27/05/2015

30 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

30 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1096

- 

Les juifs de Cologne (Allemagne) se réfugient dans le château de l’évêque Hermann III et dans les maisons de leurs voisins chrétiens. C’est pourquoi les troupes de la première croisade dirigées par le compte de Leiningen tuent seulement 2 juifs qui n’avaient pas fui. Le quartier juif est pillé puis incendié et tous les rouleaux de la Torah sont détruit.



1541



- Un autodafé spectaculaire a lieu en Sicile, marquant le point culminant de la persécution des juifs. 19 juifs convertis de force en 1492 ou leurs enfants, sont vraisemblablement brûlés sur le bûcher.



1938



- 500 juifs de Vienne (Autriche) sont déportés au camp de concentration de Dachau.

1941

- Définition des Juifs de Serbie, retrait le la fonction publique, recensement des biens juifs, mise en place du travail forcé, port de l'Etoile obligatoire.

1943.

- 1 100 juifs sont tués par les SS et la police ukrainienne sous commandement allemand à Borislav (Ukraine).


1944



- 1 000 hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d’extermination d’Auschwitz, où 627 juifs sont immédiatement gazés. 85 hommes et 51 femmes seulement survivent jusqu’à la libération du camp, en 1945.

20 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

20 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.


1919 



- Les Haidamak (cosaques et paysans ukrainiens) de Simon Petlioura, commandant en chef de l'Armée nationale ukrainienne, se livrent à un pogrom à Orinine (province de Podolie). 16 juifs sont tués, de nombreux autres battus à coups de plat de sabre et plusieurs femmes juives violées. 



1940



- Création du camp d'extermination et de concentration d'Auschwitz-Birkenau .
 
- Le camp de Neuengamme devient autonome. Créé en 1938, il est d'abord un Kommando de Sachsenhausen où les détenues travaillent dans une briqueterie confisquée à des Juifs.  Jusqu'en 1945 le camp accueillera près de 100.000 détenus

1942.

- 986 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) à Minsk (Biélorussie)

- 1 540 juifs de Belz (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- Pendant deux jours, 3 400 juifs sont déportés de Brzeziny (Pologne) au camp d'extermination de Chelmno.

1943

- Au ghetto de Varsovie : Stroop affirme fièrement : « Le ghetto n’est plus», et dresse un bilan minutieux des résultats obtenus :
Sur un total de 56 056 Juifs capturés, près de 7 000 ont été abattus sur place et 6 929 transférés à Treblinka ( camp des chambres à gaz et des fosses communes) de sorte qu’en tout 13 929 Juifs ont été liquidés. de plus 5 000 à 6 000 ont du probablement périr par suite du dynamitage et des incendies. On a détruit 631 abris. a l'exemption de 8 immeubles (quartier de la police, hôpital, etc...) tout le ghetto a été complètement rasé. Ce qui n’a pas été dynamité, reste uniquement sous forme de murs calcinés...


- 200 juifs sont assassinés en deux jours par la police ukrainienne à Moravica (Ukraine).

1944.

- Le soixante-quatorzième convoi de wagons à bestiaux quitte le territoire français avec 1 200 hommes et femmes, qui avaient été regroupés et détenus à Drancy. Ils sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 904 d'entre eux sont gazés dès leur arrivée.



15 mai, Ce jour-là, n'oubliez pas.

15 mai, Ce jour-là, n'oubliez pas.

1919.

- 4 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés quand des bandes alliées à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura et commandées par Volynetz se livrent à un pogrome de trois jours à Hachtchevaty (province de Podolie).

- 10 juifs sont massacrés et de nombreux autres grièvement blessés au cours d'un pogrom auquel se livrent à Monastiristch (province de Podolie) des groupes commandés par Klimenko, allié à l'Armée nationale ukrainienne.

- 23 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés quand des bandes alliées à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent durant cinq jours à un pogrom à Khmelnik (province de Podolie).

1938

- Tous les juifs d'Autriche reçoivent un ordre d’expulsion

1939

- Ouverture du camp de Ravensbruck pour les femmes. Le camp a fermé en avril 1944, Plus de 90 000 femmes y sont mortes.

1940. 

- 30 juifs se suicident après l'entrée des Allemands à La Haye.

- 2 prisonniers de guerre juifs sont assassinés par les nazis à Biala Podlaska (Pologne).

1941

- Une loi condamne les Juifs aux travaux forcés en Roumanie.

- Himmler autorise le Dr Sigmund Rascher à pratiquer des expériences médicales sur des prisonniers à Dachau.

1942

- Interdiction aux Juifs de posséder chiens, chats, oiseaux ...

- Dannecker exige que 100.000 Juifs français soient déportés, à raison de trois convois de mille personnes par semaine. Bousquet s'engage à livrer aux Allemands 10.000 Juifs apatrides de la zone libre.

1942. 

- Des résistants juifs s'évadent du ghetto de Stolpce (Biélorussie) et rejoignent des partisans dans les bois.

- Un train quitte Vienne (Autriche) avec 1 006 juifs déportés à Izbica (Pologne).

1943.

- En une semaine, 14 000 juifs sont déportés de Piotrkov (Pologne) au camp d'extermination d'Auschwitz.

1944.

- Début de la déportation des juifs internés dans la briqueterie de Kosice (Tchécoslovaquie) au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 878 hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp de concentration de Kaunas. 16 hommes juifs seulement survivent jusqu'à la libération.

- Un transport quitte Nagyszöllos (Hongrie) avec 3 400 juifs déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Début de la déportation de 26 000 juifs détenus dans la ville de Munkacs (Ukraine ). 14 000 d'entre eux sont envoyés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Les juifs de Hongrie sont déportés. Malgré leurs revers militaires, les nazis continuent, jusqu'au bout, d'acheminer les trains vers les camps.
Sur ces 435 000 Juifs provinciaux rapidement déportés du 15 mai au 8 juillet 1944, avec l'aide des forces de l'ordre hongroises, seuls 10 % ont été mis au travail forcé, les autres étant exterminés à l'arrivée à Birkenau.



10/05/2015

29 Avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

29 Avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1492

- Le Décret de l'Alhambra est rendu public. Les Juifs d’Espagne ont le choix entre la conversion et l’exil : Jusqu’à début août, environ 185 000 Juifs choisiront la route de l’Exil, dont près de la moitié iront dans l’empire ottoman, 20 000 mourront en chemin, 50 000 se convertiront.

1938. 

- Graves émeutes antijuives à Vilna (Pologne). Plusieurs juifs sont blessés et leurs biens saccagés.

1940.

- Les nazis commencent à édifier un mur autour d'un quartier de Varsovie, destiné à servir de ghetto. Avec une superficie de 420 hectares, il doit enfermer non seulement les juifs de la ville mais aussi ceux des environs.

1942. 

- A Amsterdam, les nazis remettent 500 000 étoiles jaunes au Conseil juif, qui doit les répartir parmi tous les juifs. Le port en est obligatoire.

- Les SS pendent 7 juifs coupables d'avoir cuit du pain en cachette dans la ville de Chrzanów (Cracovie).

1943.

- Les derniers juifs, au nombre de 330, encore détenus dans le camp de Leczna (province de Lublin) sont déportés au camp d'extermination de Sobibor.

1944

- Départ de Drancy, avec 1004 déportés pour le camp d’extermination d’Auschwitz, 904 seront directement envoyé à la chambre à gaze, 37 hommes et 25 femmes survivront à la libération.

1945. 

- Le camp de concentration de Dachau est libéré par l'armée américaine. Plus de 40 000 personnes y ont péri, plus des deux tiers étant des juifs. Les troupes trouvent 50 wagons remplis de corps empilés.





14/04/2015

13 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

13 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1891.

- Quelques jours avant la fête de la Pâque, la fille du tailleur juif Sarda de Corfou (Grèce), âgée de huit ans, disparaît. On la retrouve morte le 13 avril. Bien qu'elle soit juive, une rumeur prend naissance rapidement : chrétienne, elle avait été adoptée par Sarda. Excités, les paysans des environs commencent à piller et à attaquer les juifs, qui se retrouvent assiégés dans leur quartier ou dans la forteresse de l'île.

1941.

- En ce jour, des nazis d'origine allemande  pillent les biens juifs dans la ville d'Osijek (Hongrie). Ils exigent une contribution de 20 millions de dinars. Les juifs sont ensuite chassés de la ville, dont la synagogue est incendiée et le cimetière juif profané.

- Première rafle de Juifs étrangers en France.

1942.

- 250 juifs de Chrzanơw (Cracovie) sont déportés vers le camp de regroupement de Turobin.

- Après la déportation des juifs des petites communautés environnantes à Wlodzimierz (Ukraine), 22000 juifs se trouvent internés dans ce ghetto. La première étape vers l'extermination consiste à les partager en deux groupes, celui des valides et celui des non-valides. A partir du 13 avril, les non-valides sont emmenés quotidiennement hors de la ville, où ils sont tués.

1943.

- 3 000 juifs du ghetto de Bobrka (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 1204 juifs internés au camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d'extermination de Sobibor.

- Les nazis assassinent 2000 juifs dans le ghetto de Buczacz (Ukraine).

1944

- Départ de Drancy pour le camp d’extermination d’Auschwitz avec un convoi de 1500 déportés, 265 seront directement gazés à leur arrivée, 105 hommes et 70 femmes seront encore vivant à la libération.

1945

- 5 000 Juifs pris d’Auschwitz pour une marche vers Belsen sont enfermés dans une grange, mise à feu. De Juifs nombreux s’échappent.

27 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

27 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.


1247.

- Une petite chrétienne est trouvée morte à Valréas dans le Dauphiné). Selon la rumeur, les juifs ont tué l'enfant afin d'accomplir un meurtre rituel. 3 juifs de Valréas sont immédiatement arrêtés, torturés et brûlés sur le bûcher. Par la suite, d'autres juifs de la région sont eux aussi arrêtés, torturés puis brûlés.

1605.

- Un autodafé se déroule dans la ville d'Evora (Portugal). Un juif clandestin, qualifié de « judaïsant », est livré au bras séculier par l'Inquisition afin d'être brûlé vif.

1941

- La Roumanie prend des mesures antisémites en ordonnant notamment la séparation des Juifs d’avec le reste de la population.

1942

- Les notables et intellectuels juifs, arrêtés par les nazis le 12 décembre 1941 lors d’une rafle à Paris, sont déportés vers les camps d’extermination de l’Est.

- Un convoi de 1 112 déportés du camp de transit de Compiègne (France) part pour le camp d’extermination d’Auschwitz. Les juifs français étant encore protégés, le convoi comprend surtout des juifs de nationalité étrangère. 19 d’entre eux seulement survivent jusqu’à la libération d’Auschwitz, en 1945.

- Goebbels mentionne dans son journal que les juifs sont déportés à l'Est : « On y fait emploi des procédés assez barbares et qui ne méritent pas d'être décrits de plus près. Peu de Juifs y survivent ».

- Drancy le Bourget : première déportation massive de Juifs Français : 1.148 hommes sont emmenés au camp d'Auschwitz, 19 personnes en reviendront vivantes.

- Mise en service de la chambre à gaz de Mauthausen.

1944

- Avec l’approche de l’Armée Rouge, les allemands entreprennent des actions de liquidation des ghettos de Riga, Vilna et Kovno. Dans cette dernière ville, des centaines d’enfants sont assassinés. certains parents empoisonnent leurs enfants pour leur éviter un tel sort.

- Un convoi de 1 000 hommes et femmes quitte Drancy pour le camp d'extermination d'Auschwitz. A leur arrivée, 480 d'entre eux sont aussitôt envoyés dans les chambres à gaz. Seuls 185 de ces déportés, dont 60 femmes, survivent jusqu'à la libération du camp par les Russes, en 1945.

- Les policiers juifs du ghetto de Riga (Lettonie), commandés par Levine, aident le mieux possible la résistance clandestine du ghetto. La Gestapo découvre leurs activités et convoque les 140 policiers au siège de l'autorité allemande d'occupation. Ils y sont torturés et 40 d'entre eux, les plus élevés dans la hiérarchie, sont fusillés. Les autres sont renvoyés dans le ghetto.

- endant deux jours, 2 000 juifs sont assassinés à Kaunas (Lituanie). Les victimes sont, pour la plupart, des enfants et des vieillards.

02/04/2015

25 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

25 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1350.

- Dans la ville d'Eger (Bohême), la foule, excitée par le sermon d'un franciscain, se rue au pillage. Toute la communauté juive est massacrée, à l'exception de Meïr, architecte de la synagogue locale, de sa mère et de sa femme.

1919.

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrome dans la ville de Romanov (Volhynie). 8 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés.

- Les troupes de l'Armée nationale ukrainienne occupent la ville de Tetiev (Ukraine). 2 000 juifs se réfugient dans la synagogue. Les soldats y mettent le feu. Le bâtiment est entièrement détruit. De nombreux autres juifs sont tués par des soldats armés de sabres. Au total, 4 000 des 6 000 juifs de Tetiev périssent.

1941

- Himmler déclare vouloir constituer à Auschwitz une centrale d'armement où travailleraient 100.000 déportés; mais, en même temps, devrait coexister un appareil d'anéantissement, qui permettra l’extermination de 2.500.000 juifs.

1942

- En septembre 1941, le premier ghetto de Galicie avait été créé à Tarnopol (Ukraine). 12 500 juifs s’y trouvaient internés. En ce jour le massacre commence : 1 000 juifs sont fusillés par un commando allemand dans une forêt voisine.

- Les SS arrêtent 105 juifs dans le ghetto de Glebokie (Biélorussie) et les fusillent. Les jeunes juifs du ghetto cherchent alors à rejoindre les partisans soviétiques qui opèrent dans les bois.

- 

Un transport de plusieurs centaines de juifs originaires de Bratislava (Slovaquie) quitte le camp de travail de Sered à destination du camp d’extermination d’Auschwitz.

- Départ du camp de Drancy avec 1008 déportés pour le camp de Sobibor, 970 seront gazés à leurs arrivée, on ne connaît que 5 hommes survivant à la libération.

1943.

- Un deuxième transport de 2 500 juifs de Skopje (Yougoslavie) part pour le camp d'extermination de Treblinka (Pologne).

- Liquidation du ghetto de Zolkiev (Ukraine), où 2 000 juifs sont assassinés. 100 jeunes hommes et 70 femmes juives sont déportés au camp de travail forcé à Janovska, à Lwow (Ukraine).

- 1 008 hommes et femmes quittent le camp de regroupement de Drancy à destination du camp d'extermination de Sobibor (Pologne). 970 d'entre eux sont gazés dès leur arrivée. 5 juifs seulement vivent encore à la libération

1944

- En ce jour, de nombreux juifs d’Athènes sont arrêtés et déportés par les SS au camp d’extermination d’Auschwitz.

23 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

23 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1939.

- L'armée allemande occupe Memel (Lituanie). Le rideau se lève sur la tragédie des juifs qui y vivent.

1942

- La police locale, aidée par les « gardes de Hlinka », se livre à une rafle des juifs de Bratislava ( Slovaquie). Des centaines de juifs sont arrêtés et déportés au camp de travail de Sered.

1943.

- A 6 heures du matin commence la déportation des juifs de nationalité française internés au camp de Drancy. 780 juifs de Marseille et 580 Français non juifs accusés d'avoir violé la législation antijuive sont entassés dans des wagons à destination du camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne).

- 1 250 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp d'extermination de Sobibor (Pologne).

- Un transport avec 4 000 juifs de Marseille quitte le camp de regroupement de Drancy à destination du camp d'extermination de Sobibor (Pologne).

- Le même jour, 994 autres hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy à destination du camp d'extermination de Sobibor (Pologne). 950 juifs sont gazés dès leur arrivée. Aucun ne survit

1944

- Rafle des Juifs de l'ex zone italienne de Grèce : 5.400 juifs sont déportés dont 1.725 d’Ioannina.

- 1 687 juifs de Janina (Grèce) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 599 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- L'armée soviétique entre dans Buczacz (Ukraine). 800 juifs environ sortent de leurs cachettes dans les forêts ou en d'autres endroits. Mais les Russes ne se maintiennent qu'une semaine et ne peuvent évacuer les juifs lors de leur retraite. Au cours de leur offensive, les Allemands assassinent presque tous les juifs de Buczacz. 100 seulement survivent à la fin de la guerre. En outre, 300 juifs qui avaient été déportés par les Soviétiques ont survécu en U.R.S.S.

14 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

14 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

1919.

- 20 juifs sont massacrés et de nombreux autres mutilés au sabre lors d'un pogrom qui se déroule à Olgopol (province de Podolie) par les alliés de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.

- 18 juifs sont massacrés dans la gare de Kirilovka (Russie) par des unités commandées par Hepel, lié à l'Armée nationale ukrainienne.

- 33 juifs sont massacrés sauvagement par des unités de rebelles commandées par l'ataman Zeleny, allié de Simon Petlioura et de son Armée nationale ukrainienne, lors d'un pogrome à Berhad (Podolie) qui dure cinq jours.

1941.

- 3 747 juifs polonais, tchécoslovaques et autrichiens sont arrêtés par la police française, enfermés dans les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande. En deux ans, des milliers de juifs y transiteront, en route vers le camp de regroupement de Drancy puis vers le camp d'extermination d'Auschwitz.

1942.

- 1 200 juifs sont déportés de Gorzków (Pologne) au camp d'extermination de Sobibor.

- 1 700 juifs sont déportés de Brzeziny (Pologne) au camp d'extermination de Chelmno.

1948

- Proclamation de l’indépendance de l’Etat d’Israël.
David Be, Gourion proclame la naissance de l’etat d’Israël  et lit la déclaration d’indépendance par ces mots : «  Eretz-Israël est le lieu où naquit le peuple juif.
C’est là que se modela sa forme spirituelle, religieuxe et politique.
C’est là qu’il vécut sa vie indépendante.
C’est là qu’il créa ses valeurs tant nationales qu’universelles et qu’il donna au monde le livre des livres Eternels ».
Dès le lendemain, la deuxième phase de la guerre d’indépendance commençait.

04/03/2015

4 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.



4 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1649

- Après l'élection d'un nouveau roi de Pologne à Varsovie, au cours de laquelle le chef cosaque Bogdan Khmielnicki joue un rôle décisif, ses hordes regagnent l'Ukraine, où elles continuent à massacrer les juifs. Dans la ville d'Ostrog, les cosaques en tuent plus de 600.

1942

- Les 400 juifs restant à Donetsk (Ukraine) sont assassinés par les SS.

- 3 000 juifs de la ville de Baranovitchi (Biélorussie) et de ses environs sont tués par les nazis.

1943

- U convoi de déportés quitte le camp de regroupement de Drancy. 1 003 hommes et femmes sont envoyés au camp d'extermination de Maïdanek (Pologne). 950 déportés sont gazés dès leur arrivée. 3 juifs seulement survivent lors de la libération du camp, en 1945, par l'armée soviétique.

- les autorités Bulgares, ayant annexé la thrace et la Macédoine y arrêtèrent tous les juifs et les envoyèrent vers deux camps de détention, peu après les juifs furent transportés dans des wagons à bestiaux, escortés par la police bulgare, vers le port de Lom sur le Danube puis livrés aux allemands, ils furent envoyé vers le camps d’extermination de Treblinka, en tout, 11370 juifs furent déportés :livre de yad vashem

13/02/2015

13 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

13 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

1941

- 3 600 juifs de Grodzisk Mazoviecki (Pologne) sont déportés au ghetto de Varsovie.

1943

-  1 000 hommes et femmes sont déportés dans des wagons à bestiaux du camp de regroupement de Drancy, créé par les Allemands en zone occupée, au camp d’extermination d’Auschwitz. A l’arrivée du convoi, 689 juifs sont aussitôt envoyés dans les chambres à gaz. Treize déportés seulement, dont une femme, survivront jusqu’à la libération du camp par l’armée soviétique en 1945.

- Les nazis décident également de déporter les juifs de nationalité française qui se trouvent au camp de regroupement de Drancy. Cette décision est prise alors que le problème des juifs français n’a pas encore été réglé entre les autorités française et allemandes, les premières n’ayant pas donnée leur accord à la déportation de juifs français. Néanmoins, 1 000 juifs de nationalité française sont déportés le 13 février au camp d’extermination d’Auschwitz.

11/02/2015

11 février, cejour-là, n'oubliez pas.

11 février, cejour-là, n'oubliez pas.

1943

- 998 hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d’extermination d’Auschwitz. A leur arrivée, 802 d’entre eux sont gazés. 11 seulement, dont une femme, verront la libération du camp par l’armée soviétique en 1945.

- Le deuxième convoi transportant les juifs étrangers encore internés dans le camp quitte Drancy pour le camp d’extermination d’Auschwitz. Au total, 1 600 juifs étrangers sont déportés par les deux convois quittant Drancy le 9 et le 11 février. 2 200 juifs français restent encore à Drancy.

- 123 enfants, âgés de moins de 12 ans, sont déportés sans leurs parents, de Paris vers les chambres à gaz de Birkenau.

22/12/2014

22 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

22 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1349

- La communauté de Spire, sur le Rhin (Allemagne), est anéantie lors des persécutions qui accompagnent l’épidémie de peste noire. En ce jour, la foule prend d’assaut le quartier juif.
Plusieurs juifs se barricadent dans leur maison, à laquelle ils mettent le feu.
D’autres sont massacrés par la foule. 
Quelques-uns acceptent de se faire baptiser afin de sauver leur vie. Un petit nombre réussit à fuir vers les communautés voisines de Heidelberg et de Sinzheim. Par crainte de la contagion, la foule met les cadavres dans des tonneaux vides qu’elle jette dans le Rhin. Tous les biens juifs sont confisqués ou détruits, y compris le cimetière.       

1941

- En trois jours, 3 000 juifs de Piaseczna (Pologne) sont déportés vers le ghetto de Varsovie.

1942

- 6 juifs qui cherchaient du ravitaillement sont fusillés dans une forêt près de Golinka (Pologne).

- Loi antijuives dans le département de l’Aisne en France : interdiction aux Juifs de vendre sur le marché, celle-ci enlevait le moyens d'existence aux modestes marchands juifs sur les marchés de Soissons

1943

- 921 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) au camp d’extermination d’Auschwitz.

- 17 ouvrier juifs employés à l’état-major allemand de Djisna (Biélorussie) sont assassinés.

- Au cours d’un raid les nazis détruisent le quartier du Vieux-Port à Marseille, dont les habitants, juifs en majorité, sont envoyés aux camp de Compiègne et de Drancy, en attendant leur déportation vers le camp d’extermination d’Auschwitz.

 

17/12/2014

17 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

17 décembre, ce jour-là, n'oubliez pas.

1531

- Une bulle du pape Clément IV instaure l'inquisition au Portugal : pour la plupart, ses victimes seront des "nouveaux chrétiens", (uifs convertis de force en Espagne en 1492, ou leurs enfants, qui adhèrent toujours en secret à leur ancienne religion.)  Plusieurs centaines de milliers de juifs espagnols et portugais tomberont, victimes de l'Inquisition.

1595

- Un grand autodafé se tient à Lima (Pérou), où le tribunal de l'Inquisition fonctionne depuis 1571. 10 personnes sont accusées de "judaïser", (de pratiquer le judaïsme en secret.) 5 d'entre elles sont brûlées sur le bûcher : 3 ont été garrottées auparavant.

1939

- Les malades mentaux des asiles polonais de Tiegenhof et Koste sont gazés et brûlés.

1942

- Les SS fusillent 231 juifs du ghetto de Biala Podlaska (Pologne).

- 557 Juiufs sont tués par les SS après un soulèvement dans le camp de travail forcé de Kruszyna (Pologne).

- Les SS assassinent 3 000 juifs du ghetto de Baranovicze (Biélorussie).

1943

- Le dernier transport de l'année quitte Drancy (France) avec 850 juifs, hommes et femmes, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 505 juifs sont gazés dès leur arrivée. 26 seulement, dont 4 femmes, survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

1945

A Chelmno, le commando qui avait été en charge de démonter le camp les mois précédents, est liquidé par les SS. Ceux-ci les contraignent à porter des bouteilles sur leur tête et jouent alors à la cible.

22/06/2014

22 juin, ce jour-là, n'oubliez pas.

22 juin, ce jour-là, n'oubliez pas.

 



1639 



- Un autodafé a lieu à Valladolid (Espagne). L’Inquisition condamne 28 personnes au bûcher, dont dix accusées de « judaïser ». 



1911 



- Accusé du meurtre rituel d’un garçon de douze ans, le juif Mendel Beilis est arrêté à Kiev (Ukraine), ce qui provoque des excès antijuifs. Après avoir passé deux ans en prison, Mendel Beilis sera acquitté le 28 octobre 1913, défendu par les plus célèbres avocats de Moscou.



1941 



- 300 juifs sont fusillés quand l’armée allemande occupe le village de Beresteczko (Ukraine). Les juifs sont installés à Beresteczko depuis 1523.

- Les fascistes ukrainiens se livrent à un pogrom au cours duquel de nombreux juifs sont tués à Kaunas (Lituanie). 

- Himmler ordonne à Rudolf Höss de mettre au point des installations pour l’extermination massive des juifs à auschwitz.

- Les troupes allemandes envahissent les territoires de l’URSS, les groupes d’engagement éxécutent les Juifs par dizaines de milliers.

- Entre le 22 juin et le 16 juillet 1941, 59.260 Juifs ont déjà été liquidés en URSS.

1942



- Les SS et des collaborateurs baltes tuent 1 600 juifs à Grodek (Biélorussie).


- 2 000 juifs de Smolensk (Biélorussie) sont assassinés par les SS quand ils quittent le ghetto de Sadki sur des camions à gaz en direction de Mogalenchtchina.



- 1 000 hommes, femmes et enfants sont déportés dans un convoi qui part du camp de regroupement de Drancy au camp d’extermination d’Auschwitz. 29 juifs seulelment survivront lors de la libération par l’armée soviétique, en 1945.

- Les femmes et les enfants seront majoritaires dans les trains de la mort. Ils sont environ 76 000 à être partis, 62 000 adultes et 11 000 enfants ne sont pas revenus

- Eichmann informe Rademacher que des accords avaient été passés avec les chemins de fer pour déporter à Auschwitz 100.000 juifs venant des Pays Bas, France et Belgique. 40.000 juifs hollandais sont concernés.



1943 



- 80 juifs sont fusillés par la Gestapo durant deux jours à Bedzin (Pologne).

1944

- Gazage de Polonais et de Biélorusses au camp de concentration de Stutthof.

1944.

- 700 juifs de Borislav (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz, où les SS les tuent dès leur arrivée.