélorussie) devait être liquidé, mais des groupes juifs, constitués pour combattre les nazis, y existaient déjà. Afin de briser la résistance et de rendre toute fuite impossible, les nazis incendient le ghetto. En deux jours, 3500 juifs sont tués par les SS et la police lituanienne. Quelques jeunes gens parviennent cependant à fuir et à se réfugier chez les partisans du groupe Kaganovitch. 60 juifs environ sur 6000 survivront à l'occupation.

19/08/2014

19 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

19 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1287



- 2 jeunes juifs, Eleazar et Moshe Ha-Levi, sont massacrés à Braubach-sur-le-Rhin (Allemagne) après avoir été accusés à tort du meurtre rituel d’un enfant chrétien dans la ville voisine d’Oberwesel. 



1338 



- La communauté de Wolfsberg (Autriche) est accusée de profanation d’hostie : plus de 70 juifs, hommes, femmes et enfants sont massacrés.



1919 



- 1 juif est massacré et 5 blessés lors d’un pogrome de trois jours auquel se livrent à Jivatov (Kiev) des unités commandées par des alliés de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.



1941

- 

1 500 juifs de la ville de Zambrow (province de Bialystok) sont assassinés par les nazis dans la région de Szumovo. 



1942

- 

Au cours de la campagne d’extermination massive des juifs d’Otvock (région de Varsovie), 7000 personnes sont déportées au camp d’extermination de Treblinka.

- Les juifs d’Otvock se défendent farouchement : 2000 d’entre eux sont fusillés sur place par les SS. 700 autres parviennent à fuir dans les bois. 



- Un convoi de 1 000 juifs quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d’extermination d’Auschwitz, où 817 hommes et femmes sont aussitôt gazés. 5 déportés seulement survivront jusqu’à la libération du camp par l’armée soviétique, en 1945.

- 

2 400 juifs du ghetto de Grodek (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec. Environ 50 juifs sont fusillés et les blessés sont enterrés vivants par les SS.

- Durant trois jours, 17 000 juifs de la ville et de la région de Lutsk (Ukraine), internés dans le ghetto, sont conduits sur les collines de Polanka pour y être fusillés par les SS.

1943

- 

En quatre jours, le ghetto de Bialystok est liquidé. 



1944

- Un dernier convoi comportant surtout des juifs grecs, et aussi des juifs étrangers, quitte le camp de regroupement de Haidari (camp d’internement de la police situé dans le quartier Haidari) à Athènes pour le camp d’extermination d’Auschwitz.

- Départ du dernier convoi de déportés juifs du camp de Drancy.


18/08/2014

18 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

18 août, ce jour-là, n'oubliez pas.




1917

- 

Le quartier juif de Thessalonique (Grèce) brûle : des milliers de familles juives sont sinistrées et doivent vivre sous la tente. 



1919 



- 40 juifs sont massacrés et de nombreuses femmes violées lors d’un pogrom auquel se livrent, à Trisolie près de Kiev, des révoltés conduits par les alliés de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.

1935.

- Interdiction des mariages Aryens et Juifs



1941



- Pendant deux jours, 5000 juifs du ghetto de Dünaburg (Lettonie) sont fusillés à Zolotaya Gorka, près de la ville.



- La police ukrainienne fait sortir 2000 juifs du ghetto de Kolomiya, sur la rivière Prout (Ukraine) afin de les fusiller dans une forêt voisine. Le commandement hongrois empêche leur exécution.  Elle a fait preuve d’une grande vitalité. Elle souffrit lors des massacres perpétrés par les cosaques de Chmielnicki.



- 3 000 juifs du ghetto de Kovno (Lituanie) sont désignés pour être envoyés au « fort n°9 », où ils sont massacrés. 



1942

- Les SS assassinent 1 200 juifs à Kurzanhradek (Polésie).

- Les SS assassinent 3 000 juifs à Luniniec (Polésie).



- Les nazis créent un ghetto à Srodula, dans la banlieue de Sosnoviec (province de Katowice, Pologne). 



- Un quatrième convoi de 999 juifs, dont 287 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d’extermination d’Auschwitz, où tous seront assassinés.


- 1 500 juifs de Przystak (Pologne) et 1 100 juifs du village de Garbatka (Pologne) sont déportés par les nazis au camp d'extermination de Belzec. 200 juifs ont été assassinés sur place par les SS.

- 1 300 juifs sont déportés du camp de Tenje, près de la ville d'Osijek (Hongrie) au camp d'extermination de Jasenovac, où ils sont tués. 10 juifs seulement survivront dans le camp d'extermination.

1943 



- La police tue une juive à Poreba (Pologne).

- 

Le dernier convoi de juifs du camp de regroupement Hirsch (camp d’internement de la police), dans le quartier de Hirsch à Thessalonique (Macédoine, Grèce), arrive au camp d’extermination d’Auschwitz.

- Au Ghetto de Bialystok, a déportation commence en ce jour et se poursuit durant 3 jours : 7.600 juifs sont transportés à Treblinka pour y être immédiatement gazés, des milliers d’autres sont envoyés à Majdanek, où ont lieu des sélections : les « sursitaires » sont envoyés à Poniatowa, Blizyn et Auschwitz.

- A Babi Yar, les allemands utilisent des prisonniers Juifs pour déterrer les corps des 33 000 victimes tuées par balle et enterrées vivantes en 1941. Devant l’horreur de la tâche, les prisonniers tentent de s’échapper. 311 seront tués, seulement une dizaine s’échappera.

1944 



- Adolf Eichmann fait arrêter 3 délégués du Conseil juif de Budapest.

- Le dernier convoi part de Clermont Ferrand pour les camps de concentration ou d’extermination

17/08/2014

17 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

17 août, ce jour-là, n'oubliez pas.


1298

- Lors des persécutions de Rindfleisch, du nom du chevalier de Roettingen (Allemagne) qui déclencha une série de massacres, ses partisans atteignent le village de Kleingarlach près de Heilbronn. La communauté juive, d'environ 140 membres, dont une famille originaire de France, est massacrée.

1349 



- La communauté juive de Rothenburg oder der Tauber (Allemagne) est massacrée lors des persécutions consécutives à l'épidémie de peste noire.



1915

- Un juif d'origine allemande nommé Léo Max Frank, ingénieur habitant Atlanta (Georgie, États-Unis), est accusé du meurtre d'une jeune fille âgée de treize ans, Mary Phagans. Il est arrêté en dépit du manque de preuves. Avec l'ouverture de son procès, l'attitude antisémite de la population et du jury devient manifeste. La presse se livre à une campagne antisémite, et, dans ce contexte, les jurés déclarent Léo Max Frank coupable et le condamnent à mort. Mais le gouverneur de Georgie, Slanton, commue sa peine en prison à vie.
Une foule rendue enragée arrache Léo Max Frank à sa prison et le lynche en psalmodiant des slogans antisémites.
D'autres juifs sont agressés et beaucoup s'enfuiront de Georgie. En mars 1986, Léo Max Frank est réhabilité à titre posthume.

1917

- L'entrée des Russes à Kalusz (Galicie orientale) donne lieu à des atrocités inimaginables envers les juifs, les Polonais et les Ruthéniens. Des fillettes sont déshabillées, violées et écartelées. Des mitrailleuses sont installées dans les rues, qui tirent sur tout ce qui bouge.

1919

- 9 juifs sont massacrés quand des unités de l'Armée nationale ukrainienne, sous le haut commandement de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom à Janov (Podolie).

- Lors d'un pogrome auquel se livrent à Brazlav (Podolie) des unités commandées par Tiutiunnik, un allié de l'Armée nationale ukrainienne, 7 juifs sont égorgés, 100 blessés et presque toutes les femmes et jeunes filles juives violées.

- 1 juif est massacré et 3 jeunes filles juives sont violées quand des unités commandées par Volynetz, un allié de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livrent à un pogrom à Tribulev (les environ de Kiev). 


- 3 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés à coups de fouet lors d'un pogrom auquel se livrent des unités de l'Armée nationale ukrainienne qui occupent Zemekhov (Podolie) pendant douze jours.

- Loi antijuives en Allemagne : obligation pour les Juifs d'ajouter sur leurs papiers le prénom d'Israël pour les hommes et de Sarah pour les femmes.

1941 



- 18 000 juifs étrangers qui s'étaient réfugiés en Hongrie sont arrêtés et remis, à la frontière polonaise, aux mains des SS, qui les conduisent à Kamenetz-Podolsk (Ukraine). Puis, avec les 5 600 juifs restés dans cette ville et ses environs, ils sont envoyés devant une rangée de cratères de bombes à une quinzaine de kilomètres de Kamenetz-Podolsk, où ils sont fusillés par les SS et des Ukrainiens.

- 80 juifs sont fusillés dans le village de Kurovichtcha, près de Smolewicze (Biélorussie).

1942 



- 8 000 juifs de la région de Wieliczka (du côté de Cracovie) sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 500 juifs sont conduits au camp de travail forcé de Stalowa-Wola et 200 autres au camp de concentration de Plaszow. Wieliczka se trouve ainsi " libéré de ses juifs ".



- Un convoi de 965 juifs quitte Vienne (Autriche) pour le camp de concentration de Theresienstadt. 



- Les SS assassinent 1 800 juifs à Bereznica (Biélorussie).



- Le ghetto de Sarny (Ukraine) est surpeuplé, avec ses 14 000 Juifs, originaires de la ville et des environs. Les nazis entreprennent de le liquider : des milliers de juifs quittent le ghetto pour être fusillés.

- Un convoi part de Drancy avec 1.000 Juifs dont 878 seront directement gazés à leurs arrivée au camps d’extermination d’Auschwitz, 3 déportés seront encore vivant à la mibération.

- 997 juifs, en majorité d'origine polonaise, sont déportés de Paris au camp d'extermination d'Auschwitz pour y être gazés. 21 enfants de moins de quatre ans figurent parmi les déportés.

- 700 juifs de Stary Sacz (Du côté de Cracovie) sont arrêtés par la police municipale et déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 600 juifs de Biecz (Du côté de Cracovie) sont eux aussi déportés au camp d'extermination de Belzec.

- Pendant deux jours, 2 400 juifs sont tués par les SS après avoir quitté Drohobycz (Ukraine) pour le camp d'extermination de Belzec.

- 506 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Lors de la liquidation du « grand ghetto » de Radom (Pologne) qui s'étend sur onze jours, 16 000 juifs sont déportés au camp d'extermination de Treblinka. 4 000 juifs restent dans une partie du ghetto transformée en camp de travail forcé.

- Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 1 003 juifs à destination de Minsk (Biélorussie).

- Les SS fusillent 1 700 juifs à Lomazy (Pologne), durantde deux jours.

1944

- Le dernier convoi quitte Drancy, le camp de regroupement installé par les Allemands en France, avec 51 juifs à destination du camp de concentration de Buchenwald. 35 hommes et 4 femmes survivront en 1945, lors de la libération du camp par l'armée américaine.

- Le dernier convoi de juifs, demi-juifs et juifs ayant fait un mariage mixte quitte le camp de regroupement de Drancy pour le camp d'extermination d'Auschwitz.

- Au départ de Compiègne, 1250 hommes part pour le camp de la mort de Buchenwald. C’était le dernier train de déportés .

16/08/2014

16 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

16 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1919 



- 105 juifs sont cruellement égorgés, 20 grièvement blessés et 10 femmes juives violées au cours d’un pogrom sur une grande échelle auquel se livre à Lipovetz (Podolie) la 8ème division ukrainienne. 



- 166 juifs sont massacrés et 10 femmes juives violées lors d’un pogrom auquel se livrent durant trois jours à Pechtchanka (Podolie) les soldats du 1er régiment de la « division bleue », une unité de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.

- oi antijuives dans le département de l’Aisne. Les juifs devront remettre leurs poste de T.S.F (radio) à la police française de Soissons.

 

1942 



- 2 000 juifs sont assassinés à Pohost (Ukraine) par les nazis, assistés de volontaires ukrainiens.

1943


- Tous les juifs du ghetto de Sosnoviec, près de Katowice (Pologne), sont déportés, à l’exception d’un millier de personnes, au camp d’extermination d’Auschwitz.



- Révolte des internés juifs au camp de travail forcé de Krychov (Pologne), cruellement réprimée par les SS. 



- Sur une grande échelle à Bialystok sous la direction personnelle du chef des SS et de la police de Lublin. 
Un mouvement de résistance prend corps dès que l’Action projetée est connue de la population juive. Il parvient à faire sortir de nombreux juifs de la ville et les combattants cachés dans les bois attaquent les Allemands à plusieurs reprises. 
Les résistants juifs s’installent dans des points fortifiés et se battent contre les nazis jusqu’au dernier. Les nazis déportent alors 40 000 hommes et femmes aux camps d’extermination de Treblinka et de Maïdanek. 
Les combattants juifs cachés dans la forêt poursuivent la lutte contre les nazis. Presque tous y perdent la vie. Seulement 950 juifs de Bialystok survivront à l’occupation nazie, soit comme partisans ou réfugiés dans les bois, soit cachés par des amis polonais sous une fausse identité, soit comme rescapés d’un camp de concentration.

De ce jour au 18 août, reprise des déportations au ghetto de Bialystok. Les familles sont séparées sur l’ordre d’Himmler. De nombreux Juifs sont exécutés au cours du processus de sélection. Le lendemain, 1 200 enfants sont sélectionnés pour être déportés à Theresienstadt. Un mois plus tard, ceux qui étaient encore vivants ont été envoyés à Birkenau. 53 adultes se sont portés volontaires pour se joindre à eux. Plus de 48 000 Juifs ont été déportés du ghetto de Bialystok.

- Dans le Ghetto de Bialystok, les juifs se révoltent en vain contre la déportation.

1944

- Un convoi de seize juifs quitte Vienne (Autriche) pour le camp de concentration de Theresienstadt.

- Au cœur de la forêt de Compiègne, des déportés de Royallieu sont chargés dans les wagons à bestiaux. Le 17 août 1944 au matin, le convoi s’ébranle pour Buchenwald. Ce sera le dernier train de déportés en partance de Compiègne à franchir la frontière allemande. 
Huit mois plus tard, à la Libération du camp de Buchenwald, Sur les 1250 déportés que comptaient ce convoi, moins de 300 sont encore en vie.  


15/08/2014

15 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

15 août, ce jour-là, n'oubliez pas.




1940 



- Adolf Eichmann présente à son supérieur Reinhard Heydrich, à Berlin, un plan de déportation de tous les juifs à Madagascar, île que les nazis veulent recevoir dans le cadre d’un traité de paix avec la France.

1941

- Au ghetto de Kovno les portes du ghetto se refermèrent sur 20.000 juifs internés sur ordre des allemands dans le quartier pauvre de Slobodka.

- Création du ghetto de Kaunas par l'EG A, dans le quartier de Viliampole. Il accueillera des juifs du Reich.

- 
Ouverture du camp de Drancy.


1942

- 

Les SS assassinent 1 500 juifs à Torysk (Ukraine).



- Les SS assassinent 2 350 juifs de Mir (Biélorussie). Certains résistent et 150 d’entre eux parviennent à fuir.



- 3 500 juifs sont tués par les SS après avoir été déportés du ghetto de Gostynin (Pologne) au camp d’extermination de Chelmno. 



- 1 000 juifs, dont 700 enfants, sont déportés du camp de Tenje, près d’Osijek (Esseg, Hongrie) au camp d’extermination d’Auschwitz.



- Les nazis liquident le ghetto de Lask (Pologne) : 3 500 juifs sont conduits dans une église près de la ville où ils passent plusieurs jours dans des conditions inhumaines. 800 ouvriers qualifiés sont emmenés ensuite au ghetto de Lodz et les 2 700 juifs restants sont déportés au camp d’extermination de Chelmno. 



- Un troisième convoi de 1 000 juifs, dont 172 enfants de moins de seize ans, quitte le camp de regroupement de Malines pour le camp d’extermination d’Auschwitz. 3 déportés seulement de ce convoi survivront lors de la libération du camp, en 1945.

- Himmler visite les premiers camps de la mort ; le Führer ordonne d'« accélérer toute l'action ». 
Arrestations en zone non occupée, de 4.000 Juifs qui sont livrés aux Allemands par les autorités de Vichy. 


- Déportation des Juifs d'Anvers.

1943

- 1 000 Juifs sont emprisonnés au camp de l’île anglo-normande d’Aurigny. Des centaines mourront de faim et de mauvais traitements.

- Le ghetto de Bialystok : Dans la nuit de 15 au 16 août 1943, la police allemande, les unités de SS et les auxiliaires ukrainiens encerclent le ghetto. Barasz est convoqué par la Gestapo et informé que les habitants du ghetto vont être déplacés à Lublin. Le ghetto se réveille pour découvrir l'annonce par le Judenrat de la déportation placardée sur les murs.

14/08/2014

14 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

14 août, ce jour-là, n'oubliez pas.




1919 



- 140 juifs sont égorgés à Belaya Tserkov’ (province de Kiev) lors d’un pogrom auquel se livrent des unités de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.



1941

- 

A la suite d’une rafle nocturne, plusieurs milliers de juifs du ghetto de Minsk (Biélorussie) sont tués alors qu’on leur avait promis qu’ils seraient conduits dans un camp de travail.

- 

Les 3 000 habitants juifs de Lisko (Pologne) sont déportés par les nazis à Zaslav, où ils sont tués en même temps que les juifs de cette ville.

- 

Les derniers juifs du Banat (Yougoslavie) sont arrêtés, puis ces 2 500 hommes, femmes et enfants sont conduits à Belgrade. Les hommes de plus de quatorze ans sont internés à la prison de Topovske Supe.

- A Auschwitz I, les SS achèvent par une piqûre de phénol le père Maximilien Kolbe, qui avait pris la place d'un père de famille condamné à mourir de faim, après 14 jours dans le « bunker de la mort ».




1942 



- Les SS tuent 7 juifs à l’aide d’acide cyanhydrique dans la gare de Chanska (Ukraine).

- 

405 juifs sont tués par les SS après avoir été déportés du village de Sadok (Pologne) au camp d’extermination de Chelmno. 


- 1 400 juifs sont tués par les SS après avoir été déportés du ghetto de Sieradz au camp d’extermination de Chelmno.

- 

Les SS assassinent 1 000 juifs dans le village de Lenino (Ukraine). 



- Un convoi de 991 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d’extermination d’Auschwitz, où 875 d’entre eux sont immédiatement gazés. Un seul juif survira de tout le convoi.

- Le ghetto de Gorlice (Pologne), qui existait depuis le déclenchement de la guerre germano soviétique (juin 1941), est encerclé par des unités allemandes et ukrainiennes : 700 vieillards et malades sont recensés et fusillés.

- 505 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Au cours de la deuxième vague de déportations massives, 70 000 juifs sont déportés du ghetto de Varsovie au camp d'extermination de Treblinka, où ils sont assassinés par les SS.

- Les enfants des camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande, laissés seuls depuis la déportation de leur mère le 31 juillet, sont transférés à Drancy.

- Arrestation de 7 000 Juifs apatrides en France.




1943 



- Les SS fusillent 360 juifs à Borszczov (Ukraine).

13/08/2014

13 août, ce jou-là, n'oubliez pas.

13 août, ce jou-là, n'oubliez pas.


1941

- 4ème ordonnance allemande imposant la confiscation des postes de radio appartenant aux Juifs.

1942 



- Les SS assassinent 2 000 juifs à Lanovitz (U.R.S.S.).



- Pour la première fois, la police suisse livre des réfugiés juifs qui ont pénétré dans le pays.



- Les derniers juifs de la communauté de Rymanov (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Belzec pour y être tués par les SS. 



- 2 000 juifs environ sont déportés du ghetto de Grodek-Jagiellonski (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec. 



- Après une rafle nocturne dans le ghetto de Gorlice (Pologne), 700 juifs sont assassinés par les SS et la police ukrainienne qui les ont conduits au village de Garbic. Quelques-uns parviennent à fuir dans les bois.

- De cette date jusqu'au 20 août, de très nombreux Juifs croates sont déportés à Auschwitz par les collaborateurs

12/08/2014

12 août, ce jour-là, n'oubliez pas

12 août, ce jour-là, n'oubliez pas


1391 



- 78 juifs sont massacrés au cours d'émeutes antijuives qui éclatent à Burgos (Espagne). 



1940 



- 300 juifs de Szczebrzeszyn, près de Lublin, sont arrêtés par les nazis et enfermés dans un camp de travail forcé. 




1941 



- Les nazis créent un ghetto dans la ville de Lomza (Pologne du Nord-Est). Au début de la guerre, 11 000 juifs vivaient à Lomza.

Les nazis raflent les Juifs étrangers du XIè arrondissement de Paris. 





1942 



- Les SS assassinent 27 juifs à Praszka (Pologne).



- Les SS assassinent 800 juifs à Korczyn (Pologne).



- Un convoi de 1 007 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d'extermination d'Auschwitz. 705 déportés sont envoyés dans les chambres à gaz dès leur arrivée. 10 seulement survivront jusqu'à la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945. 



- Les SS assassinent 250 juifs à Polanka, près de Novogrudok (Biélorussie). 



- 50 juifs de Dabrowa-Gornicza (Pologne) sont gazés dès leur arrivée au camp d'extermination d'Auschwitz. 



- Les SS assassinent 450 juifs à Jodlova (Pologne). 



- 2 500 juifs d'Oliki (U.R.S.S.) sont assassinés en trois jours par les SS et la police ukrainienne.



- Durant  six jours, 8 000 juifs sont déportés de Sosnoviec (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 120 juifs de Sarajevo (capitale de la Bosnie-Herzégovine, Yougoslavie centrale), qui avaient été considérés comme utiles, sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 4 seulement, sur les 9 000 juifs de la ville déportés dans des camps de concentration, survivront.

- 1 250 juifs déportés par les SS de Bobrka (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec sont tués en quelques heures. 200 sont fusillés immédiatement.

11/08/2014

11 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

11 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1941

- 100 juifs de Chortkov (Ukraine) sont conduits dans les bois de Czarny Las pour y être tués.

- Premier gazage à Hartheim de détenus venus de Mauthausen.



1942



- 3 500 juifs sont assassinés par les SS à Zelov (Pologne) jusqu’au 30 septembre.



- La Gestapo et la police fusillent 14 juifs à Lututov (Pologne). 



- Début de la déportation des juifs du ghetto de Jaslo (Pologne) au camp d’extermination de Belzec. Au début de la

- 

Un deuxième convoi de 999 juifs quitte le camp de regroupement de Malines. Parmi les déportés figurent 147 enfants de moins de seize ans. 3 personnes de ce transport, seulement, seront encore en vie lors de la libération de leur camp, en 1945. 



1944 



- Un convoi organisé par Klaus Barbie, chef de la Gestapo de Lyon, quitte la ville avec 650 déportés à destination d’Auschwitz. Parmi eux, 308 sont juifs, dont 128 seront gazés dès leur arrivée. Les autres déportés sont des résistants. Il n’y aura que 48 survivants –32 hommes et 16 femmes- lors de la libération du camp par l’armée soviétique, en 1945.



1945 



- Plusieurs juifs sont tués, en ce début d’après-guerre, lors d’un pogrom déclenché à Cracovie contre les rares survivants du génocide national-socialiste allemand. Le pogrom est l’œuvre de Polonais appartenant à des organisations réactionnaires.

10/08/2014

10 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

10 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1391

- Les juifs de Gérone (Espagne) sont massacrés par des maraudeurs castillans, aidés par la population locale.

1919

- Lors d'un pogrom à Zmerinka (Podolie), 25 juifs sont massacrés par l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura et des rebelles qui lui sont alliés.

- 8 juifs sont tués et 50 autres pendus sur l'ordre direct du colonel Kovemko, quand les unités de l'Armée nationale ukrainienne sous son commandement se livrent à un pogrom à Vinnitza (Podolie).

1942

- 1 006 juifs, hommes et femmes, internés au camp de Drancy sont entassés dans des wagons et déportés au camp d'extermination d'Auschwitz, où 766 d'entre eux sont immédiatement gazés. Un seul homme de ce convoi survivra jusqu'à la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945.

- Un autre convoi de 559 internés, comprenant 92 juifs convertis au catholicisme, dont la philosophe allemande Edith Stein, qui vivait dans un couvent néerlandais, sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Durant deux semaines, plusieurs centaines de juifs sont assassinés par les SS dans le ghetto de Krzemieniec (Ukraine). Ils sont conduits près de la gare où ils sont fusillés devant des tranchées fraîchement creusées qui deviennent leurs tombeaux. Ensuite, le ghetto est incendié afin d'en faire sortir les derniers juifs qui s'y cachent et de les tuer à leur tour.

- 40 000 habitants du quartier juif de Lwow (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec et tués par les SS au cours d'une Action impitoyable qui s'étend sur deux semaines, pour se terminer le 23 août. Les juifs incapables de travailler sont déportés et les ouvriers arrachés à leur travail quand le nombre des victimes ne suffit pas à remplir les convois.

- 2 400 juifs sont tués par les SS lors d'un massacre au cours duquel les juifs se défendent à Kamien Koszyrski (Ukraine). La résistance juive parvient à aider plusieurs centaines d'entre eux à fuir dans les bois.

- Les nazis déportent 1 000 juifs du ghetto de Zolkievka (Pologne) au camp d'extermination de Sobibor, où ils périssent.

- Déportation de 40 000 juifs de Lodz (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz ; elle durera deux semaines.

1943

- 2 000 juifs de Wadovice (Cracovie) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.1944. — Un juif est fusillé par la police dans le village de Jedlina (district de Pszcyne, Pologne).

1944

- Un juif est fusillé par la police dans le village de Jedlina (Pologne).

09/08/2014

9 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

9 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1919

- 15 juifs sont tués, de nombreux autres grièvement blessés et beaucoup de femmes juives violées quand des bandes de révoltés, conduites par un allié de l'Armée nationale ukrainienne, se livrant à un pogrom à Talno (Kiev).

1940

- La Roumanie expulse les juifs originaires des provinces perdues.

1942

- Les nazis déportent 1 000 juifs du ghetto de Tarnogrod (Pologne) et 500 juifs de Bilgoraj (Pologne) au camp d'extermination de Belzec, où ils sont assassinés par les SS.

- Les nazis déportent 1 300 juifs de Karelic (Biélorussie) au camp de Novogrudok.

- Les SS tuent 500 juifs à Radun (Biélorussie).

- 200 jeunes juifs fuient le ghetto de Mir, près de Grodno (Biélorussie) pour rejoindre les bois, où ils luttent contre les nazis en tant que partisans.

1943 

- En deux jours, les SS assassinent 8 000 juifs à Krzemieniec (Ukraine). Un certain nombre de juifs se réfugient dans les forêts avoisinantes.

1944

- Le gouvernement polonais en exil à Londres et Léon Kubowitzki, secrétaire général du Congrès juif mondial, demandent à Mc Cloy, secrétaire adjoint américain à la Défense et qui sera, après la guerre, haut-commissaire en Allemagne, de bombarder les voies ferrées aboutissant à Auschwitz, mais rien n'a été fait.

08/08/2014

8 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

8 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1655

- Les cosaques et les troupes moscovites occupent la ville de Vilna (Lituanie) et massacrent les habitants juifs qui n'ont pas fui, ainsi que de nombreux chrétiens. Le quartier juif est incendié mais le feu se propage et détruit l'ensemble de la ville.

1938

- Etablissement du premier camp de concentration en terre d’Autriche, Mauthausen. On estime qu’environ 335 000 personnes sont mortes à Mauthausen.

1940

- a persécution prend une dimension raciste : les Juifs convertis au christianisme sont considérés comme juifs au même titre que les personnes de religion juive.

1941

- 330 juifs sont tués dans la cour de la prison de Chortkov (Ukraine).

- La gendarmerie roumaine réquisitionne 500 juifs et 25 juives dans le ghetto de Kichinev (Bessarabie) pour les soumettre au travail forcé.

- Les nazis exigent 6 kilos d'or et 12 kilos d'argent des juifs de Kobryn (Ukraine) et commencent à préparer la création d'un ghetto.

- Les SS fusillent environ 2 000 juifs dans la prison de Dünaburg ( Lettonie).

- 112 jeunes juifs de Korzec (Ukraine) sont arrêtés puis assassinés par les SS près de la ville.

1942

- Après le recensement des intellectuels juifs de Krzemieniec (Ukraine), tous sont fusillés par la Gestapo et la police ukrainienne.

- Plusieurs centaines de juifs de Szczebrzeszyn (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Belzec et tués par les SS.

- 1 000 femmes et enfants juifs sont amenés du ghetto de Rzeszow (Pologne) au camp de Falkinia, où les SS les assassinent.

07/08/2014

7 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

7 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1391

- Les 200 juifs de Barcelone (Espagne) réfugiés dans le Nouveau Château du quartier juif sont massacrés lors du siège du château par les pêcheurs et les ouvriers du port.

1941

- 2 500 juifs d'Utena (Lituanie) sont arrêtés par les nazis et assassinés près de la ville.

- 1 200 juifs sont arrêtés, dont 1 000 seront fusillés, dans le ghetto de Slobodka près de Kaunas (Lituanie).

- 5 000 à 6 000 juifs du ghetto de Dünaburg (Lettonie) sont fusillés par les SS dans le village voisin de Pogulyanka.

- 551 juifs du ghetto de Kichinev (Moldavie) sont fusillés. L'armée allemande et ses alliés roumains ont occupé Kichinev en juillet 1941.

- Pétain demande la bénédiction du Pape sur les mesures anti-Juives prises par Vichy. Le Pape Pie XII la lui accorde en citant Thomas d’Aquin, selon lequel « les Juifs sont condamnés à l’esclavage perpétuel ». Ce faisant, les mesures antijuives sont justifiées.

1942

- Un convoi de déportés part de Pithiviers (france) pour le camp d’exterminations d’Auschwitz avec 1069 personnes dont 794 seront directement gazés, 8 personne survivra à ce convoi à la libération.

- Les SS assassinent 1 500 juifs à Lubcz (Biélorussie).

- Les SS assassinent 6 000 juifs à Novogrudok (Biélorussie). Les rares survivants sont envoyés à Peresieka travailler dans le bâtiment.

- 1 069 juifs sont déportés du camp de regroupement de Pithiviers (France) au camp d'extermination d'Auschwitz.794 sont gazés dès leur arrivée. 8 seulement survivront lors de la libération du camp par l'armée soviétique, en 1945.

- 987 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d'extermination d'Auschwitz.

1943

- Le dernier transport de juifs quitte le camp de regroupement du quartier de Hirsch.
Ce camp est le camp de détention de la police de Thessalonique (Macédoine, Grèce). Les derniers 1 200 juifs de la ville sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- A Hambourg, dans le « train de l’euthanasie », plus de 500 malades mentaux sont déportés vers la mort.

1944

- 07/08/1944 au 30/08/1944
Les 67 000 Juifs restants du ghetto de Lodz sont envoyés à Birkenau. 600 seulement survivront.

- Destruction d’un des derniers bunkers du ghetto de Varsovie, avec 150 Juifs combattants  dedans.

06/08/2014

6 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

6 août, ce jour-là, n'oubliez pas.

1264

- 5 juifs sont massacrés à Arnstadt (Allemagne). Leurs noms figurent sur la liste des martyrs de la ville

1919

- 15 juifs sont massacrés lors d'un pogrome auquel se livrent à Kornon (province de Kiev) des unités commandées par Mordalevitch.

1941

- Les SS fusillent des milliers de juifs à Pinsk (Biélorussie).

- Des commandos d'extermination assassinent 200 juifs à Orheiu (Ukraine).

1942

- Les SS assassinent tous les habitants juifs du village de Zdzieciol, près de Grodno (U.R.S.S.), au nombre de 4 500.

- 2 000 juifs de Drohobycz (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec et assassinés par les SS durant deux jours.

- Entre le 6 août et le 15 septembre, 3 456 internés des camps et 913 travailleurs  sont également déportés à Drancy puis Auschwitz

1943

- Plusieurs dizaines de juifs en armes sont interceptés par les SS à Tarnopol (Ukraine). Beaucoup meurent en combattant, les autres se réfugient dans les bois, où ils rejoignent les partisans.

- 1 000 juifs du ghetto de Vilna (Lituanie) sont déportés au camp de concentration de Klooga (Estonie). Au cours de la déportation, les résistants juifs se défendent.

1944

- Début de la déportation massive des juifs de Lodz (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz : elle se prolonge jusqu'à la fin du mois, quand 70 000 juifs auront été transportés dans ce camp.

- Évacuation du camp de concentration de Kaiserwald, près de Riga (Lettonie) : 27 000 juifs sont déportés des camps situés à l'est de la Vistule à destination de l'Allemagne.