10/05/2015

19 avril,ce jour-là, n'oubliez pas.

19 avril,ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1283. 

- Un enfant chrétien est trouvé mort près de Mayence, sur le Rhin (Allemagne) pendant les fêtes de Pâques. Un parent appelle la foule à se rassembler, accusant les juifs d'avoir tué l'enfant. La foule marche sur Mayence, où elle attaque et pille les maisons juives. 10 juifs sont tués.

1343.

- La communauté de Wachenheim (Allemagne) est victime d'une accusation de meurtre. Tous les juifs de la région sont brûlés sur le bûcher.

1506. 

- Émeutes antijuives à Lisbonne. Une foule de 10 000 Portugais, renforcée par des marins allemands, hollandais et français venus du port, pénètre dans le quartier des juifs convertis au catholicisme, où elle massacre hommes, femmes et enfants. Des bûchers sont édifiés dans plusieurs quartiers de la ville pour y brûler les morts et même les vivants. Le massacre se poursuit jusqu'au 23 avril. Environ 3 000 Juifs sont tués.

1919.

- A Vilna, des polonais se livrent à un pogrome qui dure quatre jours. Ils pillent les maisons juives, incendiant le quartier et tuent plusieurs centaines de juifs. Des centaines d'autres sont arrêtés et torturés.

- 11 juifs sont tués lors du deuxième pogrome auquel se livre l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura à Romanov (province de Volhynie).

1942.

- 1 500 juifs de Ciechocinek (Varsovie) sont déportés au camp d'extermination de Chelmno.

19/04/1943 au 16/05/1943

- Révolte du ghetto de Varsovie. Armés de 17 pistolets et de quelques centaines de grenades, les insurgés ouvrent le feu, contraignant les Allemands à la retraite. Le lendemain, le ghetto est bombardé avec des mortiers. Les Allemands tuent tous les malades de l’hôpital de Czyste. La révolte continue jour après jour, avec de moins en moins d’armes. Les insurgés, abandonnés de tous, sont dirigés par Mordéhaï Anielewicz, de l’Hashomer Hatsaïr. Il avait défini la lutte des insurgés comme un combat « non pas pour la vie, mais pour le prix de la vie ». Les Allemands avancent patiemment, passant chaque rue du ghetto par les flammes. Arrivés à bout de forces et de munitions, quand le combat semble sans issue, des insurgés essaient de s’enfuir en utilisant les égouts. Le 3 mai, 21 femmes qui tentaient de s’échapper sont reprises et exécutées. Le 7 mai, Pawel Burskin emmène un groupe de combattants dans le secteur aryen de la ville. Ils sont repris et tués. Le 8 mai, les Allemands ont vidé presque tout le ghetto et la résistance se concentre au quartier général des insurgés, au 18 de la rue Mila. 120 combattants sont bombardés et gazés dans le bunker, parmi eux Mordéhaï Anielewicz et Berl Broyde, les dirigeants de la révolte. En tout 7 000 Juifs sont morts en combattant, 600 ont été tués dans les bunkers, 30 000 ont été déportés. Jusqu’au 12 mai, des petits groupes essayeront de s’échapper du ghetto. Des 400 000 Juifs que comptait le Ghetto de Varsovie à ses débuts, seuls 500 environ ont survécu à la guerre.

1943.

- Un vingtième transport quitte le camp de regroupement de Malines (Mechelen, Belgique) avec 1631 juifs, dont 262 enfants, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 150 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp en 1945.

1944.

- Les juifs de Nagykanizsa (Hongrie), au nombre d'environ 2 700, sont regroupés dans un ghetto.
Les juifs habitaient la ville depuis le début du XVIIIe siècle. La communauté était connue pour ses activités religieuses, culturelles et économiques florissantes.

1945.

- 15 juifs déportés de Hongrie sont fusillés et brûlés à Scheibbs (Autriche).

14/04/2015

15 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

15 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

1881

- Un pogrome a lieu a Elisabethgrad (aujourd’hui Kirovohrad) rien qu’en 1881 il y en a eut plus de 100.

1938.

- Des émeutes antijuives éclatent à Dabrowa-Gornicza (Pologne). De nombreux juifs sont blessés et leurs biens saccagés.

1940.

- En ce jour le ministre de l’intérieur du Reich avait recenser les pensionnaires malade Juifs des établissement thérapeutiques ils  furent soumis à l’euthanasie, sans égard à leur aptitude au travail ou de leurs maladies. Ils commencèrent par les séparer des autres pensionnaires et les réunir dans des asiles.

1941.

- Les nazis arrêtent les membres du conseil municipal de Salonique (Grèce) et promulguent des ordonnances antijuives.

1942.

- 100 juifs de Paskuda (Lublin) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.

1943.

- Les nazis massacrent 600 juifs de Kopyczynce (Ukraine).

1944. 

- Un groupe de prisonniers juifs de Ponary (Lituanie), chargés d'effacer toutes les traces des massacres de masse, tente de fuir. 25 d'entre eux sont tués, 15 parviennent à s'évader.

1945.

- Les troupes britanniques libèrent le camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne). Ils y découvrent 40000 survivants et 13000 morts, juifs pour la plupart.

- 40000 détenus du camp de concentration d'Oranienburg-Sachsenhausen (Allemagne) sont soumis à des marches forcées en direction de l'ouest. Des milliers d'entre eux périssent en route.

- 17000 femmes internées au camp de concentration de Ravensbrück (Allemagne) sont envoyées à pied vers l'ouest, sans destination précise.

- Un transport quitte le camp de concentration de Neuengamme, près de Hambourg. 1000 juifs sont conduits au camp de travail forcé d'Ebensee. Le « voyage » dure deux semaines, et de nombreux déportés périssent en route.

- Les Anglais libèrent... Bergen Belsen : à leur arrivée, 13.000 cadavres jonchent le sol au milieu de 60.000 « survivants ».


10 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

10 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

1882.

- Un pogrome éclate à Balta (ussie). Toutes les maisons juives sont pillées, 40 juifs sont massacrés, 170 blessés et 20 femmes violées. Au total, 1 250 habitations et magasins juifs sont détruits, 15 000 juifs, dont de nombreux enfants, réduits à la misère et à la mendicité.

1919

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrome à Emiltchine (province de Volhynie). 6 juifs sont tués.

1941

- La Croatie se sépare de la Yougoslavie et prend son indépendance. Des mesures antijuives sont prises, des Juifs sont rançonnés. Une division SS musulmane est mise en place, avec comme objectif avoué la destruction du judaïsme de croatie. Synagogues et cimetières sont détruits. Le grand Mufti de Jérusalem, Haj Ami Al Husseini, viendra lui-même diriger cette division, avec le grade de général SS.

- Les Allemands occupent Zagreb (Yougoslavie). Ils commencent aussitôt à arrêter les juifs.
La vie culturelle de la communauté était active dans cette ville depuis le XIIIe siècle. Des artistes, des médecins, des savants et des intellectuels de renom y sont nés.

1942.

- 800 juifs sont déportés de Radziev Kusawski (Varsovie) au camp d'extermination de Chelmno (Kulmhof).

- Les nazis déportent 1 750 juifs de Leczyca (province de Lodz) au camp d'extermination de Chelmno.

- Les nazis déclenchent une Action contre les juifs de Kuty (kraine), causant 950 victimes.

- 1 650 juifs sont déportés du village d'Uchanie (Ukraine) au camp d'extermination de Sobibor, où ils périssent tous.

1943.

- Heinrich Himmler, chef des SS, de la police allemande et de la Gestapo, interdit l'usage du terme codé Sonderbehandlung, « traitement spécial », pour désigner la liquidation des juifs. Il recommande d'utiliser à sa place le terme de Durchschleusung, « filtrage ».

- Les nazis arrêtent 45 juifs à Utrecht. Ils les conduisent à Amsterdam avant de les envoyer au camp de regroupement de Westerbork.

2 avril,ce jour-là, n'oubliez pas.

2 avril,ce jour-là, n'oubliez pas.

1265.

- Un pogrome éclate à Coblence, sur le Rhin (Allemagne). 20 juifs, dont des enfants, sont massacrés.

1279.

- Les juifs de Rothampton (Angleterre) sont accusés d'avoir crucifié un enfant chrétien, ce qui provoque la mort cruelle de nombreux juifs à Londres, où leurs cadavres restent pendus dans les rues.

1642.

- Au cours d'un autodafé à Lisbonne, 86 personnes sont accusées de faire partie des judaïsants, soit de descendre de juifs baptisés de force plusieurs siècles auparavant et qui pratiqueraient toujours la religion juive en secret. 2 d'entre eux sont brûlés vifs, 4 sont garrottés avant d'être brûlés, 80 autres sont condamnés aux galères.

1940. 

- Jusqu'au 4 avril, 179 juifs sont massacrées par la Gestapo dans une forêt près de Rosseszyca (Pologne).

1942.

- 64 juifs sont assassinés par les SS dans la ville de Feodossiya (Ukraine).

- 1 000 juifs du ghetto de Kolomyya (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec (Pologne).

1943.

- Liquidation du ghetto de Zloczov (Ukraine). Tous les internés sont fusillés à Jelechowice ou déportés au camp d'extermination de Belzec.

1944.u

- 1 500 juifs d'Athènes sont déportés du camp de Haidon au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Les wagons renfermant des juifs espagnols, italiens et portugais sont détachés du convoi pour être déviés vers le camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne). Les juifs qui survivent au voyage, soit 155 personnes, sont finalement envoyés à Magdeburg où ils seront sauvés par l'armée américaine au moment où les SS s'apprêtaient à les fusiller.

29 mars, ce jour-là, n'oubliez pas 



29 mars, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1283

- Accusée de meurtre rituel, la communauté juive de Mulrichstadt (Allemagne) connaît un sort identique à celui des juifs de Mayence : des membres de la communauté sont brûlés sur le bûcher.

1881

- 

Un pogrome éclate à Balta (Ukraine). La population de la ville, aidée par les paysans des environs, pille et détruit le quartier juif. De nombreuses femmes sont violées et beaucoup d'hommes assassinés.

1891

- 

Tous les juifs sont expulsés de Moscou.

1919

- La ville de Barzna (Tchernigov) est attaquée par des rebelles alliés à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. 2 juifs sont égorgés, un autre est blessé.

1941
- Un Commissariat général au questions juives est confié au député antisémite, Xavier Vallat qui organise la ségrégation des juifs et la spoliation des biens juifs par leur "aryanisation".

- Création par le gouvernement de Vichy du commissariat général qux questions juives. Les comptes bancaires juifs sont bloqués.

1942

- 365 patients juifs de l'asile psychiatrique de Kiev (Ukraine) sont amenés par les nazis dans la forêt de Kirillov, où ils sont gazés dans des camions. 120 aliénés juifs sont encore assassinés par la suite.

1943

- Plusieurs centaines de juifs, en majorité des femmes et des enfants, sont exécutés dans le camp de travail forcé de Belzyce (Pologne).

- 600 hommes et femmes sont transférés au camp de concentration de Budzyn.

- Un troisième transport quitte Skopje (Yougoslavie) avec 2 500 juifs déportés au camp d'extermination de Treblinka (Pologne).

21:00 Écrit par dorcas dans Ce jour là, n'oubliez pas | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pogrome, vichy, juifs |  Facebook |

28 mars, ce jour-là, n'oubliez pas 



28 mars, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1871.

- Un pogrome éclate à Odessa (Ukraine). Il dure quatre jours.

1900. 

- A Konitz (Allemagne), après la découverte du cadavre d'un jeune homme, plusieurs juifs sont accusés d'avoir commis un meurtre rituel. Des émeutes antijuives éclatent, la synagogue de la ville est attaquée. Finalement, un des accusés, Moritz Lewy, est condamné à quatre ans de prison. Il sera gracié ensuite par l'empereur Guillaume II.
La population juive de Konitz décroît, ruinée par l'agitation antisémite.

1919

- Un juif est tué au cours d’un pogrome auquel se livrent les soldats de Zaporojski à Tchernigov (Ukraine).

1933

- Goebbels organise le boycott des magasins tenus par des Juifs à Berlin. Le boycott sera rendu obligatoire pour les membres du parti en 1935.

1942

- 1 500 juifs de Drohobycz (Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec (Pologne), où ils périssent tous.

- Le premier train de victimes françaises part ainsi pour Auschwitz le 28 mars 1942,

1944.

- Un transport quitte le camp de Risiera di San Sabba, (unique camp de concentration allemand en Italie), à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 25 juifs malades et âgés d'une maison de retraite de Trieste font partie des déportés.

- 600 juifs de Borislav (Ukraine) sont transportés au camp de Plaszow, près de Cracovie, d'où ils sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

02/04/2015

22 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.



22 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1349.

- Lors des persécutions qui a cause de l'épidémie de peste noire, les juifs de Fulda (Allemagne) se réfugient dans trois maisons, mais les habitants de la ville les découvrent et les massacrent. Les juifs avaient demandé en vain l'aide de l'abbé du lieu, dont les serviteurs se joignent aux assassins. Quelques juifs seulement survivent.

1919

- Pogrome dans la ville de Jitomir. Au total, 317 juifs sont assassinés, sans compter les nombreux blessés et mutilés. 
Il s’agit du deuxième pogrome en deux mois à Jitomir (Volhynie), auquel se livrent les unités de l’Armée nationale ukrainienne, commandée par Simon Petlioura.

1933

- Inauguration officielle avec annonce par voie de presse du camp de concentration de Dachau, situé à 16 kilomètres au nord de Munich.Les premiers détenus sont des prisonniers politiques, communistes et sociaux-démocrates.

- Goebbels organise le boycott des magasins tenus par des Juifs à Berlin. Le boycott sera rendu obligatoire pour les membres du parti en 1935.

1941.

- Le maréchal Pétain, chef de l'État français de Vichy, décrète que le chemin de fer transsaharien sera construit par des détenus. Parmi eux se trouvent de nombreux juifs qui, soumis à un travail extrêmement pénible, meurent d'épuisement.

1942

- 

Les nazis s’emparent des médecins et du personnel de l’hôpital juif de Belgrade (Yougoslavie) et les mettent à mort.

1943. 

- Un premier transport de 2 400 juifs quitte Skopje (Yougoslavie) à destination du camp d'extermination de Treblinka (Pologne).

1944

- Les juifs du camp de Kolychevo (Biélorussie) se soulèvent contre leurs oppresseurs. 10 SS sont tués, plusieurs centaines de prisonniers parviennent à s’évader.

- Les SS massacrent un nombre indéterminés d’enfants juifs à Libau (Lettonie)

1945.

- Quand l'armée soviétique approche de Köszeg (Hongrie), la ville est évacuée et tous les auxiliaires juifs qui s'y trouvent affectés sont assassinés. 35 juifs malades et mourant de faim sont enfermés dans une baraque et gazés par des commandos allemands spécialement équipés. On enterre ensuite les cadavres des victimes dans des fosses communes.

18 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.



18 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1190.

- Au lendemain de l'horrible massacre des juifs d'York, les croisés égorgent 57 juifs à St. Edmund (Angleterre), ce qu'ils considèrent comme un acte de piété. Il convient cependant de ne pas négliger une motivation supplémentaire, l'argent de certains membres des communautés juives, qui fournit aux croisés les moyens matériels de réaliser leur entreprise.

1349.

- Lors de l'épidémie de peste noire, les juifs de Baden (Suisse) sont accusés, d'empoisonner les puits. C'est pourquoi une partie de la communauté est massacrée, l'autre brûlée sur le bûcher.
Les premiers juifs s'étaient installés à Baden dès le XIIIe siècle.

- L'épidémie de peste noire entraîne le massacre des juifs dans pratiquement toute l'Europe. Quand la population de Rheinfelden (canton d'Argovie) commence à menacer les juifs, le duc d'Albrecht d'Autriche, suzerain de l'Argovie, tente de les protéger en les envoyant dans son château de Baden où les juifs de Baden se croyaient déjà à l'abri. Mais le 18 mars ils sont livrés à la foule en furie qui envahit le château et les massacre en même temps que les juifs de Baden.

1919

- Nouveau pogrome dirigé contre les juifs d’Ovrutch (Volhynie) : cette fois, les troupes de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura stationnent trois jours dans la ville. 20 juifs sont massacrés et de nombreuses femmes juives violées.

1942.

- Les nazis commencent à liquider les malades de l'hôpital juif de Belgrade. Ils les emmènent par groupes de 85 et les enferment dans des camions où ils sont asphyxiés par les gaz. ela dure plusieurs jours. 800 juifs ont ainsi assassinés.

1945

- 1074 juifs hongrois arrivent au camp de concentration de Theresienstadt.

16 mars, ce jour-là, souvenez-vous. 



16 mars, ce jour-là, souvenez-vous.

 

1474.

- Début des persécutions contre les descendants des juifs baptisés de force lors des persécutions de 1391. Ils sont accusés de pratiquer le judaïsme en secret (« judaïser »).

- Des bandes armées se répandent dans les rues de Ségovie. Les bandits pénètrent de force dans les maisons qu'ils saccagent, massacrant ceux qui s'y trouvent. Le châtelain de Ségovie intervient enfin en leur faveur, sauvant ainsi de la mort ce qui reste de la communauté.

1919.

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura stationnent trois jours dans le village de Belokhitz (province de Volhynie), où elles se livrent à un pogrome. Elles massacrent 16 juifs et en blessent 2 autres.

1920

- Des bandes de rebelles commandes par l’ataman Tiutiunnik, allié de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, pénètrent dans la ville de Dachev (Kiev). Au cours du pogrome qui suit, 22 juifs sont massacrés et 31 blessés.

- 

La petite ville de Golta (province de Podolie) est occupée par des unités de rebelles conduites par Tiutiunnik. 10 juifs sont tués lors du pogrome qui suit leur arrivée.

1942

- Mise en place du camp d’extermination de Belzec, destiné à l’extermination des Juifs de Lublin, de sa région, et de la Galicie. 600 000 personnes y perdront la vie.

1943

- A Lvov, en répression au meurtre d’un officier SS par un Juif, 11 policiers Juifs sont abattus depuis un balcon, 1 000 autres sont exécutés.

1945.

- Le dernier juif de Prague est déporté au camp de concentration de Theresienstadt portant ainsi à 46 067 le nombre de juifs qui y ont été déportés.

15 mars, ce jour-là, n'oubliez pas. 



15 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1391

- Après le sermon d'un moine connu pour ses attaques contre les juifs, les habitants de Séville s'en prennent à ces derniers. En dépit de l'intervention des conseillers communaux, du chef de la police et de deux juges, de nombreux juifs sont assassinés. L'intervention du roi d'Espagne Henri II arrête momentanément le massacre, qui reprend de plus belle trois mois après.

1919

- 

Des unités de l'Armée nationale ukrainienne se livrent à un pogrome à Strihevka (province de Podolie). 8 juifs sont tués, un autre est grièvement blessé, de nombreuses femmes et jeunes filles juives sont violées.

- Dans la ville de Dubno (province de Volhynie), des unités de l'Armée nationale ukrainienne commandées par Setcheviki se livrent à un pogrome. 15 juifs sont massacrés.

1939

- Les Allemands occupent la ville d'Olmütz (Tchécoslovaquie), dont ils incendient la synagogue. 
Au début de la Seconde Guerre mondiale, 3 500 juifs environs y vivent.

1942

- Pendant plusieurs jours, 15 000 juifs de Lwow (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec (Pologne), où ils périssent. Les sélectons en vue de la déportation se déroulent dans l'école Sobieski, à la limite du ghetto. 

700 juifs, considérés comme non valides par les Allemands, sont déportés du ghetto de Zolkiev (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec.

1943

- 

Le premier convoi de déportés juifs quitte la ville de Salonique (Grèce). 2 800 juifs sont entassés dans quarante wagons à bestiaux qui partent pour le camp d'extermination d'Auschwitz. Au total, plus de 40 000 juifs de Salonique sont envoyés à une mort certaine à Auschwitz. Il y a deux mille ans déjà, des juifs s'installaient à Salonique.

- 600 hommes quittent le ghetto de Zolkiev (Ukraine) pour être envoyés au camp de travail forcé de Janovska à Lwow.

- 215 juifs rassemblés dans une usine désaffectée près de Skopje (Yougoslavie) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka. Aucun d'eux n'a survécu.

- Pour venger un SS tué à Lwow (Ukraine), 1 000 internés juifs sont tirés du ghetto et fusillés par les nazis.

1944

- 210 juifs internés au camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne).

11/03/2015

11 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.



11 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1919

- L'Armée nationale ukrainienne se livre à un pogrome dans la ville d'Uchomir (province de Podolie). Un second pogrome a lieu trois semaines plus tard. Trois juifs sont égorgés sauvagement et dix autres grièvement blessés.

- Des rebelles commandés par l'ataman Sokolovski se livrent à un nouveau pogrome à Radomysl (Kiev), où ils ont déjà massacré des juifs le mois précédent. Le pogrome dure trois jours, 33 juifs sont tués et de nombreux autres blessés ou mutilés à coups de sabre.

1940.

Ordre d'apposer un cachet "J" sur les cartes de rationnement des Juifs

1941

- 2 000 juifs de Plock (Varsovie) sont transférés au ghetto de Tomaszov Rauski (Pologne), ce qui porte à 15 000 le nombre de juifs enfermés dans ce ghetto. Plusieurs dizaines d'entre eux meurent quotidiennement, conséquence des mauvais traitements infligés par les nazis.

- Les 430 juifs d'Amsterdam sont déportés dans le camp de Mauthausen. Ils se suicideront collectivement dans la carrière du camp.

1942 

- 1 001 hommes, femmes et enfants sont déportés du camp de concentration de Theresienstadt à Izbica (Pologne). Ils restent plusieurs semaines dans ce camp de transit avant d'être envoyés plus loin, vers les camps d'extermination de Chelmno, Belzec et Sobibor, où ils périssent. De ce transport, 7 juifs seulement survivent jusqu'à la libération, en 1945.

- 

850 juifs de Radochkovitz (Biélorussie) sont fusillés par les Allemands. Les 350 juifs encore en vie sont parqués dans un ghetto créé à cet effet.

1943

- Les Allemands arrêtent tous les juifs de Skopje (Macédoine yougoslave). Il sont enfermés dans une usine désaffectée avec les autres juifs de la province. 215 personnes environ y restent sans nourriture et sans installations sanitaires.

1944

- 300 femmes et enfants juifs originaires du nord de la Dalmatie, internés à Gospic (Yougoslavie), sont déportés au camp de concentration de Jasenovac (Croatie). Aucun d'eux ne survivra.

09/03/2015

9 février, ce jour-là; n'oubliez pas.

9 février, ce jour-là; n'oubliez pas.


1422. 

- Un certain Johann de Seelau, qui agite la population, est décapité sur l'ordre des magistrats de Prague (Bohême). Les habitants se révoltent alors, attaquent l'hôtel de ville et saccagent les demeures des conseillers municipaux. Ils se dirigent ensuite vers le quartier juif, dont ils pillent les maisons, tuant beaucoup de monde.

1496. 

- L'empereur Maximilien 1er ordonne aux juifs de quitter l'Autriche centrale avant le 14 septembre de cette année.

1919

- 

La ville de Belaya-Tserkov’ (Kiev) est touchée par un pogrome déclenché par des unités de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. Beaucoup de juifs sont massacrés, d’autres blessés, de nombreuses femmes et jeunes filles juives sont violées.

1919.

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura déclenchent un pogrome dans la ville de Kalinovka (province de Podolie). 10 juifs sont massacrés.

1936.

- Un pogrome éclate dans la ville de Przytyk (Pologne). Une campagne de propagande antisémite a excité la population, qui marche sur le quartier juif, sans que la police s'y oppose. Toutes les maisons juives sont détruites et incendiées. 3 juifs son tués, de 20 à 30 grièvement blessés.

1941

- A Amsterdam, les nazis néerlandais, aidés par des soldats allemands, s’en prennent à des juifs qui refusent de se plier à la législation antisémite. Plusieurs jeunes gens résistent. 19 juifs sont arrêts et déportés, pour la plupart au camp de Mauthausen (Autriche) et au camp d’extermination d’Auschwitz, où ils succombent.

1942

- 150 juifs non-citoyens néerlandais et 30 enfants juifs de nationalité allemande sont transférés d’Utrecht (Pays-Bas) au camp de regroupement de Westerbork.

- Au camp de Cihrin (Ukraine). 722 juifs sont rassemblés pour être fusillés sur place.

1943

- 1 000 juifs sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d’extermination d’Auschwitz. 816 d’entre eux sont gazés dès leur arrivée. 28 seulement, dont 7 femmes, survivent jusqu’à la libération d’Auschwitz en 1945.

-  184 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) au camp d’extermination d’Auschwitz.

- Le comité local de l'Union générale des israélites de France (U.G.I.F.) est liquidé sur l'ordre de Klaus Barbie, chef de la Gestapo de Lyon. 86 juifs sont arrêtés et aussitôt déportés à Auschwitz.

- 950 Juifs sont déportés de Berlin, capitale du Reich, au camp d'extermination d'Auschwitz.

1944.

- 3 792 hommes, femmes et enfants du « camp pour familles » d'Auschwitz II Birkenau sont gazés et brûlés durant la nuit. Ces juifs provenaient de deux transports de 5 007 déportés du camp de Theresienstadt, arrivés respectivement le 6 et le 8 septembre 1943 Plus de 1 200 d'entre eux étaient morts par suite des mauvais traitements infligés par les gardiens SS et les kapos.

08/03/2015

8 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

8 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1933

- Wilhelm Frick, ministre de l'intérieur allemand , annonce la fondation de camp de concentration

1940

- La police allemande ordonne à tous les juifs de Lodz/Litzmannstadt (Pologne) de déménager dans le ghetto de Baluty.

1941

- Création du ghetto d'Amsterdam.

- Pogrom à Amsterdam, à l'instigation du fasciste Mussaert et des occupants allemands.

1942.

- Pendant trois jours, 7 000 juifs du ghetto de Kutno (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Chelmno, où ils périssent tous.

- Plusieurs centaines de juifs de Kopyczynce et de Koropets sont amenés au ghetto de Monasterzyska (Ukraine) pour y être assassinés.

1943.

- 4 000 juifs, entassés dans quatre trains, quittent la Thrace (Grèce). Après un voyage de plusieurs jours, ils arrivent au camp d'extermination de Treblinka (Pologne).

- 1 200 juifs de Radochkowitz (Biélorussie) sont assassinés par les SS.

- Tous les juifs de Thrace orientale sont déportés par train au camp d'extermination de Treblinka.

1944

- 1 015 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) au camp d’extermination d’Auschwitz.

- 1 000 Juifs de Hollande sont déportés à Birkenau, parmi lesquels de nombreux malades.

1945

- Au cours de la nuit, 180 déportés, dont beaucoup de juifs, transférés du camp de concentration de Buchenwald (Allemagne), sont fusillés entre la gare et le camp de concentration de Mauthausen parce qu’ils sont incapables d’avancer dans la neige profonde.

07/03/2015

7 février, ce jour-là, n'oubliez pas

7 février, ce jour-là, n'oubliez pas

1190.

- La communauté juive de Stanford (Angleterre) est attaquée par des croisés partant pour la Terre sainte, qui considèrent comme une bonne action de les massacrer.Les maisons juives sont pillées, plusieurs juifs sont tués, de nombreux autres maltraités. Les croisés se dispersent avant que les fonctionnaires royaux n'aient pu les arrêter.

1691.

- Autodafé à Palma de Majorque (Espagne) : 24 « nouveaux chrétiens » accusés de pratiquer le judaïsme en secret, arrêtés par l'Inquisition cinq ans auparavant et qui avaient réussi à s'évader, sont invités à faire pénitence puis incarcérés.

1919

- Durant deux jours, les troupes de l’armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura traversent Volkovintzy (Ukraine), où ils se livrent à un pogrome sur la communauté de la ville. ils fouettent tous les juifs dont ils parviennent à se saisir. 

Deux jours durant, le 4ème bataillon ferroviaire se live à un pogrome sur les juifs de Vassilkovo (Kiev). 50 juifs sont égorgés, de nombreux autres blessés.

- 

La police allemande pénètre dans le ghetto de Zychlin (Pologne) et massacre plusieurs centaines de juifs dans les rues. La majorité des membres du Conseil juif et leurs familles figurent parmi les victimes. La police juive du ghetto est liquidée, elle aussi, par les Allemands.

1941.

- Tous les juifs d'Allemagne sont soumis au travail obligatoire.

1942

- Plusieurs centaines de juifs du ghetto de Stolpce (Biélorussie) sont emmenés au cimetière juif pour y être assassinés.

- 2 000 juifs sont déportés du ghetto de Mielec (Pologne). Les vieillards ont été fusillés sur place. Les jeunes gens sont envoyés au camp de travail forcé de Pustkow. Quelques juifs restent au camp de travail forcé de Mielec.

- Sixième ordonnance  relative aux mesures contre les Juifs.
1. Limitation des heures de sortie. Il est interdit aux Juifs d'être hors de leurs logements entre 20 et 6 heures.
2. Interdiction du changement de résidence. Il est interdit aux Juifs de changer le lieu de leur résidence actuelle.
Dispositions pénales. Celui qui contreviendra aux dispositions de la présente ordonnance sera puni d'emprisonnement et d'amende, ou d'une de ces peines. En outre, le coupable pourra être interné dans un camp de Juifs.

1943.

- Le ghetto de Radochkovitz (Biélorussie) est liquidé. 300 juifs sont tués, 50 jeunes gens réussissent à gagner la forêt voisine, où ils se joignent à l'unité de partisans « Vengeance ». Très peu d'entre eux verront la fin de la guerre.

1944.

- 9 971 juifs sont gazés en un seul jour au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Des familles entières ont été déportées du camp de concentration de Theresienstadt, afin de montrer aux délégués de la Croix-Rouge que « les juifs ne sont pas maltraités à Auschwitz ». Après le départ des missions d'inspection, les juifs sont gazés.

- 1 501 hommes et femmes sont entassés dans des wagons à bestiaux et déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d'extermination d'Auschwitz. 1 311 d'entre eux sont gazés dès leur arrivée, 25 juifs seulement survivent jusqu'à la libération du camp, en 1945.

- L'historien juif Emmanuel Ringelblum, originaire de Buczacz, est découvert par la Gestapo à Varsovie. Lui et les siens sont torturés puis assassinés. Ringelblum a tenu un journal de la vie quotidienne dans le ghetto * il a conservé l'histoire tragique du ghetto de Varsovie sur des milliers de morceaux de papier qu'il par­vint à dissimuler. Retrouvés après la guerre, ces papiers représentent une documentation irremplaçable.
* [Édition française parue sous le titre Chronique du ghetto de Varsovie, Robert Laffont, 1959.]

01/03/2015

1 er mars, ce jour-là, n'oubliez pas

1 er mars, ce jour-là, n'oubliez pas


1349

- La communauté juive de Worms, sur le Rhin, subit à son tour les persécutions consécutives à la peste noire. Le bourgmestre de la ville condamne les juifs à périr sur le bûcher. Plus de 580 d'entre eux meurent dans les flammes.

1919

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrome à Skvira (Kiev). 13 juifs sont égorgés et 8 autres grièvement blessés.

- A Breslau, des nazis attaquent des avocats et des juges Juifs. C’est une des  première violence organisée contre les juifs par le régime nazi.

------------------------------

1936

Mars Souvenez-vous

Moi de Mars Interdiction pour la première fois aux Juifs de participer au scrutin (le scrutin du 29 mars étant destiné à plébisciter la politique d'Hitler, il est déclaré que c'est au peuple allemand et non aux Juifs que s'est adressé le Führer car les Juifs ne sont que des hôtes et ne sont pas des citoyens)

------------------------------

1940

- 

Le " jeudi sanglant " de l'histoire de Lodz/Litzmannstadt (Pologne). L'armée allemande organise un pogrome contre la population juive de la ville. Plusieurs juifs sont tués, les autres sont chassés dans le ghetto sans pouvoir emporter leurs affaires.

1941

- En ce jour, la ville de Plock (Pologne) est " plus de ses juifs ". Entre le 20 février et le 1er mars, 7 000 personnes environ partent à pied vers le camp de Dzialdowo. Les juifs des petites communautés des environs sont déportés vers d'autres camps. Tous ces juifs y périssent.

- 4 300 juifs du ghetto de Skiernievice (Pologne) sont déportés au ghetto de Varsovie.

- En France, les comptes bancaires des juifs sont bloqués.

1942

- L’extermination commence à Sobibor. Jusqu’en octobre 1943, on y a massacré 250.000 Juifs.

- A Belovchtchina (Russie), 800 femmes et enfants juifs sont fusillés par les nazis.

- Le ghetto de Kremenets (Ukraine) est bouclé hermétiquement, la garde renforcée. Les juifs enfermés dans le ghetto, ne recevant plus aucune nourriture et plus d 'eau potable, commencent à dépérir.

1943

- 5 000 juifs sont rassemblés dans une large tranchée creusée au centre du ghetto de Minsk (Biélorussie) où ils sont tués. Parmi les victimes figurent les pensionnaires de l'orphelinat du ghetto. Les membres du Conseil juif ont été obligés de creuser la fosse.

1945

- Le dernier transport de déportés du camp de regroupement de Risiera di San Sabba, près de Trieste (Italie), arrive au camp de concentration de Dachau (Allemagne). Le convoi se compose de juifs et de résistants italiens.

27/02/2015

27 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

27 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

1919

- Dans la ville d’Ananiev (Russie), des unités de l’Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura déclenchent un pogrome contre la population juive. 14 juifs sont massacrés.

1942

- 250 juifs sont arrêtés dans le ghetto de Wlodzimierz (Ukraine). Ils sont déportés vers Kiev sous prétexte de travail forcé. On n’en retrouvera jamais nulle trace.

1943

- 

Les juifs travaillant encore pour l’industrie de guerre à Berlin sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

1945

- Un dernier transport de 6 000 détenus du camp de concentration de Gross-Rosen (Silésie) part vers l’ouest. Il s’arrête d’abord au camp de concentration de Buchenwald (Allemagne) avant d’arriver à celui de Mauthausen (Autriche). On ne compte alors que 1 200 survivants.

15/01/2015

15 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

15 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

1755.

- Le dernier homme à être brûlé comme judaïsant à Lisbonne est Jeronimo José Ramos, un marchand de Bragance. S'étant évadé avant l'autodafé du 24 septembre 1752, il est repris pour se voir finalement condamné à mort, faute de s'être repenti.

1919.

- Des troupes commandées par Kozyr­Zyrko, allié de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, se livrent à un pogrome contre les juifs d'Ovrutch (Volhynie). 32 personnes sont massacrées.

1920.

- Dans la ville de Gogolevo, l'Armée nationale ukrainienne, commandée par Romachko, se livre à un pogrome contre la population juive. 42 personnes sont tuées, 6 grièvement blessées.

1921.

- Le village de Dumanovka (Kiev) est le théâtre d'un pogrome exécuté sous les ordres de Strukovtzy, commandant d'une unité alliée à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. 4 juifs sont massacrés.

1937.

- Suppression des allocations familiales

1942.

- 1 000 juifs sont déportés du camp de concentration de Theresienstadt au ghetto de Riga (Lettonie). Dès leur arrivée, 924 d'entre eux sont conduits dans une forêt voisine, où ils sont fusillés.

1943

- Les allemands vident le camp de détention de Zaslaw et envoient ses prisonniers à Belzec pour y être gazés. Sans eau ni nourriture, le train stationne 3 jours durant. Tous ses passagers sont morts, excepté Emil Manaster, qui a sauté du train.

- 27 juifs vivant à Bilgoraj (Pologne) sont pris et fusillés par les SS. Dans les forêts qui entourent la ville, un groupe de jeunes résistants juifs lutte sans répit contre les occupants allemands. Ils parviennent néanmoins à survivre jusqu'à la fin de la guerre.

- Les SS et la police ukrainienne massacrent 2 500 juifs du ghetto de Jaryczov Novy (Pologne).

- Deux transports quittent le camp de regroupement de Malines (Belgique) avec 632 juifs, dont 287 enfants, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne). 11 déportés seulement survivront jusqu'à la libération du camp en 1945.

1944.

- Un vingt-troisième transport quitte le camp de regroupement de Malines avec 625 juifs, dont 62 enfants, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz, en même temps que 351 gitans, dont 12 seulement survivront jusqu'à la libération du camp en 1945.

1945

- Au camp de travail de Brodnica, les femmes juives trop malades ou faibles pour être transportées, sont tuées.

- Une épidémie de Typhus sévie à Auschwitz. On dénombrera 20 000 morts

09/01/2015

9 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

9 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1942

-A Khmielnik (Pologne), la police locale massacre une partie des habitants juifs. Le Conseil juif est alors dissous par le chef de la police.

1943

- Un train quitte Vienne avec 101 juifs déportés à destination du camp de concentration de Theresienstadt (Terezin, Tchécoslovaquie).

1945

- Un groupe de fascistes hongrois pénètre par effraction dans le sanatorium Janos à Budapest, où ils tirent brutalement les malades juifs de leur lit, en tuant plusieurs.

02/01/2015

2 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.

2 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas.


1235

- Le cadavre d’un chrétien est découvert sur la route entre Lauda et Bischofsheim (Allemagne). On soupçonne les juifs de Bischofsheim, et avant qu’une enquête officielle ait pu avoir lieu, les habitants et le clergé de la ville massacrent hommes, femmes et enfants de la communauté juive. Le même jour, 8 notables juifs de Lauda et de Bischofsheim sont poursuivis pour le même crime. Ils sont torturés, condamnés et exécutés.

1920

- Pour la deuxième fois en trois mois, la ville de Bobrovitzy est envahie par des unités relevant de l’armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura. Au cours du pogrome qui suit, 38 juifs sont massacrés, 16 gravement mutilés au point que 8 d’ente eux meurent des suites de leurs blessures. De nombreuses juives sont violées, souvent à plusieurs reprises.

1940

- Un ghetto est créé à Chrzanow (Pologne). Les juifs y habitent depuis le XVIe siècle. La ville compte alors 8 000 juifs.

- Interdiction aux Juifs de publier des avis de décès.

1942

- Rentrant dans le ghetto de Lwow (Ukraine), une brigade de 60 travailleurs juifs est dirigée vers une prison. Le lendemain, ces juifs sont fusillés.