06/02/2015

6 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

6 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

1189

- Les émeutes de Lynn (Angleterre) se propagent jusqu'à la ville de Norwich. La foule s'en prend à la communauté juive. De nombreux juifs se réfugient dans le château de l'évêque. Ceux qui se trouvent encore dans leur maison sont tués et leurs biens pillés.

1194

- Cinq jours après le lynchage d'un déséquilibré juif qui avait tué une chrétienne dans un accès de folie à Neuss (Allemagne), la justice ordonne l'arrestation des siens. Ils sont cruellement torturés, mais, à l'exception de la petite sœur du jeune juif, ils n'acceptent pas le baptême. La mère est enterrée vivante et les oncles sont écartelés sur la roue.

1481

- Un autodafé a lieu dans la cité de Séville (Espagne). 6 hommes et femmes très honorablement connus dans la ville, et respectés, sont brûlés vifs pour avoir " judaïsé ", c'est-à-dire pratiqué le judaïsme en secret.

1484

- Un autodafé a lieu à Ciudad Real (Espagne) sur l'ordre du tribunal de l'Inquisition responsable de la province de Tolède. 4 enfants de juifs baptisé de force lors des persécutions de 1391, sont accusés de judaïser et brûlés sur le bûcher pour avoir refusé de se repentir.

1903

- Un des Premiers pogrom de Kishinev, déclenché à la suite du meurtre de Michael Ribalenko. La presse antisémite accuse les Juifs, les accusant notamment de meurtre rituel. Pendant trois jours, les pogromistes se déchaînent ; Le ministre de l’intérieur donne ordre à la police de ne pas intervenir. Ils tuent, massacrent, saccagent, violent. Le bilan : 47 morts, 92 blessés graves, 500 blessés et 799 maisons détruites.

1919

- 

Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrome dans la ville de Balta (Ukraine). 27 juifs sont massacrés, de nombreux autres blessés et des femmes juives violées.

1942

- Un transport de 997 juifs quitte Vienne (Autriche) à destination de Riga (Lettonie).

- 

Le " petit ghetto de Sierpe (Varsovie) est liquidé. Ses 3 500 juifs sont transférés au ghetto de Mlawa, d'où ils sont tous déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 20 seulement des juifs du village survivront à la guerre.

1943

- Les nazis liquident le camp de Peresieka (Biélorussie). ils fusillent tous les artisans. Un groupe de 50 juifs fuit dans la forêt, où il se constitue en unité de partisans.

- Himmler reçoit un rapport sur la quantité de matériaux récoltés sur les déportés : 97 000 habits d’hommes, 132 000 pantalons d’hommes, 97 manteaux de femmes, 3 000 kilos de cheveux. Les récupérations d’enfants incluent 15 000 manteaux, 11 000 vestes, 9 000 robes, 22 000 paires de chaussures.

- Directive allemande à l'encontre des Juifs de Salonique : marquage des personnes juives de nationalité grecque et des magasins juifs; mise en ghetto avant le 25 février.

1944

- 1 000 juifs du camp de concentration de Dora-Nordhausen (Allemagne) sont transférés au camp de concentration de Maïdanek (Pologne).

05/02/2015

5 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

5 février, ce jour-là, n'oubliez pas.


1840

- L ‘affaire de Damas est un cas récent d’accusation de meurtre rituel, aboutissant à l’arrestation de 7 juifs à Damas (Syrie). Après que l’un des frères et son domestique eurent disparu les capucins accusent les juifs de les avoir tués dans le but d’utiliser leur sang pour célébrer la Pâque.
Au cours de l’enquête qui suit, 2 des juifs accusés à tort meurent sous la torture. Après l’intervention de plusieurs personnalités juives d’Europe dont Moses Montepore et Adolphe Crémieux, les juifs survivants sont relâchés mais ils ne seront jamais lavés du soupçon qui pesait sur eux.

1934.

En Allemagne, les étudiants en médecines Juifs ne peuvent plus présenter d'examens.

1942

- 2 000 juifs de Suchovola (Pologne) sont déportés au ghetto de Grodno.

1943

- Les nazis assassinent 200 juifs dans le ghetto de Chodorov (Galicie orientale, R.S.S. d’Ukraine).

- L’armée allemande a créé un ghetto à Bialystok (Pologne) le 1er août 1941. Du 5 février 1943  jusqu’au 12 février. 10 000 juifs environ sont arrêtés et déportés aux camps d’extermination d’Auschwitz et de Treblinka alors que près d’un millier sont assassinés sur place.

- Zvi Wider, membre du Conseil juif de Bialystok, se suicide en apprenant que les autres membres du Conseil ont fourni à la Gestapo une liste de personnes à déporter.

01/02/2015

1 février, ce jour-là, n'oubliez pas

1 février, ce jour-là, n'oubliez pas


1194

- A Neuss (Allemagne), un déséquilibré juif tue une jeune chrétienne au cours d'une crise de folie, en présence de nombreux témoins, juifs aussi bien que chrétiens. Ces derniers lynchent aussitôt le déséquilibré, ainsi que 6 passants juifs innocents, touts très respectés au sein de la communauté. 

1919 

Les soldats de Petlioura déclenchent un pogrome contre les habitants juifs de Malina (Ukraine). 3 juifs sont massacrés, 20 autres grièvement blessés.

1939

- Allemagne : Les juifs sont obligés de se séparer de tout objet en or et en argent.
1941 

En vertu d'un ordre donné par Alois Brunner, l'un des lieutenants d'Eichmann, les juifs de Vienne seront déportés à partir du 1er février 1941 vers des camps situés en Pologne. Chaque convoi comprendra 1 000 personnes.

- Les 4 000 juifs de Sochaczev (Varsovie) sont déportés dans la capitale polonaise où ils partageront le sort de tous les habitants du ghetto. Des juifs vivaient à Sochaczev depuis le début du XVème siècle.

1942

- 100 juifs sont assassinés par des soldats allemands dans la ville de Koursk (R.S.F.S.R.).

- Les SS assassinent 1 800 juifs à Kherven (U.R.S.S.).

- Les nazis décrètent que touts les juifs néerlandais sans travail doivent se faire recenser. 175 juifs qui obéissent à cet ordre sont internés dans le camp de travail d'Ellecom (province de Gueldre) gardé par des SS. Ils sont traités avec cruauté et certains assassinés. Les survivants sont transférés par la suite au camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas).

- Du 1er février au 3 mars Extermination de 14 000 Juifs dans la ville de Kharkov, en Ukraine.

1943

- 1 000 juifs du camp de concentration de Theresienstadt sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 782 hommes et femmes sont gazés dès leur arrivée. 155 hommes et 64 femmes sont sélectionnés pour travailler au camp d'Auschwitz II-Birkenau. 50 hommes sont transférés au début de juin 1943 au camp annexe de Swientlochowice où ils construisent des routes. Seuls 29 d'entre eux survivent à la fin de la guerre.

- 1 500 juifs du ghetto de Minsk (Biélorussie) sont conduits dans les mines de Maly Trostinets pour y être fusillés.

- Les 200 juifs du ghetto de Jedrejow (Pologne) qui avaient survécu aux déportations précédentes sont fusillés.

- Pendant deux jours à Buczacz (Ukraine). 2 000 juifs sont conduits sur la colline de Fedor où ils sont assassinés. Le ghetto est liquidé. Seul un petit nombre de juifs survit dans un camp de travail.

 - La Roumanie offre de libérer 72 000 Juifs qui seraient transportés sur un bateau battant pavillon du Vatican, en échange de 130 Dollars par personne. Le secrétaire américain au trésor, Morgenthau, a amené la proposition devant Roosevelt qui l'a refusée.

1944

- 5 juifs argentins sont déportés de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne).

- 908 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) au camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne).

1945

- 4 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Theresienstadt

24/01/2015

24 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

24 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas


1939
- Heydrich est chargé de la création du bureau central d’émigration juif : les visas de sortie sont accordés contre le paiement de lourdes sommes et la cession des biens juifs au Reich. R. Heydrich est de plus chargé de la préparation de la « solution finale de la question juive ».

1940.

- Toues les propriétés juives en Plogne doivent être déclarées et enregistrées

1942

- 

Plusieurs centaines d’intellectuels juifs de Kolomyya (Ukraine) sont rassemblés et massacrés.

1943

- 25 wagons à bestiaux transportant des malades mentaux de l’asile psychiatrique juif Het Apeldoornse Bos situé près d’Apeldoorn (Pays-Bas) arrivent au camp d’extermination d’Auschwitz. Les déportés sont tués et leurs corps brûlés dans des fosses creusées à cet effet.

- 110 juifs appartenant à une brigade de travail sont fusillés par les SS dans les sables près du camp de Janovska, à Lwow (Ukraine).

01:05 Écrit par dorcas dans Ce jour là, n'oubliez pas | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : juifs, ukraine, wagons |  Facebook |

21/01/2015

21 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

21 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1268

- A Saint-Antoine, près de Paris, un juif baptisé de force est arrêté sur ordre de la municipalité pour être revenu au judaïsme. Comme il a le courage de rester ficèle à la foi juive, il est brûlé vif sur le bûcher.

1349

- Les persécutions consécutives à l'épidémie de peste noire, avec leurs fausses accusations contre les juifs, touchent la communauté de Feldkirch (Autriche), causant de terribles souffrances à ses membres. Accusés d'avoir empoisonné les puits afin de détruire tous les chrétiens, les juifs sont brûlés sur le bûcher. 

Les juifs de Messkirch (Allemagne) connaissent un sort identique. Accusés, comme souvent à l'époque, d'avoir empoisonné les puits, ils périssent dans les flammes des bûchers.

1919

- 

La communauté juive de Bobrinets (Ukraine) subit un pogrome déclenché par des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. 10 juifs sont massacrés, beaucoup plus sont blessés ou mutilés.

1938

- Le gouvernement roumain abolit les droits de la minorité juive. De nombreux juifs perdent la nationalité roumaine.

1941

- En Roumanie, la garde de fer se révolte contre Antonescu et l’armée. Dans la mêlée, la garde attaque les Juifs, en tuant 120, certains pendus sur des crochets à viande avec l’inscription « viande cachère » sur eux.

1942

- 

Les fascistes hongrois provoquent une émeute à Novi Sad (Yougolasvie). Elle sert de prétexter pendant trois jours contre la population juive de la ville. 1 400 juifs sont chassés de leur maison. Certains sont fusillés dans les rues, les autres conduits vers les rives du Danube. Là, hommes, femmes et enfants sont abattus devant les trous percés dans la glace du fleuve. Les juifs habitaient Novi Sad depuis le XVIe siècle.

1943.

- Au cours de la nuit, l'asile psychiatrique juif Het Apeldoornse Bos, près d'Apeldoorn (Pays-Bas), est évacué par les SS. 869 malades mentaux, hommes, femmes et enfants, et 52 membres du personnel hospitalier sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Une nouvelle déportation frappe le ghetto de Grodek Jagiellonski ( d'Ukraine). 1 000 juifs sont envoyés au camp d'extermination de Belzec.

20/01/2015

20 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

20 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.


1942

- Conférence historique de Wannsle(près de Berlin) sur la « solution finale ». Présidée par Reinhard Heydrich, chef du Reichssicherheitsahptamt, la conférence décide et planifie la liquidation de 11 millions de juifs européens en présence de nombreux représentants haut placés d’institutions officielles et d’Aldolf Eichmann, chargé d’exécuter l’ensemble du projet.

- Conférence de Wannsee, programme du gouvernement: déportation de tous les juifs européens vers l’est, pas un seul ne doit survivre.

- Mise en service du camp de Theresienstadt, près de Prague.

1943

- 

Un transport de 2 000 juifs quitte le ghetto de Theresienstadt en direction du camp d’extermination d’Auschwitz. 1 760 hommes, femmes et enfants sont poussés dans les chambres à gaz dès leur arrivée. 160 hommes et 80 femmes sont internés   au camp d’Auschwitz II-Birkenau.   

1944

- Le premier convoi de déportation de l’année quitte le camp de Drancy (France) avec 1 155 juifs destinés au camp d’extermination d’Auschwitz. 864 déports sont gazés dès leur arrivée au camp.

- 70 juifs âgés sont emmenés par les nazis de la maison de retraite juive de Trieste (Italie). Leur destination est inconnue. Aucun d’eux ne reviendra.

1945

- 4 000 juifs sont fusillés dans le camp d'Auschwitz II - Birkenau.

19/01/2015

19 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

19 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1941

- Les 7.500 juifs du Pays de Bade et de Sarre Palatinat sont internés dans le camp de Gurs sous l'autorité de Vichy. Il en mourra 800 pendant l'hiver 1941-1942.

- 12.500 autres juifs venus du Reich, d'Autriche et de Pologne sont internés dans les camps de Rivesaltes, Noé, Récébédou, Le Vernet et Les Milles.

- Installation d'un institut d'euthanasie à Hadamar.

1942.

- Au cours d'une opération exécutée par les fascistes hongrois, des centaines de juifs de la station balnéaire de Strand (Yougoslavie) sont envoyés à une marche de la mort et massacrés.

- Un transport de 1 000 juifs de Vienne arrive à Riga (Lettonie). De 70 à 80 jeunes gens sont sélectionnés pour le travail forcé dans un camp, les autres déportés sont fusillés à Bikerneku, au lieu-dit La Boulaie.

1945

- A Palmnicken, 9 000 personnes sont amenées au bord de la mer baltique ou elles sont abattues ou précipitées sur les rochers où elles trouvent la mort.

- 24 femmes juives du camp de Gwizd­zilny (Pologne) sont fusillées par les SS dans une forêt près de Skarlin (Pologne).

- A Mokre Slaskie (Pologne), les SS assassinent 15 déportés évacués du camp d'extermination d'Auschwitz, incapables d'avancer à pied.

- A Brzezce, 17 déportés sont tués pour les mêmes raisons. La plupart des victimes sont juives.

16/01/2015

16 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

16 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

1349.

- Lors des persécutions consécutives à l'épidémie de peste noire, toute la communauté juive de Fribourg-en-Brisgau (Allemagne), hommes, femmes et enfants, est brûlée sur le bûcher. Ici aussi, on accuse les juifs d'avoir empoisonné les puits pour faire périr les chrétiens. La municipalité de la ville hérite de leurs biens.

- Les juifs de Bâle (Suisse) sont brûlés vifs, dans une hutte en bois construite dans ce but sur une petite île du Rhin. Seuls les enfants sont épargnés : on les arrache à leurs parents pour les baptiser et les élever en bons chrétiens.

1605.

- Autodafé à Lisbonne (Portugal) de 155 « nouveaux chrétiens », descendants de juifs forcés de se baptiser en 1497, quand le baptême en masse des juifs d'Espagne a lieu dans des conditions tragiques. Cette fois, l'Inquisition n'en veut pas à leur vie, mais le roi d'Espagne Philippe II, ayant grand besoin d'argent, confisque tous leurs biens, les condamnant seulement à la pénitence publique.

1942.

- 3 000 juifs de Lodz sont déportés au camp d'extermination de Chelmno, où ils sont assassinés.

1943.

- 1 000 juifs sont déportés du ghetto d'Ostrowiec (Pologne) au camp de travail forcé de Sandomierz.

- 2 000 juifs du ghetto de Grodno (Biélorussie) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

1944.

- Avant l'arrivée de l'armée soviétique, les 400 détenus juifs du camp de Sandomierz sont assassinés par les SS.

15/01/2015

15 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

15 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

1755.

- Le dernier homme à être brûlé comme judaïsant à Lisbonne est Jeronimo José Ramos, un marchand de Bragance. S'étant évadé avant l'autodafé du 24 septembre 1752, il est repris pour se voir finalement condamné à mort, faute de s'être repenti.

1919.

- Des troupes commandées par Kozyr­Zyrko, allié de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livrent à un pogrome contre les juifs d'Ovrutch (Volhynie). 32 personnes sont massacrées.

1920.

- Dans la ville de Gogolevo, l'Armée nationale ukrainienne, commandée par Romachko, se livre à un pogrome contre la population juive. 42 personnes sont tuées, 6 grièvement blessées.

1921.

- Le village de Dumanovka (Kiev) est le théâtre d'un pogrome exécuté sous les ordres de Strukovtzy, commandant d'une unité alliée à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. 4 juifs sont massacrés.

1937.

- Suppression des allocations familiales

1942.

- 1 000 juifs sont déportés du camp de concentration de Theresienstadt au ghetto de Riga (Lettonie). Dès leur arrivée, 924 d'entre eux sont conduits dans une forêt voisine, où ils sont fusillés.

1943

- Les allemands vident le camp de détention de Zaslaw et envoient ses prisonniers à Belzec pour y être gazés. Sans eau ni nourriture, le train stationne 3 jours durant. Tous ses passagers sont morts, excepté Emil Manaster, qui a sauté du train.

- 27 juifs vivant à Bilgoraj (Pologne) sont pris et fusillés par les SS. Dans les forêts qui entourent la ville, un groupe de jeunes résistants juifs lutte sans répit contre les occupants allemands. Ils parviennent néanmoins à survivre jusqu'à la fin de la guerre.

- Les SS et la police ukrainienne massacrent 2 500 juifs du ghetto de Jaryczov Novy (Pologne).

- Deux transports quittent le camp de regroupement de Malines (Belgique) avec 632 juifs, dont 287 enfants, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne). 11 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp en 1945.

1944.

- Un vingt-troisième transport quitte le camp de regroupement de Malines avec 625 juifs, dont 62 enfants, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz, en même temps que 351 gitans, dont 12 seulement survivront jusqu'à la libération du camp en 1945.

1945

- Au camp de travail de Brodnica, les femmes juives trop malades ou faibles pour être transportées, sont tuées.

- Une épidémie de Typhus sévie à Auschwitz. On dénombrera 20 000 morts

12/01/2015

12 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

12 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

1349.

- L'épidémie de peste noire atteint Friedrichshafen (Allemagne). Accusés d'avoir empoisonné les puits pour provoquer la mort des chrétiens, les juifs sont massacrés par la foule.

1412.

- En Castille, promulgation d'un édit comportant 24 articles contra Judeos, contre les juifs. L'un de ces articles ordonne la création de ghettos dans toutes les villes espagnoles.

1493.

- Tous les juifs doivent quitter la Sicile, qui appartient alors au royaume d'Espagne. Tout juif qui reste après cette date devient passible de la peine de mort.
Les juifs vivaient en Sicile depuis mille cinq cents ans environ.

1942.

- 600 juifs de Bugaj (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Chelmno, où ils sont assassinés.

- A Brdow, près de Varsovie (Pologne), 600 juifs sont massacrés par les SS et la police de sécurité.

- Début de la déportation des juifs d'Odessa (Ukraine). On les conduit aux camps de travail forcé de Berezovka et de Golta. Pendant cinq semaines près de 20 000 juifs sont tués.

1943.

- Un transport quitte Berlin avec 1 000 juifs déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Les nazis commencent à déporter les 20 000 juifs du camp de travail forcé de Zambrów ( Pologne). Ils sont envoyés de nuit, par convois ferroviaires de 2 000 personnes, au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Liquidation du camp de Volkovisk (U.R.S.S.) : 1 000 juifs sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

1944.

- Arrivée d'un groupe de 23 déportés juifs de Trieste (Italie) au camp d'extermination d'Auschwitz. Ils sont assassinés sur-le-champ.

- Arrivée d'un groupe de 95 déportés de Lodz (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz, où ils sont assassinés.

- 1 000 juifs déportés du camp de concentration du Stutthof (Pologne) arrivent au camp d'extermination d'Auschwitz, où ils sont assassinés peu de temps après.

11/01/2015

11 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

11 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.


1941

- Liquidation du ghetto de Domaczov (Biélorussie). 2 000 juifs sont tués par les SS.

1942

- 1 000 juifs de Vienne sont déportés vers le ghetto de Riga (Lettonie).

1943

- 

Un train quitte le camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) avec 750 juifs déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

- Liquidation du ghetto d’Augustow (Pologne).

- 5 500 juifs sont emmenés dans la forêt de Szczabre où ils sont fusillés.

- 100 juifs de Vienne sont déportés au camp de concentration de Theresienstadt.

1944

- 1 037 juifs internés au camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne).

1945

- Au cours d’un pogrome auquel se livrent des membres des Croix fléchées, les fascistes hongrois, 43 juifs habitant le ghetto de Budapest sont tués.

- Le même jour, les Croix fléchées attaquent l’hôpital juifs de Budapest. Ils tirent de leur lit les malades, hommes, femmes et enfants, et les assassinent avec les médecins et les infirmières. Une seul infirmière survit.

09/01/2015

9 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

9 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1942

-A Khmielnik (Pologne), la police locale massacre une partie des habitants juifs. Le Conseil juif est alors dissous par le chef de la police.

1943

- Un train quitte Vienne avec 101 juifs déportés à destination du camp de concentration de Theresienstadt (Terezin, Tchécoslovaquie).

1945

- Un groupe de fascistes hongrois pénètre par effraction dans le sanatorium Janos à Budapest, où ils tirent brutalement les malades juifs de leur lit, en tuant plusieurs.

08/01/2015

8 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

8 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1919.

- Dans la ville de Jitomir (province de Volhynie), des troupes ukrainiennes se livrent à un pogrome qui dure six jours. Ces troupes font partie de l'Armée nationale ukrainienne sous le commandement suprême de Simon Petlioura. 53 juifs sont tués et 19 blessés.

1942

- 

G. Alexianu, le nouveau gouverneur d’Odessa (Ukraine), décide de débarrasser la ville de ses juifs.

- 

Les SS assassinent plusieurs centaines de juifs près de Svieciany (Lituanie).

1943

- 

500 juifs du ghetto de Grojec (Pologne) sont conduits dans une forêt près de Gora Kalwaria pour y être fusillés par les SS.

- 4 000 juifs du ghetto d’Augustow (Pologne) sont déportés entre le 7 et le 9 janvier au camp d’extermination d’Auschwitz.

 

 

06/01/2015

6 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

6 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.


1497

- Les juifs sont expulsés de Graz (capitale de la province autrichienne de Styrie) par un édit de l’empereur Maximilien Ier. Les juifs habitèrent la ville dès 1160, soit trente ans seulement après sa fondation.

1943

- 3 500 juifs de Zarki (Pologne) sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

- Des 2 300 juifs de Lubaczov (Ukraine), bien peu survivent.les SS chassent plusieurs centaines de juifs de leurs maisons pour les assassiner.

- 2 000 juifs du ghetto d’Ujazd (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Treblinka.

- Konskie (Pologne) est déclaré « libéré » de ses derniers juifs.300 d’entre eux sont déportés à Szydlowiec où ils sont assassinés avec les juifs de cette ville.

- 

1 200 juifs de Narayov (Ukraine) sont massacrés hors de cette ville par les SS et la police ukrainienne.

- Après la liquidation du ghetto de Gorlice (Pologne) qui comptait plusieurs milliers de juifs, les ouvriers installés jusque-là dans les bâtiments de l’usine sont envoyés  à cette date, dans les camps de travail forcé de Muszyna et de Rzeszow.

- Les Allemands disent aux Juifs d’Opoczno que ceux qui le désirent peuvent être envoyés en pays neutre, dans le cadre d’un programme spécial d’échange. 500 Juifs se portent volontaires. Ils sont envoyés à Treblinka et gazés.
 
1945

- 

Au cours d’une rafle à Budapest, les fascistes hongrois du mouvement dit « des Croix fléchées » conduisent 160 juifs sur les bords du Danube, où ils les fusillent.

- Des agitateurs arrivent de Tripoli (Libye) à Zanzur, à 50 km de là, où ils existent la population musulmane contre les juifs. Au cours des émeutes qui s’ensuivent, près de la moitié des 150 juifs de Zanzur est massacrée.

- Ce jour-là a lieu la dernière exécution d’un interné dans le camp d’extermination d’Auschwitz.

- 400 femmes juives, internées dans le camp de Sered (Slovaquie), sont déportées au camp de concentration de Ravensbrück (Allemagne).

04/01/2015

4 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

4 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas


1349

- La peste ravage la ville de Ravensburg (Allemagne). Sachant qu'on les en rendra responsables, les juifs se réfugient dans le château. La foule y met le feu, brûlant les juifs qui s'y trouvent.

1941

- 300 juifs sont conduits au ghetto de Gora Kalwaria (Pologne). Des juifs vivaient dans la région depuis le XVIIe siècle. On appelait Gora Kalwaria la " Nouvelle Jérusalem " parce qu'elle vit naître de nombreux érudits juifs.

300 juifs de Rudki sont déportés vers le ghetto de Varsovie.

1942

- A Brody ( Lwow) on crée un ghetto pour 6 500 juifs, désormais soumis par les nazis à des mesures arbitraires.

03/01/2015

3 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

3 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.


1941

- 1 000 juifs des environs de Grojec (Pologne) sont amenés dans le ghetto de cette ville.

1942

- Les juifs de Sabad, de Nis et de Kragujevac (Serbie) sont déportés au camp de Sajmiste, voisin de la capitale yougoslave, Belgrade.

1943

- Les nazis exécutent 120 juifs d’Opoczno (Pologne). Ils étaient les derniers des 3 000 juifs vivant à Opoczno avant l’invasion allemande.

- Dans le ghetto de Czestochowa (Pologne), un groupe armé de résistants juifs conduit par Meldel Fiszkiewicz attaque les nazis qui cherchent à pénétrer dans le ghetto. 20 nazis sont tués, 25 résistants meurent dans la bataille. En représailles, les SS fusillent 250 juifs.

02/01/2015

2 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

2 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.


1235

- Le cadavre d’un chrétien est découvert sur la route entre Lauda et Bischofsheim (Allemagne). On soupçonne les juifs de Bischofsheim, et avant qu’une enquête officielle ait pu avoir lieu, les habitants et le clergé de la ville massacrent hommes, femmes et enfants de la communauté juive. Le même jour, 8 notables juifs de Lauda et de Bischofsheim sont poursuivis pour le même crime. Ils sont torturés, condamnés et exécutés.

1920

- Pour la deuxième fois en trois mois, la ville de Bobrovitzy est envahie par des unités relevant de l’armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. Au cours du pogrome qui suit, 38 juifs sont massacrés, 16 gravement mutilés au point que 8 d’ente eux meurent des suites de leurs blessures. De nombreuses juives sont violées, souvent à plusieurs reprises.

1940

- Un ghetto est créé à Chrzanow (Pologne). Les juifs y habitent depuis le XVIe siècle. La ville compte alors 8 000 juifs.

- Interdiction aux Juifs de publier des avis de décès.

1942

- Rentrant dans le ghetto de Lwow (Ukraine), une brigade de 60 travailleurs juifs est dirigée vers une prison. Le lendemain, ces juifs sont fusillés.

01/01/2015

1 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

1 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.


1938

- En application des lois de Nuremberg, tous les médecins juifs sont exclus des caisses d'assurances maladie.

- Les associations culturelles juives n’ont désormais plus de statut juridique reconnu en Allemagne.

1939

- Carte d’identité obligatoire pour les juifs, ils n’ont le droit de porter que des prénoms juifs, s’ils ont un prénom allemand, ils doivent y joindre le nom d’Israel pour les hommes, Sarah pour les femmes.

1940

- Les juifs de Lodz (Pologne) sont concentrés dans la vieille ville et le quartier de Baluty.

1941

- 400 juifs de l’hôpital et de la maison de retraite de Kalisz (Pologne) sont gazés dans des camions spécialement équipés.

1942

- Les nazis massacre des juifs d’Eupatoria (Crimée.) mais leurs amis non juifs les abritent fraternellement. Il faudra deux semaines aux SS pour tuer 1 300 juifs.

- A Turka (Galicie) aujourd’hui Lvov en (Ukraine), première Action d’envergure contre la communauté : 500 juifs sont fusillés sur place.

- Un transport de 1 000 juifs environ du ghetto de Lodz arrive au camp d’extermination de Chelmno. Les déportés sont immédiatement gazés.

- Un ghetto est créé à Kamionka, un faubourg de Bezin (Silésie). Les juifs sont internés en attendant leur déportation vers les camps d’extermination. Jusqu’à l’été 1943, on signale de nombreuses déportations partielles à destination d’Auschwitz.

- 3 000 juifs d’Iwje (Biélorussie) sont déportés à Borissov où ils périssent tous.

- Les 200 derniers juifs de Kozlov (province de Kielce) sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

1943

- Le département d’Etat reçoit des informations faisant état que 6 000 Juifs par jour sont tués dans une localité de Pologne.

- Durant les 3 premières semaines de janvier, 15 trains sont arrivés à Auschwitz de Belgique, Hollande, Berlin, Bialystok et Grodno. 20 000 personnes sont immédiatement gazées, 4 000 sont envoyés vers les baraques. 4 nouveaux crématoriums sont construits pour faire face à la demande.

1945

- A Budapest, pendant deux jours, les SS chassent plus de 200 juifs hors de leurs maisons et les fusillent.

29/12/2014

30 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas

30 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas

1918

- Des unités commandées par Kozyr-Zyrko, stationnées dans la ville d’Ovrutch (Volhynie) jusqu’au 2 janvier 1919, se livrent à un pogrome contre les habitants juifs. Kozyr-Zyrko et ses troupes font partie de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. 18 juifs sont massacrés et de nombreuses femmes juives violées.

1919

- La ville de Gochewo (province de Volhynie) connaît un pogrome causé par des rebelles commandés par Kozyr-Zyrko, lié à l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura : 2 juifs sont massacrés.

1939

- Exclusion des Juifs des wagons - restaurants.

- Trois bateaux avec à son bord 1 210 réfugiés juifs de Vienne et Prague, ont été arrêté sur le Danube à la frontière romano-yougoslave. Les bateaux faisaient route vers Eretz israël mais ont été arrêtés à la demande du gouvernement britannique. Finalement, deux cent enfants ont reçu des permis pour continuer le voyage, Tous les autres ont dû faire demi-tour. Les hommes seront pris au village de Zasavica et tués en/10/1941. Les femmes et les enfants ont été pris au camp de Sajmiste et seront ensuite gazés dans des camions fermés.

1941

- Massacre de 10.000 juifs à Simferopol en Crimée.

- Début du fonctionnement d'Auschwitz II - Birkenau.

1942

- 1 000 juifs sortis du ghetto de Chortkov (Ukraine) sont déportés vers divers camps de travail forcé de la région. La plupart d’entre eux seront assassinés en juillet 1943.

- 

Les SS assassinent 150 juifs à Ivje (Biélorussie).

1944

- Dans la nuit du 31 décembre, des Croix fléchées occupent l’hôtel Ritz de Budapest, bien que placé sous protection internationale. Ils y arrêtent le président de l’Organisation sioniste, O. Komoly, et le tuent.

29 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas

29 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas

1348

- Au cours des persécutions qui accompagnent l’épidémie de peste noire, les juifs de Colmar, près du Rhin, sont victimes de cette folie antijuive généralisée. Accusés d’avoir empoisonné les puits afin de propager l’épidémie, ils sont brûlés sur le bûcher.

1939

- 2 500 juifs environ, toute la communauté de la ville de Pulavy (Lublin), sont déportés à Opole Lubelskie, d’où ils seront envoyés en mai 1942 au camp d’extermination de Sobibor.

1940

- Les nazis créent un ghetto dans la ville de Glovno (Pologne) : les habitants juifs doivent quitter leurs maisons pour s’y installer.

1944

- Les membres juifs du mouvement de résistance Bajczy-Zslinszky sont arrêtés et tués à Budapest par des fascistes hongrois, les Croix fléchées. Le même jour, les croix fléchées forcent l’entrée de plusieurs immeubles sous protection suédoise, d’où ils font sortir plus de 100 juifs, hommes et femmes, pour les fusiller.

27/12/2014

27 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

27 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1348

- 

Les persécutions consécutives à l'épidémie de peste noire se poursuivent : quand la foule menace les juifs du village d'Esslingen, sur les bords du Neckar (Allemagne), ceux-ci mettent le feu à leurs maisons et à la synagogue et périssent dans les flammes.

1939

- 3 500 juifs d'Aleksandrov Lodzki (Pologne) sont déportés à Zgierz, d'où ils seront envoyés par la suite au camp d'extermination de Chelmno.

1942

- Le dernier juifs de Kaluszyn (Varsovie) est tué dans la rue après avoir été dénoncé par un Polonais qui en fut récompensé d'une bouteille de vodka.

- 2 500 juifs de Komarno (Ukraine) sont conduits au centre de regroupement de Rudki, d'où ils seront déportés.

- 1 500 juifs sont fusillés par les SS et la police ukrainienne et un nombre inconnu d'internés du ghetto de Grodek (Ukraine) sont enterrés vivants dans le cimetière de la ville.

1943

- Dans une forêt voisine du village de Savtchoncki, dans la région de Vitebsk (Biélorussie), 30 juifs cachés sont tués quand l'abri dans lequel ils espéraient survivre saute.

21/12/2014

21 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

21 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

1625

-Un Inquisiteur envoyé spécialement par Lisbonne publie en 1618, à Rio de Janeiro (Brésil), un édit sur la foi qui conduit à de nombreuses arrestations de " nouveaux chrétiens " accusés de " judaïser ". Beaucoup d'entre eux doivent fuir en territoire espagnol. Certains de ces réfugiés sont jugés lors d'un autodafé tenu ce jour-là à Lima (Pérou). 10 d'entre eux sont réconciliés, ce qui veut dire : condamnés à faire pénitence en public avec confiscation de leurs biens et privation de leurs droits civiques. 4 accusés sont brûlés sur le bûcher, 2 d'entre eux garrottés avant d'être brûlés.

1680

- Un autodafé se tient à Tolède, au cours duquel 21 personnes sont accusées de " judaïser ". Il s'agit de Portugais qui ont fui l'Inquisition dans leur pays d'origine. 2 d'entre eux, qui restent fermes dans leurs croyances, sont brûlés vifs sur le bûcher alors que les autres accusés sont d'abord garrottés.

1935

- Un décret exclut les Juifs des professions de pharmacien et de médecin.

1941

- 48 000 Juifs sont rassemblés dans un camp au sud de la Transnistrie, entre le 21 et le 29 décembre par le commandement roumain, 43 000 Juifs sont assassinés par balles explosives et environ 5 000, les vieux et les infirmes sont brûlés vifs.

1942

- 700 juifs de Krukienice (Ukraine) sont envoyés au centre de regroupement de Javoro, d'où ils sont déportés.

20/12/2014

20 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

20 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

1348

- Les juifs de la petite ville de Horb, sur le Neckar (Allemagne) sont victimes des persécutions qui accompagnent l’épidémie de peste noire. Ils sont brûlés sur le bûcher, accusés d’avoir empoisonné les puits, ainsi qu’on le faisait partout à l’époque et pourtant sans aucune preuves

1632

- Accusé d’avoir étudié le judaïsme avec des juifs de Metz, Nicolas Antoine, pasteur français d’origine catholique, est déclaré fou, puis jugé et brûlé sur le bûcher à Genève ce jour-là.

1939

- Un ghetto est créé à Lodz (Pologne), où doivent s’installer les juifs de la ville et des environs. Par suite du manque d’espace et de facilités sanitaires, des épidémies éclatent et la nourriture manque rapidement.

1942

- Deuxième déportation des juifs de Radzyn (Lublin) : 3 500 juifs sont déportés au camp d’extermination de Treblinka. Plusieurs petits groupes de résistants se battent contre les nazis dans les forêts avoisinantes, sous la direction du Hachomer Hatzaïr.

19/12/2014

19 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

19 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas

1942

- Début d’une Action dirigée contre le ghetto de Slonim (Biélorussie), où vivent 10 000 juifs.

- Les 3 000 juifs internés au camp de travail forcé de Dvorzec (Biélorussie) se soulèvent contre les SS. Ils sont tous tués.

- Un jeune juif, Victor Nataf, est fusillé à Tunis par des soldats allemands, accusé d’avoir lancé des signaux aux avions alliés survolant la ville. Son exécution est destinée à faire un exemple.

01:05 Écrit par dorcas dans Ce jour là, n'oubliez pas | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ghetto, juifs, ville |  Facebook |

16/12/2014

16 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

16 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1941

- 1 600 juifs de Dabie (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Chelmno.

- Pendant deux jours, 1 500 juifs sont massacrés par les SS dans le port de Yalta sur la mer Noire ( U.R.S.S.).

1943

- Entre le 16 et le 20 décembre, de nouveaux convois quittent le camp de concentration de Theresienstadt. 6 000 juifs environ sont déportés, par familles entières, au camp d'extermination d'Auschwitz. Ils servent, comme les familles juives déportées en septembre 1943, aux besoins de la propagande nazie : montrer aux délégations de la Croix-Rouge que " les juifs ne sont pas maltraités à Auschwitz ". Quand on n'aura plus besoin d'eux, ils seront gazés, le 7 mars 1944.

13/12/2014

13 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas. 



13 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

1918

- Les soldats de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura occupent pendant sept jours Bobrinskaya (Kiev) : 11 juifs sont assassinés et un grand nombre d’autres blessés et mutilés.

1939

- Les SS assassinent les derniers 65 juifs de Gniezno (Pologne). 

1941

- 

Pendant trois jours, 14 300 juifs de Simferopol (Ukraine) sont assassinés par les SS.

- 

Les 6 derniers juifs de Warndorf (Allemagne) sont arrêtés et déportés à Riga (Lettonie), où ils périssent.

- Les SS assassinent 90 juifs à Bakhtchisarai (U.R.S.S.).

- Un ghetto est créé à Volkovysk (Biélorussie). Dès le début de l’occupation allemande, la population polonaise s’était livrée à un pogrome. Des juifs ont vécu dans cette ville depuis le XVIe siècle.

1942

- 2 700 juifs de Wyszgorod (Varsovie) sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz. 620 juifs avaient été fusillés par les SS avant la déportation.

1943

Les derniers juifs de Vladimir-Volynskiy (Ukraine) sont assassinés par les SS. Lors de la liquidation, une trentaine de juifs armés résistent aux nazis. La moitié est tuée, les autres parviennent à fuir dans la forêt.

06/12/2014

6 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

6 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.


1348

- 

La communauté de la ville de Lindau, sur le lac de Constance, connaît à sont tour les persécutions accompagnant l'épidémie de peste noire. Tous les juifs sont égorgés ou brûlés.

1705

- L'Inquisition tient un autodafé à Lisbonne : un homme est brûlé vif parce que juif, ce qu'il affirme jusqu'à son dernier souffle.

1920

- Des unités liées à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrome dans le village de Voltchkii (Kiev) : 6 juifs sont massacrés et 3 autres grièvement blessés.

1938.

- Retrait du permis de conduire à tous les Juifs au motif que c'est une atteinte à l'honneur des automobilistes allemand de voir les Juifs sur les autoroutes

1940

- 300 juifs sont arrêtés par les nazis à Mlava (Varsovie) pour être déportés aux camps de regroupement de Miedzyrzec Podlaski, Lubartov et Lublin.

1941

- Les SS conduisent 8 000 vieillards, femmes et enfants juifs du ghetto de Riga (Lettonie) dans la forêt voisine de Rambuli pour les fusiller.

1942

- Les SS déportent 1 500 juifs du ghetto de Novy Dvor ((Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz.

1943

- 212 juifs sont déportés de Milan et de Vérone au camp d'extermination d'Auschwitz.

05/12/2014

5 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

5 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

1895

- Au cours d’une cérémonie humiliante, un officier français d’origine juive, Alfred Dreyfus, est dégradé en public après avoir été condamné pour haute trahison, malgré des témoignages imprécis et contradictoires. Son procès devant le tribunal militaire de Paris provoque des manifestations antisémites dans toute la France. Condamné à la détention à perpétuité, Dreyfus est envoyé à l’île du Diable.
Trois ans plus tard, le célèbre écrivain Emile Zola accuse dans un article les juges de Dreyfus d’avoir agi sur ordre. Mais il faut attendre 1906 pour que le complot tramé contre Dreyfus par des officiers antisémites soit finalement déjoué. La Cour de cassation rejette comme infondées les preuves utilisées contre lui. Dreyfus est réintégré dans l’armée française.

1919

- Les troupes du colonel Palienko, appelées les « bataillons de la Mort », de l’Armée nationale ukrainienne, traversent la ville de Berditchev (Volhynie). La communauté juive est systématiquement dépouillée, ses défenseurs sont désarmés et fusillés. Des juifs assistant à un enterrement sont assassinés par les soldats déchaînés.

1920

- Des unités commandées par Romachko, allié de l’Armée nationale ukrainienne, se livrent à un pogrome dans la ville de Novaya Basan’ (Tchernigov) : 43 juifs sont égorgés.

1938

- Les juifs doivent adjoindre obligatoirement à leur prénom usuel un prénom révélateur (Israël ou Sara) de leur « identité raciale ».

1943

- Par surprise, les nazis liquident le ghetto de Radomsk (Pologne). Des centaines de juifs sont tués dans l’affrontement. Les autres, 4 000 environ, sont déportés au camp d’extermination de Treblinka, où ils sont assassinés. Un petit groupe de juifs parvient à fuir, certains jusqu’au ghetto de Varsovie, où ils participent par la suite à la révolte d’avril

- Lors d’une Action contre le ghetto de Miedzyrzec Podlaski (Lublin), les juifs sont déportés aux camps d’extermination de Treblinka et de Maïdanek.

- Plus de 15 000 juifs périssent, pendant deux jours dans le ghetto de Lwow. Ils sont conduits vers les sables de Piaski, au nord-ouest de la ville, où ils sont fusillés. Parmi les victimes se trouvent le dernier président du Conseil juif, le Dr Eberson, et d’autres membres du Conseil.

1945

- 

Le dernier train de déportation quitte Berlin à destination du camp d’extermination d’Auschwitz.

- Un convoi d’environ 40 juifs italiens emprisonnés dans l’unique camp de concentration nazi en territoire italien, à Risiera di San Sabba, prend la direction du camp allemand de Ravensbrück.

04/12/2014

4 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

4 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.


1941

- 

Plusieurs centaines de juifs sont assassinés par les SS dans le port de Feodossia (Ukraine) mais la plupart des 3 500 juifs qui y vivent parviennent à s'échapper. Des juifs ont vécu en Crimée depuis le XIIIe siècle.

- 

L'armée d'occupation hongroise remet la ville de Horodenka (Ukraine) aux nazis. La population juive doit se rassembler dans la synagogue sous prétexte de vaccination contre le typhus. Les hommes aptes au travail sont sélectionnés, les autres conduits hors de la ville, fusillés et enterrés dans des fosses communes.

1942

- 600 juifs de Krosno (Galicie) sont déportés par les SS au camp d'extermination de Belzec.

- 812 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 800 juifs du camp de travail forcé de Radom (Pologne) sont déportés à Szydloviec, où ils sont assassinés.

1943

- De nombreux juifs de Pskov (U.R.S.S.) sont conduits dans une forêt pour y être assassinés par les SS.

02/12/2014

2 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

2 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1264

- Un converti qui porte désormais le nom d'Abraham arrive dans la petite ville de Sinzing (Allemagne) où il prêche le judaïsme. Il est aussitôt arrêté et emprisonné. Comme il refuse de revenir au christianisme avant son exécution, il est cruellement torturé et brûlé vif sur le bûcher.

1940.

- Début de l'utilisation des camions à gaz

1941

- Début de la déportation des juifs de Brno (Moravie, Tchécoslovaquie). Des juifs ont vécu dans cette ville depuis le XIIIe siècle. Au début de la guerre, la communauté comptait 11 000 âmes.

En deux jours, les SS exécutent 420 familles juives à Slaviansk, près de Donetzk ('Ukraine).

1942

- Environ, 800 juifs de Krosno (Pologne) ont échappé aux déportations massives en se cachant. Les SS les découvrent les uns après les autres et les entassent dans un ghetto liquidé ce jour-là : tous les internés sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 2 500 juifs de Krasne (district de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) sont déportés au ghetto de Rzeszow.