10/05/2015

30 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

30 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1940.

Isolement du ghetto de Lodz, enfermant 230 000 Juifs sur 4 km. Interdiction aux Juifs d'utiliser les trains

1349. 

- Les persécutions qui accompagnent l'épidémie de peste noire atteignent la petite ville de Radolfszell sur le lac de Constance. Accusée d'avoir empoisonné les puits, la communauté juive est exterminée.

1679. 

- Le troisième autodafé dans une série de cinq en une seule année a lieu à Palma de Majorque. 62 habitants sont accusés d'être des judaïsants (descendants de juifs convertis de force des siècles auparavant, qui pratiquent encore en secret la religion juive). Ils sont condamnés à la prison à vie. Leurs biens sont confisqués par l'Église et par la Couronne

1939.

En Allemagne, législation autorisant les propriétaires à procéder à l'éviction des locataires juifs

1940.

- Le ghetto de Lodz (Pologne), où 164 000 juifs doivent vivre entassés sur une superficie de 4 kilomètres carrés seulement, est entouré de barrières en bois et de barbelé destinés à l'isoler du reste de la ville.

1941. 

- Le gouvernement pronazi de Croatie (Yougoslavie) promulgue à Zagreb ses premières ordonnances raciales. Les juifs ne peuvent plus être fonctionnaires et ils doivent obligatoirement porter l'étoile jaune.

1942.

- Début de la déportation des juifs de Wloclawek (du côté de Varsovie) au camp de Chelmno. En une semaine, près de 20 000 juifs sont envoyés dans ce camp d'extermination, où ils périssent tous.

- Les SS tuent 300 juifs à Grybov (district de Cracovie).

- Un transport de 1 000 juifs quitte le camp de concentration de Theresienstadt pour le ghetto de Zamosc.

- Les nazis déportent 200 juifs du village de Brzesc Kujavski (Pologne) au camp d'extermination de Chelmno, où ils périssent tous.

1943.

- Les 400 juifs de la ville de Florina (Macédoine, Grèce) sont conduits par l'armée allemande à la ville de Verria. Ils seront ensuite transportés à Athènes, pour être déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Environ 2 000 juifs originaires de la ville de Wlodava (province de Lublin) sont déportés par les nazis au camp d'extermination de Sobibor.

1944

- 2 000 Juifs sont transportés de Topolya en Hongrie vers Birkenau.

1945

- Marche de Juifs vers Theresienstadt. En essayant de s’échapper, 1 000 sont tués, 500 parviennent à Theresienstadt.

- Libération du camp de Ravensbruck ou 90 000 Juifs ont trouvé la mort.

- Marche de la mort : 11.000 déportés de Bergen Belsen, Sachsenhausen et Stutthof sont rassemblés à Lübeck. Il en meurt 1.000 en 3 jours. Les 10.000 survivants sont embarqués sur le « cap Arcona », le « Thielbek » et l’« Athen » et bombardés par erreur par les Anglais le 3 mai. Il en meurt 8.000.


24/02/2015

24 février, cejour-là, n'oubliez pas.

24 février, cejour-là, n'oubliez pas.

1147

- Au début de la deuxième croisade, la plupart des communauté juives d’Allemagne, qui n’ont pas oublié les massacres accompagnant la première croisade, demandent la protection de l’empereur germanique Konrad III et des évêques. Ils se réfugient dans la forteresse de leur évêque ou de leur ville. 
Les juifs de Wüzburg ont fait totalement confiance à la protection de l’évêque. Quand les troupes des croisés atteignent la ville, le 24 février, des émeutes antijuives éclatent, au cours desquelles 20 juifs sont assassinés et de nombreux autres blessés.

1349

- Les persécutions consécutives à l’épidémie de peste noire atteignent la ville de Dresde sur l’Elbe (Allemagne). Tous les juifs de la ville sont rassemblés et brûlés sur un bûcher.

1484

- Second jour de l’autodafé de Ciudad Real (Espagne). Ce jour-là, 15 hommes et femmes sont encore brûlés vifs, accusés d’avoir vécu dans la foi juive, tandis que les effigies et les ossements de 20 autres judaïsants sont brûlés sur des bûchers spéciaux.

1942

- Le navire Struma fut coulé, comme les turques  le 24 février 1942 à 2 heures du matin par sous-marin soviétique ou allemand. 769 femmes, enfants, vieillards sombrèrent dans les eaux glacées de la Mer Noire. Quand les sauveteurs arrivèrent sur les lieux du naufrage, seuls 4 corps flottaient. Il y eut un survivant de cette tragédie : David Stoliar, 19 ans. Après avoir reçu des soins dans hôpital turc, il fut emprisonné et interrogé par les autorités turques durant deux mois. Elles lui reprochèrent «lui même et les individus qui l'accompagnaient sur le bateau Struma, d’être entrés en Turquie sans visas et illégalement»
La Turquie ne s’est jamais exprimée sur cette tragédie et aucune nation ne l’a condamnée.

- Plus de 30 000 Juifs sont déportés du ghetto de Lodz à Chelmno.

1943

- Des intellectuels et des notables juifs de Tunis sont arrêtés par des soldats allemands de l’armée d’occupation Parmi eux, Victor Cohen-Hadria, responsable aux finances de la communauté juive, le Dr B. Levy, le journaliste S. Moatti, O. Silvera, fonctionnaire au ministère des Finances, et 20 personnalités juives de France. ils seront déportés par avion vers des camps de concentration en Europe. Victor Cohen-Hadria sera assassiné dans le camp d’extermination d’Auschwitz.

1944

- Un transport quitte Vienne (Autriche) avec 41 juifs à destination du camp d’extermination d’Auschwitz.

16/02/2015

16 février, ce jour-là, n'oubliez pas 



16 février, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1349

- Durant la nuit du 16 février, tous les juifs sont expulsés de Burgdorf sur l'Emme (Suisse), accusés de propager la peste. Le seigneur Eberhard von Kyburg les chasse de ses domaines et confisque tous leurs biens.

1919

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à Felchtin (Ukraine) à un pogrome qui dure deux jours. 485 juifs sont massacrés et 142 autres blessés, dont la plupart meurent rapidement. Tous les biens des juifs sont pillés.

- Des rebelles conduits par l'ataman Sokolovski, allié de Simon Petlioura et de son Armée nationale ukrainienne, se livrent à un pogrome à Radomysl (iev). De nombreux juifs sont massacrés, beaucoup d'autres grièvement blessés et mutilés.

1920

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, atteignent Bobrik.  7 juifs son tués par les soldats et de nombreux autres blessés.

1940

- Constitution du ghetto de Lodz.

1943

- 

Maïdanek (Pologne) est officiellement défini comme un " camp de concentration ".

- 1 108 internés du cap de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés à destination du camp d'extermination d'Auschwitz.

- 

600 femmes, enfants et vieillard juifs du ghetto de Borislav (Ukraine) sont conduits à l'abattoir municipal pour y être massacrés.