27/05/2015

28 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

28 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1349 



- Un incendie éclate à Breslau (Allemagne). La foule profite de la catastrophe pour attaquer les juifs, dont 6 seulement survivent sur une communauté de 66 familles. 



1679 



- Cinquième et dernier autodafé en un an à Palma de Majorque : 13 personnes, descendant de juifs contraints au baptême, sont accusées de " judaïser ", (pratiquer clandestinement la religion juive). Ils sont punis de prison et voient leurs biens confisqués par l'Eglise et la Couronne espagnole.



1919 



- 180 juifs sont assassinés par l'Armée nationale ukrainienne au cours de plusieurs pogroms dans la ville de Litin . 



- 80 juifs sont assassinés et les biens juifs saccagés dans la ville de Smela lors d'une attaque par les  allié de l'Armée nationale ukrainienne de Petlioura.

- 400 juifs sont tués lors d'un pogrom déclenché par des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Petlioura à Trostyanets. 



1943 



- Les 600 survivants du ghetto de Grodek Jagiellonsk (Ukraine) sont fusillés et enterrés dans des fosses communes près d'Artyszczov.

21:49 Écrit par dorcas dans Ce jour là, n'oubliez pas | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pogrom, ukraine |  Facebook |

27 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

27 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1096

- Des troupes de la première croisade commandées par le compte de Leiningen arrivent à Mayence (Allemagne) et commencent à massacrer les juifs de la ville en dépit de la protection qui leur a été accordée par décision de l’empereur germanique Henri IV. Les 1 300 membres de la communauté, réfugiés dans le château de l’évêque, sont égorgés.



1942

- 

3 000 juifs sont déportés du camp de concentration de Theresienstadt au camp d’extermination d’Auschwitz. 



- Un train quitte Vienne (Autriche) avec 991 juifs déportés à destination de Minsk (Biélorussie).

- 

Les juifs de Dubno (Ukraine) sont enfermés dans un ghetto où les nazis procèdent à une sélection impitoyable. 5 000 juifs considérés comme des bouches inutiles sont massacrés et enfouis dans des fosses communes.

- 

2 000 juifs déportés de Dortmund (Allemagne) et de Tchécoslovaquie trois semaines auparavant et regroupés à Zamosc (province de Lublin) sont envoyés au camp d’extermination de Belzec.

- 350 juifs de la ville de Laszczov (Pologne) sont déportés eux aussi à Belzec.

- Attentat contre Heydrich qui meurt le 4 juin. En represailles, le village de Lidice, en Bohème, est rasé.

1943



- A Tluste (Ukraine), les nazis conduisent 3 000 juifs, rassemblés sur la place du marché, au cimetière, où tous sont massacrés.

- 

Au ghetto de Sokal (Ukraine), tous les internés, 2 500 environ, sont tués. Sokal est déclaré « purifié de ses juifs ». Cependant, 60 d’entre eux parviennent à survivre en se cachant.


23 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

23 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.


1536.

- La deuxième bulle du pape Paul III instaure les tribunaux de l'Inquisition au Portugal, ouvrant la voie aux meurtres les plus cruels.

1919. 

- 6 juifs sont massacrés à Novo­Konstantinov (province de Podolie) lors d'un pogrom que déclenchent des bandes dirigées par Hepel, un allié de l'Armée nationale ukrainienne.

1938.

- 120 personnes, dont 50 juifs, sont déportées de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Dachau. Les juifs sont particulièrement maltraités par leurs gardiens au cours du voyage.

1941

- Himmler autorise le service de santé de la Luftwaffe à effectuer des expériences dans les camps.

1942.

- Un juif est pendu par la Gestapo à Warta (Pologne).

- Un premier groupe de 2 000 juifs est déporté du ghetto de Wlodava (du côté de Lublin) au camp d'extermination de Sobibor.

1943. 

- Le ghetto de Przemyslany (Ukraine) est liquidé. La ville est déclarée « purifiée de ses juifs ».

- A Jezierzany (Ukraine), 700 juifs sont assassinés par les SS et la police ukrainienne.

10/05/2015

7 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.

7 mai, ce jour-là, n'oubliez pas.


1919.

- 82 juifs sont égorgés et 12 blessés au cours d'un pogrom à Brazlav (Podolie), déclenché par l'ataman Tiutiunnik et ses unités, alliés à l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura.

1942.

- Les nazis déportent 800 juifs du ghetto de Grodek, (Ukraine), au camp de Janovska à Lwow.

- 1 000 juifs du ghetto de Josefov (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Sobibor.

- En même temps, 2 500 juifs du ghetto de Ryki sont envoyés à Sobibor, où ils sont tués.

1943.

- Les 370 juifs restant à Novogrudok (Biélorussie) sont fusillés. Peu avant, ils avaient réussi à creuser un tunnel qui permit à une centaine d'entre eux de fuir et de poursuivre la lutte contre les nazis et les collaborateurs biélorusses.

- 1 000 juifs sont déportés de Zagreb (Yougoslavie) au camp d'extermination d'Auschwitz.

24 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

24 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.



1288. 

- Les juifs de la ville de Troyes sont accusés de meurtre rituel. Lors de Pessah, un cadavre a été dissimulé dans la maison d'un notable juif. L'enquête est menée par les franciscains et les dominicains. 13 juifs, la plupart appartenant à la famille, se sacrifient pour sauver le reste de la communauté. Ils sont brûlés vifs sur le bûcher.

1905. 

- Un groupe de 14 jeunes gens de Tchudnovo (Ukraine) se rend à Jitomir afin d'aider les juifs qui y sont victimes des attaques de la foule déchaînée. En traversant Trojanovo, 10 d'entre eux sont sauvagement massacrés par des paysans.

1920.

- Au cours d'un pogrom à Hodorkov (Kiev), des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, égorgent près de 700 juifs et en blessent 800 autres en douze heures.

1941.

- Création d'un ghetto à Lublin : 34 000 juifs y sont entassés. Il leur est interdit d'en sortir. 10 000 juifs seront dispersés dans des ghettos plus petits du côté de Lublin.

- A Schkede, (Lettonie), 40 femmes juives employées par la police de sécurité) sont fusillées par les nazis.

1942.

- 600 juifs de Kossov (Ukraine) qui ne possèdent pas de permis de travail sont déportés au ghetto de Kolomyya.

- Plusieurs centaines de juifs de Kuty, considérés comme trop vieux ou trop malades pour travailler sont déportés. De nombreux déportés meurent au cours des marches forcées. A l'exception de 20 personnes, tous les juifs se trouvant encore à Zablotov sont déportés au ghetto de Kolomyya.

- La Gestapo pend 10 juifs à Warta (Pologne).

- Un transport quitte Nuremberg avec 650 juifs déportés au camp d'extermination de Belzec.

1943.

- En ce jour, 4 000 juifs sont assassinés à Izbica (du côté de Lublin).

- 3 500 juifs de Javorov (Ukraine) : une partie est massacrée, une autre déportée au camp de Janovska à Lvov/Lemberg.

1945

- Gazage de 1.441 malades à Mauthausen

22 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

22 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.


1919.

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura traversent la ville de Krasnostav (province de Volhynie). Elles déclenchent un pogrom qui dure deux jours. 3 juifs sont tués et presque tous les hommes sont fouettés publiquement.

1941.

- Les nazis édictent des ordonnances contre les juifs de Skopje (Yougoslavie). A cette époque, la ville compte 4 000 juifs. Des juifs y ont vécu sans doute depuis l'époque romaine.

1942.

- 1 000 jeunes gens sont déportés du ghetto de Javorov (Ukraine) au camp de travail forcé de Janovska.

- 750 juifs d'Osencin (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Chelmno.

- Environ 3 000 juifs du ghetto de Wloclawek (Pologne) sont déportés par les nazis au camp d'extermination de Chelmno, où ils périssent tous.

1945.

- Révolte des 600 détenus du camp de concentration de Jasenovac (Yougoslavie). 520 d'entre eux sont tués, 80 seulement parviennent à fuir, parmi lesquels 20 juifs.

- Sachsenhausen. A la libération, les soldats russes trouvèrent dans le camp de Sachsenhausen 3.000 prisonniers, dont 1400 femmes. Ils étaient presque tous mourants, malades ou complètement affaiblis.

21 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

21 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.


1920.

- Plusieurs juifs sont chassés de leur appartement par un détachement de soldats polonais à Vilna. L'un d'eux est immédiatement fusillé, un autre lié derrière un cheval qui l'entraîne dans les rues jusqu'à ce qu'il meure.

1933.

- Interdiction des abattages rituels juifs en allemagne

1941.

- Création du camp de concentration de Semlin près de Belgrade. Jusqu'à la fin de 1942, 15 000 juifs environ seront gazés dans des camions marqués aux insignes de la Croix-Rouge.

1942.

- 300 juifs d'Osymiony (Biélorussie) sont déportés au ghetto de Vilna (Lituanie).

1944.

- Pendant trois jours,les juifs d'Ungvar (Ukraine) sont rassemblés dans la cour d'une usine. On y entasse également les juifs des environs, soit 25 000 personnes au total, qui doivent attendre leur déportation dans des conditions inhumaines.uk

1945

- Gazage de 684 malades à Mauthausen - Gusen.

20 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

20 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1017. 

- Un orage terrifiant se déchaîne sur Rome, causant de nombreuses victimes. On raconte au pape Benoît VIII que les juifs ont insulté l'image du Christ à la synagogue. Il en fait décapiter plusieurs.

1506.

- Le massacre des juifs de Lisbonne qui a débuté la veille, 19 avril, prend de l'ampleur avec l'arrivée des villageois des environs qui participent au pillage et au massacre. 1 000 juifs sont tués.

1639.

- Un enfant chrétien ayant disparu le mercredi précédant la Pâque juive. Deux juifs de la ville de Leczyca (Pologne), sont torturés puis exécutés.

1941.

- Les juifs de Belgrade doivent se faire recenser et porter obligatoirement l'étoile jaune. 9 145 juifs sont recensés.

1942.

- Il est interdit aux juifs d'Allemagne d'utiliser les transports en commun.

1943.

- 1 166 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d'extermination de Sobibor.

- En l'honneur de l'anniversaire de Hitler, 30 intellectuels juifs, médecins, avocats, ingénieurs, détenus dans plusieurs dépendances du camp de Janovska près de Lwow (Ukraine) sont conduits dans une gorge près des sablières de Piaski pour y être fusillés.

1944.

- Les juifs doivent s'installer dans le ghetto qui vient d'être délimité à Maramarossziget (Hongrie).

- Une révolte éclate à Ponary, près de Vilna (Lituanie), parmi les juifs obligés de brûler des cadavres afin d'effacer les traces des crimes nazis. Près de 100 juifs sont tués, 15 réussissent à fuir.

17 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

17 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.


1942.

- Les limites du ghetto de Pinsk (Biélorussie) sont réduites. 400 juifs sont fusillés.

- 250 juifs sont déportés de Sanniki (Pologne) au camp d'extermination de Chelmno, où ils périssent tous.

1943.

- 20 juifs de la ville d'Avignon sont transférés au camp de regroupement de Dran, d'où ils seront déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Les SS et la police ukrainienne assassinent 500 juifs à Kozova (Ukraine).

- 250 juifs de Lechniôw (Pologne) sont conduits au centre de regroupement de Brody.

1944.

- Durant la Pâque juive, les SS encer­clent la ville hongroise de Nyiregyhaza, où ils arrêtent tous les juifs. En outre, les juifs de 36 communautés environnantes viennent les rejoindre dans un ghetto surpeuplé qui compte près de 18000 âmes.

1945

- Marches de Sachsenhausen et Ravenbruck : 17 000 femmes et 46 000 hommes sont évacués en profondeur du territoire allemand.

14/04/2015

13 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

13 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1891.

- Quelques jours avant la fête de la Pâque, la fille du tailleur juif Sarda de Corfou (Grèce), âgée de huit ans, disparaît. On la retrouve morte le 13 avril. Bien qu'elle soit juive, une rumeur prend naissance rapidement : chrétienne, elle avait été adoptée par Sarda. Excités, les paysans des environs commencent à piller et à attaquer les juifs, qui se retrouvent assiégés dans leur quartier ou dans la forteresse de l'île.

1941.

- En ce jour, des nazis d'origine allemande  pillent les biens juifs dans la ville d'Osijek (Hongrie). Ils exigent une contribution de 20 millions de dinars. Les juifs sont ensuite chassés de la ville, dont la synagogue est incendiée et le cimetière juif profané.

- Première rafle de Juifs étrangers en France.

1942.

- 250 juifs de Chrzanơw (Cracovie) sont déportés vers le camp de regroupement de Turobin.

- Après la déportation des juifs des petites communautés environnantes à Wlodzimierz (Ukraine), 22000 juifs se trouvent internés dans ce ghetto. La première étape vers l'extermination consiste à les partager en deux groupes, celui des valides et celui des non-valides. A partir du 13 avril, les non-valides sont emmenés quotidiennement hors de la ville, où ils sont tués.

1943.

- 3 000 juifs du ghetto de Bobrka (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec.

- 1204 juifs internés au camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d'extermination de Sobibor.

- Les nazis assassinent 2000 juifs dans le ghetto de Buczacz (Ukraine).

1944

- Départ de Drancy pour le camp d’extermination d’Auschwitz avec un convoi de 1500 déportés, 265 seront directement gazés à leur arrivée, 105 hommes et 70 femmes seront encore vivant à la libération.

1945

- 5 000 Juifs pris d’Auschwitz pour une marche vers Belsen sont enfermés dans une grange, mise à feu. De Juifs nombreux s’échappent.

11 Avril, ce jour-là, n'oubliez pas

11 Avril, ce jour-là, n'oubliez pas

1649.

- Le règne de l'Inquisition au Mexique connaît son apogée avec un grand autodafé dans la ville de Mexico, au cours duquel 109 habitants se trouvent accusés d'être judaïsants, c'est-à-dire des descendants de juifs baptisés de force qui pratiquent encore le judaïsme clandestinement. 75 sont brûlés en effigie, 13 sont brûlés sur le bûcher, dont 12 après avoir été garrottés. Un seul est brûlé vif, parce qu'il refuse de se repentir.

1940.

- Tous les intellectuels, juifs et polonais, de Zychlin (province de Lodz) sont arrêtés par les nazis et déportés vers plusieurs camps de concentration, d'où aucun ne reviendra.

1941.

- Les fascistes hongrois occupent la ville de Subotica (Yougoslavie). Quelques jeunes juifs résistent, avant que 250 d'entre eux ne soient fusillés.

1942.

- 250 juifs, qui se trouvaient hors du ghetto, sont arrêtés à Zablotov (Ukraine) pour être déportés vers une destination inconnue.

- La veille de la Pâque, les nazis rassemblent les habitants juifs de Zamosc (Pologne) sur la place du marché. Plusieurs centaines d'entre eux sont abattus sur place. 3 000 sont déportés au camp d'extermination de Belzec, où ils périssent tous.

1945

- Libération du camp de Buchenwald. On estime que dans les derniers jours avant la libération du camp, 13 500 personnes sont mortes d’épuisement, de faim, ou ont été tuées.

- 1.100 déportés d'Ellrich, Niexei et Wieda, kommandos de Dora sont brûlés vifs dans une grange de Gardelegen par les SS et des membres du Volksturm.

- 100 juifs d'origine hongroise, hommes, femmes et enfants, sont assassinés à Randegg, petite ville d'Autriche.

12 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

12 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1463.

- Une croisade ayant été prêchée après la prise de Constantinople par les Turcs en 1453, les croisés, mendiants, moines, paysans et aventuriers se mettent en route en ce jour. Rassemblés en Pologne, ils marchent sur Cracovie, où ils attaquent la population juive. 30 juifs sont massacrés, de nombreux autres blessés.

1940.

Hans frank ordonne de vider Cracovie de tous les juifs

1941.

- Les troupes allemandes occupent Belgrade. Première mesure antijuive promulguée : confiscation des biens. Les juifs doivent quitter leurs maisons. Les Yougoslaves d'origine allemande s'emparent des magasins et des appartements juifs. La synagogue ashkénaze est transformée en lupanar, l'autre en garde-meuble pour les biens confisqués.

1942.

- Début de la première déportation de juifs de Krasnik (province de Lublin) : 2 000 juifs sont envoyés au camp d'extermination de Belzec, où ils périssent tous.

1943.

- 2 000 juifs qui survivent à Brzezany (Ukraine) sont fusillés sur place par les nazis.

1945. 

- La veille de la libération de Vienne (Autriche) par l'armée soviétique, 9 juifs sont découverts et fusillés.

4 avril, ce jour-là, n’oubliez pas.

4 avril, ce jour-là, n’oubliez pas.

1941

- Une lettre du Dr Fritz Mennecke fournit la première preuve qu'on « sélectionne » au camp de Sachsenhausen les détenus invalides pour les envoyer à la mort dans les instituts d'euthanasie.

1942.

- 1 500 juifs du ghetto de Horodenka (R.S.S. d'Ukraine) sont rassemblés et assassinés.

- Un premier convoi de 1 000 juifs quitte le ghetto de Snyatyn (Ukraine) à destination du camp d'extermination de Belzec.

- Un ghetto est créé à Braslav (Biélorussie) : tous les juifs de la ville ainsi que des communautés environnantes, telles Dubinovo, Druya, Druysk, Miory et Turmont, y sont rassemblés. Le ghetto est divisé en deux parties, l'une destinée aux internés valides, l'autre pour ceux qui sont incapables de travailler. Les juifs sont soumis à un régime particulièrement sévère.

- Création d'un ghetto à Sarny (Ukraine). En outre, les juifs doivent payer une amende de 250 000 roubles. Des otages sont pris, garantissant que l'argent sera payé le plus rapidement possible.

1943.

- Les SS tuent 3 500 juifs à Svieciany (Lituanie).

1944.

- Le convoi de déportés qui a quitté le camp de Risiera di San Sabba, (Italie), arrive au camp d'extermination d'Auschwitz. La plupart des juifs sont aussitôt gazés, les autres sont destinés au travail forcé. Aucun d'eux ne survivra.

- Un 24e convoi quitte le camp de regroupement de Malines (Mechelen, Belgique) avec 625 juifs, dont 62 enfants, déportés au camp d'extermination d'Auschwitz. 147 déportés survivront jusqu'à la libération du camp, en 1945.

1945

- Avec l’avancée américaine en Allemagne, l’armée parvient à libérer certains camps mineurs. Des centaines de corps parsèment le sol. Eisenhower rapporte la vision d'horreur à Churchill.

- Plus de 28.000 détenus arrivent à Bergen Belsen. Il en arrivera Jusqu’au 13. La plupart des détenus mourront de faim.

3 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

3 avril, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1919.

- Le 61e régiment « Gaissin », une unité de l'Armée nationale ukrainienne de Petlioura, se livre à un pogrome à Uhomir (province de Podolie). 5 juifs sont assassinés et 10 autres grièvement blessés.

1941.

- Les juifs du port de Benghazi (Libye) sont attaqués par des jeunes Arabes déchaînés après que les Italiens eurent repris la ville.

1942.

- 1 200 juifs sont déportés de Tlumacz (Ukraine) à Stanislalov, où ils sont assassinés.

- Les 129 derniers juifs d'Augsbourg (Allemagne) sont déportés vers l'est à destination du camp d'extermination de Belzec (Pologne).

- En deux jours, 10 000 femmes et enfants juifs d'Autriche, de Hongrie, d'Allemagne et d'autres pays sont fusillés dans la forêt de Bikerneku, près de Riga (Lettonie).

1944.

- Le gouvernement hongrois décrète que tous les juifs du pays doivent porter l'étoile jaune.

1945.

- A l'approche de l'armée soviétique, les nazis assassinent 497 juifs condamnés au travail forcé à Bratislava (Slovaquie).

- Les détenus juifs du camp de travail forcé d'Ohrdruf (Allemagne) sont transférés à pied au camp de concentration de Dachau. 500 périssent en chemin.

- Les internés du camp de concentration de Dora-Nordhausen (Allemagne), parmi lesquels de nombreux juifs, sont déportés au camp de Theresienstadt. 300 d'entre eux périssent durant le transport.

2 avril,ce jour-là, n'oubliez pas.

2 avril,ce jour-là, n'oubliez pas.

1265.

- Un pogrome éclate à Coblence, sur le Rhin (Allemagne). 20 juifs, dont des enfants, sont massacrés.

1279.

- Les juifs de Rothampton (Angleterre) sont accusés d'avoir crucifié un enfant chrétien, ce qui provoque la mort cruelle de nombreux juifs à Londres, où leurs cadavres restent pendus dans les rues.

1642.

- Au cours d'un autodafé à Lisbonne, 86 personnes sont accusées de faire partie des judaïsants, soit de descendre de juifs baptisés de force plusieurs siècles auparavant et qui pratiqueraient toujours la religion juive en secret. 2 d'entre eux sont brûlés vifs, 4 sont garrottés avant d'être brûlés, 80 autres sont condamnés aux galères.

1940. 

- Jusqu'au 4 avril, 179 juifs sont massacrées par la Gestapo dans une forêt près de Rosseszyca (Pologne).

1942.

- 64 juifs sont assassinés par les SS dans la ville de Feodossiya (Ukraine).

- 1 000 juifs du ghetto de Kolomyya (Ukraine) sont déportés au camp d'extermination de Belzec (Pologne).

1943.

- Liquidation du ghetto de Zloczov (Ukraine). Tous les internés sont fusillés à Jelechowice ou déportés au camp d'extermination de Belzec.

1944.u

- 1 500 juifs d'Athènes sont déportés du camp de Haidon au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Les wagons renfermant des juifs espagnols, italiens et portugais sont détachés du convoi pour être déviés vers le camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne). Les juifs qui survivent au voyage, soit 155 personnes, sont finalement envoyés à Magdeburg où ils seront sauvés par l'armée américaine au moment où les SS s'apprêtaient à les fusiller.

31 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

31 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1283

- Dans la ville de Bad Kreuznach (Allemagne), le juif Ephraim ben Eliezer Ha-Levi meurt rompu sur la roue.

1310

- A Paris, un juif sans doute baptisé de force est brûlé sur le bûcher. Il avait été condamné à mort pour être revenu au judaïsme.

1349

- 4 juifs sont brûlés sur le bûcher dans la petite ville de Mellrichstadt (Allemagne).

1492

- Selon un décret royal promulgué par les monarques espagnols Ferdinand et Isabelle, tous les juifs doivent avoir quitté le territoire espagnol dans les quatre mois. Passé ce délai, prolongé ensuite jusqu'au 3 août, ceux qui seront découverts deviendront passibles de la peine de mort.

1935

- Pour la garde des camps de concentration, des unités spéciales de SS sont formées : ce sont les fameux « Totenkopfverbände » (unités à tête de mort).

- 
Il est interdit aux musiciens juifs professionnels d’exercer leur métier.

1941

- Un ghetto est créé à Kielce (Pologne), destiné à contenir 28 000 juifs. 3 000 internés viennent de Lodz/Litzmannstadt. En raison des mauvaises conditions sanitaires et du surpeuplement, 4 000 juifs meurent dans l’année par suite d’une épidémie de typhus. En même temps, malgré le manque de place, les juifs de la province continuent à être amenés dans le ghetto.

1942

- Un premier transport quitte la petite ville d'Opole Lubelskie (Pologne) à destination du camp d'extermination de Belzec.
Au début de la Seconde Guerre mondiale, outre les 4 000 juifs de la ville, 2 000 réfugiés d'Autriche et 2 500 juifs de Pulawy vivaient à Opole Lubelskie.

- 6 000 juifs sont déportés en quatre transports du ghetto de Stanislavov (Ukraine) au camp d'extermination de Belzec.

- 

La Gestapo attaque le ghetto de Minsk (Biélorussie) pour y écraser la résistance.

1943

- Un transport de 85 juifs quitte Vienne (Autriche) à destination du camp d'extermination de Treblinka (Pologne).

- Le nombre des déportés juifs Hollandais est de 52.403 depuis le début des déportations. Ils seront 105.000 à la fin de la Guerre. 5.000 seulement reviendront.

- A cette date, 49.906 juifs ont été déportés de France

 

28 mars, ce jour-là, n'oubliez pas 



28 mars, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1871.

- Un pogrome éclate à Odessa (Ukraine). Il dure quatre jours.

1900. 

- A Konitz (Allemagne), après la découverte du cadavre d'un jeune homme, plusieurs juifs sont accusés d'avoir commis un meurtre rituel. Des émeutes antijuives éclatent, la synagogue de la ville est attaquée. Finalement, un des accusés, Moritz Lewy, est condamné à quatre ans de prison. Il sera gracié ensuite par l'empereur Guillaume II.
La population juive de Konitz décroît, ruinée par l'agitation antisémite.

1919

- Un juif est tué au cours d’un pogrome auquel se livrent les soldats de Zaporojski à Tchernigov (Ukraine).

1933

- Goebbels organise le boycott des magasins tenus par des Juifs à Berlin. Le boycott sera rendu obligatoire pour les membres du parti en 1935.

1942

- 1 500 juifs de Drohobycz (Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec (Pologne), où ils périssent tous.

- Le premier train de victimes françaises part ainsi pour Auschwitz le 28 mars 1942,

1944.

- Un transport quitte le camp de Risiera di San Sabba, (unique camp de concentration allemand en Italie), à destination du camp d'extermination d'Auschwitz. 25 juifs malades et âgés d'une maison de retraite de Trieste font partie des déportés.

- 600 juifs de Borislav (Ukraine) sont transportés au camp de Plaszow, près de Cracovie, d'où ils sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

02/04/2015

25 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

25 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1350.

- Dans la ville d'Eger (Bohême), la foule, excitée par le sermon d'un franciscain, se rue au pillage. Toute la communauté juive est massacrée, à l'exception de Meïr, architecte de la synagogue locale, de sa mère et de sa femme.

1919.

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrome dans la ville de Romanov (Volhynie). 8 juifs sont massacrés et de nombreux autres blessés.

- Les troupes de l'Armée nationale ukrainienne occupent la ville de Tetiev (Ukraine). 2 000 juifs se réfugient dans la synagogue. Les soldats y mettent le feu. Le bâtiment est entièrement détruit. De nombreux autres juifs sont tués par des soldats armés de sabres. Au total, 4 000 des 6 000 juifs de Tetiev périssent.

1941

- Himmler déclare vouloir constituer à Auschwitz une centrale d'armement où travailleraient 100.000 déportés; mais, en même temps, devrait coexister un appareil d'anéantissement, qui permettra l’extermination de 2.500.000 juifs.

1942

- En septembre 1941, le premier ghetto de Galicie avait été créé à Tarnopol (Ukraine). 12 500 juifs s’y trouvaient internés. En ce jour le massacre commence : 1 000 juifs sont fusillés par un commando allemand dans une forêt voisine.

- Les SS arrêtent 105 juifs dans le ghetto de Glebokie (Biélorussie) et les fusillent. Les jeunes juifs du ghetto cherchent alors à rejoindre les partisans soviétiques qui opèrent dans les bois.

- 

Un transport de plusieurs centaines de juifs originaires de Bratislava (Slovaquie) quitte le camp de travail de Sered à destination du camp d’extermination d’Auschwitz.

- Départ du camp de Drancy avec 1008 déportés pour le camp de Sobibor, 970 seront gazés à leurs arrivée, on ne connaît que 5 hommes survivant à la libération.

1943.

- Un deuxième transport de 2 500 juifs de Skopje (Yougoslavie) part pour le camp d'extermination de Treblinka (Pologne).

- Liquidation du ghetto de Zolkiev (Ukraine), où 2 000 juifs sont assassinés. 100 jeunes hommes et 70 femmes juives sont déportés au camp de travail forcé à Janovska, à Lwow (Ukraine).

- 1 008 hommes et femmes quittent le camp de regroupement de Drancy à destination du camp d'extermination de Sobibor (Pologne). 970 d'entre eux sont gazés dès leur arrivée. 5 juifs seulement vivent encore à la libération

1944

- En ce jour, de nombreux juifs d’Athènes sont arrêtés et déportés par les SS au camp d’extermination d’Auschwitz.

23 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

23 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1939.

- L'armée allemande occupe Memel (Lituanie). Le rideau se lève sur la tragédie des juifs qui y vivent.

1942

- La police locale, aidée par les « gardes de Hlinka », se livre à une rafle des juifs de Bratislava ( Slovaquie). Des centaines de juifs sont arrêtés et déportés au camp de travail de Sered.

1943.

- A 6 heures du matin commence la déportation des juifs de nationalité française internés au camp de Drancy. 780 juifs de Marseille et 580 Français non juifs accusés d'avoir violé la législation antijuive sont entassés dans des wagons à destination du camp d'extermination d'Auschwitz (Pologne).

- 1 250 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp d'extermination de Sobibor (Pologne).

- Un transport avec 4 000 juifs de Marseille quitte le camp de regroupement de Drancy à destination du camp d'extermination de Sobibor (Pologne).

- Le même jour, 994 autres hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy à destination du camp d'extermination de Sobibor (Pologne). 950 juifs sont gazés dès leur arrivée. Aucun ne survit

1944

- Rafle des Juifs de l'ex zone italienne de Grèce : 5.400 juifs sont déportés dont 1.725 d’Ioannina.

- 1 687 juifs de Janina (Grèce) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- 599 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz.

- L'armée soviétique entre dans Buczacz (Ukraine). 800 juifs environ sortent de leurs cachettes dans les forêts ou en d'autres endroits. Mais les Russes ne se maintiennent qu'une semaine et ne peuvent évacuer les juifs lors de leur retraite. Au cours de leur offensive, les Allemands assassinent presque tous les juifs de Buczacz. 100 seulement survivent à la fin de la guerre. En outre, 300 juifs qui avaient été déportés par les Soviétiques ont survécu en U.R.S.S.

21 mars, ce jour-là, n'oubliez pas. 



21 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1349

- Lors de l’épidémie de peste noire, les juifs sont généralement rendus responsables de sa propagation : ils empoisonneraient les puits. Maintes communautés juives sont détruites pour cette raison. Le comte Frederick de Thuringe conseille aux habitants de Mühlausen (Allemagne) de tuer les juifs de la ville. C’est pourquoi tous les juifs, dont le rabbin Eliezer, sont massacrés.

- 

Au cours des persécutions consécutives à l’épidémie de peste noire, les juifs d’Erfurt (Allemagne) sont massacrés. Conduit par les maîtres des corporations, la foule, précédée d’un drapeau et d’une croix, marche sur le quartier juif, dont les habitants tentent courageusement de se défendre. Mais quand une centaine d’entre eux sont tués, ils mettent le feu à leurs maisons et périssent dans les flammes.

1881.

- Des émeutes éclatent contre les juifs du village de Walegozulovo, près de Balta (Ukraine).

1941

- 

A Cracovie (Pologne), les nazis créent un ghetto destiné à contenir 20 000 juifs. 6 000 d’entre eux viennent des villages environnants.

1942

- 26 000 personnes du ghetto de Lublin sont envoyées dans les camps de la mort de Belzec et de Majdanek principalement.

1942.

- Dans le ghetto de Lublin Les internés juifs doivent se présenter aux autorités. Ceux qui se cachent sont pourchassés par les SS. Certains sont tués sur place, d'autres conduits directement aux trains de déportation qui les attendent.

1943

- 

1 200 juifs de Buczacz (Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec.

1945

- Durant la marche de Flossenberg, 1 000 femmes entreprennent la marche. De nombreuses mourront . Seulement 200 survivront.

13/03/2015

13 mars, ce jour-là, noubliez pas. 



13 mars, ce jour-là, noubliez pas.

 

1605

- Lors d'un autodafé à Lima (Pérou), 19 personnes sont accusées de judaïser. 6 sont brûlées en effigie, 3 sont brûlées sur le bûcher et 16 affirment se repentir. Ils doivent dans ce cas faire pénitence publiquement avant d'être privés de tous leurs droits civiques.

1919

- 

Des unités de l'armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à un pogrome à Samgorodok (Kiev). 4 juifs sont massacrés.

1938

- La tragédie des 200 000 juifs autrichiens commence en ce jour, avec l'arrestation de notables de la capitale et des provinces, dont le président de la communauté Desider Friedmann, le vice-président Robert Stricker et le directeur Josef Loewenherz.

1942

- 650 juifs du camp de Hulievka (Ukraine) sont rassemblés par les SS pour être fusillés.

- Dans la ville de Belhatow (Pologne), la police pend 10 juifs sur la place de Narutowicza.

- Les allemands ont déjà tué 240 000 Juifs dans la seul Ukraine jusqu’à présent

1943

- Pendant deux jour le ghetto de Cracovie (Pologne) est liquidé. 2 000 juifs sont déports au camp d'extermination d'Auschwitz, 700 sont fusillés sur place.

- Mise en service d'un four crématoire supplémentaire au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Un transport de 113 juifs quitte Munich pour le camp d'extermination d'Auschwitz.

- 100 notables juifs de Salonique (Grèce) sont pris comme otages afin de garantir l'obéissance des juifs aux ordres des Allemands.

- Liquidation du ghetto de Cracovie, Lemberg, Czestochowa, Bialystok, Minsk et Wilno.

- Du 13 au 14 A Cracovie, 2 000 Juifs sont sélectionnés pour les déportations. Avant le départ du train, des centaines d’enfants, de vieillards et de malades sont exécutés. Les enfants de moins de 3 ans sont brûlés vivants. L’un d'eux, Shashne Hiller est sauvé par un couple qui souhaite le baptiser. Ils l’emmène chez un prêtre du nom de Carol Wollidja, qui refuse de le baptiser, affirmant que ce n’est pas là la volonté des parents. Carol Wollidja deviendra Jean Paul II.

07/03/2015

7 février, ce jour-là, n'oubliez pas

7 février, ce jour-là, n'oubliez pas

1190.

- La communauté juive de Stanford (Angleterre) est attaquée par des croisés partant pour la Terre sainte, qui considèrent comme une bonne action de les massacrer.Les maisons juives sont pillées, plusieurs juifs sont tués, de nombreux autres maltraités. Les croisés se dispersent avant que les fonctionnaires royaux n'aient pu les arrêter.

1691.

- Autodafé à Palma de Majorque (Espagne) : 24 « nouveaux chrétiens » accusés de pratiquer le judaïsme en secret, arrêtés par l'Inquisition cinq ans auparavant et qui avaient réussi à s'évader, sont invités à faire pénitence puis incarcérés.

1919

- Durant deux jours, les troupes de l’armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura traversent Volkovintzy (Ukraine), où ils se livrent à un pogrome sur la communauté de la ville. ils fouettent tous les juifs dont ils parviennent à se saisir. 

Deux jours durant, le 4ème bataillon ferroviaire se live à un pogrome sur les juifs de Vassilkovo (Kiev). 50 juifs sont égorgés, de nombreux autres blessés.

- 

La police allemande pénètre dans le ghetto de Zychlin (Pologne) et massacre plusieurs centaines de juifs dans les rues. La majorité des membres du Conseil juif et leurs familles figurent parmi les victimes. La police juive du ghetto est liquidée, elle aussi, par les Allemands.

1941.

- Tous les juifs d'Allemagne sont soumis au travail obligatoire.

1942

- Plusieurs centaines de juifs du ghetto de Stolpce (Biélorussie) sont emmenés au cimetière juif pour y être assassinés.

- 2 000 juifs sont déportés du ghetto de Mielec (Pologne). Les vieillards ont été fusillés sur place. Les jeunes gens sont envoyés au camp de travail forcé de Pustkow. Quelques juifs restent au camp de travail forcé de Mielec.

- Sixième ordonnance  relative aux mesures contre les Juifs.
1. Limitation des heures de sortie. Il est interdit aux Juifs d'être hors de leurs logements entre 20 et 6 heures.
2. Interdiction du changement de résidence. Il est interdit aux Juifs de changer le lieu de leur résidence actuelle.
Dispositions pénales. Celui qui contreviendra aux dispositions de la présente ordonnance sera puni d'emprisonnement et d'amende, ou d'une de ces peines. En outre, le coupable pourra être interné dans un camp de Juifs.

1943.

- Le ghetto de Radochkovitz (Biélorussie) est liquidé. 300 juifs sont tués, 50 jeunes gens réussissent à gagner la forêt voisine, où ils se joignent à l'unité de partisans « Vengeance ». Très peu d'entre eux verront la fin de la guerre.

1944.

- 9 971 juifs sont gazés en un seul jour au camp d'extermination d'Auschwitz.

- Des familles entières ont été déportées du camp de concentration de Theresienstadt, afin de montrer aux délégués de la Croix-Rouge que « les juifs ne sont pas maltraités à Auschwitz ». Après le départ des missions d'inspection, les juifs sont gazés.

- 1 501 hommes et femmes sont entassés dans des wagons à bestiaux et déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d'extermination d'Auschwitz. 1 311 d'entre eux sont gazés dès leur arrivée, 25 juifs seulement survivent jusqu'à la libération du camp, en 1945.

- L'historien juif Emmanuel Ringelblum, originaire de Buczacz, est découvert par la Gestapo à Varsovie. Lui et les siens sont torturés puis assassinés. Ringelblum a tenu un journal de la vie quotidienne dans le ghetto * il a conservé l'histoire tragique du ghetto de Varsovie sur des milliers de morceaux de papier qu'il par­vint à dissimuler. Retrouvés après la guerre, ces papiers représentent une documentation irremplaçable.
* [Édition française parue sous le titre Chronique du ghetto de Varsovie, Robert Laffont, 1959.]

04/03/2015

4 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.



4 mars, ce jour-là, n'oubliez pas.

 

1649

- Après l'élection d'un nouveau roi de Pologne à Varsovie, au cours de laquelle le chef cosaque Bogdan Khmielnicki joue un rôle décisif, ses hordes regagnent l'Ukraine, où elles continuent à massacrer les juifs. Dans la ville d'Ostrog, les cosaques en tuent plus de 600.

1942

- Les 400 juifs restant à Donetsk (Ukraine) sont assassinés par les SS.

- 3 000 juifs de la ville de Baranovitchi (Biélorussie) et de ses environs sont tués par les nazis.

1943

- U convoi de déportés quitte le camp de regroupement de Drancy. 1 003 hommes et femmes sont envoyés au camp d'extermination de Maïdanek (Pologne). 950 déportés sont gazés dès leur arrivée. 3 juifs seulement survivent lors de la libération du camp, en 1945, par l'armée soviétique.

- les autorités Bulgares, ayant annexé la thrace et la Macédoine y arrêtèrent tous les juifs et les envoyèrent vers deux camps de détention, peu après les juifs furent transportés dans des wagons à bestiaux, escortés par la police bulgare, vers le port de Lom sur le Danube puis livrés aux allemands, ils furent envoyé vers le camps d’extermination de Treblinka, en tout, 11370 juifs furent déportés :livre de yad vashem

25/02/2015

25 février, ce jour-là, n'oubliez pas. 



25 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

1941

- Tous les juifs de la ville de Gora Kalwaria (Varsovie) sont envoyé dans le ghetto. 

La première et la plus importante manifestation de non-juifs, dans un pays occupé par les Allemands, contre la persécution des juifs, prend la forme d’une grève générale : les habitants des Pays-Bas, hommes et femmes, protestent ainsi durant trois jours. 
9 personnes trouvent la mort au cours de ces manifestations, une cinquantaine sont grièvement blessées, 200 sont arrêtées et torturées. Les villes D’amsterdam, de Hilversum et de Zaandam se voient imposer une amende de 18 millions de florins. Les maires et les membres des conseils municipaux sont remplacés par des nazis néerlandais.

1942

- A Viazma (U.R.S.S.), 25 juifs, dont un médecin, sont fusillés par les nazis.

- L’armée allemande avait occupé Tomaszov Lubelski (Pologne), le 13 septembre 1939, mais elle avait remis la ville aux troupes soviétiques deux semaines après. Cependant, en conformité arc le nouveau tracé des frontières, ces derniers rendent la ville aux Allemands quelques jours plus tard. 4 500 ont fui en Union soviétique. 
1 500 juifs restent dans la ville, et, le 25 février 1942, la plupart d’entre eux sont envoyés au camp de travail forcé de Cieszanov où tous les déportés périssent.

- 

Ce même jour, les juifs de Lwow (Ukraine) sont répartis en trois groupes : A, B et C. Le groupe A comprend tous les artisans, qui reçoivent un laissez-passer. Ils doivent porter des brassards marqués à l’étoile de David, avec la Lettre A au centre. Le laissez-passer leur assure une protection provisoire. Les juifs appartenant aux deux autre groupes sont fusillés.

1943

- Un transport de déportés quitte Vienne (Autriche) pour le camp de concentration et ghetto de Theresienstadt.

1944

- 811 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp de concentration de Theresiensatdt.

-  transport de 41 juifs de Vienne (Autriche) arrive au camp d’extermination d’Auschwitz. 4 d’entre eux sont sélectionnés et reçoivent un numéro tatoué. Les 37 autres sont gazés.

23/02/2015

23 février, ce jour-là, n'oubliez pas. 



23 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

1349

- Les persécutions consécutives à l’épidémie de peste noire ont touché la Suisse, où de nombreuses communautés juives sont exterminées. Les habitants de Saint-Gall brûlent tous les juifs sur le bûcher, les accusant d’empoisonner les puits.

1484

- Un deuxième autodafé a lieu à Ciudad (Espagne). Il dure deux jours. Le premier jour, une quinzaine d’hommes et de femmes sont brûlés sur le bûcher pour avoir judaïsé (c’est-à-dire pratiqué secrètement le judaïsme). 20 autres juifs, décédés, sont brûlés en effigie, ainsi que leurs ossements.

1941

- 2 700 juifs sont déportés du ghetto de Grojec (Pologne) au ghetto de Varsovie.

1942

- La déportation des juifs d’Odessa (Ukraine), est terminée. 43 trains ont conduit un total de 19.582 juifs vers les camps de concentration. Une cinquantaine de juifs sont morts dans chaque convoi par suite des conditions inhumaines de transport. Odessa est considéré comme « purifié de ses juifs ».

- 2 juifs sont pendus par la Gestapo à Leczna (Pologne).

1943

- 1 101 juifs internés au camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

 

22/02/2015

22 février, ce jour-là, n'oubliez pas. 



22 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

1349

- Les persécutions accompagnant l'épidémie de peste noire atteignent Schaffhouse (Suisse). Les membres de la communauté juive, avec leur rabbin, sont brûlés sur le bûcher.

- Après la communauté juive de Schaffhouse, celle de Zurich devient la proie des persécutions qui suivent l'épidémie de peste noire. Bien que le conseil municipal tente de protéger les juifs, il finit par céder à la pression de la foule. les juifs de Zurich sont brûlés sur le bûcher.

1501

- Un autodafé a lieu à Tolède (Espagne). Une femme juive convertie de force au catholicisme, qui se dit prophétesse, a été arrêtée par l'Inquisition. Ses disciples sont arrêtés eux aussi et condamnés à mort. 38 hommes qui ont cru en elle sont brûlés sur le bûcher aussi.

1941

- A la suite de l'agitation persistante et de la résistance opposée par les juifs d'Amsterdam aux nazis, ces derniers bouclent hermétiquement le quartier juif. 400 hommes sont arrêtés dans les rues. Ils sont déportés aux camps de concentration de Buchenwald et de Mauthausen où ils périssent pratiquement tous, à l'exception de deux ou trois survivants.

- A Varsovie, la vente de nourriture aux Juifs en dehors des limites du ghetto est interdite et punie de travaux forcés.

- Déportation de 289 otages juifs de Hollande vers le camp de Buchenwald. Un seul survivra à la fin de la guerre.

1943

- Conséquence d'un accident au cours duquel un juif a blessé un ukrainien, la communauté de Stanislavov (Ukraine) est anéantie par les SS et la police ukrainienne. 10 000 personnes sont massacrées dans le cimetière juif. Un mouvement de résistance juif, dirigé par Oska Friedländer et Auda Luft, lutte contre les nazis.

- 3 500 juifs de jendrzejow (Pologne) sont déportés au camp d'extermination de Treblinka.

- La Bulgarie accepte la déportation de 11 000 Juifs. Ils sont parqués dans 20 trains, qui s’arrêtent chaque jour pour enlever les corps de ceux qui sont morts dans la journée.

1944

- Un transport de 86 juifs de Narva (Estonie) arrive au camp d'extermination d'Auschwitz. Les déportés sont tués sans délai.

- Un transport de 462 juifs de Fossoli (Italie) arrive au camp d'extermination d'Auschwitz. Les déportés sont tués en quelques heures.

19/02/2015

19 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

19 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

1349

- Lors des persécutions accompagnant l’épidémie de peste noire, des massacres de juifs se produisent même dans des coins reculés de l’Allemagne. Toute la communauté du village de Saulgau est massacrée. Des juifs y vivaient depuis le XIVe siècle.

1919

- Des unités de l’Armée nationale ukrainienne atteignent la ville de Novo Mirgorod (Ukraine). Lors du pogrome auquel elles se livrent contre la communauté juive, 100 personnes trouvent la mort.

1941

- 1 010 juifs quittent Vienne (Autriche) pour Kielce (Pologne).

1942

- Ce jour devient célèbre comme le « Jeudi sanglant » pour les juifs du ghetto de Radom (Pologne), dont 40 furent fusillés dans les rues par les nazis.

- Le professeur August Hirt propose à Himmler de sélectionner 80 juifs du camp d’extermination d’Auschwitz, destinés à enrichir la collection de squelettes de l’université de Strasbourg. Il s doivent être tués par des piqûres, puis leurs cadavres seront bouillis afin de ne pas endommager les squelettes. Himmler approuve le projet. Cette collection est destinée à faire partie d’un « Musée juif » en préparation.

1943

- 1000 juifs sont déportés de Berlin au camp d’extermination d’Auschwitz

17/02/2015

17 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

17 février, ce jour-là, n'oubliez pas.

1349

- Les persécutions qui accompagnent l’épidémie de peste noire se propagent à la petite ville de Mengen (Allemagne). Les habitants tuent tous les juifs puis détruisent les installations communautaires.

1941

- Les juifs de Zyradov (Varsovie) et 1 000 autres juifs des environs doivent quitter la ville. Ils sont conduits à Varsovie, où ils partagent le destin des juifs du ghetto. Zyradrov est déclaré « purifié de ses juifs ».

1942

- 1 000 juifs de Belz, une petite ville d'Ukraine, sont déportés par les nazis au camp d’extermination de Belzec.
Des juifs vivaient à Belzec depuis le XVIème siècle. La ville est bien connue comme berceau d’une célèbre dynastie rabbinique, celle de la famille Rokeah.

 

 

16/02/2015

16 février, ce jour-là, n'oubliez pas 



16 février, ce jour-là, n'oubliez pas

 

1349

- Durant la nuit du 16 février, tous les juifs sont expulsés de Burgdorf sur l'Emme (Suisse), accusés de propager la peste. Le seigneur Eberhard von Kyburg les chasse de ses domaines et confisque tous leurs biens.

1919

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura se livrent à Felchtin (Ukraine) à un pogrome qui dure deux jours. 485 juifs sont massacrés et 142 autres blessés, dont la plupart meurent rapidement. Tous les biens des juifs sont pillés.

- Des rebelles conduits par l'ataman Sokolovski, allié de Simon Petlioura et de son Armée nationale ukrainienne, se livrent à un pogrome à Radomysl (iev). De nombreux juifs sont massacrés, beaucoup d'autres grièvement blessés et mutilés.

1920

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne de Simon Petlioura, atteignent Bobrik.  7 juifs son tués par les soldats et de nombreux autres blessés.

1940

- Constitution du ghetto de Lodz.

1943

- 

Maïdanek (Pologne) est officiellement défini comme un " camp de concentration ".

- 1 108 internés du cap de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) sont déportés à destination du camp d'extermination d'Auschwitz.

- 

600 femmes, enfants et vieillard juifs du ghetto de Borislav (Ukraine) sont conduits à l'abattoir municipal pour y être massacrés.

15/02/2015

15 février, ce jour-là, n'oublions pas 



15 février, ce jour-là, n'oublions pas

1919

- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne commandées par Semosenko entrent dans Proskurov (Ukraine), où ils égorgent 1 500 juifs. Un prêtre qui leur demande d'arrêter la tuerie est abattu devant son église.

1940

- Des juifs de Stralsund (Allemagne du Nord) sont déportés vers l'est, dans le " protectorat " de Lublin, où la plupart d'entre eux périssent.

- Environ 1 000 juifs de la ville de Stettin (Allemagne du Nord) sont déportés vers le " protectorat " de Lublin, où la plupart d'entre eux périssent.

1941

- Un transport quitte Vienne (Autriche). 996 juifs sont déportés vers Opole et Pulawy (Pologne).

1943

- Dans le camp de concentration de Brazlav (Ukraine), la première ayant eu lieu en septembre 1942. 30 juifs sont fusillés par les Allemands et des gardes russes.

Au ghetto de Bialystok. 1000 Juifs sont exécutés, 10 000 sont emmenés vers Treblinka.

1944

- 773 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) au camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne).

1945

- 7 juifs sont déports de Vienne (Autriche) vers le ghetto et camp de concentration de Theresienstadt.